Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
19 Sujet du message: EASL 2019 Vienne  MessagePosté le: 16 Mar 2019 - 06:35
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères


Le Congrès international du foie TM est la réunion annuelle de l'EASL et l'événement phare du calendrier éducatif de l'EASL.

Chaque année au mois d'avril, des experts scientifiques et médicaux spécialisés dans l'hépatologie, la gastroentérologie, la médecine interne, la biologie cellulaire, la chirurgie transplantatoire, les maladies infectieuses, la microbiologie et la virologie, la pharmacologie, la pathologie et la radiologie ainsi que l'imagerie Découvrez les dernières recherches sur le foie.

Les spécialistes partagent des données récentes, présentent des études et des résultats et discutent des sujets les plus chauds concernant les maladies du foie. Le congrès annuel attire environ 10 000 délégués et 250 représentants des médias du monde entier, ce qui en fait une occasion de réseautage véritablement internationale!

https://ilc-congress.eu/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 16 Mar 2019 - 07:01
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères
Présentation orale du dernier groupe Conatus à la réunion de l'EASL afin de détailler les résultats de l'essai clinique ENCORE-PH de phase 2b chez des patients atteints de cirrhose NASH et d'hypertension portale sévère

SAN DIEGO, 13 mars 2019 (GLOBE NEWSWIRE) - Conatus Pharmaceuticals Inc. (NASDAQ: CNAT) a annoncé aujourd'hui l'acceptation d'un résumé pour une présentation orale de dernière minute à l'International Liver Congress ™ 2019, la réunion annuelle du Association pour l'étude du foie (EASL), Vienne, Autriche, 10-14 avril.

La présentation orale à EASL intitulée «Essai multicentrique, à double insu, contrôlé par placebo et randomisé portant sur Emricasan chez des sujets atteints de cirrhose NASH et d'hypertension portale sévère (PH)» (# LB01) détaillera les résultats de la phase 2b ENCORE de la société. Essai clinique PH d'emricasan, le premier inhibiteur de la protéase de la caspase actif par voie orale de la société. Guadalupe Garcia-Tsao, MD, professeure de médecine à la section des maladies digestives de la Yale School of Medicine, directrice du centre clinique et de traduction du Yale Liver Center, chef de la section des maladies digestives du système de soins de santé Veterans Administration-Connecticut et le lecteur central de l'essai ENCORE-PH, feront la présentation le samedi 13 avril à 16 h 00, heure de Paris.

https://www.globenewswire.com/news-rele ... nsion.html

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 17 Mar 2019 - 13:44
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères
Inventiva : des nouveaux résultats avec lanifibranor présentés lors de l’International Liver Congress 2019

Inventiva a annoncé que l’abstract soumis par le Pr Frank Tacke [1] à MD, PhD, l’EASL (European Association for the Study of the Liver), comparant dans un modèle murin les effets sur les caractéristiques de la NASH du pan-PPAR lanifibranor et les effets de certains agonistes sélectifs PPAR alpha, PPAR gamma et PPAR delta, a été accepté pour une présentation orale lors du International Liver Congress™ 2019, qui se tiendra du 10 au 14 avril 2019 à Vienne en Autriche.

L’étude dirigée par le Pr. Frank Tacke, indique que l’administration du lanifibranor est associée à une combinaison d’effets bénéfiques sur de nombreuses caractéristiques de la NASH, ainsi qu’à des effets plus significatifs sur l’inflammation et la progression de la maladie que les PPAR agoniste sélectifs étudiés. Plus spécifiquement, l’administration du lanifibranor est associée avec une augmentation des taux circulants d’adiponectine, une réduction des taux de triglycérides et une réduction du « balooning » des hépatocytes. De plus, l’administration du lanifibranor et, dans une moindre mesure, du PPAR alpha agoniste sélectif étudié, est associée à une amélioration de la fibrose plus prononcée qu’avec tous les autres agonistes PPAR sélectifs testés, démontrant que lanifibranor peut combiner les effets bénéfiques d’un agoniste PPAR sélectif et peut contrer l’inflammation et la progression de la maladie de façon plus significative. Par conséquent, selon cette étude les agonistes pan-PPAR comme le lanifibranor, ont un potentiel d’efficacité thérapeutique supérieur dans le traitement de la NASH à celui des PPAR agonistes sélectifs.

L’abstract, intitulé « Differential therapeutic effects of pan- and single PPAR agonists on steatosis, inflammation, macrophage composition and fibrosis in a murine model of non-alcoholic steatohepatitis » sera présenté le 11 avril 2019. Les informations pratiques concernant la présentation sont indiquées ci-dessous :

https://www.mypharma-editions.com/inven ... gress-2019

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 18 Mar 2019 - 09:51
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères


https://program.m-anage.com/ilc2019/en- ... ogin=False

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 29 Mar 2019 - 10:00
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères
89bio annonce une présentation de dernière minute au congrès international du foie d'EASL

SAN FRANCISCO et HERZLIYA, Israël , le 28 mars 2019 / PRNewswire / - 89bio LTD, une société biopharmaceutique au stade clinique spécialisée dans le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et d'autres troubles métaboliques et hépatiques, a annoncé aujourd'hui les données précliniques concernant BIO89-100, un Un nouvel analogue du facteur 21 de croissance des fibroblastes glycopégylés (FGF21) à longue durée d'action pour le traitement de la NASH a été sélectionné pour une présentation d'affichage de dernière minute au Congrès international sur le foie ™ 2019, la réunion annuelle de l'Association européenne pour l'étude du foie (EASL) à Vienne, Autriche , du 10 au 14 avril . Le résumé de ces données peut être consulté ici sur le site Web d'EASL.

