Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 30 Mar 2020 - 13:59
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères
SEMAINE EUROPEENNE DE LA VACCINATION 2020






http://www.soshepatites.org/wp-content/ ... 020_bd.pdf



https://www.youtube.com/watch?v=-sc7rpe ... e=emb_logo

http://www.soshepatites.org/semaine-eur ... tion-2020/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 01 Avr 2020 - 16:22
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères
DES VIRUS ET DES HOMMES



Il y a plus de famille de virus sur la planète que d’êtres humains !

C’est ce que nous apprennent les virologues et c’est ce que j’avais déjà rapporté en 2014 à voir ici.

Pourtant il y a des virus partout et pour eux nous ne sommes qu’un support à leur multiplication.

Mais souvent ils font dysfonctionner l’organisme par lequel ils passent et peuvent en causer la mort !

On connait les virus des tomates, le virus de la mosaïque du tabac, le virus de la leucose féline (appelé aussi SIDA du chat), les animaux aussi ont leurs propres virus comme la grippe porcine ou bien encore les sangliers récemment dans le nord de la France.

Mais, il y a une particularité qu’il nous faut comprendre aujourd’hui : ce sont les recombinaisons virales…

Certains virus sont spécifiques à l’homme, d’autres à des animaux ou d’autres encore, à des plantes. Quand deux virus différents sont mis côte à côte, le plus souvent il ne se passe rien, mais parfois les parois fusionnent et alors ils échangent du matériel génétique entre eux. La plupart du temps il ne se passe rien et la nouvelle entité meurt mais parfois cela donne un nouveau virus avec des propriétés tout à fait différentes et la possibilité d’infecter de nouvelles espèces. C’est ce qui s’est passé avec le COVID-19, mais c’était déjà le cas avec la grippe aviaire.

Lorsque l’on concentre des animaux pour leur élevage ou pour leur vente (comme sur un marché) on va mettre en contact des virus en grande quantité alors que dans la nature ils ne se seraient pas rencontrés… On favorise ainsi la possibilité de recombinaison virale !

C’est donc bien vers l’homme et ses pratiques qu’il faut chercher le coupable. C’est à cause du confinement des animaux que nous voilà à notre tour confinés ! Cela pourrait être drôle si ce n’était pas aussi dramatique !

Espérons que cette fois nous en retiendrons quelque chose car la grippe aviaire, la vache folle, l’épidémie de grippe H1N1, n’avaient pas modifié nos comportements.

Aujourd’hui il est urgent de réfléchir pour faire autrement demain !

Mais les virus ce sont aussi les vaccins ! L’homme a toujours combattu les virus en cherchant des traitements (comme pour le VIH, l’hépatite C ou B) ou en cherchant des vaccins (grippes, fièvre jaune etc…). Lorsque l’on a une infection virale, on en guérit le plus souvent et bon nombre d’entre nous ont l’image que l’on guérit de notre rhume en le repassant à quelqu’un d’autre.

J’espère que cet épisode aussi horrible soit-il va profondément changer la représentation que chacun a d’un virus et qu’une fois la crise passée on pourra parler autrement du dépistage de l’hépatite C pour guérir ou de l’hépatite B pour se vacciner !

D’ailleurs la semaine européenne de la vaccination c’est pour bientôt ! Quelle place va t-on lui donner ?

Pascal Mélin

http://www.soshepatites.org/des-virus-et-des-hommes/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 02 Avr 2020 - 10:17
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères
Prise en charge des patients HIV durant la pandémie, en direct jeudi à 17h



http://www.webconfaei.com/vih-covid.asp

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 06 Avr 2020 - 19:05
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères




https://media.interieur.gouv.fr/deplacement-covid-19/





https://www.covid19-medicaments.com/

http://www.soshepatites.org/covid-19-in ... ts-utiles/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 07 Avr 2020 - 11:24
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères
COVID : LES TRODS ON CONNAIT…




http://www.soshepatites.org/covid-les-trods-on-connait/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 08 Avr 2020 - 09:04
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères





https://sante.fr/avis-de-la-conference- ... u-covid-19

http://www.soshepatites.org/sos-hepatit ... -de-sante/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 08 Avr 2020 - 12:21
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères


http://webconfaei.com/VIH-COVID/default.asp

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 08 Avr 2020 - 13:27
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères
GREFFER UN REIN PORTEUR D’HÉPATITE C, UNE OPTION « RENTABLE »

Une étude publiée dans la revue American Journal of Kidney Diseases[1] indique que « la transplantation de reins infectés par le virus de l'hépatite C (VHC) chez des receveurs non infectés, puis le traitement des patients par une thérapie antivirale, permet d'obtenir une meilleure qualité de vie et est moins coûteuse que d'attendre une transplantation avec un rein non infecté ».



