Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
19 Sujet du message: Donnez votre avis sur Twitter en répondant au sondage ou....  MessagePosté le: 22 Sep 2016 - 10:13
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21213
Localisation: Hyères
Donnez votre avis sur Twitter en répondant au sondage ou postez un commentaire sur ce post avec votre réponse et avis :
Pensez-vous que @MarisolTouraine annoncera comme promis d'ici fin septembre l'accès effectif au TTT #VHC pour tous?


https://twitter.com/SOS_hepatites

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Donnez votre avis sur Twitter en répondant au sondage ou....  MessagePosté le: 22 Sep 2016 - 10:18
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21213
Localisation: Hyères
Pas sur :

fil a écrit:
150 000 à 180 000 malades concernés

«C'est une grande décision de santé publique dont les modalités seront précisées pour le 10 septembre», assure au Figaro le Pr Jean-François Delfraissy, directeur de l'Agence nationale de recherches sur le SIDA et les hépatites virales (ANRS). L'ampleur de la décision apparaît dans les chiffres: «32 000 malades ont été traités en 2014-2015, cette fois 150 000 à 180 000 personnes vont être concernées», souligne-t-il.



http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016 ... ibles-tous

On est le 10 Septembre 2016

Quant aux cas les moins graves, y compris ceux qui ne présentent pas encore de symptômes, il faudra attendre septembre, le temps que la Haute Autorité de santé, saisie la semaine dernière, rende ses recommandations obligatoires sur les modalités de mise en oeuvre de l'accès universel. A priori, la prescription demeurerait réservée à l'hôpital, avec toutefois une ouverture aux centres gratuits de dépistage (CeGIDD) et des centres de prévention de l'addictologie (CSAPA). Cela limiterait de fait la demande de nouveaux traitements.
Faire baisser des prix
Une chose est sûre, le contingent de patients traités va s'accroître. Comment l'Assurance-maladie va-t-elle encaisser ce nouveau choc financier ? En renégociant les accords prix-volumes passés avec les industriels, a répondu la ministre : « L'extension des indications et l'arrivée de médicaments concurrents doivent permettre de faire diminuer le prix des traitements. J'ai donc demandé au président du Comité économique des produits de santé (CEPS) de mener des discussions en ce sens », a déclaré Marisol Touraine.
La solution de la mise en place d'une licence d'office, prônée par certaines associations de patients, n'a donc pas été retenue. Les prix renégociés ne devraient donc pas chuter fortement. D'autant plus que le gouvernement annonce l'universalité avant d'avoir bouclé les négociations avec les industriels.
Le CEPS ne se présentera pas en position de force face aux laboratoires. Mais l'organisme interministériel n'a de toute façon pas toutes les cartes en main à ce jour, car les nouveaux traitements de Gilead et de BMS n'arrivent qu'en septembre. Selon Gilead, les malades au stade précoce guérissent plus vite, et la durée de la cure peut donc être réduite, comme son coût.

http://www.lesechos.fr/25/05/2016/lesec ... ements.htm

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Donnez votre avis sur Twitter en répondant au sondage ou....  MessagePosté le: 26 Sep 2016 - 15:20
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21213
Localisation: Hyères
Tweetes pas les zeph's !!!!!!!!! Rougir

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Schlange
Sujet du message: Donnez votre avis sur Twitter en répondant au sondage ou....  MessagePosté le: 26 Sep 2016 - 18:46
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 08 Jn 2015
Messages: 1000

T'façon on va se faire bz quoi qu'il arrive avec le rapport de l'easl.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
lolanice
Sujet du message: Donnez votre avis sur Twitter en répondant au sondage ou....  MessagePosté le: 26 Sep 2016 - 20:31
Potô du site


Inscrit le: 13 Fév 2010
Messages: 5722

Non, je tweete pas moi c vrai...
Et non, je ne pense pas qu'elle pourra le faire, mais j'espère me tromper.
Déjà elle a fait beaucoup pour que le vhc et certains cancers guéris ne soient plus source de majoration de primes pour les assurances, ça va arriver, ENFIN !!!
C'est un autre sujet, je posterai peut être... mais j'ai répondu Mr. Green