La présentation d’affiche de dernière minute démontrera l’utilité potentielle de BIO89-100 dans le traitement des patients atteints de NASH. Cette conclusion est basée sur les profils pharmacocinétiques et pharmacodynamiques après l'administration sous-cutanée hebdomadaire et toutes les 2 semaines de BIO89-100 à des singes cynomolgus spontanément diabétiques, un modèle préclinique qui imite de nombreuses caractéristiques de NASH. Les détails de la présentation par affiche sont les suivants:

https://www.prnewswire.com/news-release ... 19773.html

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 29 Mar 2019 - 10:03
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères
Spring Bank annonce les résumés d'Inarigivir acceptés pour les présentations orales et les posters au Congrès international du foie ™ (EASL 2019)

HOPKINTON, Mass., 28 mars 2019 (GLOBE NEWSWIRE) - Spring Bank Pharmaceuticals, Inc. (Nasdaq: SBPH), une société biopharmaceutique au stade clinique développant de nouveaux médicaments pour le traitement des infections virales, des maladies inflammatoires et de certains cancers, aujourd'hui a annoncé l'acceptation d'une présentation orale de dernière minute et d'une affiche au Congrès international du foie ™ (ICL), la réunion annuelle de l'Association européenne pour l'étude du foie (EASL) à Vienne, en Autriche, du 10 au 14 avril 2019 .

La présentation orale de dernière minute du professeur Man-Fung Yuen, chef du département de gastroentérologie et d'hépatologie de l'Université de Hong Kong et chercheuse principale de l'essai ACHIEVE, prévue pour la session générale II et la cérémonie de remise des prix, décrira les résultats définitifs définitifs. de toutes les cohortes d’études inarigivir (IRIG) ACHIEVE, y compris la cohorte recevant la dose de 200 mg. Comme indiqué dans le résumé préliminaire publié hier par l'ICL, l'essai complet ACHIEVE et la cohorte de 200 mg de dosage IRIG ont satisfait aux critères principaux de sécurité et de réduction de l'ADN du VHB 12 semaines après la monothérapie par IRIG. Spring Bank a observé une réponse liée à la dose dans la réduction de l'ADN du VHB chez les patients HBeAg-positifs et HBeAg-négatifs, avec une réduction maximale de 3,26 log 10. Les données complètes sur les critères virologiques secondaires, y compris l'ARN du VHB, l'AgHBs et l'HBcrAg pour tous les patients, n'étaient pas disponibles pour le résumé préliminaire publié, mais seront présentées pour la période de traitement complète de 24 semaines par le chercheur principal de l'essai ACHIEVE au ICL. Ces informations restent soumises à la politique d’embargo ICL et seront disponibles au moment de la présentation.

Le professeur Stephen Locarnini, responsable de la recherche et du développement moléculaire au laboratoire de référence de Victoria sur les maladies infectieuses et investigateur principal du noyau de virologie de l'essai ACHIEVE, présentera l'affiche décrivant l'activité antivirale d'IRIG dans les isolats cliniques du VHB consistant en un inhibiteur de capside et des variants résistant aux analogues de nucléosides. Ces données indiquent que l’IRIG pourrait être utilisé comme thérapie de sauvetage ou une thérapie combinée pour les échecs résistants aux nucléosides / CpAM.

https://www.globenewswire.com/news-rele ... -2019.html

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 08 Avr 2019 - 09:41
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères


Depuis 2012, Les Minutes Vidéos de la commission Hépatologie du CREGG rencontrent un succès qui perdure.

L’objectif est d’apporter en temps réel des informations vivantes sur l’actualité des 2 gros congrès internationaux de notre spécialité : l’européen au printemps (EASL) et l’américain en automne (AASLD). Les communications choisies le sont par les membres de la commission hépato du CREGG, pour leur intérêt direct avec la pratique quotidienne ou pour leur caractère important dans l'évolution de la spécialité.

Dans quelques jours débutera l’EASL 2019 à Vienne. Nous serons 5 HGE libéraux à travailler ensemble chaque soir du congrès pour préparer des vidéos très brèves, avec un support visuel éventuel, relatant les messages intéressants sélectionnés dans la journée.

Les choses seront développées plus en détail, comme d'habitude, lors de notre WebConférence Post EASL, en direct, le mercredi 15 mai prochain ! A noter dans vos agendas.

