Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
papaludo
Sujet du message: Virus revenu Hépatite C  MessagePosté le: 20 Mar 2018 - 10:19
Hépatant(e) régulier(e)
Hépatant(e) régulier(e)


Inscrit le: 26 Oct 2003
Messages: 51
Localisation: sud ouest
Bonjour,
Absent du forum pendant quelques années, je reviens vers vous.
J'ai fait un TTT au mois d'octobre 2017 avec ZEPATIER 12 semaines....les prises de sang m'ont confirmé que le virus avait disparu, puis il est revenu à la dernière prise de sang
Mon hépato m'avait dit que ce TTT était garanti de succès à 98 % pour mon génotype 1 a
Faut croire que je fais parti des 2 % restant ??
A noter que j'ai encore des démangeaisons, pour ne pas dire une plaque d'exéma sur une hanche, mais je n'ai pas eu d'autres ES.
Je pratique le cyclisme (10 à 12 h par semaine) et je n'ai pas senti de baisse de forme pendant et après le TTT
J'ai 62 ans
Je vais voir mon hépato prochainement
Qu'en pensez vous ?
Daniel

_________________
geno 1 A1 F1 en ttt depuis le 08 septembre 2005 arrêt car non répondeur après 3 mois
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message Visiter le site web du posteur  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Virus revenu Hépatite C  MessagePosté le: 20 Mar 2018 - 11:40
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22982
Localisation: Hyères
Bonjour Daniel ,

Bien non ce n'est pas du 100% la , désolé , vas falloir repartir au combat , si c'est possible!!!!!!

Les dernières recommandations de l'AFEF 2018 , disent :


(Page 15)

http://www.afef.asso.fr/ckfinder/userfi ... 20AFEF.pdf

Tiens nous au jus si tu le souhaites , courage pour la suite .

Biiien

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
joy94300
Sujet du message:   MessagePosté le: 21 Mar 2018 - 15:09
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 07 Déc 2014
Messages: 827
Localisation: npai
coucou Daniel

le virus réapparait,
mais pas beaucoup?? ( charge virale? transas? fibrose?)

tu vas voir avec ton hépato,
mais réfléchis bien à ta qualité de vie,s'il te propose de repartir dans un combat..non prévu par l'AFEF je vois

c'est super que tu fasses un sport=hygiène de vie
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
decabella
Sujet du message:   MessagePosté le: 23 Mar 2018 - 23:09
Hépatant(e) régulier(e)
Hépatant(e) régulier(e)


Inscrit le: 20 Jl 2017
Messages: 56

Bonsoir Daniel,

Avais-tu fait d’autres ttt avant le Zepatier?

Peut-etre que le virus etait devenu tres resistant.

_________________
Hépatite C dépistée en 1998
Génotype 1b
F4 ( Fibroscan 17.8 - avant ttt )
Jamais traitée
Début traitement ZEPATIER le 13 Septembre 2017
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 24 Mar 2018 - 06:56
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22982
Localisation: Hyères
Bonjour daniel ,
Si tu repasses par la , il y a peut-ètre cette option de traitement , mais pas sur en cas d'échec au Zépatier :

L’essai ANRS REVENGE démontre l’efficacité d’une combinaison sofosbuvir et grazoprevir/elbasvir associée à la ribavirine dans le traitement de patients infectés par le virus de l’hépatite C et en échec thérapeutique suite à la prise d’un premier traitement par agents antiviraux directs (AAD). Cet essai mené par le Pr Victor de Lédinghen (Service d’Hépato-Gastroentérologie et d’Oncologie digestive, CHU Bordeaux, Inserm UMR 1053) et ses collègues, permet d’apporter une solution thérapeutique pour ces patients difficiles à traiter. Les résultats de ces recherches font l’objet d’une publication dans la revue Clinical Infectious Diseases.

http://www.anrs.fr/fr/presse/communique ... rapeutique

Dans les recommandations 2017 , on parles des résistances , et des options de retraitement possibles , (Page 31 à trente huit) :

http://www.afef.asso.fr/ckfinder/userfi ... rs2017.pdf

Le tableau des molécules :


_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 14 Avr 2018 - 07:29
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22982
Localisation: Hyères
EASL 2018 – VHC : Comment gérer les échecs thérapeutiques en 2018 ?