Selon l’analyse des chercheurs de l'Université de Cincinnati, « la transplantation de reins infectés par le VHC chez des receveurs non infectés augmente la survie de 1,19 années de vie corrigées de la qualité et réduisait les coûts de la vie de 37 918 dollars par rapport à la transplantation de reins de donneurs non exposés au VHC ». Ces « bénéfices » proviennent « du risque de surmortalité des patients dialysés, de la grande efficacité des traitements antiviraux contre le VHC et des délais d'attente nettement plus courts pour les reins infectés par le VHC ». En effet, « le temps d'attente moyen pour un rein infecté par le VHC est de 1,56 an » et recourir à ce type de greffe reste « rentable » dès lors que « le temps d'attente pour un rein infecté ne dépasse pas 3,1 ans ».



Pour le Dr Eckman, premier auteur de l’étude, « tout ce qui peut réduire le nombre d'années pendant lesquelles le patient est sous dialyse en attente d'une greffe est une amélioration. C'est l'avantage d'accepter un rein infecté par le VHC ».



Plusieurs auteurs de l’étude ont fait état de « liens financiers avec des sociétés pharmaceutiques ».

http://www.genethique.org/fr/greffer-un ... o3DFMgzaM9

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 10 Avr 2020 - 06:37
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères
CeGIDDs, CAARUD, CSAPA : quelle activité en situation d’épidémie COVID-19 ?

Dans une fiche de synthèse, le gouvernement précise comme les Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD), les Centres d'Accueil et d'Accompagnement à la Réduction des risques pour Usagers de Drogues (CAARUD), ainsi que les Centres de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) doivent adapter leur activité dans le contexte d’épidémie de COVID-19, afin de conserver uniquement leurs activités essentielles.

Activités essentielles :

Pour les missions de lutte contre les infections à VIH, hépatites virales et autres IST, les CeGIDDs continuent à assurer plusieurs de leurs missions : la prise en charge et le suivi des accidents d’exposition au VIH, VHB, VHC, l’activité de dépistage des VIH et hépatites virales chez les usagers symptomatiques, avec orientation médicale si confirmation diagnostique, ainsi que le rendu des résultats de tests préalablement réalisés et la prise en charge médicale des infections sexuellement transmissibles (usager symptomatique ou partenaire d’une personne diagnostiquée) ne nécessitant pas une prise en charge spécialisée. Les consultations de suivi de la PrEP sont maintenues et, au cas par cas, les primo-prescriptions de PrEP. Parmi leurs missions de prévention des autres risques liés à la sexualité, les CeGIDDs continuent à assurer la prévention des grossesses non désirées, notamment par la délivrance de la contraception d’urgence dans certaines situations d’urgence sanitaire ou sociale, et l’orientation des demandes d’interruption volontaire de grossesse.

Les CSAPA continuent à assurer les consultations individuelles médicales, paramédicales et psychologiques et activités de soins ainsi que la prescription et la délivrance des traitements de substitution aux opiacés (TSO) et la distribution de matériel de réduction des risques et des dommages. Au cas par cas, ils peuvent maintenir les consultations des jeunes consommateurs et de leur entourage.

Les CAARUD enfin, maintiennent également leur activité de distribution de matériel de réduction des risques et des dommages et les maraudes vers des publics précaires et marginalisés.

Toutes les activités collectives sont suspendues, mais un accueil téléphonique doit être maintenu pour informer, orienter, et assurer si besoin des consultations si possibles à distance. Dans les locaux d’accueil, les gestes barrière et mesures de prévention doivent être respectés et faire l’objet d’affichage.

Ces préconisations doivent être adaptées en fonction des grandes lignes nationales et au regard des éventuelles instructions régionales spécifiques qui découleraient d’une situation territoriale épidémiologique particulière.