A PARTIR DU VENDREDI 12 AVRIL
ET PENDANT UNE DIZAINE DE JOURS


Les minutes de l’EASL en direct – Édition 2018

https://www.cregg.org/commissions/hepat ... tion-2018/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 10 Avr 2019 - 09:43
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères




https://easl.meta-dcr.com/ilc2019/channels

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 10 Avr 2019 - 18:47
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères
ICE-HBV lance sa Stratégie scientifique globale pour guérir l’hépatite B (VHB)



L’hépatite B représente un défi mondial pour la santé publique, d’échelle comparable à la tuberculose, au VIH et au paludisme. Plus de 257 millions de personnes à travers le monde présentent une infection chronique par le VHB, et près de 900 000 personnes sont décédées de cette maladie en 2017. La stratégie scientifique globale de la coalition ICE-HBV, dont l’ANRS est partenaire, est publiée ce jour dans The Lancet Gastroenterology & Hepatology et présentée en ouverture du Congrès international d’hépatologie (The International Liver Congress), qui se déroule à Vienne, organisé par l’Association européenne pour l’étude du foie (European Association for the Study of the Liver, EASL). Elle propose deux approches principales de recherche en vue d’un traitement curatif pour l’hépatite B et émet plusieurs recommandations en matière de mise en œuvre.

https://www.thelancet.com/journals/lang ... 0/fulltext







http://www.anrs.fr/fr/presse/communique ... our-guerir

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 11 Avr 2019 - 07:17
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères
Gilead présente de nouvelles données sur la stéatohépatite non alcoolique (NASH) au Congrès international du foie ™ 2019

FOSTER CITY, Californie- (BUSINESS WIRE) - Avril. 11 2019-- Gilead Sciences, Inc. (Nasdaq: GILD) a annoncé aujourd'hui que de nouvelles données issues de son programme de recherche clinique sur la stéatohépatite non alcoolique (NASH) ont été présentées au Congrès international sur le foie ™ 2019 dans Vienne. Les données soutiennent les efforts de Gilead pour mettre au point des combinaisons thérapeutiques visant différents aspects de la NASH, évaluer l'utilité des tests non invasifs pour l'identification des patients atteints de la maladie et faire progresser la compréhension globale de la complexité et du fardeau de la NASH.

«La NASH est une maladie complexe comportant de multiples voies biologiques qui influencent sa progression. Des approches thérapeutiques combinées qui ciblent ces voies seront probablement nécessaires pour traiter efficacement les patients atteints de NASH, en particulier ceux atteints de fibrose avancée qui ont les besoins non satisfaits les plus importants », a déclaréJohn McHutchison, AO, MD, directeur scientifique, responsable de la recherche et du développement, Sciences Gilead. «Nous sommes encouragés par les résultats de notre étude de validation de principe présentée cette semaine et sommes impatients de partager d'autres données sur les combinaisons de l'essai ATLAS de phase 2 plus tard cette année.»

https://www.gilead.com/news-and-press/p ... gress-2019

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 11 Avr 2019 - 12:31
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères
Assembly Biosciences présente des données mettant en évidence des inhibiteurs de la protéine de base du VHB de nouvelle génération à l'EASL 2019

L'étude de phase 1a sur ABI-H2158 a démontré l'innocuité, la tolérabilité et l'atteinte des concentrations hépatiques cibles

ABI-H3733 a démontré une augmentation de la puissance dans des études précliniques

L'ADNcci du VHB s'est avéré avoir une demi-vie limitée, ce qui suggère un traitement curatif

Les données provisoires des études de phase 2a avec l'inhibiteur de noyau principal ABI-H0731 seront présentées lors de la séance orale de clôture, le samedi 13 avril 2019; sélectionné parmi «Best of ILC»

La société tiendra une téléconférence et une diffusion Web le lundi 15 avril 2019 à 8h00 HE pour discuter des résultats provisoires de la phase 2a de l'ABI-H0731.

SAN FRANCISCO, 11 avril 2019 - Assembly Biosciences, Inc. (NASDAQ: ASMB), une société de biotechnologie au stade clinique développant des thérapies innovantes ciblant le virus de l'hépatite B (VHB) et les maladies associées au microbiome, présente des et des données précliniques de ses inhibiteurs de protéines clés (IC) de la prochaine génération, ABI-H2158 et ABI-H3733, ainsi que de la poursuite des recherches sur le taux de rotation de l’ADN-cccD au Congrès international de la foie ™ (ILC), réunion annuelle de l’Association européenne pour l'étude du foie (EASL) à Vienne, en Autriche. Les résultats provisoires des études de phase 2a en cours sur ABI-H0731 seront présentés lors de la séance orale de dernière minute du samedi 13 avril 2019. La présentation a également été sélectionnée comme entrée «Best of ILC». L’Assemblée organisera une téléconférence et une diffusion Web le lundi 15 avril à

«À l'Assemblée, nous nous engageons à augmenter les taux de guérison des personnes atteintes du VHB chronique. L'éventail des données que nous présentons à la Conférence 2019 met en lumière notre vaste portefeuille de nouveaux candidats inhibiteurs principaux et nous sommes de plus en plus optimistes quant au potentiel thérapeutique de l'intégration de cette nouvelle classe d'antiviraux dans les schémas thérapeutiques futurs », a déclaré Richard Colonno, vice-président exécutif. Président et responsable scientifique des opérations de virologie à l’Assemblée. «Nous sommes ravis que ABI-H2158 ait été bien toléré chez les sujets en bonne santé et présente des propriétés pharmacocinétiques permettant une administration une fois par jour. De plus, le profil préclinique favorable et l’augmentation de la puissance démontrée avec ABI-H3733 soutiennent sa progression continue dans la clinique au début de l’année prochaine. »

