Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
pat-leon
19 Sujet du message: Gilead Sofosbuvir : Non au Monopole des Big Pharma !  MessagePosté le: 09 Déc 2013 - 23:27
Potô du site


Inscrit le: 31 Mai 2005
Messages: 6886
Localisation: Paris
#HépatiteC : Pour un accès du plus grand nombre aux traitements innovants !

On va peut-être arrêter de ne porter que des louanges à Gilead & tous le Big Pharma...Wink
Certes, les performances des nouveaux traitements vont faire des heureux, encore faudra t-il qu'ils puissent y avoir accès... Rolling Eyes

En France, l'accès à ces nouveaux traitements risque bien d'être réglementé.
Pour les pays d'Europe, d'Afrique, d'Asie aux faibles revenus, il en est bien sûr pas question... Idea

Le Sofosbuvir est accessible en France en ATU pour un coût de 56 000€ pour 12 semaines soit 666€ le cachet !

Le coût de production en générique du Sofosbuvir varie entre 50/100€ pour 12 semaines de traitement, permettant un accès universel.

Pour les traitements à venir de 12 semaines, les génériques oscillent entre 70€ & 120€
Non au monopole de production et de tarification des Big Pharma !!!

http://www.actupbasel.org/actupbasel/?S ... medicament


_________________
Post-transplanté 5 ans. "La vie à Mort !"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
pascale
Sujet du message: Gilead Sofosbuvir : Non au Monopole des Big Pharma !  MessagePosté le: 10 Déc 2013 - 07:51
Potô du site


Inscrit le: 17 Jan 2004
Messages: 6273
Localisation: Var
Plus qu'à espérer que les labos se fassent la guerre et entrent en "concurrence" ... Idea

Hélas il est à craindre qu'il ne préfèrent se répartir le gâteau en bonne "association" ... Evil or Very Mad

A part bouillir sur place quand on connait l'info, quels autres moyens d'action avons nous ???

_________________
L'amour, une fois qu'il a germé, donne des racines qui ne finissent plus de croître. (Antoine de Saint Exupéry)
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Gilead Sofosbuvir : Non au Monopole des Big Pharma !  MessagePosté le: 10 Déc 2013 - 09:54
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21200
Localisation: Hyères
Olysio aussi .

La Foire Coalition de prix (FPC) a exprimé aujourd'hui sa déception devant les prix Janssen Therapeutics fixés pour Olysio (simeprevir), un inhibiteur de seconde génération de la protéase (PI) approuvé par la US Food and Drug Administration le 22 Novembre 2013 pour le traitement de l'hépatite C chronique (VHC) dans patients de génotype 1. Janssen a établi le coût d'acquisition de gros (WAC) pour un seul cours de 12 semaines de Olysio à $ 66,360. Bien que ce soit à parité avec les inhibiteurs de protéase du VHC actuelles, la FPC estime que tous les médicaments VHC sont au prix trop élevé. Le prix WAC de Olysio ne représente qu'une partie du coût d'un traitement anti-VHC, y compris au moins $ 18,000 en frais WAC de l'interféron et de la ribavirine, plus le coût supplémentaire de l'épreuve de dépistage de polymorphisme NS3 Q80K recommandé par la FDA pour tous les patients avant d'initier traitement Olysio.

«Même si nous sommes très heureux d'avoir des options de traitement plus efficaces et plus acceptables pour les personnes vivant avec l'hépatite C, nous sommes préoccupés par le coût global du traitement", a déclaré FPC VHC co-président Lorren Sandt. "Janssen a prix Olysio relativement au VHC d'autres IP, mais la barre auparavant avait été trop élevé. Nous fortement exhorté Janssen à prix Olysio inférieur régimes actuels d'aider à relever le coût global du traitement, qui continue d'échapper à tout contrôle ".

La FPC est gravement préoccupé par le précédent continué cette tarification a sur l'avenir de la thérapie du VHC. experts de l'industrie ont déclaré que leurs attentes nouvelle antiviral à action directe de Gilead Sciences, sofosbuvir, sera approuvé par la FDA dans les prochaines semaines. Alors que le coût de sofosbuvir n'est pas encore connue, les patients et les médecins peuvent envisager de combiner ces traitements (hors AMM), résultant en un doublement du prix actuel de la thérapie.

