Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
coquelicot
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Nov 2016 - 19:06
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 06 Jl 2014
Messages: 932
Localisation: Val d'Oise
lolanice a écrit:
coquelicot a écrit:

se sont les personnes touchés par le VHC qui triquent.

Franchement un peu de CONSIDÉRATION et de PROFESSIONALISME serait le bienvenu.


Laughing
, oups, dslée, je n'ai pas pu la rater, autant se détendre un peu Wink


Preuve que la connerie me fatigue Crying or Very sad

_________________
VIH
Ex-vhc génotype 4
24s riba + sofo

Au plus élevé trône du monde, on est jamais assis que sur son cul (Montaigne)
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
avril47
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Nov 2016 - 19:16
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 30 Mar 2009
Messages: 1862

L'hépatite C ne figure pas dans la liste des maladies à déclaration obligatoire...Rolling Eyes (lien vers l'INVS Institut de Veille Sanitaire)
https://www.google.fr/url?sa=t&rct= ... dsmuBTjAIw

"Dans les relations sexuelles, le préservatif n’est pas justifié si le couple est
stable, sauf dans certaines situations:
− en cas d’infection génitale (herpès en particulier), de lésion ou de saignement
des organes sexuels (qui peuvent être provoqués par certaines pratiques
sexuelles), pendant les règles lorsque la femme est atteinte d’hépatite C;
− en cas de co-infection VIH-VHC"
Source : brochure de l'INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé) synthétique :
https://www.google.fr/url?sa=t&rct= ... cWIjlaegQQ


Dans d'autres articles de journaux, on trouve "le suspect édulcore et tergiverse"
Ben oui... Confused
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
joy94300
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Nov 2016 - 02:51
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 07 Déc 2014
Messages: 821
Localisation: npai
ah AIDES a réagi Wink
voudrais act-up aussi

tout ça me fait penser à l'horreur qu'ont vécue les 1ers malades VIH,stygmatisés,maltraités,insultés,jusque ds les hôpitaux,

et à la si facile vindicte populaire toujours avide de se défouler sur d'innocents fautifs

donc,si j'ai bien compris,
tous ceux qui aujourdhui nous lisent,
qui sont porteurs de ce vhc sans le savoir,
ou en le sachant,
et qui osent avoir une vie privée,
éventuellement des rapports sexuels non protégés,
(puisque cette maladie n'est pas sexuellement transmissible)
sont désormais à la merci de poursuites pénales..garde à vue,fouille d'appart..

c'est bien ça?

j'espère que le Mr "atteint d'une maladie mortelle" et mis en garde à vue,aura la force + tard de porter plainte pour mise en danger de sa propre vie
et violation de vie privée;
il doit être é-pui-sé.

je suis presque sùre que la -seule- dame atteinte de ce virus n'a pas le même génotype que le Mr, que sa contamination est ancienne,et ne vient pas d'un fait sexuel.

MAIS LE MAL MEDIATIQUE EST FAIT
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
joy94300
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Nov 2016 - 04:18
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 07 Déc 2014
Messages: 821
Localisation: npai
Hépatite C : qui est concerné?

"Le virus de l'hépatite C s'attrape uniquement par contact sanguin avec une personne contaminée" explique le Dr Françoise Roudot-Thoraval, spécialiste du foie à l'hôpital Henri-Mondor, à Créteil.




En l'absence de lésions génitales, les rapports sexuels ne sont pas contaminants. Devraient donc se faire dépister : les personnes qui ont été transfusées avant 1991 ; celles qui ont subi plusieurs interventions chirurgicales importantes avant cette même date ; celles qui ont été exposées à des gestes médicaux (ou non) réalisés avec du matériel réutilisable (vaccination de masse, piercing, tatouage...), surtout avant les années 80 car à cette époque, les recommandations de désinfection n'étaient pas suffisantes. Enfin, les personnes qui utilisent, ou ont déjà utilisé, des drogues intraveineuses. Hormis chez les toxicomanes, les contaminations repérées aujourd'hui sont généralement anciennes.

Le risque d'attraper l'hépatite C à la suite d'une transfusion est devenu rarissime : il est de l'ordre d'une hépatite par an pour 800 000 dons de sang. Désormais, toute personne transfusée se voit prescrire une prise de sang trois mois plus tard afin de vérifier l'absence de virus."
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
avril47
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Nov 2016 - 12:20
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 30 Mar 2009
Messages: 1862

https://www.google.fr/url?sa=t&rct= ... 3CQ_qVmYiw

L'info est répercutée dans Le quotidien du médecin, mais je n'ai pas accès à l'article entier. Dommage. Quelqu'un pourrait transmettre l'info ?


