Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 16 Déc 2021 - 09:00
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
Inscrivez-vous ! Webinar Dépistage VHC : Micro-éliminations = Macro-élimination le 16 décembre





https://webinaraei.com/depistage-vhc.asp

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 16 Déc 2021 - 16:20
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères




https://mailchi.mp/2f3bc73d666c/vice-ve ... 9ntqUH5hO0

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 17 Déc 2021 - 18:32
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
L’HÉPATANTE N°56 – ÉDITION SPÉCIALE





https://mailchi.mp/d3f63810dda7/forum-vidos-4991298

https://soshepatites.org/lhepatante-n56 ... -speciale/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 20 Déc 2021 - 07:52
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
PARTAGE D'EXPÉRIENCE DANS LE DÉPISTAGE DU VHC : MICRO-ÉLIMINATIONS = MACRO-ÉLIMINATION REPLAY
Pr Stanislas Pol (Paris)



https://www.youtube.com/watch?v=Ydb6VnY-b6A

Dr Sophie Métivier (Toulouse)



https://www.youtube.com/watch?v=yQMOYOZhQUM

Dr André-Jean Rémy (Perpignan)



https://www.youtube.com/watch?v=esexYHiwkPM

Dr Alexandra Pham (Paris)



https://www.youtube.com/watch?v=OLfjt_x_wz8

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 20 Déc 2021 - 11:21
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
QUOI DE NEUF EN HÉPATOLOGIE ? WEBCONFÉRENCE AFEF 2022 – INTÉGRALE



https://www.youtube.com/watch?v=TWNdmV2j0lU

http://www.hepatites.net/index.php?name ... 114#402114

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 20 Déc 2021 - 14:54
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
Agir pour la Santé Publique est un combat permanent : l’exemple du NutriScore.
Petit historique pour mieux le défendre

Docteur Bertrand Hanslik, Montpellier



https://afef.asso.fr/wp-content/uploads ... anslik.pdf

http://www.hepatites.net/index.php?name ... 119#402119

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 21 Déc 2021 - 09:59
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
NASHLETTER N°7 – DECEMBRE 2021





https://mailchi.mp/e466f73e239c/nashlet ... embre-2021

https://soshepatites.org/https-mailchi- ... mbre-2021/

http://www.hepatites.net/index.php?name ... 123#402123

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 22 Déc 2021 - 11:20
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
Hépatite C : la mise à disposition des antiviraux à action directe à tous les patients est associée à une hausse des dépistages (QuotMed 21/12/21)

L'arrivée des antiviraux à action directe (AAD) dans le traitement de l'hépatite C chronique en France s'est accompagnée d'un impact positif sur le dépistage et les délais de mise sous traitement. C'est ce que montre une étude observationnelle menée sur la période 2015-2019 et parue dans « The Lancet Regional Health - Europe ».

Les AAD sont disponibles en France depuis 2014, mais ont été réservés initialement aux patients atteints de fibrose sévère avec un accès prioritaire. En 2017, leur accès a été élargi à tous les patients. Ces traitements, associés à un fort taux de guérison, ont fortement changé la prise en charge des patients.

L'étude*, menée par l'équipe du Pr Stanislas Pol, chef de service d’hépatologie et d’addictologie à l’hôpital Cochin (AP-HP, Université de Paris), est la première étude épidémiologique à évaluer l’impact de l’extension de l’accès aux AAD en France. Elle s'appuie sur les données issues des bases de données administratives françaises de santé (SNDS). Ont été inclus les patients dépistés ou traités entre 2015 et 2019. Au cours du suivi, 71 466 patients ont commencé un traitement (âge médian de 55 ans).

Surreprésentation des troubles psychiatriques

Le nombre de personnes dépistées est passé de 2,9 millions en 2015 à 3,7 millions en 2019 (soit une augmentation de 1,25 %, avec un taux passé de 4,38 à 5,63 %). Il ressort aussi de l'étude que les troubles psychiatriques sont fortement représentés parmi les patients atteints d'hépatite C chronique, représentant 27 % des cas. Ils sont suivis de la consommation de drogue (21 %) et de la séropositivité au VIH (11 %).

« Cette étude a mis en évidence l’importance relative de sous-populations à risque, comme la population atteinte de troubles psychiatriques et le besoin d’améliorer la cascade de soins dans ces sous-populations », indique le Pr Pol dans un communiqué de Gilead.