«Nous savons que ce n'est que le prix initial», a déclaré Sandt. "D'autres fabricants d'inhibiteurs de protéase du VHC rapidement augmenté après leur prix initial 2011 lancement. Par exemple, un cours de 12 semaines de PI Incivek de Vertex (du télaprévir) a un prix WAC de $ 49 000 au lancement, mais est maintenant au prix de $ 66,155. Nous avertissons Janssen ne pas poursuivre cette tendance inacceptable. Le traitement est trop coûteux pour la majorité des personnes vivant avec le VHC chronique », a conclu Sandt," et nous craignons que les obstacles à l'accès des patients seront inévitables en conséquence. "

Anticiper le prix de Olysio, la FPC a exhorté Janssen à élargir leurs programmes d'accès à atténuer les difficultés budgétaires que les patients devront faire face en essayant d'acheter Olysio. La FPC reconnaît que la Fondation d'aide aux patients Johnson & Johnson a décidé d'élargir les critères d'admissibilité pour Olysio de 200% à 500% du seuil de pauvreté fédéral (FPL). Bien que ce soit un pas dans la bonne direction, il n'est pas aussi généreux que le programme Vertex établi pour leur PI, qui est un revenu du ménage maximum de 100.000 dollars par an. La FPC se félicite également de l'intention de Janssen à lancer un 25000 $ par cours de traitement programme de co-paiement pour Olysio. Malheureusement, le statut juridique de ces programmes pour les plans de santé qualifiés dans les nouveaux échanges Loi sur les soins abordables demeure en question, peut-être en rendant l'accès Olysio hors de portée pour de nombreux patients ACA.

«Nous remercions Janssen pour répondre à nos demandes d'augmentation du niveau de leur PAP pour Olysio et d'élaborer un programme généreux d'aide coassurance admissibilité», a déclaré Murray Penner, membre de la FPC. «Nous savons que les coûts de co-assurance seront très élevé pour les patients. Malgré les programmes d'accès Janssen a mis en place, nous sommes très préoccupés par le prix élevé de Olysio, associée à des coûts de co-assurance élevée pour les patients, se traduira par un accès limité aux Olysio ".

http://translate.googleusercontent.com/ ... 5BGJvAvtMA

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
mathilde
Sujet du message: Gilead Sofosbuvir : Non au Monopole des Big Pharma !  MessagePosté le: 10 Déc 2013 - 11:22
Potô du site


Inscrit le: 15 Avr 2004
Messages: 9502
Localisation: planète bleue
Citation:

A part bouillir sur place quand on connait l'info, quels autres moyens d'action avons nous ???


Les pétitions, à force peut-être ??????

_________________
Tant que j'aurai la force et l'envie de me rebeller je me sentirai vivante
Membre HEP&Co, Ex geno 3
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message Visiter le site web du posteur  
Répondre en citant Revenir en haut
pat-leon
Sujet du message: Gilead Sofosbuvir : Non au Monopole des Big Pharma !  MessagePosté le: 10 Déc 2013 - 11:46
Potô du site


Inscrit le: 31 Mai 2005
Messages: 6886
Localisation: Paris
Keep cool Raoul Wink
C'est un travail de longue haleine...

Les leviers sont maintenant multiples :

• Plaidoyer de Lobbying auprès de l'OMS
• Réclamations auprès des Agences de Brevets pour battre en brèche les Monopoles des Big Pharma sur la production & la tarification
• Interventions activistes aux Congrès Internationaux
• Mise en place & production des génériques

Les résultats sont là :

• Inscription de l'Interféron Pégylé sur la liste des médicaments essentiels de l'OMS grâce à une action concertée avec les Associations & ONG (Europe, Afrique, Asie, Brésil)
• Réclamation à l'Agence des Brevets de Calcutta contre le monopole de Gilead de Sofosbuvir pour la production de génériques
• Abaissement des coûts sur la Bithérapie
- en Egypte, la Bithérapie est à 2500$ pour le générique & Roche s'est aligné
- en Algérie, Roche distribue gratuitement l'Interféron mais fait payer la Ribavirine...
Pour rappel le prix de la Bithrapie en France oscille entre 18 000 & 20 000€

_________________
Post-transplanté 5 ans. "La vie à Mort !"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
daniboy
Sujet du message: Gilead Sofosbuvir : Non au Monopole des Big Pharma !  MessagePosté le: 11 Déc 2013 - 21:58
.


Inscrit le: 03 Nov 2005
Messages: 2476
Localisation: 46.12N 06.09E
Shocked Shocked Shocked

Le Sofosbuvir et le Simeprevir, deux traitements courts et efficaces sont aujourd’hui disponibles aux Etats-Unis pour les malades atteints d’hépatite C. Malheureusement la loi française va priver les patients touchés par l’hépatite C de ces médicaments.

http://www.topsante.com/medecine/maladi ... aces-51639

_________________
Tout de bon et droit devant
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
clb84
Sujet du message: Sofosbuvir  MessagePosté le: 12 Déc 2013 - 09:52
Hépatant(e)
Hépatant(e)