• Dans de rares situations, le traitement de l'hépatite C (VHC) peut échouer. Des stratégies internationales de retraitement ont été publiées pour répondre à ce genre de problèmes. Les options thérapeutiques dépendent essentiellement du traitement antérieur (inhibiteurs du NS5A, PI ou les deux schémas thérapeutiques) et de l'exposition préalable à un médicament de 1ère ou de 2ème génération.
• Il n'a y pas de consensus de stratégie sur l'occurrence d'échec de traitements de sauvetage à ce jour.

• Les essais cliniques de phase 3 indiquent un taux d'échec thérapeutique de 4 % pour le VHC, mais ce pourcentage s'étend de 4 à 10 % dans les cohortes de populations réelles1.

• La plupart des échecs sont observés chez les patients présentant le génotype VHC 1a ou 1b traités par l'association sofosbuvir/lédipasvir pendant 8 semaines, ou chez les patients cirrhotiques traités par des antiviraux à action directe quelconques. Dans le cas du groupe évoqué en dernier, le développement d'une résistance multiple a été signalé, ce qui complique encore le retraitement, même si le profil de résistance n'influence pas le choix du traitement ou le résultat.
• L'échec doit être confirmé avant d'initier un retraitement. Il est également nécessaire d'examiner une réinfection et tous les autres facteurs de causalité potentiels.
• Les options de retraitement dépendent du schéma thérapeutique antérieur :
- Association sofosbuvir/velpatasvir/voxilaprévir (SOF/VEL/VOX) pour tous les patients exposés antérieurement à des inhibiteurs du NS5A (selon les recommandations de l'EASL)
- Association SOF/VEL et glécaprévir/pibrentasvir (G/P) uniquement pour les patients non exposés aux inhibiteurs du NS5A (selon les directives de l'AASLD/IDSA)
- Association SOF/VEL + RBV pendant 24 semaines pour les patients décompensés (les options sont limitées car le PI est nécessaire pour traiter ces patients. L'association SOF/VEL/VOX peut être utilisée, mais avec une extrême précaution)

• Un échec des schémas thérapeutiques de sauvetage peut se produire et aucune option de traitement n'a été clairement définie. Cependant, les traitements d'association SOF + G/P ou SOF/VEL/VOX + ribavirine pendant 24 semaines sont des candidats potentiels .

Présenté par Jordan Feld, Canada à l'EASL : Retreatment strategies in 2018, 2018, Paris, France.

1 Liang TJ, Ghany MG. Therapy of hepatitis C--back to the future. N Engl J Med. 2014 May 22;370(21):2043-7

Les antiviraux à action directe


Il en existe trois classes :

• les anti-NS3 ou anti-protéases,
• les anti-NS5A,
• les anti-NS5B ou anti-polymérases.



https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01315019/document





EASL 2018

Retraitement des répondeurs virologiques non-soutenus , Retraitement des patients ayant échoué après une double association d'IFN-α pégylé et de ribavirine, une triple association d'IFN-α pégylé, de ribavirine et de sofosbuvir, ou une double association de sofosbuvir et de ribavirine

Le traitement des patients n'ayant pas obtenu de RVS après traitement par IFN-α pégylé et ribavirine, IFN-α pégylé, ribavirine et sofosbuvir, ou sofosbuvir et ribavirine (patients «traités», tels que définis ci-dessus) est décrit dans les recommandations générales

Tableau 7
Recommandations thérapeutiques pour les patients co-infectés par le VHC ou co-infectés par le VHC / VIH atteints d'hépatite C chronique sans cirrhose, y compris les patients jamais traités (définis comme n'ayant jamais été traités pour leur infection par le VHC) et les patients déjà traités (définis comme patients qui ont déjà été traités avec de l'IFN-α pégylé et de la ribavirine, de l'IFN-α pégylé, de la ribavirine et du sofosbuvir ou du sofosbuvir et de la ribavirine).



