Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 14 Mai 2017 - 09:18
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
Une première européenne à Montpellier dans le traitement du cancer du foie

Grande première, jeudi, à l'Hôpital Saint-Eloi de Montpellier, pour le traitement des tumeurs du foie. Près de 1.000 patients chaque année vont bénéficier d'une nouvelle salle de radiographie équipée d'un scanner 4D mobile, Infinitix-i. Mais comment ça marche ?

La salle de radiologie interventionnelle de l'hôpital Saint-Eloi de Montpellier a désormais un scanner 4D. Il est utilisé pour le traitement des tumeurs du cancer du foie.

Un procédé complexe de radiologie qui permet de mieux voir et donc mieux soigner le patient.
Le médecin peut apprécier le volume des organes et des tumeurs, on les voit en mouvement, en fonctionnement, le praticien découvre même comment la tumeur est irriguée par les artères qui l'alimentent.

Autres avantages, on peut évaluer les traitements en cours de soins et les irradiations sont très faibles pour les malades mais aussi pour le personnel soignant.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 52367.html

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 15 Mai 2017 - 09:09
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
Semaine contre les hépatites



En région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, 80 000 personnes ont une sérologie positive aux virus hépatite B et/ou hépatite C identifiée (personnes ayant été dépistées positives). Depuis fin 2013, arrivent sur le marché du médicament de nouveaux traitements Antiviraux à Action Directe (AAD) contre l'hépatite C, plus efficaces, plus courts et comportant moins d'effets indésirables. Par ailleurs, beaucoup de personnes ignorent leur sérologie concernant les hépatites et l'information et le dépistage restent les meilleurs moyens de prévention.
Dans ce contexte, la Ville de Montpellier, aux côtés de SOS hépatites Occitanie, Réseau Hépatites Languedoc-Roussillon et Réseau 34 Addictologie, est partenaire de la première édition d' « Une semaine contre les hépatites ! » organisée du 15 au 20 mai 2017.

http://www.montpellier.fr/evenement/201 ... atites.htm

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 16 Mai 2017 - 08:47
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
J-1 : 30e Webstaff du CREGG, demain 20h



Prenez date pour notre prochain Webstaff qui sera déjà le 30ème !
Horaire exceptionnel pour ce 30 ème webstaff : 20h Mercredi 17 mai en direct sur Internet.
La valeur de notre webstaff se mesure non seulement par le nombre important de ses contributeurs, dont vous faites partie, mais aussi par la qualité des informations tirées de l'analyse de notre activité.
Nous avons maintenant une base de données dépassant largement les 1000 patients, colligés depuis sept 2014. Il est important d' obtenir des données d'évolution de tous les malades ayant terminé leur traitement depuis 6 mois environ : obtention d'une guérison virologique ? Existence d'effets indésirables ? Évolution d'une maladie hépatique sous jacente sévère ?
Nous vous invitons à accéder à la liste de vos patients concernés en cliquant sur le lien dorénavant présent sur la page d'accueil de votre session lorsque vous vous connectez, afin de renseigner ces 3 questions simples. Nous pourrons ainsi obtenir des informations sur une très large cohorte de patients en "vie réelle", extra hospitalière, nous permettant d'augmenter notre crédibilité face aux instances et de défendre notre liberté de prescription de nouveaux traitements innovants, en hépatologie comme dans d'autres domaines de la spécialité.
Mode d'emploi du WebStaff :
Envoyez vos dossiers en utilisant l’interface de saisie des données patient en ligne !
http://www.monaei.com/rcp
Assistez, au WebStaff de la commission sur Internet avec votre ordinateur (Pc ou Mac), avec votre tablette (iOS ou Android) et même avec votre smartphone. Le format : du direct avec video & son, et supports visuels pour les cas présentés.
http://www.webconfaei.com/webstaff
Chacun des dossiers fera l'objet d'une fiche de validation de l'indication thérapeutique (même si vous n'avez pas pu assister au WebStaff) qui vous sera envoyée pour votre dossier patient.
En cas de problème vous pouvez également envoyer vos dossiers par courriel (charles@aei.fr), Fax (01 45 79 07 80) ou courrier (4, rue Saint Saens 75015 Paris).
N'hésitez pas à nous contacter pour toute question
(Dr B. Hanslik : bertrand.hanslik@wanadoo.fr).
Merci à tous ceux, de plus en plus nombreux, qui nous adressent leurs fiches. Nous travaillons sans cesse à l'amélioration de l'outil, comme vous le verrez avec la mise à jour de la fiche, en écoutant vos remarques et en nous adaptant au mieux à l'évolution des consignes des instances.
Bertrand Hanslik
Président de la commission hépatologie du CREGG

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 16 Mai 2017 - 16:48
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
IL NE DEVRAIT PLUS Y AVOIR DE HONTE A SE DEPISTER…



Deuxième samedi du mois, nous sommes le 13 mai et je consulte au Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit. Le CDAG qui au fil des évolutions et des réformes est devenu CeGIDD (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic des infections par les virus de l’immunodéficience humaine, des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles).

