Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message: Echec traitement Harvoni  MessagePosté le: 16 Mar 2017 - 09:33
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22360
Localisation: Hyères
Je transfert ici chamalo

chamalo a écrit:
Bonjour, Je n'ai jamais ecris sur un forum alors toutes mes excuses pour les erreurs que je pourrais commettre.
Je prend contact avec vous car je lis que les echecs avec Harvoni sont rare et bein voila moi je viens d'avoir un echec apres 12 semaines. Type 1 en echec precedent avec ribavirine seule puis ensuite avec Interferon + ribavirine et maintenanrt avec Harvoni....
J'ai 52 ans et suis inquietes pour l'avenir bien sur.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Echec traitement Harvoni  MessagePosté le: 16 Mar 2017 - 09:33
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22360
Localisation: Hyères
campanar a écrit:
Bonjour Chamalo,

Une rechute ?

L'échec d'un ttt est souvent, plus tard... le début d'un nouveau parcours.

L’inquiétude peut venir d'une fibrose galopante qu'on voudrait voir se développer moins vite et de ce rapport au temps qui pousse à l'urgence. Généralement, la fibrose nous laisse le temps de s'y remettre, avec d'autres molécules plus tard.

Depuis l'échec de mon 1er tt (antiprotéase de première génération), ma fibrose n'a jamais cessé de régresser, il aura au moins eu cet effet là : ralentir la destruction d'hépatocytes.

As-tu revu ton hépato ? Si oui, quel est son avis ?

Au fond de toi, tente de cultiver la confiance sans forcément chercher à comprendre l'échec... Wink

Mais, une rehute, ça laisse des traces...Je n'ai toujours pas vérifié la réussite du second au soda...me contentant, peut être par crainte...de mes ressentis comme PCAir des trois mois... Rolling Eyes

Garde confiance en toi autant que possible.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Echec traitement Harvoni  MessagePosté le: 16 Mar 2017 - 09:34
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22360
Localisation: Hyères
kanibal a écrit:
Salut chamalo,

lady kanibal avait, elle aussi, vécu un échec lors du premier ttt avec interfarine+ riba machin et réussite sur le deuxième.

Le corps humain et ses mystère ? Réactif ou non. Rebelle au ttt ou bien sensible. Je n'ai bien sur aucune explication.

En tout cas bienvenue à toi sur le site. Tu peux même aller faire un petit tour ici si tu en a envie:

http://www.hepatites.net/index.php?name ... um&f=7

A+ Wink

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Echec traitement Harvoni  MessagePosté le: 16 Mar 2017 - 09:35
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22360
Localisation: Hyères
fil a écrit:
Bonjour chamalo

Oui l'échec j'ai connu aussi plusieurs fois , du temps de l'interféron + riba , mais maintenant des solutions existent mème après un échec avec l'Harvoni .

Je te joins ce témoignage , et des liens plus techniques sur les échecs , et les résistances ici :

http://www.hepatites.net/index.php?name ... mp;t=24021

Tiens nous au jus , ne lache rien , courage chamolo .

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Echec traitement Harvoni  MessagePosté le: 16 Mar 2017 - 09:35
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22360
Localisation: Hyères
fil a écrit:
EASL Recommandations de traitement de l'hépatite C Septembre 2016

Recommandations de traitement pour le retraitement des patients infectés par le VHC ou co-infectés par le VHC / VIH avec une hépatite
C qui n'ont pas réussi à obtenir une SVR sur la thérapie antivirale antérieure contenant un ou plusieurs DAA (s). À l'heure actuelle, les données appuient fermement ces recommandations de retraitement, qui sont basées sur des preuves indirectes et la prise en compte du génotype du VHC . Les profils de résistance connus des médicaments précédemment administrés, le nombre de médicaments utilisés, l'utilisation de la ribavirine, la durée du traitement







http://www.easl.eu/medias/cpg/HCV2016/Summary.pdf

AASLD 2016

Stratégies en cas d'échec aux AVD
Dr Marc Bourlière (Marseille)

https://youtu.be/g2Y26lQLLj0

http://www.hepatites.net/index.php?name ... p;start=20

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
lolanice
Sujet du message: Echec traitement Harvoni  MessagePosté le: 16 Mar 2017 - 17:28
Potô du site


Inscrit le: 13 Fév 2010
Messages: 5757

Bonjour Chamalo, et bienvenue

Bon... c'est rare en effet, à suivre donc... tu l'auras prochainement je le souhaite, avec un changement de munitions à la clé Wink Croiser les doigts
On attend de tes nouvelles, bon courage
Amitiés A+

