Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 28 Jl 2016 - 14:57
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21934
Localisation: Hyères


https://www.youtube.com/watch?v=YS42mvwURz0

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 28 Jl 2016 - 15:19
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21934
Localisation: Hyères


http://soshepatites.us11.list-manage.co ... e6df9b61d1

http://www.soshepatites.org/

People

Après tout, c'est l'été, les vacances, alors une petite rubrique "people" met un peu de légèreté dans cette Newsletter!
Donc ICI, un lien qui nous donne une liste de célébrités qui ont une hépatite C (guéries pour certaines, disparues pour d'autres...)

http://www.medishealth.com/11-celebrite ... infection/

http://us11.campaign-archive1.com/?u=d0 ... 7a9a20996d

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.


Dernière édition par fil le 28 Jl 2016 - 16:56; édité 1 fois
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 28 Jl 2016 - 16:35
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21934
Localisation: Hyères
Un nouveau rapport de l’EMCDDA donne des motifs d’espoir pour le traitement de l’hépatite C

(28.7.2016, LISBONNE) L’hépatite C est une maladie infectieuse du foie causée par le virus de l’hépatite C (VHC) qui peut être transmis par le sang. Environ 115 millions de personnes à travers le monde ont été infectées à un moment donné de leur vie par le VHC. On estime que deux tiers de ces personnes sont infectées de manière chronique, dont plus de cinq millions au sein de l’Union européenne. L’infection est très répandue chez les usagers de drogue par injection, qui peuvent contracter le VHC par le partage de seringues et autre matériel d’injection. Dans un nouveau rapport publié aujourd’hui à l’occasion de la Journée mondiale contre l’hépatite, l’Observatoire européen des drogues et toxicomanies (EMCDDA) examine de nouvelles possibilités de prévention et de traitement efficaces de la maladie.

Communiqué de presse (en français)

http://feditobxl.be/site/wp-content/upl ... ht23CP.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 28 Jl 2016 - 16:44
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21934
Localisation: Hyères


Fin 2013, des nouveaux médicaments contre le virus de l’hépatite C (VHC), les antiviraux à action directe (AAD), arrivent sur le marché. Ces nouveaux traitements sont plus simples d’utilisation (moins d’effets secondaires et durée de traitement plus courte) et permettent surtout de guérir plus de 90% des personnes infectées. Ainsi la perspective d’éliminer l’épidémie est bien réelle. Or, parmi les 80 millions de personnes porteuses chroniques de l’hépatite C, une infime minorité a aujourd’hui accès à ces traitements, le principal obstacle restant leur prix.

Afin de mieux connaître et lutter contre ce fléau, Médecins du Monde et le Treatment Action Group (TAG – Groupe d’action pour le traitement) ont développé le projet mapCrowd.org, outil innovant et inédit pour mesurer l’état de l’accès aux diagnostics et aux traitements de l’hépatite C dans le monde. Via une plateforme en ligne de crowdsourcing, l’objectif est de collecter et partager des données en temps réel sur le VHC.

Les dernières analyses des données de mapCrowd brossent un tableau contrasté du chemin à parcourir pour éradiquer l’épidémie. Deux exemples.

PAYS À HAUT REVENU : LE RATIONNEMENT A REMPLACÉ LA COUVERTURE UNIVERSELLE

En Europe de l’Ouest, 13 pays sur 17 ont mis en place des politiques de restriction en limitant l’accès aux AAD aux personnes les plus malades. La raison principale de cette sélection est le prix élevé du traitement, car le coût des combinaisons d’AAD est compris entre 25 000 et 70 000 euros. Même les Etats-Unis ont adopté des politiques de rationnement alors que le VHC y fait plus de victimes que n’importe quelle autre maladie infectieuse.