Au fil des consultations j’ai pris l’habitude de croiser des personnes angoissées et tendues. « Se faire dépister », ce qu’on raccourcit volontiers en « se dépister », n’est jamais simple car cela induit questionnements et tensions émotionnelles. C’est probablement ce qui explique une partie du succès des TROD dont les résultats sont immédiats, limitant ainsi angoisses et questions.

Mais ce matin, lors de la consultation j’ai croisé ou plutôt j’ai essayé de croiser le regard d’une jeune femme. En plus de l’angoisse habituelle, j’y ai vu une expression franche de honte. Elle regardait le sol, aurait voulu disparaitre dans un trou de souris.

J’aurai dû lui dire :

« Mademoiselle, faites l’économie de la honte, la peur est déjà suffisante.

Ici, personne ne vous juge ni ne vous surveille. C’est pour cela que nous tenons tellement à la gratuité et à l’anonymat. Nous savons qu’il y a plein d’autres façons plus conventionnelles de se faire ces tests… Mais l’affrontement est alors plus difficile…

Ici, pas de honte ! Nous sommes là pour vous dépister, mais nous voulons surtout prendre soin de vous. Nous sommes là pour informer, rechercher des virus, mais aussi traiter ou vacciner quand cela est possible! Pour toutes ces raisons, venez comme vous êtes, mais sans honte ! »

J’aurais voulu dire tout cela mais je n’ai pas pu, alors je l’écris :

« Pour se dépister il faut zapper la honte »

Mais pour parler les médecins doivent peut-être aussi quitter leur propre honte.



Pascal Mélin

http://www.soshepatites.org/2017/05/16/ ... -depister/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 17 Mai 2017 - 13:13
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
L’académie de médecine appelle à évaluer et développer des vaccins contre l’hépatite E

Dans une séance consacrée à l’hépatite virale E, l’Académie de médecine a fait le point sur cette infection, et a en particulier conseillé d’évaluer l’immunogénicité, l’efficacité et l’innocuité du vaccin chinois existant, pour développer une stratégie préventive dans les régions endémiques comme non endémiques.

Le Pr Yves Buisson a rappelé que « deux candidats vaccins ont été évalués avec succès dans les essais de phase II/III

Source : Lequotidiendumedecin.fr

http://dictionnaire.academie-medecine.f ... patite%20E

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 17 Mai 2017 - 15:44
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
Les nouveaux traitements de l'hépatite C disponibles en Algérie



Le traitement de l'hépatite C, une maladie transmissible, "est devenu une réalité" en Algérie grâce à l'introduction des nouveaux traitements disponibles sur le marché mondial, a assuré mardi à Alger, le responsable du service hépatologie du CHU Mustapha Pacha d’Alger, Pr Nabil Debzi.

Intervenant lors d’une table ronde sur l’accès au traitement innovant de l’hépatite C, en marge du Forum pharmaceutique international, Dr Debzi a fait savoir que "la guérison de l'hépatite C est désormais possible", indiquant que l’Algérie "assure déjà un large accès aux meilleurs traitements innovants disponibles, à savoir, Sofosbuvir, Ledipasvir et Sofosled".

Il a fait savoir que la prise en charge de l’hépatite C "est assurée dans 45 centres thérapeutiques en Algérie", tout en affirmant que "la vaccination gratuite et élargie a permis d’éliminer une grande partie des maladies".

Il a présenté lors de son intervention l’expérience de l’Algérie en matière d’éradication de l’hépatite C qui s’articule en premier lieu autour du dépistage, la vaccination ainsi que l’accès aux soins et la disponibilité du traitement.

Le même conférencier a indiqué que le flux de patients touchés par l’hépatite C en Afrique "est de 16 millions personnes pour différents facteurs citant autre l’absence de dépistage et de prévention ainsi que la consommation de la drogue".

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a déclaré lundi à l"ouverture de ce Forum que "tous les patients atteints de l’hépatite C, quel que soit le stade, reçoivent le Sofosbuvir développé et fabriqué localement là où des pays développés n’arrivent pas à l’assurer à leurs patients".

Les travaux de la 18ème édition du Forum pharmaceutique, organisée les 15 et 16 mai, se tiennent en présence de pas moins de 3.000 participants et près de 60 laboratoires pharmaceutiques nationaux, internationaux et africains, représentant 32 pays d’Afrique et d’ailleurs. APS

http://www.radioalgerie.dz/news/fr/arti ... 12289.html

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 17 Mai 2017 - 19:09
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères



_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Schlange
Sujet du message:   MessagePosté le: 17 Mai 2017 - 20:40
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 08 Jn 2015
Messages: 988

La vaccination contre le VHC en Algérie ? Mal écrit/compris tout ça !
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 18 Mai 2017 - 06:26
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
Ils ont oublié de citer la A et la B , pour la vaccination , ça c'est sur , Schlange Biiien

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.