Entre 2015 et 2019, le délai médian entre la réalisation du dernier test de dépistage et le début du traitement est passé de 64 à 37 jours, soit une réduction de 27 jours. Cette amélioration cache toutefois le fait que le dépistage ne cible pas assez efficacement les individus les plus à risque. En particulier, l'âge médian au dépistage était de 36 ans alors que l’âge médian des patients traités est de 55 ans.

Les résultats de l’étude devraient ainsi inciter à renforcer les efforts de dépistage en ciblant davantage les personnes de plus de 50 ans ainsi que les patients atteints de troubles psychiatriques.

« Alors que l’accès aux AAD pour les patients hospitalisés en psychiatrie continue de s’avérer difficile, les auteurs rappellent que, pour ces patients à haut risque d’interactions médicamenteuses et de non-observance, un séjour hospitalier représente pourtant l’opportunité d’initier un traitement de manière appropriée et efficace », lit-on. La population de patients atteints de troubles psychiatriques devrait par ailleurs être mieux caractérisée.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 22 Déc 2021 - 11:23
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
Hépatite E: Vigilance face aux formes graves (QuotMed 15/10/21)

Bien que l’infection par le virus de l’hépatite E (VHE) soit asymptomatique dans 90 % des cas et guérisse spontanément, il existe des formes graves chez les personnes âgées et les patients cirrhotiques. De plus, des hépatites E chroniques apparaissent chez les immunodéprimés.

L’infection par le VHE est la principale cause d’hépatite virale aiguë dans le monde, avec environ 3,3 millions de cas symptomatiques chaque année et 44 000 décès. En France, l’augmentation des cas entre 2002 et 2019 est exponentielle (de 9 à 2 600) et majoritairement autochtones. « Mais cela semble se stabiliser », remarque le Pr Jean-Marie Péron (CHU de Toulouse).

Un meilleur dépistage :

« Si l’hépatite E est de plus en plus souvent diagnostiquée, c’est grâce à une meilleure connaissance et détection du virus par les médecins, ainsi que l’emploi d’un test sérologique fiable », souligne le Pr Péron. Chez les patients immunocompétents, le diagnostic de l’hépatite E repose à la fois sur la détection des anticorps IgM anti-VHE dans le sérum et la détection des ARN viraux dans le sang ou les selles par PCR, selon les directives de l’Association européenne pour l’étude du foie (EASL). En revanche, seule la PCR est validée chez les immunodéprimés. « Aujourd’hui, la consigne est de tester de manière systématique toute personne présentant une hépatite aiguë, ajoute le Pr Péron. La sérologie du VHE devrait être effectuée devant toute élévation inexpliquée des ALAT. Il faut aussi y penser en cas de perturbation du bilan hépatique supposée d’origine médicamenteuse ; le risque que ce soit une hépatite E est alors de 5 %. De plus, le dépistage est à réaliser en cas de syndrome de Guillain-Barré (SGB) ou d’amyotrophie névralgique, quel que soit le taux d’ALAT. Chez les immunodéprimés, le dépistage est annuel mais s’impose dès que les tests de la fonction hépatique sont anormaux ».

Différents génotypes en cause :

Variables selon les pays, huit génotypes et 31 sous-types (dont tous ne sont pas transmissibles à l’Homme) existent. L’hépatite E est principalement une infection d’origine hydrique dans les pays en développement (ingestion d’eau contaminée par des excréments humains), à l’origine d’épidémies provoquées par les génotypes 1 et 2 du VHE et affectant les sujets jeunes (15-30 ans). Les génotypes 3 et 4 du VHE se rencontrent plutôt dans les pays développés, comme la France, et sont endémiques chez certaines espèces animales, en particulier le porc. Ils sont responsables d’hépatites autochtones sporadiques, dont la transmission est très majoritairement zoonotique, via l’ingestion d’aliments contaminés (à base de porc, sanglier ou cerf, crus ou insuffisamment cuits).

La transmission par transfusion de produits sanguins est également possible. En France, la prévalence de la virémie au VHE chez les donneurs de sang est estimée à 1/800 (1).

Des patients à risque :

La progression de l’hépatite E aiguë est généralement asymptomatique et guérit en quatre à six semaines, sans traitement. Dans les pays développés, elle affecte généralement les hommes (sexe ratio de 4/1) d’âge moyen, souvent avec une consommation excessive d’alcool (2). L’ictère est présent dans environ 43 % des cas des formes symptomatiques (3). Les symptômes, aspécifiques (asthénie, diarrhée, nausées, fièvre, arthralgie, vomissements et douleurs abdominales), sont communs aux autres hépatites virales.