_________________
vhc détecté 87/88 / Géno 4/ F2
TTT interferon/riba mai 2009/ mai 2010. Guérie, le 1er fut le bon mais l'after difficile
"Celui qui n'essaie pas ne se trompe qu'une seule fois"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
joy94300
Sujet du message: Echec traitement Harvoni  MessagePosté le: 17 Mar 2017 - 02:50
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 07 Déc 2014
Messages: 819
Localisation: npai
coucou chamalo, tu as bien fait de venir ici,dans la planque des tendres winners.

tu sais on n'a pas vraiment de recul pour savoir si les échecs sont rares ou non

mon propre ttt est différé pour X raisons,
et de nouvelles molécules arrivent cet automne..........


donc,en profiter pour se bricoler un printemps et un été réparateurs et colorés.........?

plein de pensées positives vers toi
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Echec traitement Harvoni  MessagePosté le: 17 Mar 2017 - 08:14
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22360
Localisation: Hyères
Quand le traitement du VHC échoue
Catie Mai-Juin 2016

Lors des essais cliniques de phase II et III, on a obtenu des taux de guérison élevés (plus de 90 %) grâce aux nouvelles combinaisons d’antiviraux à action directe (AAD). Cependant, à mesure que l’usage de ces médicaments se répand, les chercheurs commencent à signaler occasionnellement des cas d’échec thérapeutique. Dans certains cas, l’échec thérapeutique se produit à cause d’une rechute. Cela se produit lorsque la charge virale en VHC tombe initialement à un niveau indétectable sous l’effet d’un traitement, puis elle redevient détectable lorsque le traitement prend fin. En général, les cas de rechute sont peu courants lorsque les AAD sont utilisés, surtout parmi les personnes n’ayant jamais suivi de traitement antérieurement.

Des médecins de Madrid, en Espagne, ont passé en revue les données d’essais cliniques, ainsi que des rapports et analyses d’échecs thérapeutiques (attribuables à des rechutes ou à d’autres causes) survenus chez des personnes traitées par AAD. Ils ont souligné que les facteurs suivants étaient associés à l’échec du traitement :

• présence de symptômes liés à la cirrhose
• échec thérapeutique antérieur
• taux de VHC très élevé dans le sang
• infection par le génotype 1a ou 3 du VHC
• sexe masculin

Petites erreurs lors de la production de virus

Au fur et à mesure que les cellules infectées par le VHC fabriquent des millions de copies de ce virus, il se produit au hasard des changements, ou mutations, dans l’information génétique de certaines copies virales. Certaines de ces mutations confèrent accidentellement au VHC la capacité de résister aux effets d’un ou plusieurs AAD. Il est donc possible que de faibles quantités de VHC dotées de la capacité de résister aux AAD circulent dans le corps d’une petite proportion de personnes n’ayant jamais été traitées pour le VHC.

Un domaine en évolution

Les mutations associées à la résistance aux médicaments anti-VHC sont différentes des mutations résistantes associées à un autre virus, soit le VIH. Dans le cas du VIH, les mutations conférant la résistance aux médicaments peuvent demeurer présentes pendant de nombreuses années, et une seule mutation importante peut affaiblir considérablement l’activité d’un médicament anti-VIH et, parfois, celle des autres médicaments apparentés de sa classe.

La situation du VHC est quelque peu différente. En premier lieu, il arrive que certaines des mutations conférant la résistance aux AAD disparaissent de la circulation après quelques jours. C’est notamment le cas des mutations associées à la résistance au sofosbuvir (Sovaldi). Les mutations qui compromettent l’efficacité des inhibiteurs de la NS3 (inhibiteurs de la protéase) peuvent mettre plusieurs mois à disparaître de la circulation. Les mutations affectant les inhibiteurs de la NS5B peuvent, quant à elles, persister dans la circulation pendant plus d’un an. Enfin, les mutations associées à la résistance aux inhibiteurs de la NS5A persistent dans la circulation pendant deux ans, sinon plus longtemps.

Un autre aspect des mutations conférant la résistance aux médicaments anti-VHC réside dans la fréquence de leur apparition. Par exemple, selon certains chercheurs, si une mutation conférant la résistance à un médicament est présente dans moins de 15 % des copies circulantes du VHC, les chances de guérison de la personne traitée par AAD ne devraient pas baisser dans la majorité des cas.

Il est donc clair que les tests de résistance pourraient devenir un élément important des soins du VHC, particulièrement dans les cas d’échec thérapeutique et de retraitement.