Dernière édition par fil le 18 Mai 2017 - 06:37; édité 1 fois
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 18 Mai 2017 - 06:35
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
MADAME BUZYN : PORTEZ UNE POLITIQUE DE SANTE PUBLIQUE EN MARCHE !



Communiqué de presse-17 mai 2017

La nomination d’Agnès Buzyn au poste de ministre des solidarités et de la santé vient aujourd’hui confirmer la priorité affichée par Emmanuel Macron pendant sa campagne en faveur de la prévention et des approches de santé publique, dans la conception et le fonctionnement de notre système de santé rénové. A la tête d’institutions de référence de notre système de santé, la nouvelle ministre nous a déjà montré la sensibilité particulière qu’elle sait apporter à la voix des usagers, ainsi qu’aux constats et propositions portées par leurs associations. L’Union nationale des associations agréées d’usagers du système de santé l’appelle à traduire au plus vite dans les politiques menées les intentions affichées.

Pour une politique de santé publique audacieuse et courageuse

Il est impératif que la priorité donnée à la prévention privilégie des actions sur les déterminants de santé, c’est-à-dire les facteurs qui impactent l’état de santé de la population… y compris ceux, nombreux, n’étant pas forcément en lien avec le système de soins ou d’assurance maladie. Il s’agit en particulier de l’alimentation, du logement, de l’éducation, du travail, du transport…

Nos concitoyens sont en attente d’un exécutif fort capable de résister aux pressions des intérêts particuliers, et notamment financiers, pour servir l’intérêt général. C’est pourquoi nous attendons du gouvernement qu’il sache œuvrer pour le bien commun en toute indépendance, sur la prévention, comme plus globalement sur les positionnements structurants qui marqueront les défis prioritaires pour dépasser les blocages identifiés par tous les acteurs depuis près de 15 ans, s’agissant de l’accès aux soins (restes-à-charge, déserts médicaux, prix des médicaments innovants…) ainsi de la qualité et de la pertinence des soins.

Le nouvel exécutif doit se positionner clairement et au plus vite sur les orientations qu’il entend donner à sa politique face à ces problématiques : elles sont au cœur des préoccupations de nos concitoyens, elles seront donc déterminantes pour leur choix de lui donner, ou non, une majorité parlementaire solide.

Contact :

Marc Paris : 01 40 56 94 42 / 06 18 13 66 95 / mparis@unaass.org

http://www.soshepatites.org/2017/05/17/ ... ue-marche/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 18 Mai 2017 - 14:23
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
Les coûts des médicaments génériques contre l'hépatite C disponibles en Inde seraient remboursés dans les 5 à 10 ans





L'utilisation des versions génériques de médicaments antiviraux à effet direct (DAA) disponibles en Inde pour traiter l'infection par le virus de l'hépatite C (HCV) n'est pas seulement rentable, mais économise en fait les coûts de vie pour traiter les patients infectés dans ce pays. Un rapport d'une équipe de recherche internationale apparaît dans la revue d'accès ouvert PLOS ONE et décrit la conclusion que les coûts initiaux de DAA sont compensés par l'évitement des coûts engagés pour traiter les maladies en phase tardive.
"Plus de 9 millions de personnes sont infectées par le VHC en Inde et plus de 70 millions dans le monde", a déclaré Jagpreet Chhatwal, Ph.D., de l'Institut d'évaluation de la technologie de l'Hôpital général du Massachusetts (MGH), auteur principal et auteur correspondant du document. «Ces personnes risquent de développer des conditions graves telles que la cirrhose et le cancer du foie, ce qui peut être mortel. Cependant, seule une fraction de celles-ci ont été traitées avec ces médicaments jusqu'à présent.
Lancé en 2011, les DAA tels que sofosbuvir (Sovaldi) et ledipasvir (combiné avec sofosbuvir à Harvoni) se sont révélés remarquablement réussis dans la lutte contre l'infection par le VHC, avec des taux de guérison supérieurs à 95 pour cent. Dans les pays développés, le traitement avec les DAA est très coûteux, atteignant près de 65 000 $ aux États-Unis, bien qu'il soit conforme aux normes en matière de rentabilité. Dans ces pays, l'avènement de ces médicaments a considérablement changé le paysage de l'infection par le VHC. Mais d'autres pays ont été en retard dans leur utilisation.

