Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
19 Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 21 Jl 2016 - 20:00
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères


http://www.soshepatites.org/2016/07/21/ ... hepatites/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 21 Jl 2016 - 20:36
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères


La Journée mondiale contre l’hépatite est un événement d’envergure internationale visant à sensibiliser la population aux hépatites virales ainsi qu’à inciter de véritables changements en matière de prévention de la maladie et d’accès au dépistage et au traitement.

La première Journée mondiale contre l’hépatite a eu lieu en 2008. En juillet 2010, l’Organisation mondiale de la Santé a déclaré le 28 juillet comme étant la journée officielle mondiale de sensibilisation de la santé en l’honneur de l’hépatite. L’Alliance mondiale pour l’hépatite coordonne la Journée mondiale contre l’hépatite sur le plan international

L’organisation mondiale de la Santé
http://www.who.int/csr/disease/hepatitis/fr/

L’Alliance mondiale pour l’hépatite
http://www.worldhepatitisalliance.org/fr/

Journée mondiale contre l’hépatite sur le plan international
http://worldhepatitisday.org/fr

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 23 Jl 2016 - 17:29
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères
L’OMS invite les pays à agir sans délai pour faire baisser la mortalité due à l’hépatite virale



20 JUILLET 2016 | GENÈVE À quelques jours de la Journée mondiale contre l’hépatite, le 28 juillet, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) invite instamment les pays à prendre rapidement des mesures pour améliorer les connaissances sur la maladie et développer l’accès aux services de dépistage et de traitement. Aujourd’hui, seule une personne sur 20 sait qu’elle a une hépatite et seulement une sur 100 est traitée.

«Le monde a ignoré l’hépatite à ses risques et périls», a déclaré le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS. «Il est temps de mobiliser une action mondiale contre l’hépatite d’une ampleur comparable à celle qui a été engagée pour combattre d’autres maladies transmissibles, comme le VIH/sida ou la tuberculose.»

Dans le monde, 400 millions de personnes sont infectées par les virus de l’hépatite B ou C, soit 10 fois plus que le nombre de celles qui vivent avec le VIH. On estime que 1,45 million en sont mortes en 2013, contre moins d’un million en 1990.

En mai 2016, lors de l’Assemblée mondiale de la Santé, 194 gouvernements ont adopté la première Stratégie mondiale du secteur de la santé contre l’hépatite virale et ont convenu des premières cibles mondiales, parmi lesquelles parvenir à traiter 8 millions de personnes contre l’hépatite B ou C d’ici à 2020. À plus long terme, la stratégie vise à diminuer de 90% le nombre des nouvelles infections et de 65% le nombre des décès dus à l’hépatite virale d’ici à 2030 par rapport aux chiffres de 2016.

La stratégie est ambitieuse, mais nous disposons déjà des outils pour atteindre les cibles. Il existe un vaccin et un traitement efficaces pour l’hépatite B. Pour l’hépatite C, il n’existe pas de vaccin, mais ces dernières années, des progrès spectaculaires ont été accomplis dans le traitement de la maladie.

L’introduction de médicaments pris par voie orale, appelés antiviraux à action directe, a donné la possibilité de guérir potentiellement plus de 90% des patients en 2 à 3 mois. Mais, dans de nombreux pays, les politiques et réglementations actuelles, de même que les prix de ces médicaments, mettent la guérison hors de la portée du commun des mortels.

«Nous devons agir tout de suite pour mettre un terme aux décès évitables dus à l’hépatite», a relevé le Dr Gottfried Hirnschall, Directeur à l’OMS du Département VIH/sida et du Programme mondial de lutte contre l’hépatite. «Pour cela, il faut développer rapidement l’accès aux services et aux médicaments pour ceux qui en ont besoin.»

Améliorer le traitement

Certains pays cependant trouvent des moyens de mettre les services à la disposition de ceux qui en ont besoin. Ces efforts sont facilités par la baisse des prix des médicaments contre l’hépatite C, particulièrement dans les pays ayant accès aux médicaments génériques. En 2015, une analyse préliminaire a permis d’estimer que 300 000 personnes vivant dans les pays à revenu faible ou intermédiaire avaient bénéficié du traitement contre l’hépatite C à base des nouveaux antiviraux à action directe.

En Égypte, pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure avec l’un des taux de prévalence de l’hépatite C les plus élevés, 200 000 personnes ont été traitées au cours des 12 derniers mois, le prix du traitement ayant été ramené de US $900 en 2014 à moins de US $200 en 2016. D’autres pays ont intensifié leurs efforts contre l’hépatite C. Le Brésil et le Pakistan étendent déjà rapidement leur couverture, et la Géorgie a annoncé un plan pour éliminer la maladie.

Prévenir l'hépatite

Les virus des hépatites B et C se transmettent par le sang contaminé, de même que par les aiguilles et les seringues contaminées dans les structures de soins et chez les personnes qui s’injectent des drogues. La transmission peut également se produire lors des rapports sexuels non protégés et de la mère au nouveau-né.

En 2014, 184 pays avaient intégré l’administration du vaccin contre l’hépatite B aux nourrissons dans leur calendrier de vaccination et 82% des enfants dans ces pays avaient reçu ce vaccin. C’est là une augmentation majeure par rapport aux 31 pays en 1992, année où l’Assemblée mondiale de la Santé a adopté une résolution pour préconiser la vaccination mondiale contre l’hépatite B.

De plus, l’application des stratégies pour la sécurité transfusionnelle, comme un dépistage de qualité pour tous les dons de sang et produits dérivés utilisés pour les transfusions, peut contribuer à la prévention de la transmission des hépatites B et C. La sécurité des injections, avec l’élimination des injections superflues et dangereuses, peut être également une stratégie efficace.

Les services de réduction des effets nocifs à l’intention de ceux qui s’injectent des drogues sont essentiels pour réduire la fréquence de l’hépatite dans cette population. Les pratiques sexuelles à moindre risque, consistant notamment à limiter le plus possible le nombre des partenaires et à utiliser des mesures de protection mécanique (préservatifs), protègent aussi de la transmission.