Un article dans le Journal international de médecine, mesuré.
https://www.google.fr/url?sa=t&rct= ... NJ19zmeoyA
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Nov 2016 - 12:58
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22538
Localisation: Hyères
Transmission volontaire du VHC : un homme mis en examen à Perpignan
le quotidien du médecin

Un homme de 56 ans, soupçonné d'avoir eu des relations sexuelles non protégées avec des femmes alors qu'il se savait contaminé par le virus de l'hépatite C (VHC), vient d'être mis en examen à Perpignan pour « administration de substance nuisible à la santé » et « mise en danger de la vie d'autrui ».

Trois plaintes déposées

Une de ses victimes, qui a porté plainte en 2015 après avoir découvert qu'elle avait contracté le VHC, est « gravement atteinte et a subi plusieurs hospitalisations », selon une source proche de l'enquête. Cette femme a expliqué aux policiers avoir demandé à celui qui était alors son conjoint de faire un test. Celui-ci lui aurait fourni un résultat partiel, dissimulant sa maladie. Il aurait toutefois fini par avouer à son ex-conjointe qu'il cachait sa maladie, craignant que, sinon, « aucune femme ne veuille avoir de relations sexuelles avec lui ». Une perquisition au domicile du prévenu a permis de saisir des analyses prouvant que l'homme avait connaissance de son infection.

Deux autres femmes, entendues par les enquêteurs, ont également déposé plainte. Elles ont confirmé avoir eu des relations sexuelles avec cet homme et que celui-ci leur avait caché qu'il était infecté par le VHC ; elles ne seraient cependant pas contaminées.

La mise en examen du suspect est assortie d'un contrôle judiciaire lui interdisant d'entrer en contact avec ses victimes et d'une obligation de suivi médical.

Les recommandations du CNS

Les poursuites judiciaires relatives à la transmission du VHC sont relativement rares, à la différence de celles liées au VIH. En avril 2015, le Conseil national du sida a émis un avis et des recommandations sur la pénalisation de la transmission sexuelle du VIH. Le CNS insistait sur la nécessaire formation des juges, des enquêteurs et de tous les acteurs concernés par ce type de plainte. Il recommandait également de prononcer des peines alternatives à la privation de liberté. Enfin, il rappelait l'impérieuse nécessité de renforcer la prévention et le dépistage, et de lutter contre la stigmatisation des personnes séropositives.

Avis suivi de recommandations sur la pénalisation de la transmission sexuelle du VIH en France

http://cns.sante.fr/wp-content/uploads/ ... blique.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
avril47
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Nov 2016 - 13:25
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 30 Mar 2009
Messages: 1862

Merci Fil ! Very Happy Biiien Rose

En plus c'est super intéressant !
"Le CNS (Conseil National du Sida) insistait sur la nécessaire formation des juges, des enquêteurs et de tous les acteurs concernés par ce type de plainte (concernant le VIH)."

Cette affaire devrait mettre en évidence la nécessité d'une mise au point concernant le VHC, qui devrait être assez succincte puisque le virus de l'hépatite C est quasi-non transmissible par voie sexuelle.

Quant au respect des préconisations concernant la lutte contre la discrimination des personnes atteintes... Rolling Eyes

Bon, je vais imprimer le rapport du CNS et y jeter un coup d'oeil.

Je me demande aussi dans quelle mesure il est possible de diffuser l'information selon laquelle monsieur est positif au VHC, obtenue dans le cadre d'une enquête.
N'y aurait-il pas violation du secret de l'instruction et du secret médical ?
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
mateo
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Nov 2016 - 14:17
Hépatant(e)
Hépatant(e)


Inscrit le: 13 Oct 2016
Messages: 47

Cet événement fait " boule de neige"
Au début, juste dans des quotidiens à sensation, presse locale...
Puis plus sérieux : le Point , l'Express, Libération..
Mais maintenant des parutions dans des revues médicales : le Quotidien du Médecin , le Generaliste ...
Toujours MOTUS des médecins hépatologues ou autres sur cette histoire
Personne du monde médical qui puisse dire : Arrêtez vos conneries, c' est seulement si....et juste dans ces cas là, sinon aucune contamination n'est possible lors de relation sexuelle.
Heureusement que vous êtes là, car cette histoire malheureuse me perturbe beaucoup.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Schlange
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Nov 2016 - 14:54
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 08 Jn 2015
Messages: 1015

Depuis quand le VHC est à déclaration obligatoire ?
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
joy94300
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Nov 2016 - 15:27
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 07 Déc 2014
Messages: 821
Localisation: npai
en 2002 ça l'était il me semble
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Nov 2016 - 15:30
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22538
Localisation: Hyères
mateo a écrit:

Toujours MOTUS des médecins hépatologues ou autres sur cette histoire
Personne du monde médical qui puisse dire : Arrêtez vos conneries, c' est seulement si....et juste dans ces cas là, sinon aucune contamination n'est possible lors de relation sexuelle.
.