Grâce à des accords avec les sociétés pharmaceutiques qui ont développé ces médicaments, les fabricants de médicaments génériques en Inde sont maintenant en mesure de produire des versions qui coûtent aussi peu que 300 $ pour toute la durée du traitement. Mais l'absence de données sur la rentabilité de ces médicaments dans ce pays et les faibles budgets pour le traitement du VHC ont signifié que seule une faible proportion de personnes ayant besoin de ces médicaments les ont reçues.
L'équipe de recherche, y compris les chercheurs de l'Institut de sciences médicales de Sanjay Gandhi à Lucknow, en Inde, et l'Organisation mondiale de la santé, ont utilisé un modèle mathématique pour comparer les résultats du traitement de DAA avec ceux d'un traitement de DAA basé sur des profils de 30 patients hypothétiques avec Caractéristiques typiques des patients indiens atteints d'infection par le VHC. Les facteurs incorporés dans le modèle comprenaient l'histoire naturelle de la maladie du VHC, les coûts de l'administration du DAA, les coûts du traitement des effets indésirables de la maladie du VHC et la qualité de vie des personnes infectées par le VHC.
Le modèle indiquait que, par rapport à aucun traitement de DAA, l'utilisation des médicaments génériques chez les sujets indiens infectés par le VHC augmenterait l'espérance de vie de plus de huit ans tout en réduisant les coûts de soins de santé à vie de plus de 1 300 $ par personne. Le remboursement des coûts initiaux des médicaments DAA serait atteint dans une moyenne globale de moins de 10 ans - moins de 5 ans pour les patients à des stades avancés de la maladie du VHC et près de 12 ans si le traitement commence à des étapes précoces. Bien qu'il y ait eu une grande variation dans les facteurs - comme l'âge du patient, le stade de la maladie et le génotype viral - apport au modèle, les résultats indiquent toujours que le traitement DAA générique a réduit les coûts de vie.
"Notre hypothèse était que le traitement serait une économie de coûts, compte tenu de la faiblesse des coûts de la drogue en Inde. Cependant, nous avons été agréablement surpris de constater que le remboursement complet a été réalisé peu de temps après le traitement", explique Chhatwal, professeur adjoint de radiologie au Harvard Medical School. "Notre constat que le traitement rembourse ses coûts initiaux fait une déclaration très forte: que l'investissement dans le dépistage et le traitement du VHC devrait être une priorité pour les agences de santé publique en Inde et dans d'autres pays où les DAA génériques sont disponibles. On pourrait aussi argumenter que les DAA génériques Devrait être disponible dans d'autres pays à revenu faible et intermédiaire où l'infection par le VHC est courante et les budgets pour le traitement sont limités ".

L'auteur principal Rakesh Aggarwal, MD, DM du Département de gastro-entérologie de l'Institut de sciences médicales de Sanjay Gandhi (SGPGIMS), un Centre collaborateur de l'OMS sur l'hépatite virale, déclare: «C'est une situation gagnant-gagnant pour les bas et bas Les pays à revenus multiples où les médicaments génériques peuvent être vendus. Si ces pays dépensent de l'argent pour le traitement contre le VHC aujourd'hui , ils le récupéreront sous forme de réduction des dépenses de santé en moins d'une décennie. Il n'y a pratiquement pas d'autre intervention sanitaire avec Un tel retour. Nos résultats devraient montrer aux leaders politiques dans ces pays qu'ils ont une excellente occasion de faire une différence pour leurs électeurs.

https://medicalxpress.com/news/2017-05- ... s.html#jCp

http://freepdfhosting.com/0b591722f2.pd ... =hootsuite

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 19 Mai 2017 - 16:43
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
DEPISTAGE HEPATITES VIRALES ALPES-MARITIMES : VERY NICE !

Apres l’accès universel au traitement de l’hépatite C, notre nouveau combat sera celui du dépistage universel.



Et là, il faut donner un coup de chapeau aux équipes du sud et en particulier celle des Alpes-Maritimes.

On connaissait déjà la ferveur des hépatologues de ce département emmenée par leur réseau et le docteur Denis Ouzan. En voici encore la preuve !

Premièrement : une campagne d’affichage sur les TRAM et au cul des bus appelant au dépistage des hépatites virales. Tout le monde le voit : celui qui conduit derrière un bus mais également celui qui attend le bus, le TRAM. Voilà de bons espaces d’affichage en mouvement (non je n’ai pas dit en marche !) et qui peuvent ainsi toucher le plus grand nombre !





http://www.soshepatites.org/2017/05/19/ ... very-nice/

http://www.hepatite06.fr/p/index.html

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 20 Mai 2017 - 08:51
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
HEPATITE C ET ADDICTIONS : QUELLES PRISES EN CHARGE?
Stéphanie Dominguez - Victor de Lédinghen



https://www.youtube.com/watch?v=XMIUts0 ... d2dmyMQnpo

http://www.hepatites.net/index.php?name ... 413#389413

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 21 Mai 2017 - 07:39
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
VHC, VIH : RÉSULTATS FINANCIERS EN BAISSE POUR GILEAD