_________________
vhc détecté 87/88 / Géno 4/ F2
TTT interferon/riba mai 2009/ mai 2010. Guérie, le 1er fut le bon mais l'after difficile
"Celui qui n'essaie pas ne se trompe qu'une seule fois"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
joy94300
Sujet du message:   MessagePosté le: 27 Sep 2016 - 01:48
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 07 Déc 2014
Messages: 794
Localisation: npai
"Une chose est sûre, le contingent de patients traités va s'accroître. Comment l'Assurance-maladie va-t-elle encaisser ce nouveau choc financier ? En renégociant les accords prix-volumes passés avec les industriels, a répondu la ministre : « L'extension des indications et l'arrivée de médicaments concurrents doivent permettre de faire diminuer le prix des traitements. J'ai donc demandé au président du Comité économique des produits de santé (CEPS) de mener des discussions en ce sens », a déclaré Marisol Touraine.
La solution de la mise en place d'une licence d'office, prônée par certaines associations de patients, n'a donc pas été retenue. Les prix renégociés ne devraient donc pas chuter fortement. D'autant plus que le gouvernement annonce l'universalité avant d'avoir bouclé les négociations avec les industriels."



c'est dingue ce que,nous,les malades,rapportons comme fric aux industriels.......+ ceux arrosés au passage,

.............et même à la sécu dis donc qui ne serait plus déficitaire!!

on devrait demander des dividendes,
pour nos thalassos d'après-ttt,non?
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Schlange
Sujet du message:   MessagePosté le: 27 Sep 2016 - 19:24
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 08 Jn 2015
Messages: 1000

Owi un bon spa, maintenant que je suis majeure ..
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 28 Sep 2016 - 17:04
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21213
Localisation: Hyères
On est le 28

La Haute autorité de Santé (HAS) se prononcera en septembre prochain sur l’extension de la prescription des nouveaux antiviraux à action directe (NAAD). Un délai annoncé ce jeudi 16 juin, 5 jours après l’inscription par arrêté de l’accès universel à ces traitements au Journal officiel.

Annoncé par la ministre de la santé ce 25 mai, l’accès universel aux NAAD constitue un espoir dans la prise en charge des patients atteints d’une hépatite C. Jusqu’ici, la prescription de ces traitements était en effet réservée aux seuls malades symptomatiques, présentant des comorbidités et souffrant de graves complications (fibrose du foie avancée F3, F4) engendrées par l’hépatite C.

Or quel que soit le stade de fibrose, « les manifestations extra-hépatiques de la maladie engendrent des conséquences lourdes » comme la cirrhose ou le carcinome hépatocellulaire. Liée au « coût excessivement élevé des traitements, cette restriction des prescriptions des NAAD va par ailleurs à l’encontre des dispositifs de dépistage [tests rapides d’orientation diagnostique (TROD)] », explique le Conseil national du sida et des hépatites virales.

Etape par étape

L’accès universel à ces molécules efficaces à 90% relève donc de l’urgence. Cette mesure est prévue en plusieurs phases. Dans un premier temps, ces traitements seront accessibles aux malades « atteints d’une fibrose de stade F2, transplantés ou en attente de greffe, en hémodialyse, co-infectés par le VIH », confirme la HAS. Mais aussi aux patients présentant « des manifestations extra-hépatiques du virus de l’hépatite C, une infection (…) ou encore des facteurs de risque de progression rapide du VHC, tout stade de fibrose confondu ».

Dans une seconde phase, un rapport commandé auprès de l’ANRS et du CNS viendra préciser les modalités [d’une prescription pour tous] avant la fin de l’été. Et la HAS « rendra en septembre un avis complémentaire sur la stratégie de traitement des patients au stade F0 ou F1 asymptomatiques ». L’autorité se prononcera aussi sur « l’efficience des produits, très variable d’un stade de fibrose à un autre, éléments qui sont transmis au comité économique des produits de santé (CEPS) chargé de fixer le prix des médicaments ».

A quel prix ?

Viendra ensuite la phase des négociations du tarif des NAAD entre le CEPS et les industriels, « prévues en octobre ou novembre 2016 ». « Les fabricants sont prêts à négocier leur tarif », atteste Pascal Mélin, président de SOS hépatites fédération. Mais « les élections présidentielles du printemps 2017 laisseront peu de temps pour mettre en place cette mesure », note-t-il. Pourtant les priorités sont doubles : soigner le plus de patients possibles, et lutter contre la circulation de médicaments illégaux. Le manque d’accès aux soins lié aux prix très élevés des NAAD génère en effet « un marché parallèle de médicaments particulièrement inquiétant ». Un risque de falsification par ailleurs dénoncé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

A noter : Au total, 232 000 Français sont infectés par le virus de l’hépatite C. Parmi eux la moitié ignore leur statut sérologique.

https://destinationsante.com/hepatite-c ... ersel.html

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
nega
Sujet du message:   MessagePosté le: 02 Oct 2016 - 05:21
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 25 Avr 2012
Messages: 1981

contre le chômage, fabriquer en france les génériques du sofo ?