Victor Ledinghen (hépatologue au CHU de Bordeaux) c'est exprimé mateo

avril47 a écrit:
On avance........................

Toujours "20 minutes" :
"Que risque l'homme suspecté d'avoir transmis volontairement l’hépatite C?
JUSTICE Dans cette affaire, aussi rare que mystérieuse, la justice pourrait avoir beaucoup d'obstacles à franchir pour condamner cet homme...
A Perpignan, une femme a porté plainte contre son compagnon qui lui avait caché qu'il était atteint d'une Hépatite C.
Illustration d'une femme malade. A Perpignan, une femme a porté plainte contre son compagnon qui lui avait caché qu'il était atteint d'une Hépatite C. - Pixabay
*Oihana Gabriel
Google+Twitter
Publié le 03.11.2016 à 16:39
Mis à jour le 03.11.2016 à 17:10
C’est une affaire qui fait beaucoup de bruit. A Perpignan, un homme a été mis en examen le 28 octobre suspecté d’avoir sciemment transmis à plusieurs femmes, dont sa compagne, le virus responsable de l’hépatite C. Cet habitant des Pyrénées-Orientales, qui se savait contaminé, est poursuivi d’abord pour « administration de substance nuisible à la santé » car il aurait contaminé trois femmes. Mais également pour « mise en danger de la vie d’autrui » pour avoir eu des relations sexuelles non protégées avec plusieurs femmes. Qui, elles, n’ont pas été contaminées.
Un homme condamné à douze ans pour contamination volontaire
Si cet éventuel procès pour une hépatite C pourrait être une première, il y a quelques précédents, mais concernant le sida. « Mais ces procédures pour contamination volontaire sont très rares, assure Eric Morain, avocat au barreau ayant défendu plusieurs dossiers similaires. D’abord parce que les victimes, très atteintes et rongées par la culpabilité, souvent dans une relation sentimentale avec la personne qui les a dupés, déposent peu plainte ». En 2014, Christophe Morat, un quadragénaire a été condamné par la cour d’assises des Bouches-du-Rhône à douze ans de prison pour avoir contaminé sciemment une femme. Ce patient avait par ailleurs déjà été condamné en 2005 à six ans d’emprisonnement pour avoir contaminé deux femmes alors qu’il se savait atteint par le VIH. Mais dans ce cas, il avait été reconnu coupable d’administration de substance nuisible avec préméditation ayant entraîné une infirmité permanente ou une atteinte psychique.
Quelle infraction ?
Mais entre ces deux affaires, beaucoup de données diffèrent. « Il n’y a pas de référence juridique pour l’hépatite C, précise Me Eric Morain, avocat au barreau de Paris qui a défendu des plaignantes contre Christophe Morat. Il va falloir construire le droit. Soit les juges s’alignent sur la décision de la Cour d’assises concernant le sida, soit ils vont faire rentrer ces faits dans une autre infraction. Mais ces infractions sont très difficiles à caractériser. » Au début, le patient atteint d’hépatite C était suspecté de tentative d’empoisonnement et administration de substance nuisible. « Mais dans l’affaire de Christophe Morat, la Cour n’avait pas retenu cette accusation d’empoisonnement. » En effet, avec les trithérapies, le VIH n’est plus « de nature à entraîner la mort », contrairement à ce qu’oblige l’infraction d’empoisonnement. Or l’hépatite n’est plus mortelle. « En revanche, Christophe Morat a été condamné pour exposition au risque pour des victimes qui n’ont pas été contaminées », précise l’avocat. Ce qui pourrait être également le cas, puisque le suspect dans cette affaire est poursuivi pour « mise en danger de la vie d’autrui » concernant les femmes qui ne sont pas malades mais qui n’ont pas été informées du risque.
Une maladie qui se guérit
La première question qu’il faudra trancher dans cette affaire porte sur la gravité de la maladie. « On peut mourir d’une grippe aussi… », ironie Stéphane Montigny, membre d’Aides. Justement, si cette affaire se termine devant les tribunaux, est ce que ça pourrait faire un précédent pour d’autres maladies ? Peu probable. « On ne peut parler d’infirmité dans le cas de l’hépatite C, tranche Victor De Ledinghen, hépatologue au CHU de Bordeaux et membre de la Société française d’Hépatologie. Aujourd’hui, cette pathologie n’est plus sévère. Et elle se soigne très bien. En trois mois, avec un traitement adapté, cette femme sera guérie et n’aura aucune séquelle. » Et cela change tout. « Aujourd’hui, on peut vivre confortablement avec le VIH, mais on n’en guérit jamais », souligne Stéphane Montigny.