Le Dr Colonno a poursuivi: «Nos recherches en cours sur la cinétique du chiffre d'affaires de l'ADNccb recombinant du VHB renforcent nos conclusions antérieures, à savoir que ce dernier peut se produire en quelques mois et non en années, comme on le pensait auparavant. Ces résultats suggèrent que les régimes antiviraux oraux à action directe, tels qu'une IC combinée à un inhibiteur de la nucléos (t) ide polymérase, pourraient supprimer complètement la virémie, inhiber la création d'un nouvel ADN-ccc et finalement constituer une nouvelle approche thérapeutique pour les patients atteints du VHB. ”

https://www.globenewswire.com/news-rele ... ture=fr-ca

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 11 Avr 2019 - 12:35
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères
De la commission @ LancetGastroHep (via @ IHME_UW ), ce sont les pays qui supportent le plus lourd fardeau d'hépatite virale en Europe # ILC2019


_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 11 Avr 2019 - 12:39
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères
Personnes infectées par le VIH à haut risque de NAFLD et de maladie hépatique progressive

Le fardeau croissant et le risque de stéatose hépatique non alcoolique associés à l'infection par le VIH ont été soulignés aujourd'hui dans deux études présentées au Congrès international du foie 2019 à Vienne, en Autriche. Ces études ont montré que, alors que les taux de prévalence et de mortalité associés à l'hépatite virale chez les personnes infectées par le VIH avaient diminué, les taux associés à la NAFLD augmentaient, entraînant un risque de maladie hépatique progressive.

Les personnes vivant avec le VIH semblent présenter un risque plus élevé de développer une NAFLD que la population en général . La prévalence de la NAFLD dans le monde a été estimée à 25%, tandis que la prévalence dans les populations atteintes du VIH a été beaucoup plus élevée dans la plupart des études rapportées. La NAFLD représente un facteur de risque important pour le développement et la progression de la maladie du foie 5 et, avec la disponibilité de médicaments antiviraux efficaces contre les hépatites B et C, il est envisageable que la NAFLD devienne la maladie hépatique la plus répandue chez les personnes séropositives à l’avenir.

La première étude présentée à Vienne visait à évaluer les tendances de la prévalence et de la mortalité de la NAFLD, de l'hépatite virale et d'autres maladies du foie chez des personnes infectées par le VIH. Aux États-Unis, plus de 47 000 bénéficiaires de Medicare infectés par le VIH ont été interrogés et plus de 10 000 personnes atteintes d'une maladie du foie ont été identifiées: 5 628 atteintes d'une maladie liée au VHC, 1 374 associées à une maladie liée au VHB, 645 associées à une maladie associée au VHC / VHB, 2 629 avec NAFLD, et 198 avec d'autres maladies du foie. Au cours des 10 années écoulées entre 2006 et 2016, les taux de prévalence de l'hépatite virale sont passés de 27,75 à 24,17 pour 100 000 habitants.(p = 0,009), tandis que les taux pour l’ANPAF ont plus que doublé, passant de 5,32 à 11,62 pour 100 000 habitants (p <0,001). Les taux de mortalité liés à l'hépatite virale ont également diminué, passant de 3,78 à 2,58 pour 100 000 habitants (p = 0,006), tandis que la mortalité liée à la NAFLD est passée de 0,18 à 0,80 pour 100 000 habitants (p = 0,041).

"Notre étude montre que, dans la mesure où les traitements très efficaces contre les infections par le VHB et le VHC entraînent une réduction de la mortalité associée dans les populations infectées par le VIH, la NAFLD devient une cause de plus en plus importante de maladies du foie", a déclaré le Dr Zobair Younossi, professeur et directeur du département. de médecine du campus médical Inova Fairfax de Falls Church, en Virginie, aux États-Unis, qui a présenté les résultats de l’étude.

La deuxième étude, impliquant des équipes du Canada, du Royaume-Uni et d'Italie, a utilisé un algorithme de diagnostic basé sur les lignes directrices actuelles de l'EASL auprès de populations séronégatives pour le VIH6 afin d'identifier les individus atteints de stéatose hépatique non alcoolique appartenant à deux cohortes d'adultes vivant avec le VIH sans consommation d'alcool importante ni coïnfection par l'hépatite virale. (cohortes de la maladie LIVEr dans les cohortes du VIH [LIVEHIV] et de la Modena HIV Metabolic Clinic [MHMC]). Sur les 1 228 personnes infectées par le VIH examinées (âge moyen 50 ans; 73% d'hommes; délai écoulé depuis le diagnostic: 16 ans), 31,8% avaient un syndrome NAFLD. Sur la base des niveaux élevés d'alanine aminotransférase (ALT) et / ou d'une fibrose importante, 25,2% de ces patients étaient considérés à risque de maladie hépatique évolutive, par rapport à 18,4% des patients ne présentant pas de NAFLD. Les prédicteurs indépendants de la progression de l’hépatopathie nécessitant une référence à un spécialiste étaient le sexe masculin, le diabète,

«En appliquant les directives actuelles de NAFLD élaborées pour les populations séronégatives pour le VIH, nous avons identifié une proportion significative de patients infectés par le VIH et présentant un risque de NAFLD et d'hépatopathie évolutive», a déclaré le Dr Sila Cocciolillo de l'Hôpital Royal Victoria, Centre universitaire de santé McGill, Montréal. Canada. "Nous pensons que cela confirme la nécessité d'une surveillance spécifique de ces patients, avec une référence aux services d'hépatologie au besoin."