Organisation interne aux établissements :

L’Organisation de l’accueil dans les CSAPA avec hébergement relève en outre des préconisations rapportées dans le guide d’accompagnement pour les établissements de santé, la médecine de ville et les établissements et services médico-sociaux . Ces établissements doivent sensibiliser les équipes aux mesures barrières standards. Un référent COVID-19 doit être désigné pour coordonner les mesures de gestion. Un protocole doit être formalisé afin de décrire la marche à suivre en cas de symptômes évocateurs de coronavirus (prise en charge, repas, blanchisserie…) chez un résident pour lequel un local adapté et confortable doit permettre l’accueil pendant plusieurs heures, le temps de l’intervention de l’équipe sanitaire.

En cas de survenue de cas de COVID-19 parmi le personnel de la structure, un plan de continuité de l’activité doit être prévu.

Prescription des TSO :

Concernant les prescriptions de TSO d’au moins trois mois (gélules ou sirop à base de méthadone, comprimés de buprénorphine), les pharmacies d’officine dont l’officine est mentionnée sur la prescription peuvent, après accord du prescripteur, dispenser jusqu’à 28 jours maximum de traitement pour chaque ligne d’ordonnance, dans le cadre de la posologie et des modalités de fractionnement définies par le prescripteur.

Références :

Ministère des solidarités et de la santé. Continuité des activités des structures de prévention et de prise en charge qui accueillent du public. 17 mars 2020.

Ministère des solidarités et de la santé. Préparation à la phase épidémique de Covid-19 - guide d’accompagnement, version du 16 mars 2020.

Arrêté du 23 mars 2020 prescrivant les mesures d'organisation et de fonctionnement du système de santé nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 12 Avr 2020 - 08:45
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères
Pakistan : La pénurie de médicaments contre l'hépatite met les personnes en danger

TANDO MOHAMMAD KHAN - Les médicaments utilisés pour traiter l'hépatite C ne sont pas disponibles dans les centres d'hépatite gérés par le programme de prévention et de contrôle de l'hépatite à travers la province depuis plusieurs mois, car le ministère de la Santé n'a pas livré de médicaments dans ces centres.

En raison de cette pénurie, le score des nouveaux et des anciens patients atteints d'hépatite C a été suspendu dans toute la province du Sindh, en particulier dans les parties inférieures du Sindh, où les patients atteints d'hépatite C enregistrés dans les centres d'hépatite de l'hôpital civil et d'autres hôpitaux publics n'ont pas reçu leurs médicaments en plus d'un mois, ce qui leur cause de grandes difficultés. Des patients atteints d'hépatite C de Thatta, Tando Mohammad Khan, Sujawal, Badin, Umerkot, Sanghaar, Hyderabad, Nawabshah, Mirpurkhas, Sukkur et d'autres districts de la province se sont rendus dans les centres d'hépatite pour obtenir des médicaments, mais les médecins leur ont conseillé d'acheter des médicaments auprès de médecins. magasins, car ces centres n'ont pas le médicament mentionné en stock.

https://nation.com.pk/09-Apr-2020/short ... le-at-risk

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 15 Avr 2020 - 07:52
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères
COVID-19 : faut-il reporter les vaccinations obligatoires ?

• Avec la peur du COVID-19 et les contraintes du confinement, les parents ne respectent pas le calendrier vaccinal, ce qui expose à un risque de recrudescence de maladies potentiellement graves
• La Haute Autorité de Santé vient d’émettre des recommandations à ce sujet
• Avant l’âge de 2 ans, le respect du calendrier vaccinal est primordial
• Après l’âge de 2 ans, les vaccinations peuvent être repoussées à la fin du confinement, sauf en cas de prévention autour de cas ou en post-exposition

Alors que le nouveau calendrier vaccinal 2020 vient d’être publié fin mars, les pédiatres s’inquiètent de l’impact de l’épidémie actuelle sur les vaccinations. En effet, avec la peur du COVID-19 et les contraintes du confinement, les parents ne se présentent plus aux consultations obligatoires de pédiatrie et ne respectent pas le calendrier vaccinal. Repousser de plusieurs mois la vaccination des enfants de moins de deux ans expose à un risque de recrudescence de maladies potentiellement graves, comme la rougeole ou la méningite. La Haute Autorité de Santé (HAS) vient d’émettre des recommandations à ce sujet.

Le nouveau calendrier vaccinal 2020 est en ligne - Des recommandations vaccinales dans le contexte de l'épidémie de Covid-19 suivront

https://www.mesvaccins.net/web/news/153 ... 9-suivront

Avant l’âge de 2 ans : respecter le calendrier vaccinal

Malgré le contexte épidémique et la nécessité de respecter le confinement, la HAS considère comme primordial le maintien de l’ensemble des vaccinations obligatoires des nourrissons (à 2, 4, 5, 11, 12 et 16-18 mois). En effet, un retard dans les vaccinations expose les nourrissons à de graves conséquences sanitaires.