Tableau 8
Recommandations de traitement pour les patients co-infectés par le VHC ou co-infectés par le VHC et le VIH atteints d'hépatite C chronique avec cirrhose compensée (Child-Pugh A), y compris les patients non traités (définis comme n'ayant jamais été traités pour leur infection) - patients expérimentés (définis comme des patients préalablement traités par IFN-α pégylé et ribavirine, IFN-α pégylé, ribavirine et sofosbuvir, ou sofosbuvir et ribavirine).



Retraitement des patients ayant échoué après un traitement contenant un inhibiteur de protéase et / ou un inhibiteur de NS5A

Les données préliminaires suggèrent que le retraitement peut être optimisé sur la base des tests RAS. Les RAS qui se sont avérés conférer une sensibilité réduite à la classe de médicaments correspondante in vitro et / ou qui ont été rapportés comme étant sélectionnés par des thérapies contenant du DAA chez des patients n'ayant pas réussi à obtenir une RVS sont résumés ( Tableau 9 ). , ]Ces nombreux RAS et un certain nombre de substitutions alternatives aux mêmes positions peuvent être présents avant le retraitement chez les patients précédemment exposés aux AAD. Sur la base de l'état actuel des connaissances, aucun algorithme spécifique pour guider les décisions de retraitement ne peut être déduit de ces observations. Ainsi, le retraitement doit être guidé par la connaissance des médicaments administrés lors des traitements antérieurs si aucun test de résistance n'est disponible ou, si des tests de résistance sont effectués, par des probabilités de réponse en fonction du profil de résistance observé et de l'expérience de l'équipe soignante.

Tableau 9
Substitutions associées à la résistance (RAS) conférant une sensibilité réduite aux classes de médicaments correspondantes dans les essais in vitro et / ou sélectionnés chez les patients qui n'ont pas obtenu de RVS sur des régimes sans IFN, sans DAA (à l'exception des inhibiteurs de protéase de première génération télaprévir et bocéprévir).

Deux essais de phase III, POLARIS-1 et POLARIS-4, ont démontré l'innocuité et l'efficacité de la combinaison triple de sofosbuvir, velpatasvir et voxilaprevir pendant 12 semaines chez les patients n'ayant pas obtenu de RVS avec un régime à base d'AAD, y compris les patients et / ou des inhibiteurs de NS5A. 265Dans POLARIS-1, les patients, dont 46% atteints de cirrhose, ont précédemment échoué à un traitement antérieur contenant le NS5A. Le taux global de RVS était de 96% (253/263) chez les patients recevant du sofosbuvir, du velpatasvir et du voxilaprevir pendant 12 semaines. Il y a eu une percée virale pendant le traitement et 6 rechutes après le retraitement. La RVS était plus fréquente chez les patients non atteints que chez ceux présentant une cirrhose (99% et 93%, respectivement). Ni le génotype du VHC, ni le profil du SRA au retraitement de base n'ont eu d'influence sur la réponse. Parmi les 7 patients avec un échec virologique, des RAS NS3 (Q80K) étaient présents dans 2 cas et des RAS NS5A (à la position 30 ou 93) dans 6 cas au début du retraitement. RAS NS5A supplémentaires étaient présents à l'échec virologique dans seulement deux d'entre eux.
POLARIS-4 comprenait des patients qui n'avaient jamais réussi à obtenir une RVS après un traitement par AAD sans inhibiteur de la NS5A, dont 46% avaient une cirrhose. Le taux global de RVS12 était de 98% (178/182, une rechute) chez les patients randomisés pour recevoir sofosbuvir, velpatasvir et voxilaprevir pendant 12 semaines, comparativement à 90% (136/151, une percée virologique, 14 rechutes) chez des patients similaires traités avec seulement le sofosbuvir et le velpatasvir pour la même durée. Ni le génotype du VHC, ni le profil du SRA à la base de retraitement n'avaient une influence sur la réponse chez les patients recevant la triple association. En effet, la RVS a été réalisée chez 98% (42/43) des patients sans RAS détectables et chez 97% (199/205) des patients avec des RAS NS3 et / ou NS5A. Les patients qui ont rechuté n'avaient aucun SRA détectable au départ ou à l'échec virologique.
Ainsi, la combinaison triple du sofosbuvir, du velpatasvir et du voxilaprevir apparaît comme le traitement de choix pour le retraitement des patients qui n'ont pas réussi à obtenir une RVS après un traitement sans IFN, basé sur l'AAD.