Note aux rédactions

Lors de la Journée mondiale contre l’hépatite de 2016, l’OMS, la World Hepatitis Alliance et le gouvernement du Brésil annonceront l’organisation du second sommet mondial sur l’hépatite qui se tiendra à Sao Paulo (Brésil) du 29 au 31 mars 2017.

http://www.worldhepatitissummit.org/

http://www.who.int/mediacentre/news/rel ... is-day/fr/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 24 Jl 2016 - 08:09
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères
Intervention Pascal Mélin pour la Journée Mondiale des Hépatites

https://www.youtube.com/watch?v=ogj_c6w ... ture=share

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 25 Jl 2016 - 19:30
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères
Décidément les américains sont toujours dans des débats et des batailles communautaristes. Le 25 juillet est le 4eme anniversaire de l'association afro- américaine de lutte contre les hépatites virales ... alors que la journée mondiale pour tous est le 28 juillet
pour nous faire entendre C'est tous ensemble...
Pascal MELIN

http://www.nblca.org/be-informed-2/hhs- ... -day-2015/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 26 Jl 2016 - 13:05
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères
À DEUX JOURS DU 28 JUILLET….



La journée mondiale de lutte contre les hépatites virales, un vingt-huit juillet et tout ça, parce que c’est la date anniversaire de Blumberg mais pourquoi Sogni, Poynard, Doffoel ou Marcellin, je suis sûr que cela aurait pu mieux tomber… Mais Blumberg reste le découvreur de l’hépatite B, excusez du peu. Difficile de faire des actions en France ce 28 juillet, moi :

Je rêverai sur les côtes du sud d’un avion au-dessus des plages avec une banderole pour dire où on pourrait se faire dépister.
Je rêverai d’un pique-nique de malades au Trocadéro.
Je rêverai d’un défilé main dans la main entre malades et personnes guéris avec chacun un tee-shirt « j’ai l’hépatite » ou « je ne l’ai plus ».
Je rêverai d’une banderole devant la flamme du soldat inconnu où il serait noté « à la mémoire du cirrhotique inconnu »
je rêverai d’un escaladeur de ville qui grimperait sur des immeubles avant de déployer une banderole « 28 juillet hépatites faites-vous dépister »
je rêverai que l’on distribue des brassards notés « j’ai une hépatite » et que les gens les portent une journée entière pour qu’il ne soit plus choquant de dire, je suis malade.
Je rêverai d’une annonce sur le fronton de l’Assemblée nationale « on est député, on vous représente, nous sommes tous vaccinés contre l’hépatite B ».
Je rêverai de voir mon ordinateur s’ouvrir sur Google qui me dirait « 28 juillet les hépatites et vous ? »
Je rêverai que BFM tv passe en boucle sur son bandeau d’annonce des messages de prévention.
Tout ça c’était 2016… et c’est dans 2 jours.

Et SOS avec ses faibles moyens a déjà commencé des actions de terrain comme à Marseille.

Mais pour 2017, Madame la Ministre de la Santé, monsieur le Président de la République, vous ne voudriez pas faire de la lutte contre les hépatites virales la grande cause nationale de l’année ?

Allez, faites nous rêver, c’est possible

Pascal Mélin

http://www.soshepatites.org/2016/07/26/ ... 8-juillet/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 27 Jl 2016 - 06:20
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères
World Hepatitis Day



NOUS JOINDRE À LA PREMIÈRE HÉPATITE DIE-IN

Pour marquer la Journée mondiale contre l'hépatite, le 28 Juillet 2016, la World Hepatitis Alliance et l'hépatite C Fiducie vous invite à la première «hépatite die-in" à Piccadilly Circus à 08h15.

Nous tenons cette "die-in" pour marquer le lancement de NOhep, le mouvement mondial pour éliminer les hepatites virales et de mettre en évidence le fait que chaque année, 1,4 million de personnes meurent en dépit de la disponibilité des vaccins, traitements et même un remède pour les différentes formes de l'hépatite virale.

Nous avons besoin de vous joindre à nous afin que nous puissions envoyer un puissant message aux dirigeants du monde qu'il n'y a aucune excuse pour ces morts et il n'y a aucune excuse pour ne pas éliminer l'hépatite virale.

Nous sommes reconnaissants pour votre participation, ensemble, nous pouvons éliminer l'hépatite virale.

*** INFORMATION CLÉ POUR LES BÉNÉVOLES ***
- Rencontrez-nous à la Statue Eros à Piccadilly Circus à 08h15 - Vous pouvez porter vos vêtements normaux, mais il vous sera également fourni avec un t-shirt. S'il vous plaît noter plastique bâche sera placée sur le terrain. .
- Sur notre signal nous s'allonger encore dans un acte de protestation.
- Cet événement ne prendra 30 minutes de votre temps

S'IL VOUS PLAÎT NOTE: Les médias peuvent être présents et que vous pouvez apparaître sur les photos / contenu vidéo. Si vous ne voulez pas que votre photo soit prise, s'il vous plaît laissez-nous savoir à l'avance. Nous allons également prévoyant une bâche sur la zone pour protéger vos vêtements.

Ensemble, nous pouvons éliminer l'hépatite virale en 2030



http://worldhepatitisday.org/fr/home

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 27 Jl 2016 - 13:39
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères
Les hépatites virales sont dues à l'un des six virus : A, B, C, D, E et G. ..



https://www.youtube.com/watch?v=mv1J6v- ... e=youtu.be

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 27 Jl 2016 - 14:11
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères
Hépatite C : encore trop de malades ignorent leur statut

Ce 28 juillet se tiendra la Journée mondiale des hépatites. L’occasion d’aborder une révolution thérapeutique dans la prise en charge du virus de l’hépatite C. Le Dr Sophie Métivier travaille au sein du service d’hépato-gastro-entérologie de l’hôpital Purpan de Toulouse. Elle nous explique quel est le parcours de soins. Elle revient également sur l’élargissement de l’accès aux nouveaux traitements.

L’hépatite C est à l’origine de 500 000 décès par an dans le monde, dont 3 000 en France. Et dans notre pays, environ 75 000 patients infectés ignorent leur maladie, s’exposant à un risque de complications graves. Pourtant les médecins disposent désormais de traitements qui permettent de guérir en moins de 3 mois. Encore faut-il que le dépistage soit efficace et la prise en charge rapide. Sur ce dernier point l’hôpital Purpan de Toulouse semble être parmi les pionniers.

« Le diagnostic d’hépatite C est la plupart du temps réalisé par le médecin généraliste qui ensuite va nous adresser son patient », explique le Dr Sophie Métivier. « Depuis plusieurs années, afin de faciliter la prise en charge des patients, nous avons mis en place une consultation dite de première fois. Ainsi, notre équipe médicale bloque chaque lundi après-midi, dans l’agenda, un créneau de deux heures trente pour recevoir les nouveaux patients souffrant d’une hépatite C. Cela permet aux patients d’obtenir un rendez-vous dans des délais très courts ».

