Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Mai 2018 - 19:04
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22379
Localisation: Hyères
jero a écrit:

- Charge virale: 7,22 log (énorme)



Dans l’hépatite C,
la charge virale n’a pas d’incidence sur la gravité de la maladie et l’évolution .

http://www.soshepatites.org/wp-content/ ... 5_2016.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 30 Mai 2018 - 19:12
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22379
Localisation: Hyères
Ranxy a écrit:
Bonjour a tous,
Je dois commencer dans quelques jours mon traitement pour l’ hepatite C
Genotype 1A.
Je suis au fibrotest F2 resultat 0,49.
Je dois beneficier du traitement combinant Ledipasvir + Sofosbuvir.
Quelqu’un pourrait- il me dire si mon traitement durera 8 ou 12 semaines.
Merci d’avance pour la reponse.
Cordialement.


Ranxy a écrit:
Bonjour a tous ,
J’ai commencé il ya 10 jours mon traitement pour 8 semaines par Harvoni .
J’etais naif de traitement et de genotype 1a stade F2 sans fibrose .
Tout va tres bien pour l’instant sans effets indesirables notoires.
Je voudrais donc savoir si la consommation d’alcool pendant le traitement est interdite ou tolèree .
Merci d’avance de vos reponses
Cordialement


Bonjour Ranxy

La question revient souvent : « Puis-je prendre des drogues ou boire de l’alcool pendant mon traitement contre l’hépatite C? » La réponse n’est pas simple; elle dépend en partie de la façon dont chaque personne consomme ces substances.

Certaines personnes peuvent réussir à suivre leur traitement contre l’hépatite C tout en consommant des drogues ou de l’alcool. Dans d’autres cas, le choix d’arrêter d’en consommer ou de réduire leur consommation aide les personnes à se préparer au traitement et à le suivre jusqu’à la fin.

Chaque personne est dans une situation différente; le traitement peut être possible même si la personne consomme des drogues ou de l’alcool.

L’alcool
Le traitement contre l’hépatite C a de meilleures chances d’être efficace si la personne peut réduire ou cesser sa consommation d’alcool. Il peut aussi rendre plus difficile le respect du régime de traitement. Voici certaines stratégies de réduction des méfaits qui peuvent être utiles :

Se fixer un but pour ce qui concerne l’alcool, et essayer de respecter cette décision.
Espacer les consommations alcoolisées par des breuvages sans alcool (eau, jus, boisson gazeuse).
Opter pour de plus petites consommations d’alcool ou pour des boissons contenant moins d’alcool (une bière à 3 % d’alcool plutôt que 5 %, par exemple).
Diluer les alcools forts en y ajoutant du jus, une boisson gazeuse ou de l’eau.
Trouver du soutien auprès d’un groupe d’entraide; suivre un traitement des dépendances ou des séances de counseling.

http://www.catie.ca/fr/guides-pratiques ... l-pendant-

International Liver Congress 2018 - L'alcool, la consommation de cannabis n'ont aucun impact sur les taux de guérison du VHC

PARIS - Bien que la réponse virologique soutenue ait maintenu un niveau élevé peu importe la consommation d'alcool ou de cannabis dans un registre allemand, ceux qui ont déclaré boire de l'alcool en excès étaient plus susceptibles d'être perdus de vue, selon une présentation au International Liver Congress 2018 .

«La consommation d'alcool ou de cannabis n'a pas diminué les taux de guérison», a déclaré Stefan Christensen, MD, du Centre de médecine interdisciplinaire de Munster, en Allemagne, lors de sa présentation. "Cependant, la perte de suivi est plus probable chez les patients avec une consommation de drogue actuelle ou ancienne par rapport aux patients sans antécédents de drogue et chez les patients ayant une consommation élevée d'alcool ."

À l'aide d'un registre national multicentrique national non-interventionnel, Christensen et ses collègues ont examiné 7 747 patients infectés par le VHC qui ont commencé un traitement par des antiviraux à action directe. Le groupe a été ventilé en patients sous traitement de substitution aux opioïdes (TSO = n = 739), en antécédents pharmacologiques sans utilisation de TSO (n = 1 500) et en patients sans antécédents de consommation de drogues (n = 5 508).