Inscrit le: 30 Oct 2013
Messages: 32

Je suis nouveau inscrit. Oui drole de facon de se presenter. Il me semble avoir entendu parler - betement a la TV de ce nouveau medicament sans AMM et hors de prix. Bien que pas sur je regarde mon post it j'ai ecrit "SolVa et TRi pas très lisible.
Je n'ai pas encore été traité. Je suis en F3 transas 5 fois la normale.
J'ai attendu tres longtemps le médicament sans effet secondaire ( dépression,
etc.)
Je réside dans le midi.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Martyne
Sujet du message: Sofosbuvir  MessagePosté le: 12 Déc 2013 - 10:11
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 29 Nov 2013
Messages: 801

Bonjour et bienvenue, pour vous présenter, aller sur le post présentation des nouveaux inscrits, là vous êtes sur une discussion d'un tout autre sujet.

Daniboy, l'article parle de la loi qui a été voté en octobre 2013, pour l'ATU, mais actuellement il y a une évolution de pourvoir obtenir une AMM peut-être rapidement, dans le courant de 2014 au 1er trimestre.

Bien-sur la négociation sur le prix doit être prise en compte, je ne pense pas que le prix qui a été négocié pour l'ATU, sera le même pour l'AMM. les enjeux commerciaux sont totalement différents, vu le nombre de traitements qui vont être mis sur le marché.

Bien que les associations dans l'article de pat-leon on l'air de dire le contraire, ça serait vraiment incroyable et suicidaire pour Gilead de garder ce prix exorbitant.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
lenaif
Sujet du message: Sofosbuvir  MessagePosté le: 12 Déc 2013 - 10:24
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 13 Avr 2013
Messages: 461
Localisation: Villebon sur Yvette
Déjà posté sur un autre fil:
lenaif a écrit:
Même aux US ça râle ! témoin cette pétition
http://www.change.org/petitions/gilead-sciences-stop-withholding-this-cure-for-hepatitis-c
Traduction (par Google) du texte de la pétition

Gilead Sciences: cesser de retenir ce traitement pour l'hépatite C

Margaret Dudley
Pétition
Margaret Dudley
San Antonio, TX

Deux sociétés ont un remède efficace à 100% pour l'hépatite C sans l'interféron ou de la ribavirine. Mais cette cure est littéralement une abstention de millions par le géant pharmaceutique Gilead Sciences, car ils sont plus préoccupés de profits que les vies humaines.

Cette cure est une combinaison de médicaments daclatasvir de Bristol-Myers Squibb et GS-7977 de Gilead Sciences (sofosbuvir). Lorsque ces deux médicaments ont été utilisés ensemble, 100 pour cent des patients atteints d'hépatite C ont été guéris. Ces résultats sont étonnants pour les quelque 170 millions de personnes dans le monde avec l'hépatite C. Le problème est que Gilead Sciences est disposé à travailler avec Bristol-Myers. Le remède existe alors que les gens continuent de souffrir et de mourir.

Dr Douglas J. Manion, vice-président senior pour Bristol-Myers, a déclaré que son entreprise était "désireux" de travailler avec Gilead, mais que «jusqu'à présent, ils n'ont pas voulu s'engager dans cette collaboration."

Citation de Mark Murphy - Savannah Morning Nouvelles - le 26 Février 2013:

Patients atteints d'hépatite C ont été en attente d'un régime de traitement comme daclatasvir et sofosbuvir depuis des décennies. C'est une véritable rareté en médecine - un changeur de jeu honnête à la bonté, un régime phénoménalement efficace pour une maladie grave, potentiellement mortelle qui est également sûr et bien toléré.

Citation du Dr Paul Thuluvath - Wall Street Journal:

"Nous n'avions jamais, jamais imaginé, même dans notre rêves les plus fous, nous pourrions traiter" l'hépatite C si rapidement, efficacement et sans effets secondaires graves, a déclaré Paul Thuluvath, un médecin au centre médical de la Miséricorde à Baltimore qui avaient six patients tester le nouveau traitement . "Je pense que les compagnies pharmaceutiques ont une responsabilité morale de travailler ensemble et de mettre sur le marché au lieu de [la suite] leurs propres intérêts."

Citation du Dr Scott Friedman - New York Times:

"La seule motivation appropriée doit être ce qui est le meilleur et le plus rapide pour obtenir des remèdes, pas ce qui est mieux pour les actionnaires", a déclaré le Dr Scott Friedman, chef des maladies du foie à l'École de médecine Mount Sinai à New York, qui était pas impliqué dans le procès ".

Citation du Secrétaire général de l'EASL Mark Thursz:

Secrétaire général de l'EASL Mark Thursz veut voir les deux sociétés travaillent ensemble.

"La combinaison de daclatasvir et GS-7977 a montré des résultats positifs de la Phase II. EASL est déçu que le développement de cette association a été arrêté comme daclatasvir et GS-7977 a promis d'offrir un traitement par voie orale très efficace que nous espérions être disponible pour le VHC patients bientôt ", a déclaré Thursz.