Hépatite C: Pourquoi avant, les malades n'avaient pas tous le droit à un traitement
La question de la transmission
Autre obstacle : il faudra prouver que le suspect savait qu’il était malade, certes, mais surtout qu’il était conscient qu’il pouvait transmettre le virus par voie sexuelle.
« Autant le sida est une maladie sexuellement transmissible, autant ce n’est pas vraiment le cas pour l’hépatite C », assure l’hépatologue. En effet, ce virus se transmet essentiellement par voie sanguine.
« En général c’est par l’usage de drogues par intraveineuse que les patients sont contaminés, reprend le médecin. Plus rarement par des tatouages, des piercings. Et de façon exceptionnelle par voie sexuelle. Et en général, c’est le cas de personnes qui ont des comportements à risque, si on mélange partouzes et drogues. On évalue à moins d’1 % le nombre de transmission par voie sexuelle pour des hétérosexuels. J’ai rencontré des couples où l’un des conjoints est infecté et l’autre non… même au bout de vingt ans de relation ! »
« C’est beaucoup de bruit pour rien », avance le médecin dubitatif. Pour s’assurer que c’est bien son compagnon qui l’a infecté, il faudrait vérifier tout le passé de cette femme. « On peut également vérifier par des analyses, un peu comme avec l’ADN, si le virus de la plaignante est le même que celui du suspect, ajoute l’hépatologue. En effet, il existe des centaines de souches différentes de ce virus. »
Un message négatif ?
Au-delà, si cette affaire était portée jusqu’aux tribunaux, elle enverrait un message négatif selon l’association Aides. « C’est aberrant de porter au pénal une affaire de contamination à l’hépatite C. Cela n’encouragerait pas les patients souffrant de cette pathologie ni à se faire dépister ni à jouer la transparence avec leurs partenaires sexuels. »
MOTS-CLÉS : Montpellier, Santé, justice, maladie, sida

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
mateo
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Nov 2016 - 16:02
Hépatant(e)
Hépatant(e)


Inscrit le: 13 Oct 2016
Messages: 47

Oui, merci Fil de me le rappeler
C' est vrai que je vois de plus en plus d' articles répétants les mêmes dires que j'ai vraiment besoin d' en lire un par une personne experte me répétant ce que j' ai cru comprendre depuis des années.
Je suis soulagée car même l' idée que j' ai pu contaminer quelqu'un me terrorise.
Merci à Victor LEDINGHEN
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
avril47
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Nov 2016 - 17:02
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 30 Mar 2009
Messages: 1862

En réponse à Schlange et à Joy (cliquer sur le lien pour accéder à la liste des maladies à déclaration obligatoire qui ne comprend pas l'hépatite C) :

avril47 a écrit:
L'hépatite C ne figure pas dans la liste des maladies à déclaration obligatoire...Rolling Eyes (lien vers l'INVS Institut de Veille Sanitaire)
https://www.google.fr/url?sa=t&rct= ... dsmuBTjAIw
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
lolanice
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Nov 2016 - 17:50
Potô du site


Inscrit le: 13 Fév 2010
Messages: 5758

Merci à vous tous, oui, la discrimination ça commence ou ça continue comme ça...
Personnellement je vis comme une huitre en ce moment, pas entendu parler de cette sale affaire à part ici, mes proches non plus...

Des gros titres... et tant pis si ya aussi des grosses conneries dedans...
Normalement un journaliste mène une enquête approfondie et personnelle, croise ses sources, là apparemment ils ont tous la même source et ils répercutent bêtement, bonjour l'info ça fout la trouille à plus d'un titre Twisted Evil
Merci au CNS, aussi

_________________
vhc détecté 87/88 / Géno 4/ F2
TTT interferon/riba mai 2009/ mai 2010. Guérie, le 1er fut le bon mais l'after difficile
"Celui qui n'essaie pas ne se trompe qu'une seule fois"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Schlange
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Nov 2016 - 18:48
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 08 Jn 2015
Messages: 1015

Réactions des lecteurs

Lecteur impliqué
1587 commentaires

mimosa, il y a 2 jours

Le plastique c'est fantastique, le caoutchouc super doux. C'est une question de réflexe, nous on préfère le latex!!
Elles connaissent pas la chanson?
Signaler un abus