Cela ne surprendra personne, mais on ne parle pas uniquement des laboratoires pharmaceutiques sous l’angle thérapeutique. La presse, notamment économique, les traite également sous l’angle financier. L’AFP (2 mai) nous apprend ainsi que Gilead sciences a annoncé, début mai, des résultats inférieurs aux attentes au premier trimestre. Cela a eu pour conséquence de faire dévisser le titre à la bourse… comme disent les experts. Le chiffre d'affaires trimestriel de Gilead a donc baissé de 16,5 % à 6,51 milliards de dollars ; la firme misait, elle, sur 6,62 milliards de dollars de chiffres d’affaires. Cette "contre-performance" est due à une baisse des ventes des médicaments Sovaldi et Harvoni contre l'hépatite C, a expliqué le laboratoire américain. La division comprenant ces traitements anti-VHC a enregistré une baisse de quasiment la moitié de ses recettes, si on compare à la même période en 2016. Le montant des recettes était de 4,3 milliards de dollars il y un an, il est aujourd’hui de 2,6 milliards de dollars.

Cette baisse des recettes s’explique par la concurrence d’autres traitements anti-VHC vendus moins chers et par la baisse des prix des médicaments de Gilead. Mais tout ne va pas mal pour le laboratoire, l’AFP explique ainsi que les ventes des antirétroviraux, dont le Truvada, ont augmenté de 13 % à 3,3 milliards de dollars au premier trimestre 2017. Par ailleurs, le laboratoire table toujours sur des ventes annuelles (médicaments anti-VIH et anti-VHC confondus) comprises entre 22,5 et 24,5 milliards de dollars pour l'exercice en cours. Sovaldi et Harvoni devraient générer à eux seuls des recettes comprises entre 15 et 15,5 milliards de dollars, en baisse d'au moins 21 % comparé à 2016. Les antirétroviraux enregistreront, eux, des recettes comprises entre 7,5 et 9 milliards de dollars, soit un recul prévu d'au moins 42 % sur un an. De quoi maintenir un taux de marge de 41 %, soit, à titre de comparaison quatre fois plus que LVMH et sept fois plus que Total. Gilead ne se porte d’ailleurs pas si mal puisque l’entreprise a décidé d’augmenter les dividendes reversés à ses actionnaires en 2017.


_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 22 Mai 2017 - 13:15
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
Nouveau guide de test du VHC maintenant disponible pour les cliniciens



• L'Académie américaine de médecine du VIH (AAHIVM) Institut pour l' hépatite C a établi un partenariat avec l'American College of Physicians (ACP) pour libérer le Guide de l' hépatite C Test .

• Le nouveau guide coïncide avec le mois de sensibilisation aux hépatites des CDC (mai) et le jour de test de l'hépatite (19 mai).

• Les données CDC récentes ont montré une triplé de l'incidence du VHC au cours des 5 dernières années, avec des taux atteignant un sommet de 15 ans.

• Beaucoup de cliniciens restent incertains quant à savoir qui tester, comment tester et comment obtenir le remboursement.

• Les dernières recommandations d'essais.
• Dépistage: Diagnostic, facturation et codes de laboratoire.
• Ressources de gestion: test de confirmation, test de génotype et références spécialisées.
• Informations générales qui devraient être communiquées aux patients concernant le VHC, y compris les cas d'échantillonnage.
• Liens vers d'autres sources d'information.

https://aahivm.org/wp-content/uploads/2 ... NTABLE.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 23 Mai 2017 - 15:55
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
Ce mardi 23 mai et le jeudi 22 juin : la Journée Européenne contre l’obésité et la Journée Nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs.



Et oui à SOS Hépatites ça nous parle et nous faisons un lien !

Depuis le 1er janvier 2017, la loi sur le don d’organes a évolué et chaque personne en coma dépassé est considérée comme consentante au prélèvement d’organes, si elle ne s’y est pas opposée de son vivant. Tous les malades du foie et tous les militants ou sympathisants de SOS Hépatites doivent être des ambassadeurs du don d’organes.

L’homme est son propre réservoir de pièces détachées. Et comme pour les voitures l’accès à une casse doit être organisé et facilité. La loi ne pourra pas tout, ce sont les mentalités qu’il faut faire évoluer.

Jusqu’en 2016, pour 3 personnes en situation de mort dépassée candidates au prélèvement d’organes, seule une était prélevée !

De nombreux pays européens, comme l’Espagne avaient un meilleur accès aux prélèvements.

Ne laissez pas un proche partir avec ses organes, pour sauver des vies, il faut dire OUI.