ACCÈS UNIVERSEL : LES PRIX ASSOCIÉS AUX BREVETS SONT UNE BARRIÈRE

À l’instar des traitements du VIH, la mise en place d’une concurrence par les génériques est un élément clef pour réduire drastiquement les prix des traitements et permettre un accès plus large. Sur 13 pays, nous avons pu établir que le prix moyen du sofosbuvir (Sovaldi®de Gilead) est de 38 154$ lorsqu’il n’y a aucune concurrence des génériques. En comparaison, le prix moyen du sofosbuvir générique est de 2 023$ dans 5 pays où il est disponible. Comme ces prix continuent de baisser dans les pays où la concurrence des génériques existe, la situation pourrait encore s’améliorer. D’après les données les plus récentes, les plus bas prix de production et de distribution du sofosbuvir et du daclatasvir sont respectivement de 62$ et 14$2. De plus, l’efficacité et l’innocuité de ces génériques a été démontrée, avec des performances similaires à celles des versions brevetées sur toute la durée du traitement.

CONSÉQUENCE : DES OBJECTIFS INATTEIGNABLES SI RIEN NE CHANGE

Les objectifs envisagés par la communauté internationale pour éliminer le VHC, à savoir 80% de personnes traitées d’ici 2030, sont loin d’être atteints2. Dans les pays participants à mapCrowd et où des données sont disponibles, le taux de personnes mises sous traitement en 2015 est compris entre 0,13% en Malaisie et 8,48% aux Etats Unis. Quant à la France, son taux de 5,2% correspond à celui du Pakistan.

Face à ces difficultés d’accès, Médecins du Monde dénonce à nouveau le prix exorbitant de ces traitements, alerte sur le risque qu’il fait porter sur les systèmes de santé y compris en France et dénonce également le rationnement que subissent les patients. La dernière campagne LEPRIXDELAVIE a récemment mis en lumière ces dysfonctionnements en France.

Les génériques peuvent être mis sur le marché grâce à des dispositifs légaux tels que les licences obligatoires et l’opposition aux brevets. Aujourd’hui, les acteurs de la communauté internationale ont à leur disposition tous les outils leur permettant de s’engager vraiment dans la lutte pour l’élimination de l’hépatite C et permettre un accès au traitement pour tous.

http://www.medecinsdumonde.org/actualit ... -hepatites

Paris, France et New York, États-Unis, le 28 Juillet, 2016 - Pour marquer l'importance de la Journée mondiale contre l' hépatite, Médecins du Monde (MdM) et Treatment Action Group (TAG) ont produit un nouveau rapport Dying à ces prix: HCV Générique guérir nié , sur la base des données crowdsourcing de l' hépatite C à partir de plus de 40 pays disponibles à mapCrowd.org .

http://mapcrowd.org/public/pdf/EN_mapCrowd_Report2.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 29 Jl 2016 - 01:49
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21934
Localisation: Hyères






http://www.worldhepatitisalliance.org/e ... nate-viral

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 29 Jl 2016 - 10:38
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21934
Localisation: Hyères
28 JUILLET MERCI À TOUS….



Troddy la marmotte, qui est la mascotte de SOS Hépatites, se joint à moi pour vous dire un grand merci. Merci pour votre engagement en cette difficile journée de vacances 2016. Le programme NO-HEP est maintenant lancé et le pari est pris d’éradiquer l’hépatite C grâce à un traitement efficace et l’hépatite B grâce à un vaccin et cela pour 2030…

Mais pour arriver à cet objectif nous attendrons en France la publication de la deuxième vague de l’accès universel au traitement de l’hépatite C qui nous a été promis pour septembre.

Avec Troddy nous veillons au grain et nous n’hibernerons pas sans décision politique. Mais la France, même si elle est relativement avancée dans la lutte contre les hépatites virales doit reprendre les revendications internationales. C’est ce que nous faisons en reprenant trois revendications fortes :

1/ la nécessité d’obtenir une sécurité transfusionnelle contre l’hépatite B et C mais aussi le VIH. Cela peut nous sembler ridicule en France pourtant, il persiste des pays qui pratiquent la transfusion mais qui n’ont pas les moyens de tester toutes les poches de sang pour les sécuriser, ce qui génère donc de nouvelles contaminations.