Agissez dès maintenant et signer la pétition pour exiger Gilead Sciences travailler avec Bristol-Myers sur les essais de médicaments de phase III nécessaires pour obtenir ce traitement sur ​​le marché.

www.HepC-Cured.org

Plus de 300.000 personnes sont mortes depuis ces résultats ont été publiés ce passé Avril et il n'ya toujours pas de collaboration. Combien d'autres devront mourir avant Gilead Sciences commence à mettre des vies humaines avant les profits??

_________________
contaminé en 1974, géno 1b
protocole BI 1241.20 du 15/03 au 04/07/13, RVS24=guéri

On doit exiger de moi que je cherche la vérité, mais non que je la trouve (Diderot)
La lutte elle même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme (Camus)
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
evlyn
Sujet du message: Sofosbuvir  MessagePosté le: 12 Déc 2013 - 10:54
Potô du site


Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 7841
Localisation: Ubud-Bali
Pétition signée.

_________________
Eve


VHC diagnostiqué en 1991. Géno 4. A3/F4. non répondeuse à 6 ttts et enfin en 2014, 12 semaines de ttt sofosbuvir et simeprevir, guérie du VHC. CHC sur segment VIII viré chirurgicalement le 1er octobre 2014 .
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
lenaif
Sujet du message: Re: Gilead Sofosbuvir : Non au Monopole des Big Pharma !  MessagePosté le: 12 Déc 2013 - 11:36
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 13 Avr 2013
Messages: 461
Localisation: Villebon sur Yvette
daniboy a écrit:
Shocked Shocked Shocked

Le Sofosbuvir et le Simeprevir, deux traitements courts et efficaces sont aujourd’hui disponibles aux Etats-Unis pour les malades atteints d’hépatite C. Malheureusement la loi française va priver les patients touchés par l’hépatite C de ces médicaments.

http://www.topsante.com/medecine/maladi ... aces-51639


L'annonce est ambiguë. La conséquence de la loi n'est pas de priver les patients, mais de retarder la mise sur le marché de huit à douze mois, temps nécessaire pour négocier le prix. Cela n'aura de conséquences que pour les malades en attente de greffe ou ayant une cirrhose avancée ; mais ceux-là seront prioritaires pour une ATU
Quant à dire que le traitement est disponible aux US, oui... à condition d'avoir les moyens de payer ou une très bonne assurance, ce qui n'est pas le cas de tout le monde, loin s'en faut !

_________________
contaminé en 1974, géno 1b
protocole BI 1241.20 du 15/03 au 04/07/13, RVS24=guéri

On doit exiger de moi que je cherche la vérité, mais non que je la trouve (Diderot)
La lutte elle même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme (Camus)
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
nega
Sujet du message: Re: Gilead Sofosbuvir : Non au Monopole des Big Pharma !  MessagePosté le: 16 Déc 2013 - 07:34
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 25 Avr 2012
Messages: 1981

http://www.actupbasel.org/actupbasel/?Sofosbuvir-le-nouveau-medicament

je n'ai aucune idée du temps au bout duquel un medoc peut être copié en générique ?

_________________
guérie vhc et fibroscan encore un peu descendu à 14 - Echo ok et labo aussi va mieux
Abécédaire http://www.hepatites.net/index.php?name ... 015#342015
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 30 Jl 2014 - 18:17
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21200
Localisation: Hyères
Accès Universel au Traitement Curatif de l’hépatite C au sein et au-delà de l’UE :

Le 30 Juillet 2014

Appel aux ministres de la santé des pays membres de l’UE et aux PDG des laboratoires pharmaceutiques AbbVie, BMS, Gilead, Janssen et Merck / MSD.

Les organisations de société civile, les Forums, Associations et Réseaux de personnes atteintes du virus de l’hépatite C (VHC) en Europe, soussignés, veulent souligner que:

En 2010, 57 000 décès étaient déjà directement imputables au VHC. Ce lourd tribu continuera de croître de façon exponentielle si rien est fait .

En 2008 déjà, l’Organisation Mondiale de la Santé annonçait que : 47 147 européens mouraient de cancer hépatocellulaire (CHC) et 84 697 européens (1,8% de l’ensemble des décès dans l’UE) mouraient de cirrhose du foie principalement liée au VHC.