L’Europe, comme tous les pays développés, est frappé par une épidémie d’obésité avec plus de 15 % des adultes en situation de grande obésité. Une lutte contre ce fléau doit s’organiser. On connaissait déjà les risques cardiovasculaires liés au surpoids mais aujourd’hui, c’est le foie qui souffre.

Aux USA, la première cause de cirrhose est maintenant l’obésité et la France suit ce chemin.

La NASH (Non-Alcoolic SteatoHepatitis), la maladie du SODA, appelez là comme vous voulez, mais nous devons en prendre conscience. Arrêtons de dire « Mon foie, connais pas » car « le foie se souvient de tout ce qu’on mange » et il peut étouffer et mourir sous la graisse.

Actuellement, il n’y a pas de traitement efficace en dehors de la chirurgie bariatrique pour réduire les obésités sévères. C’est ce que nous rappelle Pierre MENES l’obésité peut amener à la cirrhose et à la greffe du foie (interview) !

https://www.youtube.com/watch?v=Lra54-kZjFo

Deux Journées cohérentes… et pleines de points communs…

La méconnaissance, le manque d’information, la nécessité de communiquer auprès des jeunes générations dans les écoles, de changer nos représentations et nos valeurs.

Il faut dire OUI à la greffe et NON à l’obésité.

Pascal Mélin

http://www.soshepatites.org/2017/05/23/qsfr/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 23 Mai 2017 - 15:58
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
HÉPATITE C : NON LE VIRUS NE DORT PAS !



Je ne sais pas d’où vient cette idée et cette représentation si répandue. Dans l’hépatite C, on est dans le blanc et le noir. Le virus est présent, et la maladie est chronique, ou le virus n’est pas là et alors il n’y a pas de maladie !

Comme pour beaucoup de maladie, dans l’hépatite C, on ne dépiste pas le virus, mais la réaction du corps face à une infection est la production des anticorps.

Une production d’anticorps signifie que l’organisme a été en contact avec le virus, mais dans 30 % des cas, les défenses ont permis de contrôler l’infection et de détruire les particules virales dans l’ensemble du corps. Dans ce cas, on parle de guérison spontanée.

Hier, j’ai reçu en consultation une jeune femme de 20 ans qui était dans cette situation. Se rendant régulièrement dans des centres de dépistage, il y a un an, on l’avait informé d’une sérologie VHC négative et il y a 3 mois, la sérologie était positive, mais la recherche du virus lui-même était négative (recherche de l’ARN du virus par PCR).

Quelle était la conclusion ?

Une guérison spontanée, après contact avec le virus de l’hépatite C, en cherchant quel comportement avait amené un contact avec le virus. Et bien non, le médecin a conclu : « On ne peut pas savoir souvent le virus peut être endormi. »

Une telle réponse est inadmissible, car elle a maintenu cette jeune femme en situation de stress et d’angoisse. Et de plus, elle a dû attendre plusieurs semaines pour arriver à une consultation qui j’espère a pu être rassurante.

Chers Confrères, les virus ne dorment pas, ce sont les médecins qui s’endorment sur leurs certitudes, et c’est pour cela, que SOS HÉPATITES existe pour informer et défendre les patients.

Pascal Mélin

http://www.soshepatites.org/2017/05/23/dhsuyyrzeu/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 24 Mai 2017 - 07:23
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
Sida Info Service sort de redressement judiciaire



L’association va désormais se concentrer sur son développement et renforcer son expertise dans la relation d’aide à distance

Par jugement en date du 18 mai 2017, le Tribunal de grande instance de Paris a validé le plan de redressement par voie de continuation présenté par Sida Info Service. Cette décision entérine la sortie définitive de redressement judiciaire de l’association, qui avait été décidé le 10 mars 2016.
Grâce au soutien de ses partenaires institutionnels et la revue à la baisse de la dette, accordée par ses créanciers, le plan de continuation permet une restructuration significative de la dette dont le remboursement sera suivi par maître Gilles Pellegrini, en qualité de commissaire à l’exécution du plan.
Sida Info Service se réjouit de la décision du Tribunal de grande instance de Paris qui permet à l’association de conserver toute sa place dans le champ de la lutte contre le VIH/sida, des IST, des hépatites et de la santé sexuelle.
Aujourd’hui, avec 52 salariés, Sida Info Service peut désormais se concentrer sur son développement et renforcer son expertise dans le domaine de la relation d’aide à distance téléphone et Internet.
Gérard Desborde, président, et Arame Reymes-Mbodje, directrice, « remercient toutes celles et tous ceux qui ont soutenu Sida Info Service durant cette période de crise intense et qui a malheureusement entraîné de nombreux dommages tant humains que financiers ».
Gérard Desborde et Arame Reymes-Mbodje remercient « en particulier les salariés qui ont fait preuve de cohésion et qui ont maintenu la qualité des services de relation d’aide à distance de l’association vis-à-vis des usagères et des usagers ».