2/ La vaccination contre l’hépatite B à la naissance pour tous les nourrissons et dans tous les pays. Attendre 6 mois pour débuter la vaccination est un frein dans de nombreux pays.

3/ L’accès mondial à des seringues à usage unique et pas uniquement pour les usagers de drogue. Chaque année ce sont 2 millions de personnes qui se contaminent par la réutilisation de seringues. Il existe encore des pays ou dans les hôpitaux on peut trouver le métier de « ré-aiguiseur d’aiguilles » ce qui prouve bien la réutilisation du matériel. Usagers de drogue et soignants même combat universel : une seringue, une injection, un patient.

Si on applique le plan NO-HEP ce sont 7,1 millions de vie que l’on pourra sauver.

Alors on commence ?

Pascal Mélin

http://www.soshepatites.org/2016/07/29/ ... ci-a-tous/


_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 29 Jl 2016 - 11:48
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21934
Localisation: Hyères
HÉPATITE C : LA CURE EST LÀ, OÙ EST LA VOLONTÉ POLITIQUE ?



Coalition PLUS a constaté que, durant l’année passée, certaines avancées importantes allant dans le sens de l’élimination du virus de l’hépatite C (VHC) ont eu lieu. Au cours de la 69ème Assemblée mondiale de la Santé en mai 2016, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a approuvé une stratégie mondiale sur les hépatites virales. Les objectifs ambitieux de cette stratégie, tant aux niveaux du diagnostic que du traitement sont encourageants. Toutefois, afin que les gouvernements puissent réaliser ces ambitions au niveau national, et créer une dynamique au niveau global, des actions urgentes demeurent nécessaires.

Avec l’approbation réglementaire d’un régime pan-génotypique en juillet 2016, et avec le potentiel de développement des médicaments génériques pour un prix s’élevant à 200 $ par traitement, la décision est maintenant entre les mains des gouvernements. Pour respecter les engagements pris dans cette stratégie hépatite, et leurs obligations fondamentales envers leurs citoyen-nes, les gouvernements ne peuvent pas se permettre de retarder la prise en charge de ce problème de santé publique.

Certains pays ont accompli plus que d’autres, que ce soit dans l’élaboration de plans stratégiques ou dans la mise en œuvre de programmes. Tous doivent développer une meilleure prise de conscience de l’hépatite, des services de prévention, de l’accès au diagnostic et au traitement. A titre d’exemple, afin d’accomplir l’objectif 2020 de l’OMS, celui de diagnostiquer 30% des personnes vivant avec le VHC, il faudra des engagements substantiels des gouvernements pour développer des études de surveillance, pour sensibiliser l’opinion publique et la communauté médicale, et intensifier et rationaliser les services de diagnostic. Pour traiter 30% des personnes vivant avec le VHC d’ici 2020, les gouvernements ne doivent pas simplement augmenter les ressources allouées au traitement, mais entreprendre un travail politique important et nécessaire afin de promouvoir la concurrence des génériques et ainsi faire baisser le prix des médicaments. Ce travail politique peut inclure l’approbation réglementaire accélérée des formes génériques de régimes éprouvés, la coordination avec d’autres entités de passation de marché dans l’espace du VHC, et l’exploration des flexibilités TRIPS dans les pays non inclus dans les licences volontaires.

C’est dans ce contexte que Coalition PLUS a lancé un projet visant l’accès au diagnostic et au traitement pour l’hépatite C à travers le renforcement de la demande de la part de la société civile. Ce projet, financé par UNITAID à travers un fonds dédié à l’élimination du VHC, vise à mobiliser la société civile dans des pays à revenu intermédiaire, non inclus dans les licences volontaires relatives aux traitements. La demande sociale de prise en charge est actuellement insuffisante. Pour encourager la création d’un marché compétitif des médicaments génériques et déclencher des effets positifs qui lieraient les prix aux volumes achetés, cette demande latente de prise en charge doit être renforcée au travers d’investissements massifs pour l’achat de génériques.

