Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 04 Déc 2017 - 10:21
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
Le Colorado lève les restrictions pour le traitement des patients atteints d'hépatite C; plus besoin d'avoir des lésions hépatiques avancées pour recevoir des médicaments

La décision de vendredi par le département Medicaid vient au milieu d'une action collective intentée par l'American Civil Liberties Union du Colorado et après que les hauts responsables de la santé ont demandé au département de lever les restrictions qui déterminaient quels patients pourraient recevoir un traitement qui change la vie.

Il vient aussi que le prix des médicaments antiviraux - qui guérissent jusqu'à 90 % des patients - est passé de 84 000 $ par traitement à environ 14 000 $.

http://www.denverpost.com/2017/12/01/co ... ral-drugs/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Déc 2017 - 10:19
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
UN BLOG, DES IDEES ET VICE VERSA…



L’idée me trottait dans la tête depuis longtemps. Il fallait rapprocher l’addictologie et l’hépatologie.

Avoir une compréhension commune et partagée, les mêmes valeurs…

Avec mes faibles moyens, j’ai donc proposé à une newsletter à double entrée.

Il lui manquait un nom, on a beaucoup cherché, puis « VICE VERSA » est venu comme une évidence, la première newsletter hep’addict.

Ensuite, j’ai cherché la définition exacte de l’expression vice versa et voilà ce que j’ai trouvé :

Vice versa est une locution adverbiale latine composée de l’ablatif féminin singulier de vicis (= arrangement, ordre, position) et de l’ablatif féminin singulier de versus, participe passé de vertere (= retourner, inverser), ce qui signifie au final : la position étant inversée ou faire tourner.

Faire tourner, un joli pied de nez je trouve…

Vous avez lu notre newsletter, pour la recevoir automatiquement, vous pouvez vous inscrire sur le lien présent dans l’édito ou envoyer un mail à cette adresse : newsletterviceversa@gmail.com.

Mais en attendant la « VICE VERSA » de décembre, nous vous proposons de JOUER AVEC NOUS :

En répondant chaque jour à une question, un calendrier de l’avent hep’addict…

Une question chaque jour : addicto les jours impairs et hépato les jours pairs,

La réponse le lendemain sur : Facebook SOS hépatites Champagne-Ardenne.

Alors rejoignez-nous !

Pascal

http://www.soshepatites.org/blog-idees-vice-versa/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Déc 2017 - 12:06
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
JOURNÉE D'HÉPATOLOGIE, EPU HÔPITAL BEAUJON, PARIS 7

Plus de détails en cliquant ici :

https://www.discov-r-meetings.com/hepato

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Déc 2017 - 12:32
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
Objectif santé / invité Pr. Didier Samuel sur RCJ



https://www.youtube.com/watch?v=fBMj27_UoWw

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 07 Déc 2017 - 09:09
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
Alerte sur Rouen : l’épidémie d’hépatite A continue chez les gays. Infos et conseils.



Les autorités sanitaires sont inquiètes. L’épidémie constatée début 2017 notamment sur l’agglomération de Rouen reprend et semble s’intensifier. Depuis le début de l’année, comme beaucoup de régions en France, la Normandie est touchée par une épidémie d’hépatite A. L’Autorité Régionale de Santé (ARS), les partenaires publics et les associations de santé sexuelle sont en alerte. Le public gay et bisexuel est en première ligne. Pour enrayer la propagation du virus, une campagne de dépistage et de vaccination gratuite est de nouveau mise en place. Cette campagne s’étalera de décembre à janvier. Le vaccin contre l’hépatite A est sans danger… vaccinez-vous !

Interview :

http://www.gayviking.com/alerte-sur-rou ... -conseils/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 07 Déc 2017 - 14:08
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
L'Argentine a fait un pas en avant important pour protéger la production locale de génériques d'un médicament essentiel pour traiter l'hépatite C.

Buenos Aires, le 4 décembre 2017. En Argentine, l'INPI (Institut national de la propriété industrielle) a rejeté la demande de brevet déposée par GILEAD PHARMASSET LLC concernant le promédicament de Sofosbuvir, un médicament essentiel au traitement de l'hépatite C.