A la fin de cette consultation et en fonction de la sévérité de l’atteinte hépatique, les patients se voient proposer dans la foulée un examen approfondi de leur foie par des méthodes non invasives. « Ainsi, ils peuvent rentrer chez eux avec un diagnostic extrêmement précis et ce dans la même journée », précise le Dr Métivier.

Révolution thérapeutique et accès universel au traitement

L’autre originalité de cet établissement repose sur la rapidité de la prise en charge médicamenteuse. « Pour bénéficier du traitement, nous devons prendre une décision dans le cadre d’une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP). Elle se tient dans notre service de manière hebdomadaire. Ainsi les dossiers sont traités en moins d’une semaine, ce qui est très important pour les patients. L’objectif c’est de gagner du temps sur l’évolution de la maladie ». C’est d’autant plus important qu’aujourd’hui, les médicaments antiviraux à action directe agissent de manière très efficace.

Il reste toutefois un problème majeur en France. « De nombreux patients qui pourraient bénéficier du traitement échappent encore au système de dépistage et/ou de prise en charge, alors que pour certains ils sont à un stade sévère de la maladie ».

Cette révolution thérapeutique permet certes de guérir l’hépatite C. Cependant d’autres défis sont à relever. Le premier consiste à renforcer les actions de dépistage, notamment auprès des patients à risque de contamination. Le second est de poursuivre la recherche. Objectif, raccourcir les durées des traitements et soigner certaines souches du virus de l’hépatite C pour lesquelles les traitements actuels ne sont pas indiqués. D’ailleurs de nouvelles molécules sont en cours de développement.

http://www.ladepeche.fr/article/2016/07 ... tatut.html

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 27 Jl 2016 - 14:24
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères
Nouvelle plateforme et test en ligne pour l'hépatite
Suisse La moitié des personnes concernées ne savent pas qu'elles sont infectées par le virus en Suisse.




https://www.youtube.com/watch?v=sTnhyj8qV-I

http://www.tdg.ch/suisse/Nouvelle-plate ... y/31499444

http://www.hepatitis-schweiz.ch/fr/

L'hépatite B (VHB)



http://www.hepatitis-schweiz.ch/files/D ... R_2014.pdf

L'hépatite C (VHC)



http://www.hepatitis-schweiz.ch/files/D ... R_2013.pdf

http://www.hepatitis-schweiz.ch/fr/hepatite-c

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 27 Jl 2016 - 14:59
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères
L'hépatite C, une maladie encore méconnue par les généralistes



La journée mondiale contre l'hépatite aura lieu ce 28 juillet. Trois jours avant, le baromètre "Save your liver" met un "coup de projecteurs sur une épidémie silencieuse qui pourrait pourtant être éradiquée : l'hépatite C". Cent généralistes belges ont été interrogés pour l'occasion. Il en ressort que le virus de l'hépatite C (VHC) est particulièrement mal connu par les MG.

Trois généralistes sur dix pensent à tort qu'on ne peut pas être réinfecté après avoir été traité contre le VHC. 43 d'entre eux ne savent pas que l'hépatite C peut être guérie à 90%, voire plus. Près d'un sur deux pense que les traitements contre l'hépatite C provoquent de sérieux effets secondaires. Pire, quasiment un sur deux pense qu'on ne peut pas guérir du tout de l'hépatite C. La liste s'allonge ainsi, démontrant le manque de connaissances relatives au virus.

70 000 belges seraient pourtant contaminés par le VHC. 42% des infestés ignorent qu'ils le sont. Ils sont donc nombreux à passer à travers les mailles du filet. Ceci alors même qu'il existe des moyens de dépistage efficaces. La majorité des généralistes déclare tester les trois hépatites A, B et C auprès de leurs patients. Pour 77% des MG interrogés, un patient sur dix est atteint du VHC.

Une procédure de dépistage est lancée lorsque le patient possède un profil à risque ou lorsqu'un test sanguin montrerait un taux élevé de transaminase. Quasiment tous les MG renvoient alors le patient vers un spécialiste.

L'ignorance d'une contamination s'explique par le temps d'incubation du virus dans son hôte avant que des symptômes ne se déclarent. Ils se traduisent le plus souvent par une fatigue non liée à un effort physique, un jaunissement de la peau et du blanc des yeux (le foie est touché), une dépression. En rappelant que le VHC n'est pas seulement une maladie du foie. Il peut provoquer des maladies cardiaques, des problèmes rénaux , des désordres de la peau, etc.

Des soins très efficaces

Les traitements contre le VHC sont aussi peu connus. Il faut dire que de nouveaux médicaments (DAA de 2de génération, des antiviraux à action directe) très efficaces n'ont été développés que récemment. Contrairement aux autres hépatites, le VHC peut être détruit par des traitements par voie orale. Il n'existe par contre pas de vaccin. Deux généralistes sur dix pensent pourtant l'inverse. Mais alors que le virus de l'hépatite B (VHB) demande un long traitement pour le détruire de l'organisme, un traitement de huit à douze semaines est suffisant pour le VHC. Les deux virus ne se reproduisent effectivement pas de la même manière. Le VHB persiste dans l'hépatocyte sous forme d'ADN. Le VHC ne se convertit pas en ADN, conserve une forme ARN et n'est présent que dans le cytoplasme. Et c'est bien parce qu'il n'intègre pas l'ADN que le VHC peut être détruit.

Ces nouveaux médicaments ont un taux de réussite de 94 à 99%. Ce taux s'élevait encore à 90% en 2014 et de 16% il y a vingt ans. Plus de quatre MG sur dix pensent pourtant qu'on ne peut guérir du VHC. Les effets secondaires ne sont également plus aussi délétères qu'auparavant, contrairement à l'avis d'un généraliste sur deux.

Selon l'UCL, les personnes ayant le plus de risques d'être infectées sont celles ayant entre 35 et 54 ans. Certains Etats des E.U. ont d'ailleurs lancé des campagnes incitant les personnes entre cette fourchette d'âge à se faire dépister.