La campagne vise à créer la demande sociale pour le traitement du VHC puis à porter cette demande devant les autorités afin de créer des programmes nationaux de traitement. Compte tenu de la corrélation entre la demande et les prix (un prix élevé ayant un effet dissuasif sur la demande), Coalition PLUS travaille avec ses partenaires dans les pays du projet afin d’élaborer des campagnes visant à faire face aux deux problèmes conjointement. D’une part, les partenaires informent le grand public et leur gouvernement des caractéristiques silencieuses et des répercussions massives du VHC tout en communiquant sur la disponibilité de nouveaux traitements révolutionnaires, aux effets secondaires négligeables. D’autre part, les associations plaident pour l’importation ou la commercialisation de médicaments génériques à prix abordables pour traiter le VHC à l’échelle nationale.

Les moyens pour éliminer l’hépatite C existent. Mais ces outils nécessitent des compétences et beaucoup de persévérance pour être utilisés avec succès. Grâce à l’appui d’UNITAID et de ses partenaires, Coalition Plus est déterminée à contribuer à cette tâche cruciale.

http://www.coalitionplus.org/hepatite-c ... politique/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 30 Jl 2016 - 19:03
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21934
Localisation: Hyères

Juillet 2016

Dépistage, soins et traitement des personnes infectées par le virus de l’hépatite C

En avril 2016, l’OMS a actualisé ses Lignes directrices pour le dépistage, les soins et le traitement des personnes infectées par le virus de l’hépatite C. Celles ci complètent les orientations existantes sur la prévention de la transmission des virus par voie hématogène, y compris le VHC.

Ces lignes directrices sont destinées aux responsables politiques et gouvernementaux, ainsi qu’aux autres personnes travaillant dans des pays à revenu faible ou intermédiaire au développement de programmes pour le dépistage, les soins et le traitement des personnes infectées par le virus de l’hépatite C.

Elles permettront d’étendre les services de traitement des personnes infectées par le VHC car elles fournissent des recommandations essentielles dans ce domaine et présentent les éléments à prendre en compte pour la mise en œuvre.

Lignes directrices pour le dépistage, les soins et le traitement des personnes ayant une infection chronique avec le virus de l´hépatite C

http://www.who.int/hepatitis/publicatio ... policy/fr/

Résumé des principales recommandations

Recommandations sur le dépistage de l’hépatite C
1. Dépistage pour identifier les personnes infectées par le VHC


Il est recommandé de proposer un dépistage sérologique du VHC aux personnes faisant partie des populations où la prévalence de l’hépatite C est élevée ou qui ont des antécédents d’exposition au risque de VHC/de comportement à risque.

2. Quand confirmer le diagnostic d’infection chronique par le VHC?

Si l’on obtient un résultat positif à un test sérologique de dépistage du VHC, il est suggéré de procéder à un autre test d’amplification des acides nucléiques pour rechercher l’acide ribonucléique (ARN) du VHC immédiatement après, afin de diagnostiquer une éventuelle infection chronique. Un test TAN de recherche de l’ARN du VHC devra aussi être pratiqué pour évaluer la nécessité d’un traitement contre l’hépatite C.

Recommandations sur les soins aux personnes infectées par le VHC
3. Dépistage de la consommation d’alcool et conseils pour réduire les niveaux de consommation modérés et élevés


Il est recommandé de procéder à une évaluation de la consommation d’alcool pour toutes les personnes atteintes de l’infection à VHC puis de proposer une intervention visant à réduire les comportements de consommation de produits alcoolisés à celles dont la consommation est modérée à élevée.

4. Évaluer le degré de fibrose ou de cirrhose hépatique

Dans les contextes où les ressources sont limitées, il convient d’utiliser les tests APRI (score aminotransférases/taux de plaquettes) ou FIB4 pour évaluer la fibrose hépatique de préférence à d’autres tests non invasifs qui requièrent davantage de ressources tels que l’élastographie ou le Fibrotest.

