Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
Mental-O
22 Sujet du message: Thyroïde  MessagePosté le: 31 Jl 2008 - 22:16
Potô du site


Inscrit le: 10 Déc 2006
Messages: 6822
Localisation: Trou-Bouse-les-Champs (82)
La brève :
La thyroïde est une glande, située à la base du cou.
Elle sécrète des hormones T3 et T4 indispensables à l’organisme.

L’excès (hyperthyroïdie) ou le manque d’hormones (hypothyroïdie) peuvent survenir pendant le TTT contre le VHC.
On surveille donc les éventuels dérèglements de la thyroïde par une mesure régulière de la TSH dans le sang.

L’essentiel :
Description :
La thyroïde est une glande, en forme de papillon, située à la base du cou, qui mesure six centimètres de haut et six centimètres de large et dont le poids n’excède pas 30 grammes.



Rôle :
Comme toutes les glandes, la thyroïde fabrique des hormones. Deux types d’hormones exactement : la T4 (tétraiodothyronine ou thyroxine) et la T3 (triiodothyronine).
Ces hormones assurent des fonctions aussi vastes que la consommation d’énergie, la température du corps, le rythme du cœur , le système nerveux, le tube digestif, l’appareil génital…
Troubles :
On parle d’hyperthyroïdie, lorsque la thyroïde produit trop d’hormones, à l’inverse les hypothyroïdies sont consécutives à une production hormonale insuffisante.
Le dérèglement de cette glande a des effets sur différents organes (cœur , système nerveux, appareil digestif, muscle, œil , peau...) dont certains peuvent être très inconfortables (palpitations, fatigue, tremblements, chaud et froid, irritabilité excessive, perte ou prise de poids…).
Le suivi et les soins :
Le dosage de la TSH dans les examens sanguins permet de dépister et de surveiller une hyper- ou une hypothyroïdie.
Par une médication appropriée et dynamique on agit efficacement sur la TSH et sur les taux d’hormone (T3 et T4)
L’interféron :
Les dérèglements de la thyroïde (hypo- ou hyperthyroïdie, qui peuvent alterner) sont toujours surveillées de près pendant le TTT par interféron.
Ils peuvent même être à l'origine d’arrêts provisoires ou plus durables du TTT.


Le développé :

Qui est concerné?

L'hyperthyroïdie toucherait de 1 % à 2 % de la population. Les femmes sont atteintes 10 fois plus souvent que les hommes, avec un pourcentage plus élevé chez les personnes de plus de 60 ans. Généralement, elle apparaît entre 20 et 40 ans.
L'hypothyroïdie accompagnée de signes cliniques atteindrait 0,35 % de la population et prédomine nettement chez les femmes, deux à trois fois plus concernées que les hommes. "Environ 40 % des femmes de plus de 70 ans ont une hypothyroïdie", souligne le professeur Jean-Louis Wemeau, chef du service d'endocrinologie du CHRU de Lille (Nord) et président du groupe de recherches sur la thyroïde.
La forte prédominance féminine tient vraisemblablement à l'action des oestrogènes lors de la puberté. La thyroïde possède des récepteurs pour ces hormones féminines qui diminuent la pénétration de l'iode dans la glande. Le rôle des grossesses est également évoqué, les cellules thyroïdiennes du foetus entraînant, une fois la grossesse terminée, une réaction auto-immune au niveau de la glande.
L'hypothyroïdie, qui touche donc préférentiellement le sexe féminin, est une affection fréquente dont le diagnostic est parfois fait à retardement, elle concerne environ 3 % des femmes et seulement 0,5 % des hommes. Son incidence croît avec l'âge puisqu'elle atteint 14 pour 1000 personnes par an après 75 ans.

La TSH :
L'hypophyse est une petite glande rattachée au cerveau et située à la base du crane.
Elle fabrique une hormone régulatrice, qui agit directement sur la thyroïde : la TSH (thyréostimuline). La TSH a pour rôle de stimuler la thyroïde lorsque le taux des hormones thyroïdiennes dans le sang vient à baisser.
Lorsque le taux de T3 et T4 est trop élevé, la TSH est alors mise au repos.



Pour visualiser le fonctionnement en vidéo, cliquez sur ce lien: http://www.semainedelathyroide.com/film.htm

On parle d’hyperthyroïdie, lorsque la thyroïde produit trop d’hormones, à l’inverse les hypothyroïdies sont liées à une production hormonale insuffisante.

L’hyperthyroïdie :
L’hyperthyroïdie est dûe à une « excitation » excessive de la thyroïde par la TSH.
Les symptômes :
- palpitations cardiaques. -
- augmentation de la transpiration et présence fréquente de bouffées de chaleur.
- tremblements.
- insomnie.
- sautes d'humeur.
- nervosité.
- selles fréquentes.
- faiblesse musculaire.
- souffle court.
- perte de poids malgré un appétit normal ou même accru.
- diminution ou même arrêt des menstruations chez les femmes.
- apparition d'un goitre (excroissance inflammatoire) à la base du cou.