Les cirrhotiques et les sujets âgés sont des patients à risque de décompensation et de décès (4). L’hépatite aiguë E est virulente lorsqu’elle est symptomatique, d’où un pourcentage élevé de patients hospitalisés (74,5 %). Les taux d’ALAT sont généralement très augmentés (1 000-3 000 UI/l), mais variables en fonction du moment du diagnostic. Quant aux formes chroniques, elles se rencontrent uniquement chez les immunodéprimés ; les enzymes hépatiques sont alors modérément élevées et les patients souvent asymptomatiques.

La ribavirine en cas d’infection chronique :

La surveillance des tests de la fonction hépatique est recommandée pour détecter l’évolution vers une hépatite aiguë sévère. Chez les patients greffés d’organes solides avec une forme chronique, la réduction de l’immunosuppression induit une clairance virale dans 30 % des cas. Lorsque l’infection chronique persiste malgré la diminution de l’immunosuppression, il existe un risque d’évolution vers la cirrhose. Le traitement repose alors sur la ribavirine pendant trois mois (hors AMM), avec une guérison dans plus de 70 % des cas. En cas de rechute, six mois supplémentaires sont nécessaires. L’ajout de l’interféron est nécessaire en cas d’échec.

Un vaccin recombinant (HEV 239) a été développé en Chine, mais n’est pas utilisé dans les pays occidentaux.

D’après un entretien avec le Pr Jean-Marie Péron, service d’hépatologie (hôpital Purpan, Toulouse)
(1) Gallian P et al. Transfusion. 2017;57(1):223-4.
(2) Mansuy JM et al. J Clin Virol. 2009;44(1):74-7.
(3) Abravanel F et al. J Infect. 2018;77(3):220-6.
(4) Péron JM et al. J Viral Hepat. 2007;14(5):298-303.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 19 Jan 2022 - 17:56
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
NASHLETTER N°8 – JANVIER 2022





https://soshepatites.org/nashletter-n8-janvier-2022/

https://soshepatites.org/nashletter-n8-janvier-2022/

http://www.hepatites.net/index.php?name ... 222#402222

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Fév 2022 - 08:03
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE ALCOOLIQUE DU FOIE



https://www.youtube.com/watch?v=OPs09amiMC0

http://www.hepatites.net/index.php?name ... 268#402268

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Fév 2022 - 10:30
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
J’AIME MON FOIE, JE PRÉVIENS SON CANCER



Le 4 février, c’est la Journée mondiale contre le cancer.

Le cancer du foie représente 10 580 nouveaux cas de cancers et 8 697 décès en France en 2018. Il s’agit du 4ème cancer le plus mortel chez l’homme et le 7ème chez la femme. 90% des cancers du foie sont des carcinomes hépatocellulaires (CHC). C’est un cancer de très mauvais pronostic. Mais il est possible de le prévenir. Comment ?

#1 Je réalise un dépistage des hépatites virales chroniques B et C
Elles représentent près de 25% des nouveaux patients hospitalisés pour carcinome hépatocellulaire (CHC) alors qu’elles sont évitables par la vaccination (hépatite B) ou guérissables par les nouveaux traitements à action directe (hépatite C).

#2 Je suis attentif à ma consommation d’alcool et j’évite l’alcool selon l’état de mon foie
La consommation excessive d’alcool reste le facteur de risque le plus important de carcinome hépatocellulaire (CHC) en France ! Il n’y a pas de consommation d’alcool sans risque. L’option la plus sûre est de ne pas consommer d’alcool dans certaines situations (maladies, médicaments, maternité, conduite et autres.) Pour ma santé, les repères de consommation d’alcool sont : « MAXIMUM 2 VERRES STANDARDS PAR JOUR ET PAS TOUS LES JOURS » !

#3 Je mange et je bouge bien
La consommation excessive d’alcool, le diabète de type 2 ou le surpoids / l’obésité est retrouvé chez presque 78% des nouveaux patients hospitalisés pour carcinome hépatocellulaire (CHC).

#4 Je sais que mon foie peut devenir cirrhotique s’il est agressé
Par une consommation excessive d’alcool, une infection par le virus de l’hépatite B et/ou C, un syndrome métabolique (associant surpoids, diabète, hypertension artérielle, hypercholestérolémie), des maladies génétiques rares comme l’hémochromatose ou être d’origine auto-immune.