La vaccination des nourrissons doit pouvoir se faire en toute sécurité, en respectant les mesures barrières afin de protéger les professionnels, les nourrissons et leur famille : espacement des consultations, accueil de l’enfant avec un seul parent, aération des locaux, renforcement des mesures d’hygiène… Le respect de ces mesures est facilité par le fait que l’affluence dans les cabinets médicaux est moins importante que d’habitude car les patients évitent de venir et la téléconsultation s’est beaucoup développée.

Concernant le respect du confinement, les visites médicales en vue de la vaccination des jeunes enfants sont considérées comme faisant partie des « consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés » et restent donc autorisées. Dans le cas où le pédiatre habituel ou le médecin traitant a fermé son cabinet du fait de la crise épidémique, les familles doivent rechercher un autre médecin disponible.

Après l’âge de 2 ans : repousser éventuellement les vaccinations

En revanche, pour ce qui concerne la population générale au-delà de l’âge de 2 ans, la HAS considère que les vaccinations recommandées peuvent être différées jusqu'à la levée des mesures de confinement, à l’exception des situations où une prévention par la vaccination autour de cas ou en post-exposition est indiquée (rougeole, méningite, coqueluche, varicelle...).

Références :

Sources : HAS. Avis n° 2020.0025/AC/SEESP du 1er avril 2020 du collège de la Haute Autorité de santé relatif au maintien de la vaccination des nourrissons dans le contexte de l’épidémie de COVID-19. 01/04/2020.

https://www.has-sante.fr/upload/docs/ap ... _dans_.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 15 Avr 2020 - 15:04
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères
Accès universel aux traitements contre le COVID-19 : agir vite

Alors que l’épidémie de coronavirus SARS-CoV2 continue de se propager, la communauté scientifique mondiale s’active dans la recherche de traitements. Si nous devons encore rester prudents en attendant des éléments probants issus de la recherche clinique, il est urgent de préparer dès maintenant les conditions d’un accès pour tous aux thérapies dont l’efficacité aura été démontrée. Toutes les solutions doivent aujourd’hui être explorées, notamment en s’appuyant sur les expériences et leçons du passé. Nous ne tolérerons aucun rationnement de l’accès aux soins, au Nord comme au Sud.

Les pistes thérapeutiques actuelles dans le traitement du COVID-19 sont diverses, regroupant des médicaments déjà utilisés pour d’autres indications, des traitements non commercialisés ou d’autres encore en phase de développement. Aujourd’hui, nos regards sont essentiellement tournés vers les résultats de ces essais cliniques qui bénéficient de financements publics sans précédents. Les défis auxquels nous devrons faire face sont pourtant nombreux et d’inquiétants signaux nous alertent.

Les prix de ces futurs traitements, potentiellement très différents en fonction de leur positionnement actuel, sont rarement évoqués. Ils seront pourtant une variable essentielle pour garantir un accès universel aux soins à l’échelle globale. La lutte contre les épidémies a montré que toute découverte ne constituait une réelle avancée que si elle était disponible pour toutes et tous.

Les prix des futurs traitements, une variable essentielle pour vaincre la pandémie

En 1996, l’arrivée tant attendue des trithérapies salvatrices contre le VIH/Sida, a été accompagnée d’intolérables inégalités d’accès aux traitements. Il aura fallu attendre la session extraordinaire de l’assemblée générale des Nations Unies en 2001 pour marquer une première étape dans l’accès aux traitements pour les pays du Sud, pourtant les plus touchés par la pandémie.

En 2014, les prix des nouveaux traitements contre l’hépatite C ont conduit l’Etat français à rationner l’accès aux soins, en réservant pendant plus de deux ans les médicaments aux seules personnes à un stade avancé de la maladie. Si les prix ont fortement baissé dans certains pays à revenus faibles grâce à l’arrivée de médicaments génériques, il reste encore beaucoup à faire pour atteindre l’accès universel à ces traitements permettant d’éradiquer efficacement le virus.

La recherche avance, la coopération internationale recule.