Tous ces signes ne sont pas toujours présents (parfois absents ou subtils chez les personnes plus âgées) et seule une analyse sanguine montrant à la fois une baisse des taux de l'hormone TSH et une élévation des taux de l'hormone thyroïdienne T4 permettra de confirmer le diagnostic. L'apparition des symptômes énumérés ici devrait inciter à consulter un médecin afin d'obtenir un diagnostic juste.
Comment traiter :
Il n'existe pas de traitement de la cause de l’hyperthyroïdie mais un traitement symptomatique.
Le but est de réduire les effets du dérèglement hormonal de la thyroïde et d’éviter les complications cardiaques.
les Anti-Thyroïdiens de Synthèse (ATS) diminuent la production d’hormone T4 (Néomercazole).
Les bêta-bloquants réduisent l’activité cardiaque : tachycardie, tremblements notamment (Avlocardyl)
Les sédatifs permettent un meilleur repos jusqu’à une bonne récupération

L'hypothyroïdie :
L'hypothyroïdie est due à une "freination" excessive de la thyroïde par la TSH.
Les symptômes sont :
Ralentissement des fonctions physiques et mentales (léthargie).
Oedème.
Bradycardie (diminution du rythme cardiaque).
Modification du timbre de la voie à type de raucité.
Frilosité et intolérance au froid.
Fatigue constante.
Crampes musculaires.
Prise de poids.
Constipation.
Présence d'un goitre chez certains patients.
Peau sèche pâle et froide qui semblent rugueuse et aqueuse.
Bouffissure du visage.
Cheveux secs.
Langue épaisse.
Audition diminuée.
Symptômes psychiatriques ou neurologiques quelquefois.
Troubles des règles (plus abondantes et plus prolongées).
Troubles de la libido (baisse de l'intérêt sexuel).
Syndrome d'apnée du sommeil.
Comment traiter :
L’hypothyroïdie ne se soigne pas mais on la contrôle bien en substituant la T4 par de la thyroxine de synthèse (Levothyroid® ou Synthroid®).
On complète le traitement par la prise de bêta-bloquant (Avlocardyl) pour ménager le cœur.

Tableau comparatif des symptômes entre l'hyperthyroïdie et l'hypothyroïdie



Prévenir un dysfonctionnement de la thyroïde :

L’iode comme matière première
Ces hormones thyroïdiennes sont fabriquées à partir d’un élément naturel, l’iode, que votre glande thyroïde capte dans votre alimentation. Une alimentation équilibrée apporte environ 300 microgrammes d’iode par jour, ce qui est suffisant. Si l’iode est présente dans les algues, il faut savoir qu’elle l’est également dans le poisson, les crustacés, mais aussi le soja, les haricots verts et les laitages.



L’interféron= cause de problèmes :
Moins de 30% des patients sous TTT interféron connaissent un dérèglement de la thyroïde : hyperthyroïdie ou hypothyroïdie.
L’hyperthyroïdie peut parfois évoluer en hypothyroïdie.
Le suivi médical du TTT par interféron exige donc une analyse de sang tous les deux mois pour suivre l’évolution de la TSH qui est un indicateur fiable de ces dérèglements.
La TSH doit se situer entre 0,5 et 5mUI/l environ.
En dessous on est en hyperthyroïdie.
Au dessus on est en hypothyroïdie.
Les signes sont visibles et sont plus inconfortables et souvent plus violents en « hyper » qu’en « hypo ».
Dans tous les cas le TTT peut être diminué , suspendu ou arrêté (dans de rares cas)
Le traitement pour réguler la thyroïde est long (quelques semaines à plusieurs mois) mais efficace s’il est fait à temps. Il est semblable à un traitement des troubles de la thyroïde déclenchés par des causes autres que celle de la prise d’interféron.

Avertissement : En cas d'apparition d'une hyperthyroïdie ou d'une hypothyroïdie, la décision de l'arrêt du traitement par l'interféron sera prise en fonction de la réponse virologique, de la sévérité de l'hépatite chronique et de l'évolution de la dysthyroïdie sous traitement spécifique, tout en sachant que la poursuite du traitement expose au risque d'hypothyroïdie définitive.

Cas particulier : La présence d'une hypothyroïdie ou d'une hyperthyroïdie lors du bilan initial n'est pas une contre-indication au traitement antiviral. Elle nécessite d'équilibrer la fonction thyroïdienne avant le traitement, et d'effectuer un suivi rigoureux au cours du traitement, avec, en particulier, la réalisation mensuelle d'un bilan thyroïdien (TSH ultra-sensible) au lieu de bi-mensuel.