#5 Je retiens que le carcinome hépatocellulaire (CHC) se développe dans 90 % des cas sur une foie cirrhotique

#6 Si j’ai une cirrhose, en France je réalise systématiquement une échographie abdominale couplée au Doppler tous les 6 mois
Cirrhose un jour, suivi médical tout au long de la vie !

#7 Je parle de mon foie avec mon médecin traitant
J’aime mon foie, je préviens son cancer !

SOS Hépatites & Maladies du foie appelle la France à mener une politique de santé publique à la hauteur de l’enjeu des maladies du foie alliant des dispositifs nationaux ambitieux et efficaces de prévention, de dépistage et d’accès à l’innovation thérapeutique.

https://soshepatites.org/cancer/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 08 Fév 2022 - 10:16
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
LES ÉTATS GÉNÉRAUX DE L’HÉPATITE B RELAYÉS PAR SANTÉ PUBLIQUE FRANCE



Publié le 8 février 2022 par L'équipe SOS hépatites
Les États généraux de l’hépatite B relayés par Santé publique France

Dans son édition du 8 février, le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) publie trois articles consacrés au bilan des États généraux de l’hépatite B. Ils sont cosignés par Carmen Hadey, notre référente nationale “hépatite B et vaccination”, et Pascal Mélin, notre président national. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup : le BEH, édité par Santé publique France, est une référence en matière de santé publique. Cette nouvelle publication apparaît ainsi comme une double reconnaissance : celle de l’expertise de SOS Hépatites, et celle du sérieux des États généraux qui nous ont occupés, nous et l’ensemble de nos partenaires de la société civile, pendant un an et demi, de juillet 2019 à début 2021.

Deux enquêtes nationales inédites :

Le premier article est consacré aux résultats de l’enquête « Vivre avec une hépatite B ». Cette enquête a permis d’identifier et d’évaluer de nombreux problèmes posés dans la gestion de l’hépatite B, qu’il s’agisse de l’information des patients, de la régularité du suivi médical ou du dépistage du virus de l’hépatite delta, trop souvent oublié… Elle a aussi révélé l’impact de l’hépatite B chronique sur la qualité de vie des personnes interrogées : anxiété, peur du rejet, problèmes affectifs, sexuels, professionnels, etc. Téléchargez l’article en cliquant ici.
Un deuxième article reprend les résultats de l’enquête complémentaire menée auprès d’une quarantaine de structures prenant en soins les personnes atteintes d’une hépatite B chronique. Cette enquête, initiée elle aussi dans le cadre des États généraux, fournit une photographie de la grande diversité des situations, mais aussi de certaines discordances en matière d’accès au traitement, ou de reconnaissance au titre de l’affection de longue durée. Téléchargez l’article en cliquant ici.

Et maintenant, ça urge ! :

Enfin, un « focus » est consacré aux États généraux eux-mêmes, preuve que l’initiative a été prise au sérieux. Ne boudons pas notre plaisir : il est rare de voir le BEH publier une liste de revendications aussi complète que celle issue des débats des États généraux, ce qui est déjà une manière de la considérer comme légitime ! Téléchargez l’article en cliquant ici.
Il reste maintenant à passer aux actes ! Voilà près d’un an que propositions constructives et réalistes ont été présentées aux pouvoirs publics. Il serait temps que cela bouge, si la France veut être au rendez-vous de l’élimination de l’hépatite B, objectif fixé par l’OMS pour 2030. Le chantier est vaste : mettre à jour les données épidémiologiques, renforcer le dépistage, vacciner et traiter avec des immunoglobulines spécifiques tous les bébés nés d’une mère porteuse du virus de l’hépatite B, promouvoir la vaccination auprès de la génération qui n’en a pas bénéficié, assurer le suivi médical tout au long de la vie de toutes les personnes vivant avec l’hépatite B pour prévenir les complications de la maladie, leur faciliter (aux jeunes et moins jeunes) l’accès à l’assurance en relation avec un emprunt…
La liste est longue ? Peut-être, mais elle facile à trouver : elle est dans le BEH.
Pour télécharger le BEH complet, cliquez ici.