La résolution PN 066898 de l'INPI qui rejette le brevet, repose sur les mêmes arguments déposés par FGEP dans les oppositions. En mai 2015, FGEP a déposé une opposition dans laquelle nous avons souligné que Gilead ne se conforme pas aux exigences légales de la loi argentine sur les brevets. L'article 4 exige la nouveauté, l'activité inventive et l'application industrielle. En outre, la Loi dans les articles 12 et 20 exige que l'invention doit être décrite dans la demande d'une manière suffisamment claire et complète. Toutes les exigences qui n'ont pas été satisfaites par l'application Gilead.

Le GEP et d'autres OSC ont déclaré et prouvé que Gilead avait l'intention de revendiquer un brevet sur un ingrédient actif d'un produit déjà connu, qui, selon la réglementation, n'est pas brevetable. Le sofosbuvir a été développé sur la base des connaissances déjà connues et les techniques scientifiques utilisées pour développer Sofosbuvir sont une routine pour les pratiques chimico-pharmaceutiques. Ces arguments ont été utilisés dans la résolution de l'INPI pour rejeter le brevet recherché par Gilead.

En Argentine, il existe trois versions locales génériques qui ont été enregistrées auprès de l'ANMAT, l'autorité de réglementation. « Ces génériques garantissent la concurrence des prix dans les appels d'offres du ministère de la Santé et ils devraient être protégés» , a souligné Lorena Di Giano, directrice générale de FGEP, qui travaille comme avocate et agent de la propriété industrielle.

" Le prix exorbitant des médicaments pour l'hépatite C est le principal obstacle à l'accès, de nombreuses personnes sont dans les listes d'attente pour obtenir le traitement. Certains d'entre eux peuvent ne pas le faire. C'est inacceptable ", a déclaré Pablo García, président de la FGEP.

http://fgep.org/en/hepatitis-c-in-argen ... ofosbuvir/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 08 Déc 2017 - 05:33
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
ICASA 2017 - De la prévention de la transmission mère-enfant du VIH à celle de l’hépatite B

Lors de la session plénière du mercredi 6 décembre, le Dr Franck Lule, Ouganda, Directeur régional de l'OMS a abordé les disparités de la prévention de la transmission du VHB au niveau mondial.

Depuis 2009, on estime que 1.6 millions d’infections VIH du nouveau-né ont été évitées. Les avancées sont néanmoins variable d’un pays à l’autre, avec 95% de couverture ARV des femmes enceintes et 84% des N-Né en Afrique du Sud et en Ouganda, mais seulement 36% pour les mère et 21% pour les nouveau-né au Nigeria. Mais en parallèle, 257 millions de personnes vivent avec une hépatite B active dans le monde, et les hépatites B et C ont causé 1.34 millions de décès en 2015, 7ème cause mondiale de mortalité, plus que la mortalité liée au VIH.

En Asie sud-Sud Est, 40% des infections HBV de l’enfance sont liés à une transmission mère-enfant, contre 10% en Afrique , les autres ont lieu dans la petite enfance. Le risque mère-enfant se situe essentiellement en perpartum, avec des taux de transmission de 70-90% en cas d’AgHBe positif, contre 5-30% pour les femmes AgHBe-. 90% des enfants infectés à la naissance vont développer une forme chronique.

L’inefficacité des politiques vaccinales, les taux élevés de complications à l’âge adulte, le fait que les enfants infectés risquent d’infecter leurs proches sont autant d’arguments pour une prévention plus efficace.

En 2015, moins de 40% des pays (et seulement 10% en Afrique) administrent la dose vaccinale de la naissance qui est absolument essentielle et hautement efficace pour prévenir la transmission mère-enfant à la naissance : l’objectif est d’être à 50% en 2020 et 90% en 2030. En parallèle la couverture vaccinale globale doit encore s’améliorer : elle est de 83% en 2015 et doit passer rapidement au-delà de 90%, mais tant que l’on ne fera pas la dose vaccinale de naissance, on ne gagnera pas la bataille, puisque les enfants s’infectent avant d’avoir reçu leur première dose de vaccin du programme « classique » à 6 semaines. Le vaccin coute < 1$ la dose, et cette absence de dose à la naissance est plus une question de volonté politique que de charge financière réelle (99% des nouveaux-nés au Botswana reçoivent une dose de vaccin HBV à la naissance).

Les cinq interventions majeures proposées par l’OMS pour réduire la morbi-mortalité liée aux hépatites sont la PTME, la vaccination des enfants, la sécurité transfusionnelle, la réduction des complications, et le diagnostic/traitement.

