Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
Mental-O
Sujet du message: Evaluation du risque de contamination chez le dentiste  MessagePosté le: 08 Jl 2009 - 13:28
Potô du site


Inscrit le: 10 Déc 2006
Messages: 6822
Localisation: Trou-Bouse-les-Champs (82)
Article paru dan la lettre d'information du Journal du sida, ici : http://www.arcat-sante.org/?page_id=14&Accueil

Citation:
Evaluation du risque de contamination chez le dentiste
03 JUILLET 2009

Une étude de modélisation réalisée par l'Institut de veille sanitaire (InVS) à la demande de la Direction générale de la santé (DGS) a quantifié le risque d'infection virale lié aux soins dentaires, pour le VIH, les virus de l'hépatite C (VHC) et de l'hépatite B (VHB).
Pour des raisons d'insuffisance de stérilisation, surtout du matériel rotatif (turbine, contre angle et pièces à main) qui ne sont pas systématiquement décontaminés/stérilisés entre chaque patient), il y aurait probablement tous les ans environ une infection VIH, deux infections VHC et 200 infections VHB dus aux soins dentaires.
Les soins dentaires ont toujours été suspectés de transmettre les hépatites (surtout la B avec un risque de 1/516 000), et surtout en milieu carcéral où ce risque est multiplié par 8. Mais il faut relativiser ces résultats puisqu'ils sont issus d'une modélisation statistique (avec un faible niveau de preuve), surtout pour le risque VIH qui reste presque nul. Dans ses recommandations, le groupe de travail appelle au respect strict des précautions standard et des bonnes pratiques de stérilisation en chirurgie dentaire, ainsi qu'au renforcement de la formation à l'hygiène des dentistes. Mais ils oublient de recommander également une meilleure formation/information et éducation des dentistes aux infections à VIH et aux hépatites virales. Rappelons que cette profession détient le record de discriminations envers les personnes séropositives.
Le rapport est disponible sur le site de l'InVS.


Pour rappel, le virus du VIH est très fragile à l'air et meurt dans les secondes d'exposition, d'où un taux + faible de contamination.
Ce n'est pas le cas du virus de l'hépatite C qui survit à l'air maximum 3 jours, et encore moins de la B qui peut se transmettre par la salive, les postillons.
Donc hygiène a respecter du côté patient et bien sûr soignant.

Quant aux refus de soins, j'y ai eu droit, c'est pire qu'une baffe, mais tant que le praticien oriente vers un confrère, il est dans son droit.

Wink

_________________
Coinf VIH/VHC (ou l'inverse) Géno 1b. Non répondeur à 2 TTT, interrompus au bout de 3 mois A3/F3 en 2011. Pas de TTT d'entretien en attente des nouvelles molécules.
"Tout seul on va plus vite... mais ensemble on va plus loin."
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
heliotrope
Sujet du message: Evaluation du risque de contamination chez le dentiste  MessagePosté le: 08 Jl 2009 - 18:07
Grand(e) Hépatant(e)
Grand(e) Hépatant(e)


Inscrit le: 15 Avr 2008
Messages: 307
Localisation: dans le bocage
Viens chez moi ma poule Wink

_________________
ex-géno 1b?!
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Amour1949
Sujet du message: Evaluation du risque de contamination chez le dentiste  MessagePosté le: 12 Avr 2010 - 17:08
Grand(e) Hépatant(e)
Grand(e) Hépatant(e)


Inscrit le: 07 Mar 2008
Messages: 305

Fantastique!Bravo les dentistes!

_________________
Né le 19/11/2009
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
lolanice
Sujet du message: Evaluation du risque de contamination chez le dentiste  MessagePosté le: 12 Avr 2010 - 19:09
Potô du site


Inscrit le: 13 Fév 2010
Messages: 5757

je n'ai jamais rencontré de problème lorsque j'ai annoncé mon vhc, mais c'est un coup dur pour ceux qui l'ont vécu, c'est dingue que ça puisse exister !

en revanche, ça peut expliquer pourquoi certaines personnes l'ont chopé, entre ça, la mésothérapie, les tatouages ...

merci pour l'info A+

_________________
vhc détecté 87/88 / Géno 4/ F2
TTT interferon/riba mai 2009/ mai 2010. Guérie, le 1er fut le bon mais l'after difficile
"Celui qui n'essaie pas ne se trompe qu'une seule fois"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
pat-leon
Sujet du message: Evaluation du risque de contamination chez le dentiste  MessagePosté le: 12 Avr 2010 - 19:34
Potô du site


Inscrit le: 31 Mai 2005
Messages: 6886
Localisation: Paris
Citation:
je n'ai jamais rencontré de problème lorsque j'ai annoncé mon vhc, mais c'est un coup dur pour ceux qui l'ont vécu, c'est dingue que ça puisse exister !

Est-ce pour autant que les bonnes pratiques étaient appliquées par Mister teeth ?
Le refus aurait au moins un mérite...

Ce type de contamination correspond à ce qu'on classe dans les origines nosocomiales...
Pas loin de 30% de nosoco, avec en prime pour les élus cette impossibilité de connaître réellement l'origine de leur contamination...
Même si l'on sait qu'on ne sait pas toujours & qu'en plus, on peut se tromper, l'anxiogène prend le pas sur l'oxygène ! Wink

_________________
Post-transplanté 5 ans. "La vie à Mort !"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
lolanice
Sujet du message: Evaluation du risque de contamination chez le dentiste  MessagePosté le: 12 Avr 2010 - 20:41
Potô du site


Inscrit le: 13 Fév 2010
Messages: 5757

tout à fait d'accord, ici, c'est encore la règle du "pas vu, pas pris"

c'est sûr qu'on ne peut pas refaire tout l'historique des actes à risques sur 20 ou 30 ans (dentaires, oreilles perçées, dons de sang à une époque où seringues uniques = pas forcément, mésothérapie, autres ... )

Pour les bonnes pratiques, on peut douter en effet, et de tout le monde...