Le professeur Philip Newsome (vice-secrétaire de l'EASL) a déclaré: "Ces études indiquent l'évolution du profil de la maladie du foie chez les patients infectés par le VIH. Bien que l'hépatite virale reste la principale cause de maladie du foie dans ces groupes, la NAFLD est en train de devenir un problème beaucoup plus courant. Cela renforce la nécessité d'étudier les agents thérapeutiques chez les patients atteints de NAFLD et de VIH, un domaine rarement examiné. "

https://medicalxpress.com/news/2019-04- ... liver.html

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 11 Avr 2019 - 12:45
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères
Le foie gras progresse rapidement, augmentant le risque de mortalité

VIENNE - Les patients atteints de stéatose hépatique non alcoolique et de stéatohépatite non alcoolique ont présenté une progression de la maladie hépatique avancée dans les 10 ans suivant le diagnostic, ainsi qu'un risque accru de mortalité, selon les nouvelles données présentées lors du Congrès international du foie 2019.

"La NAFLD n'est pas une maladie bénigne" , a déclaré lors d'une conférence de presse le Dr Jerome Boursier , Ph.D. , de l'hôpital universitaire d'Angers à Angers, en France. "Nous devons développer des stratégies pour l'identification précoce des patients présentant un risque de complications hépatiques et nous avons besoin de nouveaux traitements efficaces pour éviter l'évolution vers un stade avancé de la maladie."

Étude française

Dans l'étude française présentée par Boursier, les chercheurs ont identifié 125 052 patients atteints de NAFLD ou NASH dans la base de données nationale sur les soins hospitaliers de 2009 à 2015. Parmi ces patients, 1,2% avaient une cirrhose compensée, 6,3% une cirrhose décompensée et 0,9% un carcinome hépatocellulaire. .

"Une majorité de patients - 84% des patients cirrhotiques - ont reçu un diagnostic de cirrhose au moment de leur premier événement lié au foie", a déclaré Boursier. "Le diagnostic est trop tard."

Selon Boursier, certains patients (5,6%) ont présenté une progression rapide vers une maladie avancée au cours des 7 années de suivi. Parmi les patients atteints de cirrhose compensée, 27,5% ont évolué vers la décompensation.

"La cirrhose est vraiment un tournant dans l'histoire naturelle de la maladie", a déclaré Boursier.

Au recul d'un an, 2,2% des patients atteints de NAFLD ou de NASH sont décédés, soit 4,9% de ceux atteints de cirrhose compensée, 19,7% de ceux atteints de cirrhose décompensée et 29,1% de ceux atteints de CHC. À 7 ans, ces chiffres sont passés à 7,9% de tous les patients atteints de NALFD ou NASH, à 18% de patients atteints de cirrhose compensée et à 34,9% de ceux atteints de cirrhose décompensée et à 48,8% de ceux atteints de CHC.

Zobair Younossi, MD, président du département de médecine de l'hôpital Inova Fairfax en Virginie, a déclaré que de telles études sont importantes car elles représentent des scénarios concrets pour les patients atteints de stéatose hépatique non alcoolique.

«La plupart des autres études (…) proviennent de centres de soins tertiaires (…) et il y a toujours un biais. Cette étude provient de la pratique du monde réel et n'a pas ce biais », a déclaré Younossi. «Cela concorde avec les données que nous obtenons à présent à partir des données sur les décès aux États-Unis et des données NHANES aux États-Unis.»

Étude allemande

Dans une autre étude, des chercheurs ont identifié rétrospectivement 215 655 patients atteints de NAFLD ou de NASH à partir d'une base de données de réclamations d'assurance allemande (InGef, 2011-2016) et ont découvert 100 644 nouveaux événements de stades de sévérité du foie changeants au cours du suivi. Ils ont signalé 411 cas (0,4%) de cirrhose compensée; 20 614 cas (20,5%) de cirrhose décompensée; 11 cas (0,01%) de LT; et 363 cas (0,4%) de CHC.

En ce qui concerne plus particulièrement les patients chez lesquels une insuffisance hépatique avancée a été diagnostiquée, le taux de mortalité à un an de suivi a augmenté jusqu’à 50% (intervalle de 8,8 à 51,2%) par rapport au syndrome non progressif de NAFLD / NASH (1,2%, P <. 0001). À 5 ans, les chercheurs ont signalé que 2,8% des patients présentant une maladie non progressive étaient décédés, tandis que 14,8% des patients présentant une cirrhose compensée, 25,6% des patients présentant une cirrhose décompensée et 64,5% des patients atteints de CHC étaient décédés. Après ajustement sur la démographie et les comorbidités, la progression de la maladie hépatique était liée à une augmentation significative du risque de mortalité ( P <0,0001). Plus précisément, le risque de mortalité a augmenté de 2,71 avec la cirrhose compensée, de 4,21 avec la cirrhose décompensée, de 2,23 avec la transplantation du foie et de 13,69 avec le CHC.