Par ailleurs :
•La prévalence de l’hépatite C dans l’UE des 28 varie de 0,4% à 4% et nous sommes face un traitement révolutionnaire contre cette infection. L’efficacité sur la réponse virologique est observée sur une courte durée, il y a peu d’effets indésirables, pas administration d’interféron pégylé ou de ribavirine, un taux de guérison proche de 100% et le traitement est adapté à tous les génotypes, tous les états fibreux du foie et à toutes les maladies du foie,
•Sachant que l’éradication du VHC est envisageable dans les 15 prochaines années à condition que l’accès universel à la prévention, au dépistage, aux soins et au traitement soient possible,
•Partant du principe que l’accès universel au traitement doit être un droit pour chaque individu : la priorisation des personnes atteintes selon l’état d’avancement de la maladie mais aussi l’assurance que toutes les personnes soient traitées selon l’offre de soins, qui doit être d’être améliorée,
•Réaffirmant le droit à la santé comme un droit de l’Homme fondamental.

Enfin, considérant la récente résolution de l’OMS sur les hépatites virales nous réclamons à tous les ministres de la santé de :
•Allouer des ressources humaines, techniques et financières à la prévention, au dépistage et au traitement de l’hépatite C en mettant en œuvre des stratégies et plans d’action pour éliminer la pandémie ;
•Impliquer significativement les professionnels de santé, experts, communautés, patients et les personnes usagers de drogues par voie intraveineuse. Ces derniers représentant le groupe le plus infecté par le VHC.

Reconnaissant et applaudissant l’investissement et l’innovation colossale réalisée par les laboratoires pharmaceutiques dans le traitement de l’hépatite C

Nous appelons les laboratoires pharmaceutiques à :
•Engager urgemment des négociations significatives pour assurer un accès universel, de toutes les personnes atteintes de l’hépatite C, à ce traitement de pointe. Ce qui revient à proposer un prix durable et abordable aux différents systèmes de santé européens tout en considérant l’ensemble de contraintes financières auxquelles ils font face.

Nous appelons les laboratoires pharmaceutiques, les gouvernements et les instances réglementaires à montrer leur engagement à sauver des vies en proposant des combinaisons double et triple d’antiviraux à action directe (objectif non atteint), aujourd’hui uniquement disponibles gratuitement à un faible pourcentage de personnes malades dans un état de santé instable et critique.

Nous, Européens, faisons face à une limitation complète ou un non accès pour tous, à ce traitement de pointe dans nos pays. Les prix proposés, particulièrement celui du Sofosbuvir, un traitement clé avec une activité pan-génotypique, utilisé dans différentes associations, rendent impossible une stratégie d’accès au traitement pour tous à court ou moyen termes, même dans des pays dotés d’un système de santé actif et d’une faible prévalence.

Les négociations entre les gouvernements des pays de l’UE et les laboratoires pharmaceutiques devraient impliquer la communauté.

Le système récent de fond commun d’acquisition qui permet de réaliser des acquisitions communes entre pays, procédure qui concerne également les médicaments du VHC, peut être un moyen de faciliter l’accès aux médicaments à des prix abordables.

Nous accueillons également positivement l’initiative française lors du Conseil de l’EPSCO du 19/20 juin : « Prix des médicaments innovants : La délégation française attire l’attention du Conseil sur le prix élevé des médicaments contre l’hépatite C, qui est intenable pour les budgets de santé des États membres »

Si toutes les négociations de bonne foi échouent, nous considérons que la dernière option des pays serait d’user de leur droit d’utiliser la licence d’office.

Cordialement,

Margaret Walker, Association Européenne de Patients malades du Foie, European Liver Patients Association (ELPA)


http://www.soshepatites.org/2014/07/30/ ... -dela-lue/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
nega
Sujet du message:   MessagePosté le: 31 Jl 2014 - 06:45
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 25 Avr 2012
Messages: 1981

fil a écrit:
Accès Universel au Traitement Curatif de l’hépatite C au sein et au-delà de l’UE :

Le 30 Juillet 2014

Appel aux ministres de la santé des pays membres de l’UE et aux PDG des laboratoires pharmaceutiques AbbVie, BMS, Gilead, Janssen et Merck / MSD.

Nous, organisations de société civile, Forums, Associations et Réseaux de personnes atteintes du virus de l’hépatite C (VHC) en Europe,

...

appelons les laboratoires pharmaceutiques à :
•Engager urgemment des négociations significatives pour assurer un accès universel, de toutes les personnes atteintes de l’hépatite C, à ce traitement de pointe. Ce qui revient à proposer un prix durable et abordable aux différents systèmes de santé européens tout en considérant l’ensemble de contraintes financières auxquelles ils font face.

Nous appelons les laboratoires pharmaceutiques, les gouvernements et les instances réglementaires à montrer leur engagement à sauver des vies en proposant des combinaisons double et triple d’antiviraux à action directe (objectif non atteint), aujourd’hui uniquement disponibles gratuitement à un faible pourcentage de personnes malades dans un état de santé instable et critique.