Lecteur impliqué
9794 commentaires

yousef, il y a 2 jours

Elle n'avait qu'a regarder plus belle la vie !!
Signaler un abus

Lecteur impliqué
5316 commentaires

wistiti1200, il y a 2 jours - le 03/11/2016 à 08h28

les amants sont tres genereux
parfois ils offrent des bagues mais le plus souvent c'est des MST
Signaler un abus



Vais vomir. Sur leurs têtes saines.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Schlange
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Nov 2016 - 18:52
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 08 Jn 2015
Messages: 1015

C'est sur quel site l'article un peu moins pire que les autres ?
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
avril47
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Nov 2016 - 21:07
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 30 Mar 2009
Messages: 1862

Schlange a écrit:
C'est sur quel site l'article un peu moins pire que les autres ?


J'ai trouvé peu d'articles abordant (même brièvement) des questions de fond. Il en existe peut-être d'autres, parus, ou à venir j'espère ! Merci à ceux qui en ont ou auront connaissance de les signaler pour alimenter ce post en informations !
Je remets les liens (cliquer sur les liens) :

"Le quotidien du médecin" : texte retranscrit + haut
https://www.google.fr/url?sa=t&rct= ... 3CQ_qVmYiw

Le deuxième article de "20 minutes" :
https://www.google.fr/url?sa=t&rct= ... H_blebFrZg

"Journal International de médecine" :
https://www.google.fr/url?sa=t&rct= ... NJ19zmeoyA



Je suis assez sidérée que tant de propos aberrants puissent être tenus depuis plusieurs jours (merci Yicha pour l'initiation du post) au sujet de l'hépatite C, et par la situation de ce monsieur.

J'ai vécu trente ans avec le VHC et je trouve tout cela très choquant.
J'attends avec espoir des interventions de spécialistes et d'organismes pour rappeler et rétablir les vérités de base au sujet de l'hépatite C.

En attendant, heureusement que nous pouvons nous soutenir entre nous, et merci à Victor De Ledinghen (hépatologue intervenu dans le deuxième article de "20 minutes"), comme le souligne Mateo !

Rose
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
lolanice
Sujet du message:   MessagePosté le: 06 Nov 2016 - 19:18
Potô du site


Inscrit le: 13 Fév 2010
Messages: 5758

J'espère que le présumé innocent (!!!!!!!) pourra attaquer ces torchons à son tour, pour diffamation , divulgation d'un état de santé au grand public ou je ne sais quoi ... Dire qu'on le "connaît" peut-être...

C'est là qu'il faudra être présents, l'affaire n'est pas close.
C'est lui que les assos' pourraient contacter, aussi, à un moment donné, parce qu'il doit se sentir bien seul.
Et informer la victime, elle doit être aussi sous le choc comme on l'a été quand on a appris notre contamination.

_________________
vhc détecté 87/88 / Géno 4/ F2
TTT interferon/riba mai 2009/ mai 2010. Guérie, le 1er fut le bon mais l'after difficile
"Celui qui n'essaie pas ne se trompe qu'une seule fois"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
avril47
Sujet du message:   MessagePosté le: 10 Nov 2016 - 13:33
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 30 Mar 2009
Messages: 1862

Après un tel déluge d'informations inexactes au sujet de l'hépatite C, le silence est lourd...

L'hépatite C ne peut pas se transmettre volontairement par voie sexuelle.
Avec 1 transmission pour 19000 rapports sexuels, 0.07% de risque (*), une vie n'aurait pas suffit à ce monsieur...

(*) source : Ministère affaires sociales et santé, Rapport de recommandations hepatite C 2014 : Virus de l’hépatite C

(donc statistiquement, trois dames x 19000 tentatives... Siffler ...)


Dernière édition par avril47 le 10 Nov 2016 - 17:14; édité 1 fois
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 10 Nov 2016 - 14:13
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22538
Localisation: Hyères
QU'EST-CE QUE L'HÉPATITE ?

Il s'agit d'une inflammation du foie causées par un virus. Les hépatites B et C peuvent se transmettre par le sang, mais seule l'hépatite B est sexuellement transmissible.

L'une et l'autre ont pour symptômes de la fatigue, des douleurs au ventre, une perte d'appétit et parfois une jaunisse, mais dans le cas de l'hépatite B s'ajoutent de la fièvre et des nausées. Il est possible de développer une cirrhose ou un cancer du foie.

Il existe un vaccin contre l'hépatite B, mais pas contre l'hépatite C.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 08037.html

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,65893888473511 seconds.