"Ce qui est peut-être le plus inquiétant, au cours de la période d'étude de 5 ans, 11% des patients sous NAFLD / NASH ont évolué vers une maladie hépatique avancée et 17% des patients [cirrhose indemnisée] ont progressé vers [cirrhose décompensée], après prise en compte des patients mourants", Ali Canbay , MD, de la faculté de médecine de l'Université de Magdebourg à Magdebourg, en Allemagne, a déclaré dans un communiqué de presse. "Cela démontre très clairement la nécessité d'un dépistage précoce et d'un traitement efficace pour prévenir la progression et potentiellement réduire la mortalité."

Référence:

Boursier J. THU-299. Présenté à: International Liver Congress; 10-14 avril 2019; Vienne, Autriche.

Canbay A. PS-060. Présenté à: International Liver Congress; 10-14 avril 2019; Vienne, Autriche.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 11 Avr 2019 - 13:22
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères
EASL 2019 C’EST PARTI ! J1





http://www.soshepatites.org/easl-2019-cest-parti-j1/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 11 Avr 2019 - 16:40
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères
Hépatite C: la part de patients traités à des stades précoces a largement progressé en France

Après l'élargissement du remboursement des nouveaux antiviraux d'action directe (AAD) sur le virus de l'hépatite C (VHC), la part de patients traités à des stades précoces s'est significativement améliorée en France, selon les résultats d'une étude financée par Gilead et présentée jeudi lors de l'International Liver Congress (ILC) 2019, à Vienne.

https://www.apmnews.com/nostory.php?uid ... jet=334482

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 11 Avr 2019 - 16:42
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères
GKT831 réduit en toute sécurité les marqueurs hépatiques de la maladie cholestatique, de la fibrose

Selon une présentation à la Conférence internationale du foie 2019, VIENNA - GKT831 a permis de réduire rapidement, en fonction de la durée et du temps, les marqueurs de la maladie des voies biliaires cholestatiques et des lésions hépatiques, chez les patients atteints de cholangite biliaire primitive présentant une réponse insuffisante à l'acide ursodéoxycholique .

"La cholangite biliaire primitive est un trouble complexe avec un réseau de facteurs génétiques et environnementaux en grande partie inconnus" , a déclaré Pietro Invernizzi , MD , de la faculté de médecine de l'Université de Milan-Bicocca en Italie, lors de son exposé. "Il se caractérise par une cholangite granulomateuse non suppurative, une destruction des canaux et une fibrose portale qui évolue lentement vers la cirrhose biliaire."

Le GKT831, un puissant inhibiteur du nicotinamide adénine dinucléotide phosphate, a déjà montré une activité anti-inflammatoire et antifibrotique marquée dans de nombreux modèles de maladies cholestatiques avancées .

Pour évaluer l'innocuité et l'efficacité du traitement, Invernizzi et ses collègues ont recruté 111 patients atteints de CBP qui avaient reçu une dose stable d'UDCA avec des taux de phosphatase alcaline et de gamma-glutamyl transpeptidase (GGT) égaux à 1,5 fois ou plus la limite supérieure de la normale.

Selon l’étude en cours, les patients recevront 400 mg de GKT831 une fois par jour, deux fois par jour ou un placebo pendant 24 semaines tout en poursuivant le traitement par UDCA.

Les résultats d'une analyse intermédiaire de 6 semaines ont montré que les patients recevant GKT831 deux fois par jour présentaient des réductions de GGT significativement plus importantes par rapport au placebo (–23% par rapport à –7%; p <0,01).

Les patients avec une GGT de base plus élevée dans le groupe deux fois par jour étaient particulièrement susceptibles d'obtenir des réductions significatives de la GGT par rapport au placebo (29% contre 8%; p <0,01). Cela, a ajouté Invernizzi, suggère que GKT381 peut également bénéficier aux patients présentant une maladie plus avancée.

La phosphatase alcaline a également diminué de manière significative chez les patients traités par GKT831 deux fois par jour par rapport au placebo (–17% contre –2%; p <0,001).

"GKT831 est le premier composé non anticholestatique à améliorer de manière significative les marqueurs de la cholestase, de l' inflammation et de la fibrose dans la CBP", a conclu Invernizzi. «Il semble être bien toléré sans aucun signal lié à un prurit ou à la fatigue.

Une analyse complète du profil d'innocuité sera réalisée à la fin de l'étude, accompagnée d'une évaluation des effets sur la fibrose hépatique et la qualité de vie du patient. - par Talitha Bennett

Référence:

Invernizzi P. Résumé GS-02. Présenté à: International Liver Congress; 10-14 avril 2019; Vienne, Autriche.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 11 Avr 2019 - 16:45
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères
"Moment décisif:" Ocaliva améliore NASH dans un essai de phase 3

VIENNE - Malgré l'absence d'un des deux critères principaux définis avec la FDA, Ocaliva a provoqué des effets antifibrotiques d'une manière dépendante de la dose dans le cadre d'une vaste étude prospective sur des patients atteints de stéatohépatite non alcoolique présentée lors du Congrès international du foie 2019.