Un VHC éradicable

Pour le professeur Yves Hormans, "on devrait pouvoir éradiquer la maladie". Mais alors que la plupart des pays européens ont investi dans la prévention et le traitement de l'hépatite C, la Belgique reste au point mort. Les remboursements des médicaments ne se font que pour les fibroses de stade 3 et 4, pas avant. "Le coût des traitements est ridicule", souligne le professeur, mais s'il est tout de même trop élevé pour les ménages seules. "Il faut que les malades aient accès aux traitements". C'est le cas dans d'autres pays moins riches que la Belgique, le Portugal en est un exemple, qui ont établi des politiques favorables à la lutte contre le VHC. Les nations limitrophes tel que la France, l'Allemagne et les Pays-Bas ont également ouvert l'accès aux traitements.

Pour Herman De Smet, président de l'Association de l'Hémophilie, "on parle souvent de l'aspect économique mais il ne faut pas négliger le côté social. Si on peut améliorer le quotidien des patients on doit le faire".

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 27 Jl 2016 - 15:50
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères
Journée mondiale contre l’hépatite: connaître l’hépatite, agir maintenant



http://www.who.int/campaigns/hepatitis-day/2016/fr/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 27 Jl 2016 - 17:36
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères
La Chine a besoin de prendre des mesures urgentes pour sauver la vie de 10 millions de patients atteints d'hépatite: OMS



Environ 10 millions de personnes vivant avec une hépatite chronique en Chine vont mourir "morts pour la plupart évitables» d'ici 2030, à moins que Pékin prend "action urgente" pour améliorer l'accès au traitement, l'Organisation mondiale de la Santé a déclaré mercredi.

l'avertissement de l'agence internationale vient un jour avant la Journée mondiale contre l'hépatite.

L' hépatite virale est la plus grande cause mondiale de décès et d' invalidité, dépassant le sida et la tuberculose sans

Selon l'OMS, la Chine compte environ 90 millions de l'hépatite B (VHB) malades chroniques. Parmi eux, 28 millions nécessitent un traitement alors que sept millions ont besoin d'un traitement urgent en raison de la maladie du foie avancée et le risque accru de développer un cancer. Un autre 10 millions vivent avec une hépatite C chronique (VHC), avec 2,5 millions dans le besoin urgent de traitement.

Plus de 70 villageois chinois infectés par l' hépatite C après des injections de médecin qui «n'a jamais changé ses aiguilles»

Des décennies de vaccination à grande échelle - le premier coup dans les 24 heures après la naissance et deux doses plus dans la petite enfance - a réduit la survenue d'une hépatite B chronique chez les jeunes enfants de 97 pour cent.

L'accès au traitement était devenue une priorité essentielle de la santé publique, a déclaré l'OMS. Moins de 2 pour cent du VHB et du VHC patients nécessitant un traitement reçoivent effectivement les soins dont ils ont besoin, surtout parce que le coût est bien au-dessus du niveau de revenu disponible de la Chine.

L'organisation a appelé à l'assurance-santé publique pour couvrir entièrement le traitement de l'hépatite B pour le rendre abordable pour les patients.

Diplômé de l' université chinoise meurt d'insuffisance hépatique après avoir pris tonique à base de plantes pour traiter la perte de cheveux en préparation pour nouvel emploi

"Seulement quand une personne peut réellement obtenir ces médicaments - à un prix abordable - vies seront sauvées," Dr Bernhard Schwartländer, le représentant de l'OMS en Chine, a déclaré.

Cai Haodong, professeur de maladies infectieuses à l'Hôpital Ditan de Beijing, a déclaré que le prix de l'hépatite B médicament Viread était passé de 1.500 yuans (1.740 HK $) à moins de 500 yuans après que les négociations avec le fabricant GlaxoSmithKline.

Le médicament est encore à faire figurer dans le catalogue des médicaments de l'assurance-maladie publique.

Le surpoids à risque de maladie du foie, étude de l' Université chinoise trouve

Cai a déclaré médicaments qui étaient plus efficaces contre le VHC n'a pas été approuvé par l'organisme de réglementation de la Chine, laissant les patients un choix de médicaments domestiques moins efficaces ou d'acheter des génériques de l'Inde sur le marché noir. «Je crains pour mes patients et je souhaite pour approbation rapide de médicaments VHC", a déclaré Cai. "Il est une question de vie ou de mort."

Environ 400.000 personnes meurent chaque année en Chine de complications liées à l'hépatite. Environ 10 millions de personnes pourraient mourir de cirrhose et le cancer du foie liées à l'hépatite chronique entre 2015 et 2030, principalement de l'hépatite B.

Cet article est paru dans l'édition South China Morning Post d'impression:
Des millions sont confrontés les décès liés à l'hépatite-«évitables»

http://www.scmp.com/news/china/society/ ... -hepatitis

Une nouvelle étude recommande à la Chine d’intensifier la réforme de ses services de santé

http://www.banquemondiale.org/fr/news/p ... s-in-china

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.


Dernière édition par fil le 27 Jl 2016 - 17:47; édité 1 fois
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 27 Jl 2016 - 17:41
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères
L' hépatite B, C pose un énorme défi de santé en Inde



New Delhi, Juillet 27 (IANS) Malgré le coût des médicaments qui descendent et des progrès spectaculaires dans le traitement de l' hépatite B et l' hépatite C , se débarrasser des deux types de la maladie reste un énorme défi , principalement en raison d' un manque de sensibilisation et de pratiques d'injections dangereuses , les experts ont dit .

L' hépatite B est 50-100 fois plus infectieuse que le VIH et l' hépatite C est 10 fois plus infectieux que le virus qui peut causer le sida. Pourtant, alors que les gens sont en grande conscience du VIH, il y a peu de sensibilisation à l'hépatite, les experts de la santé ont déploré.

«En Inde, l'hépatite est un sujet de préoccupation en raison de trois à six milliards d'injections sont administrées chaque année, dont les deux tiers non sécurisées sont administrées. Cela fait une grande partie de la population vulnérable aux virus transmissibles par le sang, "Siddharth Srivastava , professeur agrégé, GB Hospital Pant .

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 27 Jl 2016 - 19:46
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères
JOURNÉE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LES HÉPATITES VIRALES-COMMUNIQUÉ DE SOS HÉPATITES



28 juillet 2016 – Journée Mondiale de lutte contre les hépatites virales

De l’universel au mondial…

Le 25 mai dernier, la journée de lutte contre les hépatites virales n’était encore que nationale et non mondiale comme en ce 28 juillet. Pourtant, la Ministre des Affaires sociales et de la Santé nous annonçait un accès universel pour tous les malades porteurs d’hépatite C en France.