L’administration d’un traitement préventif pendant la grossesse – tenofovir – disponible dans la plupart des programmes nationaux pour le VIH est en cours d’étude… l’OMS attend encore des « preuves »… (NDR : comme dans la chronique de la session HBV et grossesse du topo de M. Nguyen à la CROI 2017, on est sidéré de cette prudence, qui fait fi des millions de femmes enceintes traitées avec du ténofovir pour leur grossesse « VIH »… mais il est certain qu’il est plus couteux d’administrer du tenofovir pendant toute une grossesse plutôt que de faire une dose de vaccin à 1$ à la naissance…).

Si l’on regarde les choses en face, tous les outils sont là : dépistage, vaccin HBV, traitement de l’HBV et traitement de l’hépatite C : cela devrait normalement nous permettre de mettre fin aux hépatites dans un délai raisonnable… (NDR : qui dépendra de la volonté politique d’y arriver…).

Ces chroniques de l'ICASA 2017 ont été réalisées et publiées en intégralité par Cédric Avrieux sur le site du COREVIH-Bretagne. Nous les republions ici avec l'aimable autorisation de l'auteur.

http://vih.org/20171207/prevention-tran ... e-b/139833

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 08 Déc 2017 - 15:30
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
Maintien des services de chirurgie hépatique et cardiaque au GHU Mondor et Chenevier
Pétition

Mme La Ministre,
les signataires de ce courrier veulent vous informer qu’ils-elles refusent la fermeture programmée du Service de Chirurgie Hépatique à Henri Mondor !
La fermeture en 2018 de ce service à l’hôpital Henri Mondor a été confirmée par la direction de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP), dans différentes instances. Dans le même temps, nous nous inquiétons quant à l’avenir du service de chirurgie cardiaque fragilisé par le manque de moyens, alors que se prépare dans le plus grand secret le Plan Régional Santé (PRS) 2018-2028.
En 2011, nous étions près de 100 000 à avoir gagné le maintien de l’intégrité de Mondor. Aujourd’hui encore, nous continuons à refuser sa remise en cause et ses fermetures programmées par la direction de l’AP-HP, en contradiction avec des études et propositions de l’Agence Régionale Santé Île de France qui vont dans le sens inverse.

Comme il y a six ans, l’ensemble des sénatrices et sénateurs, député-e-s et maires, conseiller-e-s départementaux et Président du Conseil départemental du Val-de-Marne, citoyen-ne-s nous apportent leur soutien.
Alors pourquoi une telle décision dont les conséquences seront graves pour les malades des services concernés, mais aussi pour tout le Groupement Hospitalier Universitaire (GHU) ?

Comme nous le disions, lors de la lutte pour la chirurgie cardiaque, une telle décision mettra en grand danger non seulement l’une des identités du GHU et l’avenir de l’hôpital Albert Chenevier, mais aussi d’autres secteurs comme les prélèvements, la transplantation rénale, l’imagerie, la recherche, l’Université Paris-Est-Créteil (UPEC) et sa Faculté de médecine.
Comme toutes les études le montrent, cela aggraverait la désertification médicale sur tout le bassin de santé du GHU.
Mme la Ministre,
nous refusons cette loi du silence qui éloigne citoyen-ne-s, personnels, syndicats et élu-e-s de toute décision comme nous refusons de faire les frais des coupes budgétaires de la Loi de Financement de la Sécurité Sociale sur l’Hôpital public (moins 1,4 milliards d’euros en 2018) et du budget en difficulté de M. Martin Hirsch.

https://www.change.org/p/coordination-d ... share_page

Par ailleurs, un rassemblement est prévu ce jeudi 14 décembre à midi devant l’hôpital pour protester. Les 6 sénateurs ont également écrit ensemble à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, pour réclamer un rendez-vous, tandis que le président du Conseil départemental doit solliciter une entrevue avec les directions de l’Ap-Hp et de l’ARS (Agence régionale de santé), indique la coordination. « Dès à présent, de nombreuses et nombreux autres élu-e-s régionaux, départementaux, maires et conseillers municipaux du Val-de-Marne ont manifesté leur engagement à nos côtés. Comme on peut le voir, un large arc de soutien politique, comparable à 2010/2011, se reforme pour défendre Mondor. Nous travaillons à ce qu’il en soit de même du côté des praticiens et personnels hospitaliers, des enseignants et des chercheurs de l’Université et de la Faculté de Médecine qui seront impactés par une telle décision. Nous nous félicitons que l’intersyndicale compte, à ce jour, la CFDT, la CGT et SUD Santé. Des syndicats du CHIC ont décidé de s’y associer aussi. Des Unions départementales ont exprimé leur solidarité et leur volonté de participer à nos initiatives. Enfin, parce que nous avons gagné en 2011 avec les citoyen-ne-s, c’est vers elles et eux que nous allons rapidement nous tourner », motive Fabien Cohen, porte-parole de la coordination, pour motiver la manif de jeudi.