Cirrhose

Dans les cas de cirrhose grave (score de Child-Turcotte Pugh C), les taux de guérison sont généralement plus faibles que dans les cas de cirrhose moins graves. Ce problème se produit parce que la circulation sanguine dans le foie est réduite lorsqu’une cirrhose avancée est présente. Comme les AAD sont transportés par le sang, il est possible que des concentrations suffisantes de ces médicaments ne réussissent pas à pénétrer dans toutes les régions du foie contenant des cellules infectées par le VHC. La présence de concentrations sous-optimales d’AAD pourrait permettre le développement de résistances médicamenteuses et aboutir finalement à l’échec du traitement.

Lorsque la cirrhose est présente, le foie fonctionne mal et risque de ne pas être en mesure de métaboliser ou dégrader les AAD. Cela pourrait donner lieu à des cas de toxicité subtile.

Après l’échec thérapeutique

Il n’existe aucune piste facile à suivre après l’échec d’un traitement du VHC parce que les raisons d’un tel résultat peuvent différer d’un patient à l’autre. Les chercheurs espagnols suggèrent aux médecins de prendre en considération les enjeux suivants lorsqu’ils envisagent de traiter à nouveau un patient :

Défis virologiques

Est-ce que des mutations conférant la résistance aux médicaments sont présentes?
• Est-ce qu’on a déterminé correctement le génotype du patient?
• Le patient a-t-il été réinfecté par une souche différente du VHC?

Prise en charge stratégique

• envisager d’ajouter la ribavirine au régime futur
• envisager de prolonger la durée du régime futur (au-delà de 12 semaines)

Maximiser les bienfaits des médicaments

• éviter les interactions médicamenteuses
• prévenir et prendre en charge les effets secondaires
• assurer l’observance du traitement

Des médicaments plus puissants à l’horizon

Plus tard en 2016 et encore en 2017, il est probable que de nouvelles combinaisons d’AAD seront homologuées par les autorités de réglementation d’Amérique du Nord et d’Europe. Les combinaisons en question devraient être efficaces contre de nombreuses souches du VHC qui sont résistantes aux médicaments. Les médicaments figurant dans ces combinaisons incluront les suivants :

• ABT-493 + ABT-530
• sofosbuvir + velpatasvir
• sofosbuvir + velpatasvir + GS-9857
• MK-8408 en combinaison avec d’autres médicaments

RÉFÉRENCE :

Benítez-Gutiérrez L, Barreiro P, Labarga P, et al. Prevention and management of treatment failure to new oral hepatitis C drugs. Expert Opinion on Pharmacotherapy. 2016; in press.

http://www.catie.ca/fr/traitementactual ... vhc-echoue

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Echec traitement Harvoni  MessagePosté le: 17 Mar 2017 - 08:31
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22360
Localisation: Hyères
Hépatite C: résistance aux nouveaux antiviraux, que faire après ?
Barcelone, Espagne 11 mai 2016

Si les nouveaux AAD sont associés à un taux de guérison élevé, les patients se révélant résistants à ces thérapies sont de plus en plus nombreux. Pour cette population confrontée à un risque de progression de la maladie, les options thérapeutiques restent très limitées.

Des essais clinique menés chez des patients hépatite C en échec thérapeutique ont été présentés lors de l'International Liver Congress, ILC 2016 , à Barcelone. Ils soulignent l'efficacité de nouvelles combinaisons expérimentales d'AAD, avec des taux de suppression virale atteignant parfois 100%.

MAGELLAN-I: de nouveaux AAD en bithérapie

L'étude de phase II MAGELLAN-I a évalué chez ces patients une bithérapie associant deux nouveaux AAD développés par le laboratoire AbbVie. La combinaison se compose de l'ABT-493, un inhibiteur de protéase NS3/4A et de l'ABT-530, un inhibiteur de la protéine NS5A.

Dans cet essai, Fred Poordad et ses collègues du Texas Liver Institute, à San Antonio (Etats-Unis), ont inclus 50 patients, sans cirrhose, en échec après traitement par AAD. Ils avaient reçu des combinaisons de deux à trois AAD de première ligne.

Les patients ont été randomisés entre trois bras. Deux groupes ont reçu la combinaison ABT-493/ABT-530, à des doses respectivement de 200 mg et 80 mg pour l'un, et 300 mg et 120 mg pour l'autre. Le troisième groupe a reçu les doses les plus élevées avec de la ribavirine (800 mg).

La ribavirine sans impact sur la réponse

Après 12 semaines de traitement, le virus est devenu indétectable chez 100% des patients ayant reçu les doses les plus faibles de ABT-493 et de ABT-530. Pour les doses plus élevées, avec ou sans ribavirine, le taux de réponse virologique soutenue (RVS) était de 95%.

