Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message: Traitement par lamivudine à long terme dans le cadre du VHB  MessagePosté le: 29 Août 2016 - 07:23
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22548
Localisation: Hyères
De nombreux patients atteints d’hépatite B qui ont été traités par des analogues de nucléosides pendant 10 à 20 ans ont présenté une perte de l’antigène de surface de l’hépatite B. La perte de cet antigène de surface pourrait fournir un critère d’évaluation de substitution pour l’arrêt du traitement en toute sécurité

• Principaux résultats

Sur les 22 patients positifs à l’antigène d’enveloppe de l’hépatite B (antigène HBe), 17 (77 %) sont devenus négatifs à l’antigène HBe ; une clairance de l’antigène de surface de l’hépatite B (antigène HBs) a été constatée pour 5 (23 %) d’entre eux.
Chez les 20 patients négatifs à l’antigène HBe, une clairance de l’antigène HBs a été constatée pour 10 (50 %) d’entre eux.
Le délai jusqu’à la clairance de l’antigène HBs était compris entre 0,9 et 16,8 ans (délai médian : 9,3 ans).
À 10 ans, 4 patients (18 %) de la cohorte positive à l’antigène HBe et 6 patients (30 %) de la cohorte négative à l’antigène HBe étaient négatifs à l’antigène HBs.
Une résistance à la lamivudine est survenue chez 24 patients (57 %), dont 6 (25 %) ont perdu l’antigène HBs.
La clairance de l’antigène HBs s’est accompagnée d’une séroconversion chez 5 patients uniquement (33 %), mais tous ont arrêté le traitement par analogues de nucléosides (AN), et aucun patient n’a connu de cas de réapparition de l’antigène HBs ou de rechute. Tous les patients avaient des taux d’alanine aminotransférase normaux et des taux d’ADN du VHB nuls (n = 13) ou non quantifiables (n = 2) au dernier suivi.
Cinq (26 %) des 27 patients qui sont restés positifs à l’antigène HBs sont décédés d’une maladie hépatique ou d’un cancer du foie, ou ont fait l’objet d’une greffe du foie ; tous ces patients étaient atteints d’une cirrhose préexistante.

• Conception de l’étude

Étude prospective en ouvert menée aux États-Unis auprès de 42 patients positifs à l’antigène HBs, recevant de la lamivudine pour le traitement d’une hépatite B chronique (HBC) et ayant été suivis pendant 3,2 à 19,5 ans (valeur médiane : 16,1 ans).
La lamivudine a été remplacée par d’autres AN chez 16 patients qui ont développé une résistance à la lamivudine/présenté une rechute.

• Pourquoi est-ce important ?

Les bénéfices d’un traitement par AN après 5 ans ne sont pas clairement définis.
Un traitement par AN d’une durée indéfinie pourrait constituer une approche adaptée pour la prise en charge de l’HBC en utilisant la perte de l’antigène HBs comme critère d’évaluation de substitution de la sécurité d’un arrêt du traitement.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27375283

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,48776698112488 seconds.