Ce 28 juillet 2016, la journée mondiale nous invite à réfléchir sur la mise en place des solidarités Nord /Sud. Si le VIH compte 37 millions de personnes infectées, l’hépatite B en compte près de 10 fois plus soit 350 millions. 170 millions de personnes sont infectées par l’hépatite C. Dans le monde, 1 personne sur 12 est infectée par une hépatite B ou C. Ces deux hépatites virales sont responsables de 1,4 millions de morts par an et constituent la 7ème cause de mortalité au monde. Chaque année on dénombre 10 millions de nouvelles contaminations.

Le contrôle de ces deux épidémies est maintenant possible avec un vaccin puissant, efficace et sûr contre l’hépatite B et des nouveaux traitements contre l’hépatite C permettant d’obtenir 95% de guérison par la prise d’un comprimé par jour pendant 3 mois. Dans ce contexte, la WHA (World Hépatitis Alliance dont sos hépatites est membre) propose la mise en place du programme NO-HEP qui vise à faire disparaître les hépatites virales en 2030.

Des enjeux majeurs

Le dépistage des personnes non diagnostiquées constitue un enjeu majeur car la majorité des malades infectés dans le monde ne le savent pas. En France, 50 % des personnes concernées ignorent leur statut. De nouvelles stratégies associant le dépistage classique et l’utilisation de test rapide d’orientation au diagnostic (TROD) contre l’hépatite B et C constituent de véritables bénéfices individuels et collectifs pour faciliter la prise en charge précoce des malades, limiter les transmissions, proposer une vaccination contre l’hépatite B aux personnes n’ayant jamais eu de contact avec le virus.

En France, l’avis récent de la Haute Autorité de Santé concernant l’hépatite B constitue une avancée significative, cependant les arrêtés permettant l’utilisation des TROD VHC par les associations se font toujours attendre…

Les prix des nouveaux traitements innovants présentent également -au Nord comme au Sud- un frein majeur : aujourd’hui pour l’accès aux traitements contre l’hépatite C, demain pour les nouveaux médicaments d’immunothérapie contre le cancer du foie , après demain pour les traitements curatifs tant attendus contre l’hépatite B.

NO-HEP c’est possible mais les leaders internationaux doivent aussi réinventer une nouvelle organisation de la prise en charge permettant de proposer des traitements contre les hépatites B et C à toutes et tous.

NO-HEP c’est possible par la complémentarité entre une offre de dépistage variée, des traitements et une vaccination universels. Le contrôle des maladies infectieuses reposent sur ce trio gagnant ; les recherches concernant le vaccin contre l’hépatite C ne doivent pas être négligées.

3 Propositions de SOS Hépatites

SOS Hépatites propose dès à présent les 3 actions suivantes :

• La mondialisation du dépistage des produits sanguins pour éviter toute contamination transfusionnelle
• La vaccination universelle contre l’hépatite B de tous les nouveaux nés dès la naissance et le dépistage de toutes les femmes enceintes au 3ème mois de la grossesse.
• L’accès universel à des seringues propres à usage unique.

Les seringues à multi usage et sans stérilisation efficace provoquent 2 millions de contaminations par le virus de l’hépatite C chaque année. Ce sont majoritairement des soignants et non des toxicomanes qui sont responsables de ces nouvelles contaminations au niveau mondial.

Contacts Presse

Pascal Mélin, Président de SOS Hépatites Fédération 07 85 62 91 69

Frédéric Chaffraix, Vice-Président de SOS Hépatites Fédération 06 62 80 53 74

« UN TRAITEMENT POUR TOUS, UNE GUERISON POUR CHACUN ET UNE PROTECTION UNIVERSELLE »



Découvrez la brochure « Les hépatites B et C… et nous, tout le monde peut être concerné »
en Français :

http://www.soshepatites.org/wp-content/ ... -28-29.pdf



Cette brochure est le fruit d’un travail collectif, mené par des groupes ‘publics’ et ‘professionnels’ sous la coordination de Prométhée, Réseau des Hépatites en Isère.

http://www.soshepatites.org/2016/07/27/cp-jmh/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.


Dernière édition par fil le 27 Jl 2016 - 21:06; édité 1 fois
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 27 Jl 2016 - 20:12
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères
L'Europe est prête à éliminer l'hépatite virale? Hépatites : l'Europe enregistre 57 000 nouveaux cas par an

L'Europe enregistre environ 57 000 nouveaux cas chaque année d'hépatites aiguës B ou C, on estime en outre qu'environ 10 millions d'Européens souffrent d'une infection chronique, dont la plupart sans connaître leur statut sérologique. Tels sont les derniers chiffres publiés par le centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies (ECDC), à la veille de la Journée mondiale des hépatites.



La stratégie mondiale lancée récemment sur l'hépatite virale vise à éliminer l'hépatite B (VHB) et C (VHC) comme des menaces pour la santé publique en 2030. Parmi les objectifs: une baisse de 90% du nombre de personnes chroniquement infectées et la réduction du taux de mortalité de 65% non traitées hépatite virale chronique peut causer des dommages irréversibles au foie conduisant à la cirrhose ou le cancer.

"Pour éliminer l' hépatite virale en Europe, nous avons besoin de travailler ensemble pour améliorer les services de dépistage, intensifier les programmes de traitement et d' accroître la couverture des interventions de prévention pour prévenir les infections en premier lieu», affirme le directeur de l' ECDC par intérim Andrea Ammon , à l'occasion de la World Hepatitis jour . "Dans le même temps, nos systèmes de surveillance doivent être améliorées parce que les sources de données actuelles dans la plupart des pays de l'Union européenne et Espace économique européen sont insuffisantes pour évaluer adéquatement la charge locale réelle de l' hépatite virale."

ECDC travaille en étroite collaboration avec les États membres pour améliorer les systèmes de surveillance locaux et développer des méthodes épidémiologiques alternatives pour compléter la surveillance de routine, par exemple avec des enquêtes de séroprévalence et sentinelles.

"Nos données montrent la transmission de l'hépatite en cours en Europe. Si nous voulons interrompre cette chaîne et prévenir de nouvelles infections, nous avons besoin de renforcer les pratiques de prévention et de contrôle locales », explique Ammon. "Il y a maintenant des médicaments très efficaces disponibles pour les personnes infectées par l'hépatite B et C. Mais nous avons aussi besoin de tester plus de l'hépatite pour vous assurer que nous sommes en mesure d'identifier et de diagnostiquer tous ceux qui pourraient être inconsciemment infectés."