L'étude MAGELLAN-1 a montré que l'association du glabépavir et du pibrentasvir ne présente pas une barrière à la résistance suffisamment élevée pour obtenir des taux de RVS optimaux chez les patients préalablement exposés à un inhibiteur de la NS5A. 266 Ainsi, cette association n'est pas indiquée dans le retraitement des patients qui ont échoué à un régime antérieur contenant de l'AAD, en particulier si ce régime contenait un inhibiteur de NS5A. Au lieu de cela, une triple association de sofosbuvir avec un inhibiteur de la protéase NS3 et un inhibiteur de NS5A semble mieux adaptée au retraitement des patients exposés au DAA. Parce que le pibrentasvir a une barrière à la résistance supérieure à celle de tous les autres inhibiteurs approuvés de la NS5A in vitro , 105la combinaison triple de sofosbuvir et de l'association à doses fixes de glaçaprévir et de pibrentasvir pourrait offrir une alternative intéressante pour le retraitement de patients difficiles à guérir, tels que ceux présentant des profils complexes de NS5A RAS et / ou ceux atteints de maladie hépatique avancée (à l'exclusion de la cirrhose décompensée). ) qui ont subi plusieurs traitements infructueux. Des cas individuels de retraitement réussi de tels patients avec l'association de sofosbuvir, de glaçaprévir et de pibrentasvir ont été observés. Les résultats préliminaires d'un essai clinique en cours ont été récemment rapportés. Vingt-trois patients qui n'ont pas réussi à obtenir une RVS après 8, 12 ou 16 semaines de l'association à dose fixe de glabépavir et de pibrentasvir dans les essais de phase II et III avec ce régime ont été retirés avec l'association de sofosbuvir, le glécaprevir et le pibrentasvir avec la ribavirine pendant 12 semaines (n = 2) ou 16 semaines (n = 21). Une RVS a été observée dans 96% des cas (22/23, une rechute). La combinaison était sûre et bien tolérée.267
Chez les patients particulièrement difficiles à guérir et préalablement exposés aux inhibiteurs NS5A, les combinaisons triples de sofosbuvir, velpatasvir et voxilaprevir et de sofosbuvir, glecaprévir et pibrentasvir peuvent théoriquement bénéficier de l'ajout de ribavirine à base de poids et / ou d'une prolongation de la durée du traitement. 16 à 24 semaines Cependant, il n'y a pas de données à l'appui de ces indications, qui doivent être décidées individuellement par des équipes multidisciplinaires d'experts, en tenant compte des nombreux paramètres de base de retraitement, y compris la gravité de la maladie hépatique et / ou des manifestations extra-hépatiques. La présence d'une cirrhose décompensée annulera l'utilisation de traitements à base d'inhibiteurs de la protéase, soulignant la nécessité d'instituer un retraitement le plus tôt possible.




http://www.journal-of-hepatology.eu/art ... text#s0240

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,76651501655579 seconds.