Contacts
• Pascal Mélin, Président SOS Hépatites & Maladies du foie Fédération, pascal.melin@soshepatites.org, 07 85 62 91 69
• Carmen Hadey, Référente SOS Hépatites & Maladies du foie « hépatite B et vaccination », carmen.hadey@soshepatites.fr, 07 83 71 57 68
• Selly Sickout, Directrice SOS Hépatites & Maladies du foie Fédération, direction@soshepatites.org, 06 74 86 44 48

https://soshepatites.org/les-etats-gene ... ue-france/

http://www.hepatites.net/index.php?name ... 274#402274

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 08 Fév 2022 - 17:55
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
L’HÉPATANTE N°57 – JANVIER 2022





https://mailchi.mp/soshepatites/lhpatan ... nvier-2022

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 09 Fév 2022 - 07:48
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
Moins d’hépatites A en France grâce au COVID-19 ?

France – Santé Publique France a enregistré une diminution du nombre des déclarations pour l’hépatite A entre 2019 et 2020, très probablement en raison de la pandémie de Covid-19 [1]. Détails.

Aucun cas déclaré dans 32 départements :

Le nombre de déclarations d’hépatite A en France a été divisé par 3 en 2020 (411 cas soit 0,6/100.000 habitants) par rapport à 2019 (1.277 cas soit 2,1/100.000 habitants). Un niveau aussi bas n’a jamais été enregistré en 14 années de surveillance par la déclaration obligatoire.

En 2020, aucun cas d’hépatite A n’a été déclaré dans 32 départements alors qu’en 2019, seuls 6 départements n’avaient rapporté aucun cas.

Moins d’hépatites A grâce au Covid-19 ?

Cette baisse du nombre de cas d’hépatites A est liée, en grande partie, à l’effondrement du nombre de cas en lien avec un voyage à l’étranger du fait des restrictions de déplacement internationaux liées à la pandémie de Covid-19. Les mesures barrières instaurées en 2020 ont également très probablement joué un rôle en limitant la circulation du virus de l’hépatite A. Il faut également envisager que les modifications de recours aux soins liées à la pandémie ont entraîné une diminution du recours à un médecin en cas de symptômes peu sévères, conduisant à une baisse des cas notifiés.

Moins de contaminations liées à des voyages ou à l’entourage
En 2020, les principales expositions à risque d’hépatite A identifiées dans les 2 à 6 semaines avant le début des signes étaient :

• La consommation de fruits de mer (28% des cas) ;

• Un séjour hors métropole (21%) ;

• Le fait de vivre dans le foyer d’un enfant de moins de 3 ans (20% des cas).

Par comparaison, en 2019, les principales expositions à risque étaient un séjour hors métropole (47% des cas), la présence de cas connus d’hépatite A dans l’entourage (33% des cas) et le fait de vivre dans le foyer d’un enfant de moins de 3 ans (22% des cas).

Penser à la vaccination !

L’application des recommandations vaccinales reste importante pour limiter toute reprise épidémique de l’hépatite A aiguë (calendrier vaccinal 2021 et recommandations sanitaires pour les voyageurs 2021). Un renforcement de la vaccination des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) est recommandée suite à l’épidémie de 2017, ainsi que la vaccination dans l’entourage familial d’un cas confirmé et avant un séjour dans une zone d’endémie.

Le respect des règles d’hygiène personnelle et collective, notamment le lavage fréquent des mains à l’eau et au savon, reste primordial pour limiter le risque de transmission de l’hépatite A.

Medscape

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 12 Fév 2022 - 02:23
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
Où en est-on de la prévention du COVID en hépatologie en février 2022 ?



https://afef.asso.fr/wp-content/uploads ... ntaine.pdf

http://www.hepatites.net/index.php?name ... 285#402285

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 15 Fév 2022 - 10:45
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
Prise en charge du cholangiocarcinome : vers une approche théranostique - Jean-Frédéric Blanc



https://www.youtube.com/watch?v=kke-evfCo4Q

http://www.hepatites.net/index.php?name ... 290#402290

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 18 Fév 2022 - 11:26
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
NASHLETTER N°9 – FÉVRIER 2022





https://soshepatites.org/nashletter-n9-fevrier-2022/

http://www.hepatites.net/index.php?name ... 300#402300

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 21 Fév 2022 - 16:56
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
CROI 2022



http://www.corevih-bretagne.fr/bibliotheque/?p=301

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 22 Fév 2022 - 17:13
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 29012
Localisation: Hyères
MANIFESTE



https://soshepatites.org/wp-content/upl ... 10h001.pdf

https://soshepatites.org/manifeste/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,6500358581543 seconds.