Sida Info Service a été créée en 1990 par l’Agence française de lutte contre le sida (AFLS) pour compléter le dispositif de lutte contre le VIH/sida en mettant en place une ligne téléphonique nationale sous la forme d’un numéro vert (gratuit) accessible 24h/7j. Depuis sa création, l’action de Sida Info Service s’est étendue progressivement pour répondre à tout ce qui relève de la lutte contre le VIH/sida, les hépatites, pour la santé sexuelle et contre les exclusions. Le respect de l’anonymat, de la confidentialité des échanges et le principe de non jugement accompagnent son activité et son développement et constituent son éthique.

https://www.sida-info-service.org/?Sida ... ce-sort-de

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 24 Mai 2017 - 15:18
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
La Chine capture 12 contrebandiers de produits pharmaceutiques indiens
Source: Xinhua



CHANGCHUN, le 24 mai (Xinhua) - La police chinoise a arrêté 12 personnes pour la contrebande et la vente de traitements indiens pour l'hépatite C et le cancer, ont annoncé mercredi les autorités.
Les douanes de Changchun, la capitale de la province chinoise de Jilin, ont obtenu des informations en novembre 2016 selon lesquelles cinq magasins en ligne ont peut-être infligé une contrebande de médicaments indiens et les ont vendus en Chine à un prix élevé, selon Xu Zhaosha de la douane de Changchun.
Après une enquête de quatre mois, plus de 160 policiers ont attaqué des lieux à Beijing, Changchun, Changsha et Shenzhen, le 25 mars, ont emmené 12 suspects et ont saisi 303 cas de médicaments illégaux d'une valeur estimée à plus de 13 millions de yuans (environ 2 millions de dollars américains Dollars).
Selon l'enquête préliminaire, certains suspects ont acheté des médicaments en Inde après avoir reçu des commandes en ligne auprès de clients chinois, les ont envoyé par la poste à d'autres suspects en Chine, ont doublé le prix et ont fait un gros profit.
Le cas implique plus de 10 types de médicaments, principalement pour le traitement de l'hépatite C et du cancer, comme la version générique indienne de Sofosbuvir.
Ces médicaments n'ont pas été approuvés pour la vente en Chine, mais de nombreux patients chinois achètent des versions indigènes génériques de médicaments cancéreux coûteux pour réduire leurs coûts.
"C'est un défi pour les agents de la loi de lutter contre ce type de contrebande. C'est difficile à trouver", a déclaré Xu.
Le parquet populaire de Changchun a approuvé l'arrestation de six principaux suspects.

http://news.xinhuanet.com/english/2017- ... 311605.htm

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 24 Mai 2017 - 15:38
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21249
Localisation: Hyères
BUDGET TRUMP: UN RÉTABLISSEMENT À L'ÉLIMINATION DU VIH ET DE L'HEPATITE Propose une réduction de 19% à la prévention du VIH à la CDC, pas d'augmentation de l'hépatite

Washington, DC - La proposition de budget du président Donald Trump pour l'année 2018 comprend des réductions importantes de nombreux programmes liés au VIH et liés et aucune augmentation de la prévention de l'hépatite. En réponse, l'Institut du SIDA invite le Congrès à rejeter le budget du Président et à élaborer celui qui répond aux besoins de financement pour prévenir, traiter et rechercher des maladies infectieuses telles que le VIH et l'hépatite aux États-Unis.

"Alors que nous sommes tous pour améliorer la façon dont notre gouvernement fonctionne, The AIDS Institute ne croit pas que des compressions budgétaires dramatiques dans des programmes comme la prévention du VIH aux CDC, l'Initiative pour le SIDA des minorités, le logement pour les personnes vivant avec le sida, Medicaid et les médecins La recherche au NIH améliorera la capacité du gouvernement fédéral de servir les personnes les plus vulnérables de notre pays », a commenté Carl Schmid, directeur exécutif adjoint de The AIDS Institute.

Dans l'un des plus gros revers, le président a proposé de réduire les programmes de prévention du VIH à la CDC de 149 millions de dollars, ce qui se traduit par une réduction de 19 p. 100. Avec les succès récents dans la réduction du nombre de nouvelles infections au VIH aux États-Unis à environ 37 600 par année, il n'est pas temps d'inverser le cours lorsque les efforts actuels de prévention du VIH fonctionnent. Cette réduction des nouvelles infections représente une baisse de 18 pour cent au cours des six dernières années, ce qui permettra de sauver au système de soins de santé près de 15 milliards de dollars dans les coûts médicaux à vie. Nous devons nous efforcer de réduire davantage le nombre de nouvelles infections. Des diminutions du nombre de nouvelles infections par le VIH ne se produisent pas dans toutes les communautés et une attention accrue doit se faire chez les jeunes, en particulier les jeunes hommes gay et bisexuels noirs et latins, et dans des régions comme le Sud.