Nous, Européens, faisons face à une limitation complète ou un non accès pour tous, à ce traitement de pointe dans nos pays. Les prix proposés, particulièrement celui du Sofosbuvir, un traitement clé avec une activité pan-génotypique, utilisé dans différentes associations, rendent impossible une stratégie d’accès au traitement pour tous à court ou moyen termes, même dans des pays dotés d’un système de santé actif et d’une faible prévalence.

Les négociations entre les gouvernements des pays de l’UE et les laboratoires pharmaceutiques devraient impliquer la communauté.

Le système récent de fond commun d’acquisition qui permet de réaliser des acquisitions communes entre pays, procédure qui concerne également les médicaments du VHC, peut être un moyen de faciliter l’accès aux médicaments à des prix abordables.

Nous accueillons également positivement l’initiative française lors du Conseil de l’EPSCO du 19/20 juin : « Prix des médicaments innovants : La délégation française attire l’attention du Conseil sur le prix élevé des médicaments contre l’hépatite C, qui est intenable pour les budgets de santé des États membres »

Si toutes les négociations de bonne foi échouent, nous considérons que la dernière option des pays serait d’user de leur droit d’utiliser la licence d’office.

Cordialement,

Margaret Walker, Association Européenne de Patients malades du Foie, European Liver Patients Association (ELPA)


http://www.soshepatites.org/2014/07/30/ ... -dela-lue/

_________________
guérie vhc et fibroscan encore un peu descendu à 14 - Echo ok et labo aussi va mieux
Abécédaire http://www.hepatites.net/index.php?name ... 015#342015
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
nega
Sujet du message:   MessagePosté le: 31 Jl 2014 - 07:00
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 25 Avr 2012
Messages: 1981

la seule chose qui pourrait peut-être plaider pour continuer à utiliser l'interféron, c'est s'il fait baisser les fibroses ... mais bien entendu il vaut bien mieux un ttt efficace court et sans ES disponible dès F1 pour tous

_________________
guérie vhc et fibroscan encore un peu descendu à 14 - Echo ok et labo aussi va mieux
Abécédaire http://www.hepatites.net/index.php?name ... 015#342015
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 16 Sep 2014 - 15:35
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21200
Localisation: Hyères
COMMUNIQUÉ DU 16 SEPTEMBRE 2014: LICENCE D’OFFICE POUR LE SOFOSBUVIR (SOLVADI) EN FRANCE

Initié par SOS hépatites, médecin du monde et le TRT-5, le communiqué de presse exigeant une licence d’office pour le sofosbuvir en France vient d’être publié. Avec de nombreuses associations et collectifs signataires telles que Act up Paris, le CISS ou encore Action traitement, les associations de malades compte bien venir à bout de leurs combat. Permettre un générique de la « pilule magique » qui pourrait guérir la quasi-totalité des malades atteint d’hépatite C grâce au prix plus efficace, telle est le cheval de bataille.

Ci-dessous, le communiqué:



Communiqué – le 16 Septembre 2014


Hépatite C : les associations exigent une licence d’office pour le sofosbuvir (Solvadi) en France


L’arrivée de nouveaux traitements contre l’hépatite C permet d’espérer l’éradication du virus chez la quasi-totalité des malades. Mais les tarifs exigés actuellement par les laboratoires ne le permettront pas car ils conduiront les autorités françaises à mettre en place une véritable stratégie de rationnement qui créera une inégalité d’accès aux soins intenable dans la durée.

Le cas du sofosbuvir, première de ces molécules prometteuses, commercialisée par le laboratoire Gilead sous le nom de Sovaldi, est emblématique de cette situation. Le prix initialement exigé est de 56 000 € le traitement (12 semaines) pour un coût maximal de production estimé à 80 Euros. Pour pouvoir traiter les 128 000 personnes qui ont un besoin urgent en France, il faudrait débourser l’équivalent de l’intégralité du budget 2014 de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) soit 7 milliards d’euros[1]. Sans compter que cette molécule doit, dans de nombreux cas, être prise pendant 6 mois et associée à un autre médicament, entrainant un coût total de 147 000 euros par personne, selon les exigences actuelles des laboratoires.

Si les dernières négociations engagées ce mois-ci pour la fixation du prix entre Gilead et le Comité économique des produits de santé (CEPS) aboutissent dans le sens voulu par le laboratoire, les répercussions seront lourdes pour l’ensemble des pathologies et des molécules innovantes à venir. Se pose de fait la question de la mécanique de fixation des prix des médicaments, tant sur le plan de la transparence que sur celui des arguments avancés pour justifier des prix aussi exorbitants.

Dans le contexte social et économique actuel et en particulier son retentissement sur la santé des populations, nos associations et collectifs ont demandé aux autorités de soumettre le Sovaldi au régime de la licence d’office, qui permettrait d’en produire une version générique à un moindre coût.