Vytenis Andriukaitis, Commissaire européen pour la santé et la sécurité alimentaire a déclaré: « L' hépatite virale continue de poser un grave problème de santé dans l'Union européenne Des efforts supplémentaires sont nécessaires pour prévenir et lutter contre cette maladie, qui est parfois appelé le« tueur silencieux »comme des symptômes. souvent ne semblent pas jusqu'à ce qu'il soit trop tard. l' hépatite est également «silencieux» dans la façon dont elle affecte les groupes les plus vulnérables de notre société. Nous devons augmenter le volume de cette maladie évitable, et la Commission joue son rôle dans le soutien les efforts nationaux afin que nous éliminer collectivement l' hépatite en Europe. Par exemple, la Commission investit plus de 1 million d' euros dans un nouveau projet pour soutenir le diagnostic précoce de l' hépatite virale. "

Les tendances du VHB et du VHC dans toute l' Europe

De nouvelles données pour l' hépatite B et l' hépatite C infection montrent une charge de morbidité plus élevé pour l' hépatite C par rapport à l' hépatite B à travers l' Europe. Les chiffres et les taux de notification pour le VHC sont presque deux fois plus élevés que ceux de l' hépatite B: entre 2006 et 2014, environ 161 000 nouveaux cas diagnostiqués de l' hépatite B et plus de 276 000 cas d' hépatite C ont été enregistrées. En 2014 seulement, 22 442 cas d'infection par le virus de l' hépatite B ont été signalés dans 30 États membres de l' UE / EEE et 28 / États membres de l' EEE UE enregistré 35 321 nouveaux cas d'hépatite C. Bien que le taux de cas déclarés d'infection aiguë à presque réduite de moitié (54% ) depuis 2006 - très probablement le résultat des programmes de vaccination nationaux - taux de cas chroniques ont constamment augmenté au fil du temps , passant de 5,7 pour 100 000 habitants en 2006 à 9,8 en 2014. Cette augmentation est probablement due à des changements dans les méthodes d' établissement de rapports ainsi que les augmentations dans les pratiques de tests locaux.

Entre 2006 et 2014, le nombre total de cas de VHC diagnostiqués et déclarés dans l'ensemble de l'UE / EEE membres S

Tates ont augmenté de 28,7%, avec la plupart de cette augmentation observée depuis 2010.

Dans l'UE / EEE dans son ensemble, une nouvelle étude ECDC estime que les migrants représentent environ 25% de l' hépatite B chronique, et 14% des cas d' hépatite C chronique dans l'UE / EEE. Mais en dépit d' une forte charge des infections d'hépatite virale chronique chez les migrants, le risque de transmission ultérieure de l' infection est susceptible d'être faible. Le but de cette étude était d'estimer la charge de l' hépatite virale chronique en termes de cas d' infection chez les migrants de première génération dans les pays de l' UE / EEE fondées sur les meilleures sources de données disponibles et d'identifier les groupes de migrants avec le plus grand nombre de cas qui bénéficieraient le plus des programmes de dépistage ciblés et lien précoce aux soins.

http://ecdc.europa.eu/en/press/news/_la ... ome%2Easpx



http://www.invs.sante.fr/beh/2016/13-14 ... _13-14.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 28 Jl 2016 - 06:29
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères
JOURNÉE MONDIALE HÉPATITES : FEU VERT POUR LE TROD VHB

Le 28 juillet se tient la Journée mondiale contre l’hépatite. A cette occasion l’Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle les "pays à agir sans délai pour faire baisser la mortalité due à l’hépatite virale". En France, quelques jours avant cette journée, la Haute autorité de santé (HAS) a publié ses recommandations sur le Trod VHB et sa mise en place dans l’offre de dépistage, une revendication soutenue de longue date par des associations comme le Raac-sida qui a participé au groupe de travail dédié à la HAS.



Journée mondiale contre l’hépatite.
http://www.who.int/campaigns/hepatitis-day/2016/fr/

Recommandations sur le Trod VHB
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_ ... e-de-soins

Manifestement, l’OMS ne voulait prendre aucun risque estival et rater le coche de la Journée mondiale contre l’hépatite. Du coup, l’agence onusienne a dégainé dès le 20 juillet son communiqué de presse d’appel à la mobilisation des Etats pour "faire baisser la mortalité due à l’hépatite virale". En fait, derrière cet appel, nombreux sont les objectifs pour les pays : prendre des mesures pour améliorer les connaissances sur la maladie, développer l’accès aux services de dépistage et de traitement. Deux chiffres résument le challenge. Aujourd’hui, une personne sur vingt sait qu’elle a une hépatite et seulement une sur cent est traitée. Du coup, le Dr Margaret Chan, actuelle directrice générale de l’OMS, peut jouer les pythies : "Le monde a ignoré l’hépatite à ses risques et périls"… sans faire un excès d’autocritique. Pourtant, ce résultat est aussi le sien. Après tout, elle dirige l’OMS depuis novembre 2006.

Dix ans plus tard et alors qu’elle achève son dernier mandat, le ton se veut désormais plus offensif. "Il est temps de mobiliser une action mondiale contre l’hépatite d’une ampleur comparable à celle qui a été engagée pour combattre d’autres maladies transmissibles, comme le VIH/sida ou la tuberculose".

Oui, manifestement il est plus que temps. Dans le monde, 400 millions de personnes vivent avec les virus de l’hépatite B ou C, soit dix fois plus que le nombre de celles qui vivent avec le VIH. On estime que 1,45 million de personnes en sont décédées en 2013, contre moins d’un million en 1990.

En mai 2016, lors de l’Assemblée mondiale de la Santé, 194 gouvernements ont adopté la première stratégie mondiale du secteur de la santé contre l’hépatite virale, rappelle l’OMS à l’initiative de cette mobilisation tardive. Ces Etats ont convenu des premiers objectifs mondiaux dont celui de parvenir à "traiter huit millions de personnes contre l’hépatite B ou C d’ici à 2020". A plus long terme, la stratégie onusienne vise à diminuer de 90 % le nombre des nouvelles infections et de 65 % le nombre des décès dus à l’hépatite virale d’ici à 2030 par rapport aux chiffres de 2016.

