Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 17 Mai 2018 - 15:46
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21917
Localisation: Hyères
VHC-1/4 : Grande efficacité du schéma EBR/GZR dans l’IRC de stade 4/5

• Le schéma elbasvir/grazoprévir (EBR/GZR) élimine très efficacement l’infection à VHC-1 et à VHC-4 chez les patients atteints d’une insuffisance rénale chronique (IRC).

• Aucun ajustement de la dose d’EBR/GZR n’est nécessaire en raison de la faible excrétion rénale (<1> 800 000 UI/ml p/r à < 800 000 UI/ml (92,3 % p/r à 100 %) et avec ou sans hémodialyse (97 % p/r à 95,7 %).



https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29735308

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 20 Mai 2018 - 07:33
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21917
Localisation: Hyères
Bénéfices de survie avec les AAD chez les patients atteints de cirrhose décompensée
Kim WR, EASL 2018, Abs. PS-151



http://hcv-trials.com/clinical_outcome_ ... vr/KIM.asp

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 20 Mai 2018 - 07:35
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21917
Localisation: Hyères
Risque de cancer non hépatique après traitement du VHC: DAA vs
IF Chokkalingam AP, EASL 2018, Abs. PS-155



http://hcv-trials.com/clinical_outcome_ ... INGHAM.asp

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 21 Mai 2018 - 07:08
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21917
Localisation: Hyères
Observation: Identification du génotype 1b-2b recombinant du VHC par séquençage viral chez deux patients ayant un échec thérapeutique, ayant répondu à un nouveau traitement par le sofosbuvir et le daclatasvir.

L'infection par le virus de l'hépatite C ( VHC ) est un problème de santé mondial. Le VHC a été classé en sept génotypes et 67 sous-types. Le génotypage est nécessaire pour permettre la sélection des traitements appropriés. Les techniques moléculaires commerciales actuellement utilisées n'identifient pas certains sous-types du VHC , infections mixtes et formes recombinantes. Dans cette étude, les régions core-E1 et NS5B ont été séquencées et analysées phylogénétiquement pour identifier les infections par le génotype recombinant du VHC 1b-2b chez deux patients initialement diagnostiqués avec une infection par le VHC de génotype 2 par hybridation inverse avec un VHC VersantEssai de génotype 2.0.

La réponse au traitement a été contrôlée par cinétique virale. L'échec thérapeutique s'est produit avec le traitement initial avec interféron-α2b Pegylé et ribavirine, mais l'utilisation de sofosbuvir et de daclatasvir sur un régime de re-traitement après le reclassement du virus infectant a abouti à une réponse virologique soutenue. L'utilisation d'une approche de séquençage chez les patients infectés n'ayant jamais reçu de traitement pourrait permettre aux médecins de choisir la thérapie optimale et d'éviter les rechutes et les réactions indésirables associées à la thérapie antivirale.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29773440

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 21 Mai 2018 - 07:12
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21917
Localisation: Hyères
L'éradication du virus de l'hépatite C est associée à l'atténuation de la stéatose évaluée à l'aide d'un paramètre d'atténuation contrôlée.

Il a été démontré que l'infection chronique par le virus de l'hépatite C ( VHC ) provoque une stéatose hépatique ou une suppression des taux sériques de lipides. Cependant, on sait peu de choses sur les changements dans la stéatose hépatique après l' éradication du VHC . Nous avons cherché à évaluer ce problème en utilisant le paramètre d'atténuation contrôlée (CAP), qui s'est avéré récemment fournir une mesure non invasive normalisée de la stéatose hépatique. Nous avons recruté 70 patients présentant une infection chronique par le VHC et une stéatose (CAP supérieure à 248 dB / m) ayant obtenu une réponse virale soutenue 12 semaines après l'arrêt du traitement antiviral par des antiviraux à action directe (AAD). Nous avons ensuite évalué l'état de la stéatose hépatique avant et après le VHCéradication. Nous avons également étudié les changements dans les paramètres sériques tels que les niveaux de cholestérol et de glucose. La valeur médiane du niveau de PAC a diminué significativement après l' éradication du VHC, passant de 273 dB / m à 265 dB / m (P = 0,034).

En outre, les taux de cholestérol LDL et HDL ont augmenté significativement après l' éradication du VHC (P = 0,002 et P = 0,027, respectivement). En conclusion, une diminution de la stéatose hépatique après l' éradication du VHC avec les DAA a été mise en évidence chez des patients atteints d'hépatite C chronique présentant une stéatose importante. L'annulation de l'effet viral est une cause sous-jacente possible de l'amélioration de la stéatose hépatique et de l'augmentation des taux de cholestérol HDL et LDL.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29777191

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 21 Mai 2018 - 07:28
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21917
Localisation: Hyères
VHC : Les AAD permettent de désinscrire 1 patient sur 3 de la liste d’attente de greffe

• L’élimination du VHC attribuable aux antiviraux à action directe (AAD) entraîne une amélioration à long terme de la fonction hépatique, ce qui permet de désinscrire 31 % des patients atteints de cirrhose décompensée de la liste d’attente de greffe.
• Le risque de complications ultérieures de nature hépatique est faible.

• Les résultats corroborent les données d’une étude antérieure, ELITA (European Liver and Intestine Transplant Association) (taux de désinscription de la liste : 1 sur 4), et offrent une perspective pour les résultats futurs.

• Étude de cohorte ELITA portant sur 142 patients positifs au VHC atteints de cirrhose décompensée et traités par AAD alors qu’ils étaient sur la liste d’attente de greffe ; aucun ne présentait de carcinome hépatocellulaire (CHC).

• L’amélioration clinique a entraîné la désinscription de la liste de 44 patients (31 %), une médiane de 14,8 mois après l’instauration des AAD.
• Le taux de 31 % était supérieur aux taux observés auparavant parce que cette étude portait sur des cas plus avancés.
• Lors de la désinscription de la liste, 93 % avaient une maladie de classe Child-Pugh A ; le score de MELD pour insuffisance hépatique terminale médian était de 9.
• Sur un suivi médian de 22,1 mois, 4 patients ont été réinscrits sur la liste d’attente de greffe, 3 en raison d’une ascite récurrente (6,8 %) et 1 (2,3 %) à cause d’un CHC.
• Un CHC d’évolution rapide a entraîné 1 décès (2,3 %) à 22 mois.
• Chez les receveurs de greffe (n = 70), le taux de mortalité était de 12,8 %.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29750389

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,50483584403992 seconds.