Envisagé au cours de groupes de travail de l’AP-HP parmi d’autres options destinées à réduire les coûts de l’institution hospitalière, le passage de 4 à 3 centres de greffe hépatique a été acté en juillet et officialisé lors de la réunion plénière de la CME de l’AP-HP du 12 septembre. C’est ensuite l’hôpital Mondor qui s’est retrouvé sur la sellette car il réalise moins de 100 greffes par an, contrairement aux centres de La Pitié Salpêtrière (Paris), Paul Brousse (Villejuif) et Beaujon (Hauts-de-Seine). Alors que 3 professeurs tiennent le service à Mondor, un premier a trouvé un nouveau poste et partira fin décembre, tandis que les deux autres devraient partir à Paul Brousse pour fusionner le service. Pour la coordination Mondor, cette suppression d’un des services de pointe de l’hôpital, qui s’inscrit dans le cadre d’une couverture chirurgicale multi-viscérale complète, risque de déstabiliser l’établissement et réduire son aura en menaçant également ses activités de recherche et sa faculté de médecine adossée à l’Upec. Certains craignent que l’hôpital ne se recentre sur le seul site Mondor, avec un projet de centre dé géronto-chirurgie, stratégiquement différent de son positionnement actuel. Lire article détaillé sur la présentation du contexte par la coordination de vigilance, lors de sa conférence de presse de la fin novembre.

En 2011, l’hôpital avait failli perdre son service de chirurgie cardiaque, mais celui-ci avait obtenu un sursis au terme d’une intense mobilisation, soutenue par les élus du Val-de-Marne de tous bords politique. La coordination s’inquiète également du devenir du service de chirurgie cardiaque .

https://94.citoyens.com/2017/petition-m ... -2017.html

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 08 Déc 2017 - 16:54
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
IL N’Y AURA JAMAIS TROP DE TROD…



Depuis que le traitement universel de l’hépatite C a été déclaré, l’enjeu devient celui du dépistage et de l’accès aux soins.

Les derniers chiffres qui nous ont été communiqués lors de la journée mondiale de lutte contre le SIDA sont éloquents, il reste en France, 25 000 personnes infectées par l’hépatite C (VHC) et 25 000 personnes porteuses du VIH qui ignorent leur statut.

Le point commun entre le VIH et le VHC aujourd’hui, c’est l’existence des Tests Rapide d’Orientation Diagnostique (TROD).

Ces tests permettent à partir d’une simple goutte de sang en 20 minutes, de savoir si vous avez été en contact avec l’un de ces virus.

SOS hépatites est reconnu comme organisme formateur et c’est bien naturellement que régulièrement, nous organisons des journées de formation à la réalisation de ces TROD : une journée consacrée à la partie théorique, et une seconde journée aux manipulations.

Nous avons ainsi formé de nombreux militants, mais aussi des partenaires de nos équipes locales, pour leur apprendre le savoir être et la réalisation technique autour des TROD.

Car, comme le dit la campagne nationale que SOS Hépatites soutient avec Culture Angels « Savoir c’est guérir ! »

Aujourd’hui le 7 et 8 décembre, il y en a une à Charleville-Mézières, avec l’équipe des salariés du CAARUD YOZ, particulièrement rompue aux TROD depuis déjà longtemps.

Sur la photo ci jointe, vous pourrez voir l’ensemble de l’équipe YOZ comme accompagnant de formation.

Il faut comme le propose le rapport Dhumeaux, appeler au dépistage au moins une fois dans la vie

Notre prochaine formation se tiendra les 8 et 9 mars à DIJON, si vous souhaitez des informations vous pouvez nous contacter au : 0380759499



Pascal Mélin

http://www.soshepatites.org/ny-aura-jamais-de-trod/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,79851579666138 seconds.