Avec un art de la litote un peu poussé, l’Organisation mondiale de la santé reconnaît que la "stratégie est ambitieuse". Evidemment, rappelle Margaret Chan, ces objectifs sont atteignables avec les outils dont on dispose aujourd’hui. Pour l’hépatite B, il existe un vaccin et un traitement efficace. Pour le VHC, pas de vaccins, mais des progrès spectaculaires dans les traitements (les excellents résultats des AVD).

"L’introduction de médicaments pris par voie orale, appelés antiviraux à action directe, a donné la possibilité de guérir potentiellement plus de 90 % des patients en deux à trois mois. Mais, dans de nombreux pays, les politiques et réglementations actuelles, de même que les prix de ces médicaments, mettent la guérison hors de la portée du commun des mortels", ajoute dans une formule surprenante l’OMS.

"Nous devons agir tout de suite pour mettre un terme aux décès évitables dus à l’hépatite", a tonné le Dr Gottfried Hirnschall, directeur à l’OMS du département VIH/sida et du programme mondial de lutte contre l’hépatite. "Pour cela, il faut développer rapidement l’accès aux services et aux médicaments pour ceux qui en ont besoin".

Améliorer le traitement, c’est rendre les médicaments accessibles

Des pays ont trouvé des moyens de mettre les services à la disposition de ceux qui en ont besoin. Ces efforts sont facilités par la baisse des prix des médicaments contre l’hépatite C, particulièrement dans les pays ayant accès aux médicaments génériques, note l’OMS. En 2015, une analyse préliminaire a permis d’estimer que 300 000 personnes vivant dans les pays à revenu faible ou intermédiaire avaient bénéficié du traitement contre l’hépatite C à base des nouveaux antiviraux à action directe. C’est là qu’il faut rappeler qu’il y a de part le monde plusieurs dizaines de millions de personnes vivant avec le VHC : environ 170 millions ! Reste qu’il y a des avancées. En Egypte, un pays à revenu intermédiaire avec l’un des taux de prévalence de l’hépatite C les plus élevés au monde, 200 000 personnes ont été traitées au cours des douze derniers mois. Le prix du traitement a été ramené de 900 dollars en 2014 à moins de 200 dollars en 2016.

Prévenir l'hépatite

En 2014, 184 pays avaient intégré l’administration du vaccin contre l’hépatite B aux nourrissons dans leur calendrier de vaccination et 82 % des enfants dans ces pays avaient reçu ce vaccin. C’est une très nette augmentation par rapport aux 31 pays en 1992, année où l’Assemblée mondiale de la Santé a adopté une résolution pour préconiser la vaccination mondiale contre l’hépatite B. Des efforts ont été faits en matière de sécurité transfusionnelle, de sécurité des injections. Par ailleurs, note l’OMS, les "services de réduction des effets nocifs à l’intention de ceux qui s’injectent des drogues sont essentiels pour réduire la fréquence de l’hépatite dans cette population", autrement dit il faut développer une bonne politique de réduction des risques pour limiter les infections liées au partage de matériel d’injection. Outre cette sortie liée au calendrier officiel, l’OMS a rappelé qu’un grand sommet mondial sur les hépatites sera proposé du 29 au 31 mars 2017 à Sao Paulo par la World Hepatitis Alliance et le gouvernement brésilien.

La HAS rend son avis sur les Trod VHB

Le 25 juillet dernier, la Haute autorité de santé (HAS) a présenté (dans un communiqué) ses recommandations concernant les tests de dépistage rapide d’orientation diagnostique (Trod) pour le VHB. "Environ 280 000 personnes seraient atteintes d’hépatite B aujourd’hui en France et plus de la moitié d’entre elles ignorerait leur statut", rappelle la HAS. Du coup, pour atteindre les personnes concernées, il faut améliorer la stratégie de dépistage actuelle comme cela a déjà été fait pour le VIH, puis le VHC (même si l’arrêté sur les Trod VHC se fait toujours attendre). La Haute autorité de santé a évalué, ces derniers mois, la performance des tests rapides d’orientation diagnostique (Trod) de l’hépatite B. Dans son avis du 25 juillet, elle conclut que les Trod, en permettant de toucher les populations à risque éloignées du système de soins, constituent un outil complémentaire au dépistage biologique classique qui reste la méthode de référence. Par ailleurs, la HAS "estime (…) que les tests rapides devraient faire partie d’un dépistage combiné avec les Trod du VIH et de l’hépatite C.

Qui est concerné en priorité par le dépistage ?

Le dépistage du VHB cible les personnes particulièrement à risque d’être infectées : personnes originaires de zones touchées par le virus, personnes ayant des comportements sexuels qui les exposent, personnes usagères de drogues, personnes détenues, entourage des personnes vivant avec le VHB. Ce dépistage repose sur un test sanguin réalisé en laboratoire (test Elisa) à partir d’une prise de sang et qui recherche trois marqueurs de l’infection. L’objectif est double : d’une part, repérer les personnes vivant avec le VHB afin de les prendre en charge rapidement et d’autre part, proposer une vaccination à celles qui n’ont jamais été infectées et qui sont exposées au risque. Cette stratégie a ses limites puisque "55 % des personnes [vivant avec le VHB] en France ignoreraient qu’elles sont infectées".

Pourquoi les Trod VHB et pour qui ?

Le Trod est un test d'utilisation simple qui permet d’atteindre des populations particulièrement exposées, insuffisamment dépistées ou éloignées des structures de soins, avance la HAS. La réalisation d’un Trod ne requiert qu’une goutte de sang prélevée par microponction au bout du doigt, ce qui rend sa réalisation plus facile et plus acceptable qu’une prise de sang classique. Les Trod présentent l’avantage de pouvoir être utilisés dans un cadre non médicalisé, par le biais de structures associatives et médico-sociales, qui agissent au plus près des personnes à risque et qui sont les plus à même d’atteindre les populations éloignées des structures de soins. Comme la majorité des Trod VHB développés à ce jour, le seul Trod actuellement commercialisé en France ne détecte que l’un des trois marqueurs de la maladie (l’antigène HBs), détaille la HAS. Ce Trod permet ainsi d’identifier les personnes infectées par le virus, mais pas celles qui n’ont jamais été contaminées par le VHB et qui pourraient bénéficier d’une vaccination. Si les performances de ce test sont jugées suffisantes par la HAS, le Trod ne peut se substituer au test réalisé en laboratoire, qui reste le test de référence dans le dépistage de l’hépatite B. C’est pourquoi la HAS le recommande comme un outil de dépistage complémentaire, utilisable pour toucher des populations et groupes plus exposés au risque d’infection et insuffisamment dépistés. En cas de résultat positif, le résultat devra toujours être confirmé par un test sanguin classique (si le résultat est confirmé, une prise en charge spécialisée devra être proposée et la vaccination envisagée pour l’entourage familial). En cas de résultat négatif, une confirmation par test sanguin classique devra être encouragée afin de savoir si la personne peut bénéficier d’une vaccination, note la HAS. Dans son conclusion, la HAS suggère de combiner l’ensemble des Trod disponibles (VIH, hépatites B et C) notamment parce que les populations les plus exposées sont souvent co-infectées.