Christensen a montré que 13,9% des patients sans antécédents de consommation de drogues consommaient de l'alcool au-delà des limites recommandées. Dans le groupe ayant des antécédents de toxicomanie, 22,2% atteignaient ce seuil et dans le groupe TSO, 25% atteignaient le seuil. La consommation de cannabis reflétait ces tendances avec 1,2% de ceux du groupe des non-consommateurs de drogues, 9,6% du groupe des antécédents médicaux et 19,2% du groupe OST ayant déclaré consommer du cannabis.

Christensen a ensuite montré la perte à suivre comme stratifiée par la consommation de drogues et d'alcool . Dans les sous-groupes de buveurs, 7% des non-utilisateurs, 10% des antécédents médicamenteux et 15% des patients OST ont été perdus de vue. Dans le groupe de stratification de l'alcool, l'OST différait des non-utilisateurs, mais dans tous les groupes, la perte de suivi est survenue principalement après le traitement. Christensen a attribué la légère baisse de RVS dans le groupe TSO à cette perte de suivi, bien que les groupes TSO aient tous atteint un RVS de 83% ou plus.

La perte de suivi «est survenue principalement après la fin du traitement - plus de 70% de perte de suivi était à la fin du traitement - alors ... ces patients ont encore de grandes chances de guérison», a-t-il déclaré.

"Fait intéressant pour les patients consommant du cannabis, il n'y avait aucune différence. Il semble que le cannabis n'était pas un facteur de risque de perte de suivi », a déclaré Christensen.

La même chose semblait vraie pour les taux de rechute et de RVS. Bien que les groupes d'antécédents de toxicomanie et d'antituberculeux présentaient une RVS légèrement plus faible, il y avait peu ou pas de différence entre ceux qui consommaient du cannabis et ceux qui n'en consommaient pas.

"Des taux de RVS élevés peuvent être atteints dans tous les groupes de patients ... en particulier dans le groupe de patients sous traitement de substitution aux opioïdes et les patients avec une consommation de drogue antérieure ou actuelle", a déclaré Christensen.

https://www.healio.com/hepatology/hepat ... cure-rates

http://www.hepatites.net/index.php?name ... p;start=60

C'est toléré Ranxy

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 19 Jn 2018 - 17:14
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22379
Localisation: Hyères
Ranxy a écrit:
Bonjour a tous
Porteur naïf d’un génotype 1A
J’ai commencé mon traitement Harvoni depuis 1mois et je constate aux premières analyses que mes transaminases Asat sont montées en flèches, soit 86 UI/L
Pouvez vous me dire si cela est normal.
Merci d’avance de vos réponses


fil a écrit:
Bonjour Ranxy

Pendant le traitement les transas peuvent faire le yo yo , à surveiller

Biiien

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 27 Jl 2018 - 12:26
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22379
Localisation: Hyères
Espoirs a écrit:
Bonjour ! Coeurs
Ça fait 1 an et 8 mois depuis la fin du traitement, je vais très bien, mes analyses sont bonnes, le virus est toujours indétectable. Je continue à faire du sport, mon moral est très bon.
J’ai fait un fibrotest, les biomarqueurs ont des valeurs normales(Alpha2 Macroglobuline 10g/l,Haptaglobine 1,05g/l,Apolipoprotéine AI 1,80g/l,Bilirubine 8 et Gamma GT 14IU/l) , Fibrose F1-F2,score 0,40. Avant le traitement :F1-F2, score 0,44. Je me pose quand même la question: on peut avoir des biomarqueurs normaux et une fibrose F1-F2?
N’hésitez pas de vous faire soigner ceux qui en avez besoin,les nouveaux traitements sont une merveille!
Coeurs Bisou

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 27 Jl 2018 - 12:29
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22379
Localisation: Hyères
Super Espoirs Very Happy Biiien



Amour, amour Bisou

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,52743601799011 seconds.