Recommandations sur le traitement de l’infection à VHC
5. Évaluation en vue du traitement de l’hépatite C


Tous les adultes et tous les enfants atteints d’une infection chronique par le virus de l’hépatite C, y compris les consommateurs de drogues injectables, doivent faire l’objet d’une évaluation en vue du traitement antiviral.

6. Traitement par des antiviraux à action directe (AAD)

L’OMS recommande que tous les patients atteints d’une hépatite C soient traités avec des schémas thérapeutiques comprenant des AAD, à l’exception de quelques groupes spécifiques pour lesquels les schémas à base d’interféron pourront encore être employés (en tant que schémas alternatifs chez les patients infectés par un virus du génotype 5 ou 6 et ceux porteurs d’un virus du génotype 3 et d’une cirrhose).

7. Le télaprévir et le bocéprévir ne devront plus être utilisés.

Ces 2 AAD de première génération, qui étaient administrés avec l’interféron pégylé et la ribavirine, avaient été préconisés dans les lignes directrices de 2014. Les éléments disponibles maintenant montrent qu’ils entraînent plus fréquemment des effets secondaires et moins souvent des guérisons que des schémas thérapeutiques composés à partir des nouveaux AAD. Ces 2 médicaments ne sont donc plus recommandés par l’OMS.

8. L’OMS préconise des schémas thérapeutiques à base d’AAD préférables et des schémas à base d’AAD alternatifs en fonction du génotype et de l’état de la cirrhose.

Le groupe d’élaboration des lignes directrices a examiné toutes les données disponibles (plus de 200 études) pour déterminer quels étaient les schémas thérapeutiques les plus efficaces et les plus sûrs pour traiter chacun des 6 génotypes.

http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs164/fr/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
dz_soshepatite
Sujet du message: journee Mondiale contre l hepatite Algerie  MessagePosté le: 01 Août 2016 - 10:20
Hépatant(e)
Hépatant(e)


Inscrit le: 22 Mai 2016
Messages: 9

http://www.lexpressiondz.com/actualite/ ... icain.html

«Il faut encourager la production nationale, subvenir aux besoins de la population pour atteindre l'objectif d'un pays sûr.»