Une autre forme d'atteinte à cet organe est la thyroïdite, inflammation de la glande.
Différentes classes de thyroïdites, pour plus de détails: http://www.vulgaris-medical.com/encyclo ... eneralites

La thyroïdite d'Hashimoto, appelée également thyroïdose chronique de Hakaru, struma lymphomatosa de Hashimoto, thyroïdose involutive de Klotz, thyréose involutive de Bastenié, est très souvent associée à d'autres maladies lors desquelles l'organisme fabrique des anticorps contre lui-même.
Les symptômes survenant au cours de cette affection sont les suivants (liste non exhaustive) :
Autres membres de la même famille atteint par cette maladie.
Grosseur située à la face antérieure (en avant) de la base du cou, présentant une consistance caoutchouteuse dure.
Diminution du rythme cardiaque (pouls lent).
Epaississement de la peau au niveau du visage et du cou.
Teint cireux voire pâle.
Baisse de l'activité psychique.
La thyroïdite de De Quervain (ou thyroïdite subaiguë de, en anglais Quervain's thyroïditis), appelée également thyroïdite granulomateuse subaiguë, thyroïdite pseudo-tuberculeuse, thyroïdite à cellules géantes est une affection bénigne de la glande thyroïde probablement d'origine virale, survenant préférentiellement à la fin du printemps ou de l'été, parfois au cours de petites épidémies faisant suite (environ un mois après) à une rhinopharyngite s'accompagnant de fièvre .
La thyroïdite subaiguë de De Quervain est une affection plutôt féminine, peu fréquente beaucoup moins que la thyroïdite de Hashimoto (environ quatre fois moins) et cinq fois moins que la maladie de Basedow).

L'interrogatoire met quelquefois en évidence des antécédents de grippe, environ quatre à six semaines avant, avec une hyperthermie (fièvre) associée le plus souvent à une fatigue. On constate également des difficultés à avaler (dysphagie) et les patientes montrent quelques signes de nervosité associés à des sueurs, voire une accélération du rythme cardiaque et un tremblement des doigts. Elles se plaignent de vives douleurs à l'avant du cou, irradiant vers la mâchoire, les oreilles et les muscles du cou. La douleur est généralement différente d'un côté et de l'autre du cou au début, puis se généralise à toute la zone cervicale (du cou). Certaines patientes présentent uniquement des douleurs d'un seul côté (unilatérales). L' examen de la patiente met en évidence une thyroïde douloureuse à la palpation, une légère élévation de la température, la présence de sueurs, de tremblement digital (des doigts) et surtout une augmentation modérée du volume de la thyroïde dont la consistance est ferme.

La thyrotoxicose (ou thyréotoxicose) est une affection endocrinienne (hormonale) se caractérisant par un ensemble de symptômes dus à l'imprégnation (imbibition) de l'organisme par une quantité trop importante d'hormones thyroïdiennes. L'hypothyroïdie nécessite un traitement hormonal substitutif (pour combler les carences) par la lévothyroxine qui doit être interrompu au bout de quelques semaines.

La thyroïdite chronique de Riedel, appelée également maladie de Riedel-Tailhefer, strumite ligneuse, thyroïdite cancériforme de Tailhefer, Thyroïdite ligneuse diffuse ou scléreuse, est une affection bénigne, de survenue rare et qui se caractérise par une perte d'élasticité des tissus composant la thyroïde. On parle dans ce cas de fibrose extensive thyroïdienne. Cette affection concerne la femme d'âge moyen. Les symptômes sont le plus souvent le résultat de la compression par la thyroïde des tissus de voisinage (troubles compressifs) ce qui entraîne l'apparition d'une dyspnée (difficulté à respirer), d'une toux et d'une dysphagie (difficulté à avaler).
L'examen physique met en évidence une thyroïde ayant perdu sa souplesse c'est-à-dire dure comme la pierre. Cette affection est quelquefois confondue avec un cancer.

La thyroïdite du post-partum est une thyroïdite silencieuse qui n'entraîne pas l'apparition de douleurs et qui survient environ trois à six mois après l'accouchement. La thyroïdite du post-partum s'accompagne d'un goitre peu important et indolore. Le goitre est une grosseur siégeant à la face antérieure de la base du cou. Il est le résultat d'une tuméfaction localisée ou diffuse du corps de la thyroïde. Un des exemples les plus connus de goitre thyroïdien est celui de la maladie de Basedow.

La thyroïdite parasitaire appelée également maladie de Chagas ,trypanosomose américaine, fièvre barbeiro, est une maladie qui s'observe au Brésil mais également en Amérique du Sud et en Amérique centrale. Elle est le résultat d'une innoculation (introduction dans l'organisme) d'un parasite appelé Trypanosoma cruzi au niveau de la muqueuse conjonctivale c'est-à-dire de la couche des cellules qui recouvrent l'oeil (la conjonctive).

L'hypothyroïdie fruste chez l'adulte :
http://www.has-sante.fr/portail/display.jsp?id=c_598104

_________________
Coinf VIH/VHC (ou l'inverse) Géno 1b. Non répondeur à 2 TTT, interrompus au bout de 3 mois A3/F3 en 2011. Pas de TTT d'entretien en attente des nouvelles molécules.
"Tout seul on va plus vite... mais ensemble on va plus loin."
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,55256509780884 seconds.