«Pour l'instant, il n'y a pas de traitement. C'est un moment décisif dans ce domaine. Il s'agit du premier essai clinique randomisé, à grande échelle, ayant démontré son efficacité », a déclaré Zobair M. Younossi, président du département de médecine du centre médical Inova Fairfax à Fairfax, en Virginie, lors d'une conférence de presse. «Nous sommes au début de ce que cette maladie va devenir en ce qui concerne le traitement. Vous verrez des combinaisons et des combinaisons de combinaisons au cours des prochaines années. C'est une période passionnante mais c'est le début d'un grand voyage. "

Younossi a présenté des données intermédiaires sur 18 mois issues de l'étude REGENERATE, qui portaient sur les critères prédéfinis du traitement NASH par Ocaliva (acide obéticholique ou OCA, Intercept). L'étude comprenait 931 participants atteints de NASH confirmée par biopsie et de fibrose au stade F2 ou F3. Les chercheurs ont randomisé les patients pour recevoir soit un placebo (n = 311), soit 10 mg d’OCA (n = 312), soit 25 mg d’OCA (n = 308).

En examinant les critères principaux d' amélioration de la fibrose (un stade) sans aggravation de la résolution des NASH ni de la fibrose hépatique lors de la biopsie du foie, Younossi a déclaré qu'il existait une réponse dépendante de la dose.

Une OCA quotidienne de 25 mg répondait au critère principal d'amélioration de la fibrose sans aggravation de la NASH chez 23,1% des patients ( p = 0,0002 versus placebo). Le groupe sous 10 mg a présenté une amélioration de 17,6% ( p = 0,04 par rapport au placebo).

"Comme vous pouvez le voir lorsque vous examinez le critère d'évaluation principal de l'amélioration de la fibrose d'au moins un stade sans aggraver la stéatohépatite, il y a une nette amélioration", a déclaré Younossi. «L’ effet antifibrotique de l’OCA était lié à la dose. Il était également cohérent sur tous les points finaux. "

La résolution de la NASH en tant que paramètre principal n’a pas été atteinte en raison des exigences strictes, mais Younossi a montré que 35,1% des patients recevant OCA 25 mg amélioraient le ballonnement hépatocellulaire ( p = 0,0011 par rapport au placebo). Une «amélioration rapide» des enzymes hépatiques dépendante de la dose a également été observée, a-t-il déclaré.

"Bien que le paramètre principal de résolution NASH n'ait pas été atteint, l'OCA a amélioré la stéatohépatite sur la base de l'évaluation globale du pathologiste et de l'amélioration des paramètres d'activité clé de la maladie", a déclaré Younossi dans sa présentation en session générale.

Il a montré que 38% des patients du groupe des 25 mg présentaient une fibrose améliorée, tandis que 13,1% présentaient une aggravation. Comparant cela au groupe placebo dans lequel ces chiffres étaient presque égaux, il a souligné que de nombreux facteurs contribuaient à la fibrose de la NASH.

«La progression de la fibrose dans les stéatohépatites non alcooliques n’est pas unidirectionnelle. C'est très différent des autres maladies », a déclaré Younossi. "Vous pouvez avoir une progression et une régression de la fibrose chez les mêmes patients."

Bien que les effets indésirables aient été principalement mineurs, le prurit a été le plus souvent signalé, touchant 51% des patients du groupe 25 mg, 28% du groupe des 10 mg et 19% du groupe placebo. Plus de patients du groupe recevant la dose la plus élevée se sont retirés à cause du prurit (9% contre <1% dans les groupes 10 mg et placebo).

«REGENERATE est le premier essai clinique de phase 3 mené avec succès sur des patients atteints de NASH. Ces résultats sont extrêmement pertinents pour la pratique clinique car la stéatofibrose est le facteur de prédiction indépendant le plus puissant de la mortalité hépatique chez les patients atteints de NASH », a déclaré Younossi.

Référence:

Younossi Z. GS-06. Présenté à: International Liver Congress; 10-14 avril 2019; Vienne, Autriche.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 11 Avr 2019 - 17:36
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères
La riposte mondiale à l'hépatite gagne du terrain - Des mesures supplémentaires sont nécessaires pour atteindre les objectifs de la couverture maladie universelle



11 avril 2019, VIENNE - L’Organisation mondiale de la santé (OMS) signale que de plus en plus de personnes bénéficient de services qui sauvent des vies pour le traitement de l’hépatite virale; Cependant, un investissement mondial plus ambitieux est nécessaire pour atteindre les objectifs d'élimination d'ici 2030. Le rapport est présenté lors de la plus grande conférence mondiale de spécialistes de l'hépatite: le Congrès international du foie 2019. Cette conférence est organisée par l'Association européenne pour l'étude du VIH / SIDA. Foie (EASL) et se déroule à Vienne, en Autriche, du 10 au 14 avril.

Alors que la riposte mondiale à l'hépatite gagne du terrain - de plus en plus de pays signalant des progrès dans l'amélioration des services de prévention, de dépistage, de traitement et de soins -, elle fait également face à des défis complexes, tels que des pénuries de financement.

Nous avons vu de bonnes nouvelles sur le plan de la prévention, avec une diminution de la proportion d'enfants de moins de 5 ans infectés par l'hépatite B de 1,3% en 2015 à 0,8% en 2017.

Et plus de vies sont sauvées grâce au traitement de l'hépatite C, avec 5 millions de personnes traitées avec des antiviraux à action directe d'ici la fin de 2017, selon les données compilées par l'OMS et le Center for Disease Analysis.

À l'échelle mondiale, les barrières de prix pour les AAD ont été réduites de manière spectaculaire. Les pays en développement peuvent désormais se procurer un traitement curatif de l’hépatite C pangenotypique pour seulement 89 USD par l’intermédiaire du Programme des Nations Unies pour le développement. Les pays en développement abritent 62% de toutes les personnes vivant avec l'hépatite C.