Infatigable et déterminé, le ministre de la Santé Abdelmalek Boudiaf, est certainement, l'homme qui, a révolutionné le secteur de la santé, mais aux ambitions les plus incroyables; il souhaite plus. En visite à Constantine jeudi dernier, le ministre avait déclaré, lors de la clôture du séminaire sur la Journée mondiale contre l'hépatite, qui a eu lieu à la salle de conférences de l'hôtel El Houcien, être très satisfait de l'évolution de l'Algérie dans le domaine de la santé et de la recherche scientifique, notamment en ce qui concerne la signature d'un mémorandum entre la direction générale des services de la santé et de la réforme hospitalière et le laboratoire pharmaceutique algérien spécialisé dans le développement, la commercialisation et la promotion de médicaments génériques, a savoir les laboratoire Beker pour l'accompagnement dans l'exécution du plan national hépatite. Ce laboratoire, comme rapporté, a permis l'enrichissement de l'arsenal thérapeutique algérien par des médicaments de dernière génération permettant le traitement des hépatites C en trois mois avec plus de 97% d'efficacité. Une fierté pour l'Algérie. A ce propos le ministre a affirmé le lancement d'une opération de dépistage de l'hépatite virale bientôt, dans le cadre des programmes de la santé au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Pour le ministre qui juge que l'Algérie a tous les moyens dans ce domaine, il est question cependant de rappeler à qui veut le comprendre que le pays a servi de cobaye pour certains laboratoires internationaux, avec malheureusement des complicités de l'intérieur. Le ministre n'hésitera pas à les qualifier de «vendus». Il s'est également vu évoquer les autorisations de fabrication à tous les pays sauf l'Algérie d'où cette politique indispensable de décrocher son indépendance et son autosuffisance en matière de production des médicaments. Mais pour Abdelmalek Boudiaf, il n'est pas question de s'arrêter là. Il faut aller vers la fabrication d'autres médicaments. Pour lui la volonté y est, les compétences également il n'y a pas de raison pour freiner ce développement. Pour le ministre, l'Algérie est capable d'être un leader en la matière sur le continent africain et de faire de Constantine un pôle pharmaceutique, de santé en Afrique. Le ministre souligne: «Il faut encourager la production nationale, subvenir aux besoins de la population pour atteindre l'objectif d'un pays sûr.» Il a appelé également à aller vers le processus du partenariat et se diriger vers l'exportation. Par ailleurs, il souhaite la patience de la population. Evoquant un autre registre, le ministre a tenu à condamner les agressions dont font l'objet les médecins durant l'exercice de leurs fonctions, un phénomène qui a pris de l'ampleur, avertissant: «Il sera inacceptable de lever la main sur les blouses blanches, des mesures ont été prises dans ce sens.» Ajoutant: «Il faut m'aider dans ma mission, tout seul c'est impossible pour rendre à Constantine sa place méritée, pour moi c'est une nécessité.» Dans un point de presse organisé au CHU où a eu lieu l'inauguration du service de la maternité après une opération de réhabilitation, le ministre s'est rendu compte que ce service est devenu autre chose. «Une fierté pour le secteur de la santé et pour moi». Le service est doté de 500 lits, 123 sages-femmes, 202 médecins et 19 gynécologues. Soit mieux que celui d'Alger. Abordant d'autres thèmes pour répondre aux questions des journalistes, le ministre souligne à propos des cas de malaria diagnostiqués à Annaba. «Ce sont deux cas, il s'agit de deux ressortissants africains du Nigéria», assurant à ce même sujet, «que des mesures de sécurité ont été prises en ce qui concerne justement ces ressortissants qui seront obligés de subir des contrôles et des consultations. Ceux-là mêmes seront de toute façon reconduits aux frontières pour être rapatriés dans leurs pays». Le ministre avait lors de sa visite de travail contrôlé le centre pharmaceutique à la Nouvelle-Ville Ali Mendjeli, où il a constaté un retard considérable. Un centre censé être le plus grand en Afrique. A ce titre il a ordonné sa mise en service dans cinq mois au maximum soit d'ici le mois de décembre, n'acceptant plus aucun prétexte de retard. Le ministre a aussi inspecté le centre hospitalier à Djebel El Ouahche, un centre qui répond à une gestion très moderne sur la base d'un logiciel informatique numérique pour combattre la bureaucratie. Le ministre donnera carte blanche à la responsable chargée de la gestion informatique de ce centre, qui va faire l'objet d'un suivi. Le ministre ne crie pas victoire dans la mesure où beaucoup de choses restent à revoir et d'autres problèmes restent à résoudre. Mais il promit devant tous que tout sera mis sous la loupe. En marge de sa visite, le ministre a également soulevé la question de la construction d'un autre CHU à Constantine, un projet qui lui tient à coeur et pour lequel il avait travaillé durant son mandat de wali à Constantine. Néanmoins, le lot de terrain attribué à ce projet a été détourné. Aujourd'hui à la tête de la tutelle il insiste pour sa réalisation. Autre sujet abordé par le ministre, à savoir le complément du traitement du diabète lequel est toujours à l'étude, selon des indiscrétions, ce traitement complémentaire ne tardera pas à être commercialisé, on avance le mois d'octobre. Pour le ministre, la recherche n'est pas un exercice exclusif de professeurs ou de médecins. Cela pour mettre un terme aux nombreuses critiques dont a fait l'objet l'inventeur de ce complément de traitement.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: journee Mondiale contre l hepatite Algerie  MessagePosté le: 01 Août 2016 - 12:29
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21934
Localisation: Hyères
Rationnement de traitement en Europe occidentale. Même sans restriction, l'accès universel n'est pas garanti





http://mapcrowd.org/public/pdf/EN_mapCrowd_Report2.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,79956603050232 seconds.