_________________
guérie vhc et fibroscan encore un peu descendu à 14 - Echo ok et labo aussi va mieux
Abécédaire http://www.hepatites.net/index.php?name ... 015#342015
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
patleguen7
Sujet du message:   MessagePosté le: 02 Oct 2016 - 07:32
Hépatant(e)
Hépatant(e)


Inscrit le: 16 Août 2016
Messages: 44

sinon importer massivement les generiques produits par les labos algeriens , marocains ou indiens...
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 02 Oct 2016 - 11:53
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21213
Localisation: Hyères
C'est interdit pat Rougir

Importation de médicaments par un particulier :

Les particuliers ne peuvent importer un médicament qu'en quantité compatible avec un usage
thérapeutique personnel pendant une durée de traitement n'excédant pas trois mois aux
conditions normales d'emploi ou pendant la durée de traitement prévue par l'ordonnance
prescrivant le médicament.

http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/stor ... 8c839b.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
patleguen7
Sujet du message:   MessagePosté le: 02 Oct 2016 - 17:22
Hépatant(e)
Hépatant(e)


Inscrit le: 16 Août 2016
Messages: 44

Ok , c'est actuellement illégal, mais tout est question de volonté politique, le meilleur moyen de faire baisser les prix des gros laboratoires c'est les mettre en concurrence avec les génériques. C'est ce qui s'est passé en lithuanie.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 02 Oct 2016 - 18:58
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21213
Localisation: Hyères
C'est sur pat sans volonté politique , c'est le monopole qui s'installe .

Médecins du monde :

Avec le sofosbuvir (Sovaldi®), Gilead Sciences a fixé la norme en matière de prix scandaleux. A son lancement, le prix du sofosbuvir s’élevait à 1 000 dollars US par comprimé, ou à un minimum de 84 000 dollars US par traitement. Harvoni®, l’association à doses fixes de Gilead, coûte encore plus cher. Par conséquent, peu de pays sont à même de proposer un traitement contre le VHC. Lorsque celui-ci est disponible, les prix exorbitants de Gilead les contraignent à limiter l’accès au traitement. Afin d’éviter la faillite des systèmes nationaux de santé, seuls les patients les plus gravement atteints sont traités. « Tous ces problèmes, le manque d’accès aux traitements inclus, démontre que le système de recherche, de développement et d’innovation ne fonctionne pas et doit être rénové » a déclaré Vanessa Lopez de Salud por Derecho.

Même dans les pays à revenu élevé, le traitement contre le VHC est rationné. En Espagne, qui compte plus de 500 000 personnes avec le VHC, seules 40 000 d’entre elles ont été traitées. « Du fait de la protection de son brevet pour 20 ans, Gilead a pu fixer le prix de ses AAD, qu’il justifie en affirmant qu’ils coûtent moins cher qu’une greffe du foie. Nous devons mettre un terme à ces monopoles illégitimes », a déclaré Chloé Forette de Médecins du Monde. « Les prix élevés pratiqués par Gilead ne correspondent en rien aux coûts de leur recherche et développement ».

La majorité des pays à revenu faible et intermédiaire- qui comptent plus de 120 millions de personnes avec l’hépatite C - n’a pas accès au traitement VHC de Gilead. Gilead affirme que son programme de licences volontaires permet à 103 millions de personnes avec le VHC d’accéder au traitement, mais la réalité est toute autre. Le sofosbuvir doit être enregistré dans chaque pays pour être vendu. Gilead n’a enregistré le sofosbuvir que dans 9 de ses 101 « pays d’accès » inclus dans le champ d’application des licences.

L’objectif principal des licences volontaires de Gilead est de contrôler le marché en empêchant l’accès aux médicaments génériques dans les pays où il peut engranger des profits élevés. Gilead n’a proposé des licences volontaires qu’à quelques-uns des pays les plus lourdement touchés par le VHC. « Sans l’accès à des versions génériques du sofosbuvir, ces pays sont à la merci de Gilead et de ses prix », a affirmé Tracy Swan de Treatment Action Group. « Au Brésil, Gilead commercialise le sofosbuvir à plus de 7 000 dollars US, en dépit d’un RNB par habitant[1] qui s’élève à 961 dollars US par mois ».