Sur 50 patients, seuls deux n'ont pas répondu au traitement. Lors de l'inclusion, une évaluation par séquençage avait révélé qu'ils présentaient tous les deux une résistance aux inhibiteurs de la protéine NS5A .
Parmi les effets secondaires rapportés figuraient essentiellement les maux de tête, les nausées et la fatigue. Il n'y a pas eu d'autres effets indésirables majeurs.

"Le traitement combinant l'ABT-493 et l'ABT-530 s'avère efficace chez les patients en échec de traitement par AAD, sans ajout de ribavirine, qui n'a pas d'impact sur la réponse virologique", a commenté le Fred Poordad, lors de sa présentation.

TRILOGY-3: une trithérapie avec sofosbuvir

Une autre étude de phase II a évalué une trithérapie développée par Gilead chez des patients en échec de traitement par AAD [2]. Elle associe le sofosbuvir (inhibiteur de polymérase NS5B), chef de file des AAD, au velpatasvir, un autre inhibiteur de la protéine NS5A, et au GS-9857, un nouvel inhibiteur de protéase NS3/4A.

Baptisé TRILOGY-3, l'essai conduit par le Dr Eric Lawitz et ses collègues de l'université du Texas, à San Antonio (Etats-Unis), a inclus 49 patients porteurs exclusivement d'un virus de génotype 1. La moitié d'entre eux présentaient une cirrhose.

Tous ont été confrontés à un échec thérapeutique après avoir reçu des AAD. Dans la plupart des cas (41%), ils avaient été traités par un inhibiteur de NS5A. Et un patient sur cinq avait déjà reçu au minimum trois classes d'AAD.

Les patients ont été randomisés entre la trithérapie seule ou avec ribavirine. Après 12 semaines de traitement, le taux de succès virologique a atteint 100% chez les patients prenant la trithérapie. Seul un patient a été en échec dans le groupe sous ribavirine.

Non seulement la ribavirine n'apporte pas de bénéfice, mais elle est en plus associée aux effets secondaires les plus fréquents (fatigue et anémie). Un patient du groupe sous ribavirine a également développé un rash cutané.

Tous les génotypes du VHC concernés

Menées par la même équipe, deux autres études de phase II, présentées lors du congrès [3], ont confirmé l'intérêt de cette trithérapie chez des patients en échec thérapeutique, pour tous les génotypes du virus.

Ces essais ont inclus des patients en échec, soit avec un inhibiteur de NS5A ou de plusieurs classes d'AAD, en cas d'infection par le VHC de génotype 1, soit en échec pour l'interféron pégylé ou par un AAD, en cas de génotype de 2 à 6.

Au total, 128 patients ont été inclus. La moitié d'entre eux étaient cirrhotiques. Le génotype 1 caractérisait une infection sur deux. A l'inclusion, la moitié des patients avaient reçu, sans résultat, une thérapie combinant deux classes d'AAD. Et 27% avaient été en échec avec un inhibiteur de NS5A.

Les résultats montrent que le virus est indétectable pour 99% des patients, après 12 semaines de traitement. Seul un patient n'a pas répondu à la trithérapie.

La trithérapie de Gilead est désormais à l'essai en phase III à dose fixe après échec d'un traitement par AAD, a annoncé le Dr Lawitz, lors d'une conférence de presse.

REFERENCES :

1. Poordad F, High efficacy of ABT-493 and ABT-530 in HCV genotype 1 infected patients who have failed direct-acting antiviral containing regimens: the MAGELLAN-I study, 15 avril 2016, ILC 2016, Barcelone.

2. High efficacy of sofosbuvir/velpatasvir plus GS-9857 with or without ribavirin for 12 weeks in direct acting antiviral-experienced patients with genotype 1 HCV infection, 14 avril 2016, ILC 2016, Barcelone.

3. High efficacy of sofosbuvir/velpatasvir plus GS-9857 for 12 weeks in treatment-experienced genotype 1-6 HCV-infected patients, including those previously treated with direct-acting antivirals, 14 avril 2016, ILC 2016, Barcelone.

VHC-1 : l’association SOF/VEL/VOX est très efficace après l’échec d’AAD

L’administration de comprimés de sofosbuvir, velpatasvir et voxilaprévir (SOF/VEL/VOX) une fois par jour s’avère extrêmement efficace en traitement de rattrapage pour le VHC-1 après l’échec d’antiviraux à action directe (AAD).
Pourquoi est-ce important ?

Une demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour un nouveau médicament a été déposée auprès de l’agence réglementaire des États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA), afin d’obtenir une approbation pour le traitement par SOF/VEL/VOX des génotypes 1 à 6 du VCH chez des patients présentant un échec au traitement par AAD .

http://www.gilead.com/news/press-releas ... -sofvelvox

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,92969393730164 seconds.