Anticipant de possibles résultats positifs d’essais thérapeutiques dans le traitement du COVID-19, la France et le Maroc réquisitionnent les stocks de Plaquénil, utilisé contre le paludisme et essentiel au traitement de maladies chroniques comme le lupus et la polyarthrite rhumatoïde. L’Inde limite l’exportation de médicaments et principes actifs pharmaceutiques utilisés dans le traitement des symptômes de la maladie en prévision de pénuries de principes actif venant de Chine. La préférence nationale semble être devenue la règle alors que la solidarité sanitaire internationale est incontournable dans la lutte contre la pandémie. Les limites de production des traitements potentiels sont un obstacle supplémentaire à l’accès universel dans un marché guidé par la logique de l’offre et de la demande.

Nous pouvons encore faire primer l’accès aux soins sur les intérêts économiques et financiers, notamment de certains industriels du médicament, mais il est grand temps d’agir.

France Assos Santé appelle le gouvernement à étudier tous les instruments internationaux existants et toutes les propositions visant à fabriquer massivement des médicaments ou des vaccins à bas prix [1]. Les mécanismes de fixation des prix doivent enfin être remis en cause en tenant compte notamment des investissements et financements publics au titre de la Recherche et du Développement.

Certains outils, comme les « patent pools » (partage de brevets) ou la licence obligatoire, ont déjà été utilisés avec succès, notamment pour lutter contre des maladies infectieuses (VIH, Tuberculose, Hépatite C) ; d’autres modèles sont à inventer. Toutes les pistes doivent être explorées, tous les dogmes renversés dans cette situation inédite de pandémie mondiale. La France doit agir au niveau international mais elle doit également montrer l’exemple en s’opposant par tous les moyens à des prix qui ne soient ni justes ni maitrisés.

https://www.france-assos-sante.org/comm ... agir-vite/

http://www.soshepatites.org/acces-unive ... -covid-19/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 15 Avr 2020 - 15:55
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères
Prochain Webstaff RCP/Hepato le 15 avril à 20h 00 : Un avis sur un dossier d'hépato ?



http://www.webconfaei.com/webstaff.asp

https://webstaff.fr/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 15 Avr 2020 - 19:14
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères



_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 17 Avr 2020 - 17:27
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères
ET SI LE COVID PROVOQUAIT L’EUROPE DE LA SANTE ?






http://www.soshepatites.org/et-si-le-co ... -la-sante/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 21 Avr 2020 - 08:29
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères




https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIp ... =0&w=1



http://www.soshepatites.org/wp-content/ ... 020_bd.pdf

http://www.soshepatites.org/semaine-eur ... tion-2020/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 21 Avr 2020 - 16:31
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères
C’EST PAS VACCIN OU TRAITEMENT… C’EST VACCIN ET TRAITEMENT !




http://www.soshepatites.org/cest-pas-va ... raitement/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 24 Avr 2020 - 10:29
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères
QUAND LE COVID BOUSCULE L’ETHIQUE…



Pascal Mélin

http://www.soshepatites.org/quand-le-co ... -lethique/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 24 Avr 2020 - 15:12
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères
L’HÉPATANTE N°41 – ÉDITION SPÉCIALE




https://mailchi.mp/soshepatites/lhpatan ... on-spciale

http://www.soshepatites.org/lhepatante- ... -speciale/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 28 Avr 2020 - 15:16
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 25659
Localisation: Hyères
Pénuries de médicaments en Europe : il est urgent d’agir!

La multiplication des pénuries de médicaments dans toute l’Europe a des incidences très graves sur l’état de santé des patients, leur sécurité et la continuité des soins dont ils ont besoin.
L’Alliance européenne pour la santé publique (EPHA, European Public Health Alliance) et France Assos Santé demandent qu’une solution soit rapidement apportée à la crise occasionnée par ces pénuries, au moyen d’une réponse coordonnée de la part des États membres de l’Union Européenne.

Avec la crise du COVID-19, le problème des pénuries de médicaments est devenu plus brûlant encore. Mais la pandémie n’a fait qu’aggraver une urgence sanitaire à laquelle tous les états doivent faire face depuis plusieurs années.

Les organisations font un état des lieux de la nature, de l’ampleur et de l’impact des pénuries de médicaments en Europe, et formule 9 recommandations concrètes pour remédier à la menace préoccupante qu’elles représentent pour la santé, au mépris des frontières.

[1] L’Alliance européenne de santé publique dont France Assos Santé est membre



https://www.france-assos-sante.org/publ ... ts-europe/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,65077090263367 seconds.