Je sais par exemple qu'à Antibes (dans ma région), il y a eu fin 2009 (!!!) , un MG radié car il pratiquait acupuncture & mésothérapie avec un niveau de désifection du matériel très insuffisant pour vih/vhc... ça aussi, c'est quand même dingue, + de 20 ans après ces malheureuses découvertes. Il va morfler mais en attendant, l'ordre des médecins est à la recherche de 3000 patient(e)s susceptibles d'avoir chopé quelque chose.

Et il y a aussi la polémique sur les échographies endo-vaginales qui perdure, avec la aussi une stérilisation aléatoire...

_________________
vhc détecté 87/88 / Géno 4/ F2
TTT interferon/riba mai 2009/ mai 2010. Guérie, le 1er fut le bon mais l'after difficile
"Celui qui n'essaie pas ne se trompe qu'une seule fois"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
betty85
Sujet du message: Evaluation du risque de contamination chez le dentiste  MessagePosté le: 12 Avr 2010 - 22:51
.


Inscrit le: 21 Avr 2005
Messages: 2571

Bonsoir TLM
pour ma part dans mon petit village (la charente) les dentistes n'ont pas voulu de moi connaissant car j'ai annoncé le MR C
Donc jen vais vais au CHU de Limomes
Le "el prof odontologue dr miclhhoshy??" est vraiment un pro et un avant tout un humain ......
smackssss
"betty85"

_________________
53ans, 3 bi the 1 mono une tri une bi dou
ble dose et le tout en échec!!!! de g4 c d suis passée g4A? et un bon F4
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
evlyn
Sujet du message: Evaluation du risque de contamination chez le dentiste  MessagePosté le: 13 Avr 2010 - 03:53
Potô du site


Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 7841
Localisation: Ubud-Bali
Pour moi, même désaventures, en France, refus déguisé en devis exhorbitant et en Indonésie, quand j' ai annoncé mon VHC, le dentiste a refusé de me soigner. Du coup, j' en ai changé et je n' ai rien dit à l' autre. Ce n' est pas dans mes habitudes mais je ne pouvais pas rester avec mes racines infectées !!!

_________________
Eve


VHC diagnostiqué en 1991. Géno 4. A3/F4. non répondeuse à 6 ttts et enfin en 2014, 12 semaines de ttt sofosbuvir et simeprevir, guérie du VHC. CHC sur segment VIII viré chirurgicalement le 1er octobre 2014 .
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
pat-leon
Sujet du message: Evaluation du risque de contamination chez le dentiste  MessagePosté le: 13 Avr 2010 - 13:35
Potô du site


Inscrit le: 31 Mai 2005
Messages: 6886
Localisation: Paris
On pourra toujours dire que les attitudes des dentistes poussent à adopter des comportements contraires à ses habitudes.
C'est cependant être peu soucieux de la santé d'autrui.
Le drame reste Cornélien & dans une même situation que ferait-on ? Question

_________________
Post-transplanté 5 ans. "La vie à Mort !"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
macadam
Sujet du message: Evaluation du risque de contamination chez le dentiste  MessagePosté le: 13 Avr 2010 - 20:39
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 06 Mar 2010
Messages: 1296
Localisation: Ariège
Aucun problème de prise en charge quand j'ai prévenu le dentiste pour les dents qui se déchaussent...
Mais il a pas eu l'air de s'émouvoir, a se demander s'il est très au courant des risques:
Pour une dévitalisation
pas de masque, pas de lunettes, désinfection?????
je reste dubitatif

_________________
macadam

g1a - a3 - f2/3, tt du 10/11/2009 à fin nov/2010
guéri
Cette saleté ne mérite que des minuscules
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
vamonos
Sujet du message: Evaluation du risque de contamination chez le dentiste  MessagePosté le: 21 Nov 2010 - 06:40
Potô du site


Inscrit le: 03 Nov 2010
Messages: 2266
Localisation: sur mon nuage
La contamination chez le dentiste était connue dès que le VIH est devenue une maladie préoccupante. Quand le VHC a été découvert, quelques dentistes ont pris la mesure du danger. Un chirurgien dentiste m'avait posé la question dès 1990, je lui avais répondu que j'étais en très bonne santé et je le pensais vraiment.
Ange

Les dentistes ont de très bons amis, les vendeurs de bonbons. Au nom du principe de précaution inscrit dans la Constitution, il faudrait peut-être décréter que les bonbon, c'est pas bon, cela semble ubuesque.
Ça va pas

Et puis, il faut bien que tout le monde vive de son métier et il faut surtout que le chirurgien-dentiste soigne le patient qu'il soit infecté par un virus ou qu'il ne le soit pas. Les masques, les gants, les matériels à usage unique, tout cela a un coût non négligeable, certains dentistes prennent le risque de ne pas s'équiper suffisamment au motif qu'un équipement 100 % fiable n'existe pas.

_________________
ttt 72 semaines en 2010-2011 + GUERI (sic) du vhc 1a + Garder l'espoir.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,51868796348572 seconds.