Nous apprécions l'engagement du Président envers le Programme de lutte contre le VIH / SIDA Ryan White, y compris le Programme d'aide aux médicaments contre le sida (ADAP), qui fournit des médicaments, des soins médicaux et des services d'achèvement de la couverture essentielle à environ 533 000 personnes ayant un VIH à faible revenu, non assurées et sous-assurées avec le VIH . Toutefois , le budget propose d'éliminer entièrement les centres d'éducation et de formation sur le SIDA (AETC) (34 millions de dollars) et les projets spéciaux d'importance nationale (SPNS) (25 millions de dollars). Ces programmes visent à répondre aux besoins uniques de soins et de soins des personnes sévères atteintes du VIH et des personnes co-infectées par l'hépatite C pour les aider à atteindre la suppression virale. Les AETC veillent tout particulièrement à ce que notre effectif du fournisseur médical ait accès à la formation et à l'éducation sur le paysage en constante évolution du traitement du VIH. Maintenant, ce n'est pas le moment de couper ces deux programmes.

Dans une autre déception, le budget maintient le financement de la prévention des hépatites CDC à seulement 34 millions de dollars. Il y a plus de 55 000 nouvelles transmissions d'hépatite chaque année et Les CDC estiment que, entre 2010 et 2015, les nouvelles infections ont presque triplé. Sur les près de 5,3 millions de personnes vivant avec l'hépatite B et / ou l'hépatite C aux États-Unis, jusqu'à 65% ne connaissent pas leur infection. L'hépatite virale reste la principale cause de cancer du foie. Le nombre de décès attribués à l'hépatite C dépasse maintenant le nombre de décès associés à 60 autres maladies infectieuses à déclaration obligatoire. Les Académies nationales ont récemment publié un rapport qui appelle à l'élimination des hépatites B et C aux États-Unis d'ici 2030. Cependant, sans augmentation significative du financement, la réalisation de ces objectifs sera impossible et le nombre de nouvelles infections continuera d'augmenter.

Étant donné que les minorités raciales et ethniques sont touchées de manière disproportionnée par le VIH / sida , l'Institut du sida a été choqué que le budget élimine le Fonds de la Secrétaire de la santé et des services sociaux pour les minorités contre le sida (MAI) (54 millions de dollars). Le Fonds MAI du Secrétaire appuie les initiatives de démonstration interprofessionnelles pour appuyer la prévention, les soins et le traitement du VIH et les activités de sensibilisation et d'éducation. Le financement de l'AMI a également été réduit à SAMHSA de plus de 17 millions de dollars .

Le budget réduit également 26 millions de dollars du programme Hôpitaux pour les personnes vivant avec le SIDA (HOPWA) au HUD. Le logement stable joue un rôle essentiel dans la prévention de nouvelles infections à VIH, en aidant les personnes vivant avec le VIH à adhérer au traitement et en réduisant la probabilité de complications liées au VIH. Le financement actuel ne répond pas aux besoins croissants des sans-abri atteints du VIH. Ces réductions augmenteront certainement le nombre de personnes vivant avec le VIH qui n'auraient pas de logements stables.

Le financement des Instituts nationaux de santé serait réduit de plus de 20 pour cent , ce qui entraînerait certainement une réduction spectaculaire de la recherche sur le sida. Des ressources accrues sont nécessaires pour mener des recherches pour un vaccin contre le sida, de nouvelles technologies de prévention et de traitement, et un éventuel remède qui a montré des progrès prometteurs ces dernières années.

Il existe de nombreuses autres réductions de fonds et des programmes éliminés qui ont une incidence sur les personnes qui vivent ou risquent de contracter le VIH et l'hépatite. Ceux-ci comprennent : une réduction de 17% de la prévention des MST aux CDC (calculée au cours des deux dernières années); L'élimination du programme de prévention de la grossesse chez les adolescentes et, surtout, des coupures sévères à Medicaid, qui fournit des soins et un traitement à plus de 40 pour cent de toutes les personnes vivant avec le VIH qui sont en soins.

"Nous comprenons que l'Administration Trump a voulu élaborer un budget qui répond à leurs priorités pour le pays, mais ce faisant, nous ne devons pas oublier les plus vulnérables de notre pays", a déclaré Michael Ruppal, Directeur exécutif de The AIDS Institute. Il a conclu: «Nous appelons le Congrès à rejeter ces réductions et à élaborer un budget responsable qui fournit un financement adéquat pour les programmes non-défense discrétionnaires et autres programmes financés par des obligations, comme Medicaid. Ce sont les programmes de sauvetage qui prévoient une nation plus forte, plus saine et plus prospère ".

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,8813591003418 seconds.