La prise en charge du traitement de l'hépatite B a également augmenté, atteignant 4,5 millions de personnes d'ici à la fin de 2016. Des innovations telles que la nouvelle stratégie scientifique mondiale de traitement de l'hépatite B - lancée par l'ICE-HBV (Coalition internationale pour l'élimination de l'hépatite B) au Foie international Conférence - redonner espoir et détermination à accélérer les progrès mondiaux vers les objectifs d’élimination.

Un nombre croissant de pays prennent des mesures pour lutter contre l'hépatite. En février 2019, 124 des 194 pays ayant signé la stratégie d'élimination avaient élaboré ou étaient en train d'élaborer des plans nationaux de lutte contre l'hépatite.

Le problème persistant de la riposte mondiale à l'hépatite est le manque de concentration sur les services de prévention et de réduction des méfaits pour les utilisateurs de drogues injectables. Ce groupe de population représente le plus grand nombre de nouvelles infections - 23%.

C’est aussi le domaine dans lequel nous avons le moins progressé - seulement la moitié des pays signalent une distribution de seringues ou une ou plusieurs cliniques proposant un traitement de substitution aux opioïdes. À la fin de 2017, 33 ensembles d'aiguilles de seringues sécuritaires étaient attribués par personne qui s'injectait des drogues par an, soit seulement un dixième de l'objectif mondial fixé à 300.

Malgré les efforts déployés, la plupart des personnes vivant avec une hépatite virale n’ont toujours pas accès au dépistage, au traitement et aux soins de l’hépatite. Le financement reste un obstacle majeur. Seuls 58% des pays ont inclus un financement national pour l'intensification de l'hépatite.

Les données de l'OMS montrent que si l'élimination de l'hépatite était ajoutée à l'ambitieux plan de couverture universelle de la santé de l'OMS, le prix de la santé dans le monde augmenterait de 1,5%. Le rendement de cet investissement serait toutefois beaucoup plus important, avec une réduction d’environ 5% du nombre de décès et une augmentation d’environ 10% du nombre d’années de vie en bonne santé d’ici 2030.

Lors du Congrès international du foie 2019, l'OMS et l'EASL organiseront deux colloques communs. Le premier colloque sur «La promotion de l'accès aux AAD pour les enfants, les adolescents et les expériences d'utilisation chez les femmes enceintes» aura lieu le vendredi 12 avril, de 11 h à 12 h 30. Le deuxième symposium sur «Les meilleures pratiques et les enseignements tirés de l’extension mondiale de l’hépatite virale» aura lieu le samedi 13 avril à 14 heures - 16 heures.

https://www.who.int/hepatitis/news-even ... v-cure/en/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 11 Avr 2019 - 18:48
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 23665
Localisation: Hyères
ENANTA PHARMACEUTICALS PRÉSENTE DE NOUVELLES DONNÉES PRÉCLINIQUES SUR LES COMPOSÉS CIBLANT LE VIRUS DE L'HÉPATITE B ET LA STÉATOHÉPATITE NON ALCOOLIQUE AU CONGRÈS INTERNATIONAL DU FOIE 2019

WATERTOWN, Massachusetts - (BUSINESS WIRE) - Enanta Pharmaceuticals, Inc. (NASDAQ: ENTA), une société de biotechnologie axée sur la recherche et le développement, dédiée à la création de médicaments à petites molécules pour les infections virales et les maladies du foie, a annoncé la publication de nouvelles données précliniques Les programmes de développement détenus à 100% par Enanta pour le virus de l'hépatite B (VHB) et la stéatohépatite non alcoolique (NASH) seront présentés au Congrès international du foie ™ (ILC) 2019 à Vienne, en Autriche.

Les nouvelles données incluent une présentation sur le candidat au développement EDP-514, l'inhibiteur principal d'Enanta pour le VHB, qui devrait entrer dans une étude clinique de phase 1 au second semestre de 2019. Les présentations portent également sur le programme NASH d'Enanta, qui propose de nouvelles données sur l'agoniste de FXR. EDP-305, et notamment in vivo des données sur le document EP-027.315 et EP-026.856, deux composés prototypes de ASK-1 (apoptose kinase de régulation du signal de Enanta 1 ) projet d'inhibiteur.

«Enanta continue de générer une abondance de données précliniques et cliniques sur les candidats au développement EDP-514 pour le VHB et EDP-305 pour la NASH», a déclaré Jay R. Luly, président et chef de la direction d’Enanta. «Nos recherches scientifiques approfondies nous fournissent les connaissances et la confiance nécessaires pour faire progresser nos meilleurs candidats avec les plus grandes chances de succès. Nous sommes impatients d’annoncer les résultats cliniques d’EDP-305 dans notre étude de phase 2 sur ARGON-1 chez des patients NASH au troisième trimestre et d’entamer une étude de phase 1 avec EDP-514 au cours du deuxième semestre de 2019. »

Un résumé des présentations par affiches à l'International Liver Congress ™ (ILC) 2019 est présenté ci-dessous.

Les résumés complets peuvent être trouvés à http://ilc-congress.eu .

https://www.enanta.com/investors/news-r ... fault.aspx

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 1,0156478881836 seconds.