La concurrence générique sans restriction est la meilleure stratégie pour faire baisser les prix des médicaments. A titre d’exemple, un traitement de 12 semaines de sofosbuvir est actuellement vendu 325 dollars US en Inde, et ce prix continuera à chuter grâce à la réalisation d’économies d’échelle. Les versions génériques du sofosbuvir pourraient être produites en masse à un coût inférieur à un dollar US par comprimé[2].

Les Etats peuvent s’opposer aux politiques de prix scandaleuses en invoquant des clauses de sauvegarde afin de protéger la santé publique. Ils peuvent émettre des licences obligatoires qui leur permettront de proposer des médicaments génériques abordables. Celles-ci ont déjà permis de baisser le prix des médicaments contre le VIH, en les faisant passer de 10 000 dollars US par an à moins de 100 dollars US par an.

Patients et militants ont uni leurs forces à l’occasion du Congrès International sur le Foie afin de protester contre l’accès restreint aux AAD et de dénoncer leurs prix exorbitants. Ils encouragent les organisations de la société civile à s’opposer aux brevets illégitimes entravant l’accès aux médicaments contre le VHC et demandent:

http://www.medecinsdumonde.org/actualit ... generiques

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
coquelicot
Sujet du message:   MessagePosté le: 02 Oct 2016 - 22:53
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 06 Jl 2014
Messages: 929
Localisation: Val d'Oise
fil a écrit:
« Du fait de la protection de son brevet pour 20 ans, Gilead a pu fixer le prix de ses AAD, qu’il justifie en affirmant qu’ils coûtent moins cher qu’une greffe du foie.

C'est débectant !! Ça donne envie de vomir

_________________
VIH
Ex-vhc génotype 4
24s riba + sofo

Au plus élevé trône du monde, on est jamais assis que sur son cul (Montaigne)
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 03 Oct 2016 - 07:33
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21213
Localisation: Hyères
Les génériques VHC en Italie
Greg Jefferys

https://www.hepmag.com/blog/italian-story

https://www.hepmag.com/blog/italian-story-part-2

Epclusa versus Sof+Daclatasvir
Greg Jefferys

https://www.hepmag.com/blog/epclusa-ver ... aclatasvir

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 03 Oct 2016 - 07:46
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21213
Localisation: Hyères
Les génériques à bas coût des nouveaux antiviraux directs: un dilemme médical, éthique et sociétal !

• Les couts des antiviraux directs empêchent l’accès au traitement du VHC dans de nombreux pays. Or les génériques du sofosbuvir, du ledipasvir et du daclatasvir sont produits en quantité dans certains pays et vendus à un prix inférieur à 1% du prix en Occident. Selon la loi australienne, les individus ont le droit d’importer 3 mois de traitement pour un usage personnel. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’efficacité et l’innocuité de ces génériques importés par les patients en Australie

• Il s’agit d’un travail prospectif mené dans 2 centres australiens. La qualité des génériques du sofosbuvir (SOF), du ledipasvir (LDV), et du daclatasvir (DCV) et la ribavirine (RBV) importés a été évaluée et confirmée en chromatographie en phase liquide (HPLC) et par résonance magnétique nucléaire (RMN). Les patients ont été évalués avant traitement, aux semaines 4, 8, 12 / et en fin de traitement puis pour SVR 4 et SVR 12.

• 419 patients on été traités, dont 187 SOF/LDV, 20 SOF/LDV/RBV, 183 SOF/DCV et 26 SOF/DCV/ RBV. Dans cette série de patients de la « vraie vie australienne » 30% avaient une cirrhose; 64% étaient de génotype 1, 5% de génotype 2, 28% de génotype 3 et 3% de génotype 4, 5 ou 6. Sur la base de l’analyse intermédiaire la RVS 12 était comparable à celle des essais cliniques utilisant le princeps avec une SVR 12 autour de 96,2%

• L’utilisation des nouveaux antiviraux directs contre l’hépatite C sous forme de génériques semble sure et efficace avec une efficacité comparable à celle des molécules princeps. En coutant moins de 1000 dollars le traitement complet, ils nous interrogent sur un modèle de santé et sur la place de l’industrie pharmaceutique. Traiter le monde entier, au sens propre serait possible demain!

Freeman J Hobart
HIGH SUSTAINED VIROLOGICAL RESPONSE RATES USING GENERIC DIRECT ACTING ANTIVIRAL TREATMENT FOR HEPATITIS C, IMPORTED INTO AUSTRALIA.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,63590216636658 seconds.