Ce mécanisme, rendu possible dans le cadre des flexibilités de l’accord international sur les droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce (ADPIC) est également prévu dans le code de la propriété intellectuelle français. Certains pays européens ont déjà eu recours aux licences d’office pour de nombreux médicaments permettant de faire chuter considérablement les prix et contribuer ainsi à la lutte contre les inégalités de santé.

Il est de la responsabilité de l’Etat de permettre l’accès à la santé, sur la base des moyens que la loi prévoit pour le faire. C’est précisément le cas de l’octroi d’une licence d’office pour le sofosbuvir.

Contacts :

Michel Bonjour, Président de SOS Hépatites Fédération – 06 84 29 00 95

Emmanuelle Hau/Aurélie Defretin, Médecins du Monde – 01 44 92 14 31 /13 81 – 06 09 17 35 59

Yann Mazens, TRT-5 – 06 46 10 09 51

Signataires : Actions Traitements, Act Up Paris, Act Up Sud-Ouest, Aides, Arcat, ASUD CHV, CISS, Comede, Médecins du Monde, Dessine-moi un Mouton, Nova Dona, SIS association, Sol En Si, SOS Hépatites Fédération, TRT-5

[1]Londeix P. Forette C., Nouveaux traitements hépatite C : stratégies pour atteindre l’accès universel, mars 2014

http://www.soshepatites.org/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 21 Sep 2014 - 07:48
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21200
Localisation: Hyères
DE L’INJUSTE PRIX À L’EXCLUSION DES SOINS

La situation des personnes infectées par le virus de l’hépatite C nous concerne tous .

L’arrivée de nouveaux antiviraux, comme le sofosbuvir (spécialité sovaldi), fonde pour la première fois l’espoir de traiter bien plus efficacement les personnes atteintes par le virus de l’hépatite C. L’histoire récente de la lutte contre les hépatites C risque cependant de conduire à une exclusion des soins de personnes qui nécessitent un traitement.

Cette exclusion concerne désormais également les pays riches en miroir de l’histoire des personnes infectées par le VIH dans les pays en développement. Comme si nous avions oublié que la santé publique est un bien public mondial inaliénable dont dépend notre existence. Comme si nous avions oublié que la France a signé la déclaration de Rio de Janeiro en 2011 pour lutter contre les inégalités sociales de santé. Aux Etats-Unis, l’Etat de l’Orégon vient d’annoncer qu’il ne pourra traiter tous les patients qui le nécessitent du fait du coût des traitements qui grève son budget. Ce prix annoncé par Gilead autour de 50 000 à 99 000 euros, pour 3 mois de traitement, pourrait diminuer de 50% suivant les négociations en cours en France. Ce prix négocié serait jugé satisfaisant par certains à « seulement » la moitié du prix annoncé par le laboratoire, dans le cadre d’accords confidentiels entre la France et les entreprises pharmaceutiques.

Pourtant ce prix aura toujours un retentissement conséquent sur notre système de santé. Pourtant l’utilisation par les laboratoires privés des résultats de la recherche publique est passée sous silence. Pourtant les procédures de fixation des prix du Comité Economique des Produits de santé(CEPS) ne sont pas transparentes et ne font pas intervenir les représentants des personnes malades et de la société civile. De même, la Commission de la transparence de la Haute Autorité de santé (HAS) chargée d’évaluer le service rendu des médicaments, ne comporte pas d’usager du système de santé. Certains, comme le président du CEPS, remettent d’ailleurs en cause l’intérêt de la participation des malades aux instances d’évaluation des médicaments et de fixation des prix, arguant de l’existence de groupes de pression, de conflits d’intérêts, et de la confidentialité à conserver dans les débats. C’est oublier un peu vite que les experts déjà membres de ces instances rencontrent les mêmes difficultés. De plus la loi de santé publique, dite de démocratie sanitaire du 4 mars 2002, recommande la participation des usagers dans les différentes instances qui traitent des questions de santé. Cependant, pour la première fois le CEPS a auditionné une délégation associative face à la problématique soulevée par le prix du sofosbuvir. C’est dans ce contexte que le premier rapport d’experts interdisciplinaires, sur la prise en charge des personnes infectées par le virus de l’hépatite B ou de l’hépatite C en France, publié en mai 2014, fournit des recommandations précises sur les indications médicales de traitement. La HAS a limité en juin dernier ces recommandations, après les avoir pourtant acceptées dans un premier temps.