Une revendication du Raac-sida

En mai dernier, Caroline Andoum et Joseph Koffi, tous deux porte-parole du Raac-sida, avaient publié dans la revue "Gingembre" et sur Seronet une tribune : "Trod VHB : il faut faire vite !" rappelant les enjeux d’une mise en place rapide des Trod VHB et manifestant une évidente impatience. "Ces dernières années, les Trod ont été développés et recommandés pour le VIH et le VHC. Concernant le Trod VHB, rien ne semble avancer alors qu'il se fait attendre depuis longtemps… Qu’en est-il ? Les tests de dépistage déjà disponibles sur le marché et autorisés par la communauté européenne recherchent l’AgHBs — soit l’antigène HBs, un des éléments de l’enveloppe du virus de l’hépatite B — dont la présence signe le diagnostic chez la majorité des personnes infectées par le VHB. La performance de ces tests semble bonne selon les données des fabricants et des études indépendantes. Ces tests pourraient donc être très rapidement appropriés par nos associations. Un groupe de travail [celui de la HAS qui comportait un représentant du Raac-sida] se penche, depuis février 2016, sur l’utilisation des Trod VHB dans la stratégie de dépistage de l’hépatite B. Ses travaux sont très attendus car ils aboutiront à l’élaboration de recommandations fixant le cadre de leur utilisation, notamment dans le dépistage communautaire. A l’exemple des Trod VIH et VHC, les Trod VHB seront un outil complémentaire dans l’offre actuelle de dépistage".

"Ils seront des outils indispensables pour les associations comme les nôtres qui travaillent en direction des populations parfois précaires et exclues du système de santé", expliquaient Caroline Andoum et Joseph Koffi. "Ils nous permettront d’aller au plus près des personnes et tout spécialement celles qui sont le plus éloignées des soins. Ils nous permettront aussi d’avoir une offre de dépistage communautaire plus complète (VIH, VHC, VHB), plus simple. Cela devrait multiplier les chances de se voir proposer un dépistage, contribuer à une meilleure connaissance pour chacun de son statut sérologique et faire le lien avec le soin en cas de découverte de séropositivité. C’est un enjeu individuel pour la santé de chacun, mais aussi collectif, dans l’intérêt de nos communautés. Il s’agit aujourd’hui pour notre réseau de travailler aux modes opératoires et aux partenariats à mettre en place pour donner toute leur place aux Trod dans nos communautés, et d’inciter à la vaccination contre le VHB. La mise à disposition rapide des Trod du VHB est primordiale. Nous la voulons ; nous y travaillons".

Seronet

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 28 Jl 2016 - 07:11
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères
Make the elimination of viral hepatitis our next greatest achievement



https://www.youtube.com/watch?v=cVttqfgExL0

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 28 Jl 2016 - 08:06
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères
Saïd Aïdi annonce le démarrage du plan national pour l’éradication de l’Hépatite C



Le ministère de la Santé a organisé, mercredi 27 juillet 2016, une conférence de presse pour annoncer le lancement, dès jeudi 28 juillet, du plan d’éradication de l’Hépatite C, qui s’étendra sur les 8 prochaines années. La date du lancement du programme coïncide avec la Journée mondiale contre l’Hépatite, une maladie virale qui touche de plus en plus de personne à travers le monde.

Lors de son intervention, le ministre de la Santé, Saïd Aïdi a informé que tout le long de l’année 2015 une enquête sur la maladie a été menée par le service public, le résultat a été publié au mois d’avril. Ce travail révèle qu’en Tunisie, 0,87% de la population est touchés par la maladie, soit près de 100.000 personnes, réparties inégalement selon les différentes régions.

Selon l’étude, certaines régions du Nord-ouest tunisien enregistrent un taux de contamination par le virus de 3%. « On en fera une cause nationale » avait dit le ministre, pendant la conférence de presse. Le traitement du virus dans les pays développés est très couteux : 45 mille euros et par patient selon les chiffres donnés par le ministère. Face à ce chiffre important, un appel d’offre a été lancé par le ministère et une entreprise tunisienne a gagné la course pour la production du générique. Un traitement de 3 mois avec un suivi particulier seront donc proposés aux patients atteints du virus et qui seront entièrement pris en charge par le service publique et la CNAM éventuellement.
« Les traitements commenceront dès le mois d’août de l’année courante et concerneront les 5000 cas dont les dossiers ont été validés par le ministère » a informé M. Aïdi.

Après avoir remercié toute l’équipe qui s’est chargée d’effectuer l’enquête et de développer le plan d’éradication, le ministre a brièvement parlé des programmes du département pour fournir des médecins spécialisés dans les régions et notamment dans le domaine de la psychiatrie. Il a été également question de la modernisation du matériel médical dans les différentes structures du pays, d’un nouvel hôpital d’enfant à la Manouba, de l’ambitieux programme de l’E-santé et d’un programme de fourniture de médicaments toutes l’année en évitant les pénuries.
« La Tunisie doit préserver ces acquis en matière de santé !» a conclu Saïd Aïdi.

http://www.businessnews.com.tn/said-aid ... 20,66054,3

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Journée mondiale des hépatites 2016 et SOS Hépatites  MessagePosté le: 28 Jl 2016 - 09:12
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22378
Localisation: Hyères
Un monde sans hépatites virales est possible à condition de le vouloir
le 28 Juillet 2016

Le 28 juillet a lieu la journée mondiale de lutte contre les hépatites. À cette occasion, je fais 3 revendications: l'accès à la seringue propre, la sécurisation des produits transfusionnels et le dépistage de la femme enceinte ainsi que la vaccination de l'enfant le plus tôt possible. D'ici 2030, il ne devrait plus y avoir d'hépatites B et C sur la planète, si ces revendications sont suivies et mises en place.

http://www.huffingtonpost.fr/pascal-mel ... 16082.html

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,85986185073853 seconds.