Malheureusement, l’écart entre les récentes recommandations thérapeutiques du rapport d’experts et celles du collège de la HAS ouvre une brèche en faveur des refus de soin. Or les refus de soins entrainent un retard de recours aux soins, voire un renoncement aux soins, dramatiques en termes de santé publique et individuelle. Seuls les malades prioritaires seraient traités, au stade avancé de fibrose voire de cirrhose et ceux n’ayant pas répondu aux traitements antérieurs. Les autres personnes devraient attendre que l’état de leur foie se dégrade alors même que le traitement disponible peut stopper cette évolution. Les opportunités de traitement des personnes détenues seraient battues en brèche, parfois au prétexte d’un risque de re-contamination sans aucune preuve scientifique.

Or les refus de soins font partie des obstacles à l’accès aux droits et aux soins des personnes infectées par le VHC, cumulant souvent les facteurs de vulnérabilités (personnes en situations de précarité, usagers de drogues, migrants, personnes incarcérées). Dans son dernier rapport, le défenseur des droits s’alarmait que « les situations de refus de soins persistent à un niveau élevé ». Les justifications invoquées par certains professionnels de santé sont les contraintes administratives ou économiques mais aussi de façon inquiétante, la condition sociale de la personne et les stéréotypes et préjugés qui s’y rattachent. Dès lors comment ne pas s’inquiéter aussi que le prix des thérapeutiques puisse être invoqué pour refuser des soins à des populations vivant en situation de précarité, plus marginalisées, plus éloignées du soin, et créer ainsi un dangereux précédent en ne basant pas la délivrance de médicaments vitaux sur les besoins en santé des personnes mais sur des critères non médicaux : mode de vie, situation administrative ou socio-économiques.

Nous, associations de malades ou de représentants des usagers, de solidarité, soignants, refusons toute stratégie de rationnement qui remettrait en cause le principe même d’accès fondamental à la santé. Nous exigeons la garantie d’un accès équitable à tous aux nouvelles molécules sur la base des recommandations telles que définies collégialement dans le rapport d’experts sur les infections par le VHB ou le VHC. Nous considérons que l’intérêt de santé publique et les menaces pesant sur notre système de santé appellent légitimement à soumettre le sovaldi au régime de la licence d'office. Ce mécanisme permet aux autorités publiques d’autoriser l’exploitation du brevet par un tiers à un moindre coût. Cette situation impose plus de transparence en matière de fixation de prix des médicaments et démontre l’urgence de repenser l’accès aux nouveaux traitements et les soins au-delà des hépatites.

Michel Bonjour, Président de SOS Hépatites

Bruno Spire, Président de l’association AIDES

Dr Thierry Brigaud, Président de l’association Médecins du Monde

Estelle d'Halluin vice présidente du Comite pour la santé des exilés (Comede)

Marianne l’Hénaff, Association ARCAT, collectif Traitements et Recherche Thérapeutique TRT-5, Collectif Hépatites Virales

Yann Mazens, coordinateur du collectif Traitements et Recherche Thérapeutique TRT-5

SEPTEMBRE 2014

http://www.medecinsdumonde.org/Presse/T ... -des-soins

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
mathilde
Sujet du message:   MessagePosté le: 21 Sep 2014 - 13:27
Potô du site


Inscrit le: 15 Avr 2004
Messages: 9502
Localisation: planète bleue
Citation:

Nous considérons que l’intérêt de santé publique et les menaces pesant sur notre système de santé appellent légitimement à soumettre le sovaldi au régime de la licence d'office. Ce mécanisme permet aux autorités publiques d’autoriser l’exploitation du brevet par un tiers à un moindre coût. Cette situation impose plus de transparence en matière de fixation de prix des médicaments et démontre l’urgence de repenser l’accès aux nouveaux traitements et les soins au-delà des hépatites.


Croiser les doigts pour qu'on l'obtienne !

_________________
Tant que j'aurai la force et l'envie de me rebeller je me sentirai vivante
Membre HEP&Co, Ex geno 3
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message Visiter le site web du posteur  
Répondre en citant Revenir en haut
fabthedab
Sujet du message: europe 1 et Sovaldi  MessagePosté le: 22 Sep 2014 - 10:27
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 11 Mai 2005
Messages: 1446
Localisation: cavaillon
Bonjour

il y a eu ce matin un éditorial "EDIFIANT" entre 8h30 et 8h 45 sur le "Labo", le solvadi, le coût du TTT, qui aurait le droit d'en bénéficier.

à éouter en pod cast...

Non mais, faut pas déconner!

Comme j'ai pu le lire sur un autre site "et pis quand même, l'hépatite C, ça s'attrape pas dans le métro" SIC!

bises


Fab

_________________
la vie a des limites. Quand on les dépasse, on en sort.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
line1
Sujet du message:   MessagePosté le: 22 Sep 2014 - 14:25
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 02 Sep 2005
Messages: 643

bonjour,
as-tu le lien pour écouter stp ?

Idea
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 1,0102989673615 seconds.