Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
lolanice
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Déc 2016 - 08:33
Potô du site


Inscrit le: 13 Fév 2010
Messages: 5535

C'est la fête Bisou amical O sole mio Trinquer bisous Coq

_________________
vhc détecté 87/88 / Géno 4/ F2
TTT interferon/riba mai 2009/ mai 2010. Guérie, le 1er fut le bon mais l'after difficile
"Celui qui n'essaie pas ne se trompe qu'une seule fois"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
coquelicot
Sujet du message:   MessagePosté le: 10 Déc 2016 - 00:01
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 06 Jl 2014
Messages: 899
Localisation: Val d'Oise
coquelicot a écrit:
J'en toucherai un mot au labo lorsque j'irai récupérer les résultats (vu sur internet ).



 - Pour faire en sorte de diminuer  le nombre de " prochaines fois ".

Et si toutefois ça arrive, parce que l'erreur est humaine....
- Pour obtenir une explication, des excuses sans avoir à  les demander.

- Pour essuyer  les larmes  de ma fille,Evil or Very Mad le désarroi de mon mari (leur en ai déjà assez fait baver comme ça ! )

 - Pour moi aussi.

_________________
VIH
Ex-vhc génotype 4
24s riba + sofo

Au plus élevé trône du monde, on est jamais assis que sur son cul (Montaigne)
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
joy94300
Sujet du message:   MessagePosté le: 11 Déc 2016 - 02:43
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 07 Déc 2014
Messages: 622
Localisation: npai
c'est bien coquelicot;
laisse-les dans leur monde maintenant,
on a trop souffert déjà
tes vrais résultats sont ex-cel-lents Fleur
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
mathilde42
Sujet du message:   MessagePosté le: 11 Déc 2016 - 05:26
Hépatant(e) régulier(e)
Hépatant(e) régulier(e)


Inscrit le: 01 Fév 2015
Messages: 100

pas sympas ce qu'il ton fait endurer gros bisous Fleur
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
kiki34
Sujet du message:   MessagePosté le: 11 Déc 2016 - 19:01
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 05 Oct 2012
Messages: 875

Ca mériterait un dédommagement pour préjudice moral Evil or Very Mad

_________________
Géno 1a. F4/ Bi en 2010, et tri (Incivo) 2011 sur 13 mois
SODA 12s terminé le 14 décembre 2014
15 mois post ttt =indétéctable
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
lolanice
Sujet du message:   MessagePosté le: 12 Déc 2016 - 08:14
Potô du site


Inscrit le: 13 Fév 2010
Messages: 5535

pffff, ok l'erreur est humaine... Mais nous aussi bon sang !
les excuses écrites s'imposaient, c'est fait, plus qu'à oublier cet épisode au fond des mauvais souvenirs et dans le gouffre abyssal des conneries...
Bisou amical Pom pom girl Coq libérée

_________________
vhc détecté 87/88 / Géno 4/ F2
TTT interferon/riba mai 2009/ mai 2010. Guérie, le 1er fut le bon mais l'after difficile
"Celui qui n'essaie pas ne se trompe qu'une seule fois"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
coquelicot
Sujet du message:   MessagePosté le: 27 Jan 2017 - 10:20
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 06 Jl 2014
Messages: 899
Localisation: Val d'Oise
Bonjour à tous.
coquelicot a écrit:

coquelicot a écrit:
fil a écrit:
Des chercheurs américains ont pris comme hypothèse qu’un manque de vitamine D pouvait avoir une influence sur la remontée et le taux des CD4. ]

Justement mes CD4 etaient en baisse aux derniers examens.
La prochaine fois je demanderai un dosage de la vitamine D. On ne sait jamais !

Merci Fil Biiien

Au dire de mon infectio, ce sujet est abordé chaque année au congrès de je n'sais où au US
et il s'avère que cette hypothèse n'est pas justifiée.

Qu'importe, j'ai quand-même pris mon ordonnance de vitamine D.

Pour le coup je suis comme St Thomas .....


Voilà j'ai fait ma p'tite expérience et voici le résultat.

Après avoir pris 2 ampoules de vitamines D (1amp. Tous les 3mois)

CD4 : 400.
Avant la prise : 360 ( septembre 2016)

Résultat en augmentation.
Relation de cause à effet ou coïncidence ! ! Dubitatif

Par contre PCR vih : 32 copies
Je me demande si c'est dû au fait que j'ai zappé  2 prises  de médocs (1en décembre 1 en janvier ) ??!!

En tous cas je le prends  comme une Piqure de rappel ; Même après plusieurs années ne pas considérer une " charge virale indétectable " comme un acquis, ce résultat  reste  fragile


A bientôt les amis Bisou amical

_________________
VIH
Ex-vhc génotype 4
24s riba + sofo

Au plus élevé trône du monde, on est jamais assis que sur son cul (Montaigne)
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 27 Jan 2017 - 12:17
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20091
Localisation: Hyères
Tu peux faire un petit blip aussi , mème en prenant bien le traitement VIH , j'espère que c'est le cas coquelicot Biiien

La charge virale peut augmenter temporairement pour diverses raisons. Voici quelques possibilités :

Dans certains cas, l'augmentation peut être attribuable à des variations techniques dans le laboratoire où la charge virale est évaluée, ou même à des erreurs commises dans le laboratoire. Cependant, les variations et les erreurs de ce genre sont relativement rares dans les laboratoires dotés de personnel expérimenté;
L'augmentation pourrait également se produire à la suite d'une forte stimulation du système immunitaire, telle qu'une vaccination, une grippe ou une infection transmise sexuellement. Une telle stimulation peut déclencher temporairement une augmentation de la réplication virale;
S'il y a des problèmes d'absorption ou un faible taux d'observance thérapeutique, les concentrations sanguines des médicaments anti-VIH peuvent chuter et permettre ainsi au VIH d'esquiver temporairement les effets de la multithérapie.

La plupart des études n'ont pas trouvé de lien entre l'augmentation temporaire de la charge virale et l'échec virologique. Par conséquent, l'origine du phénomène des blips demeure essentiellement un mystère.

Cela dit, les comptes rendus détaillés de deux essais cliniques récents portent à croire qu'il pourrait exister un lien étroit entre l'augmentation temporaire de la charge virale et un taux d'observance réduit. En analysant des données d'observance, les chercheurs ont en effet constaté qu'un relâchement de cette dernière s'était produit une semaine avant que la charge virale ait augmenté. De façon générale, cette tendance s'est maintenue tout le long de l'étude.

Cette découverte souligne l’importance d’un dialogue au sujet de l’observance entre médecins et patients lorsque des augmentations passagères de la charge virale se produisent.

Mais ça reste un mystère

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
http://img812.imageshack.us/img812/8981/l57.gif
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
lolanice
Sujet du message:   MessagePosté le: 27 Jan 2017 - 18:22
Potô du site


Inscrit le: 13 Fév 2010
Messages: 5535

C'est vrai Coq que les charges virales des hépatites ou co-infections sont très fluctuantes...
Ne pas s'alarmer, continuer le ttt malgré 2/3 ratés inévitables... mais ça me fait penser à ton "analyse" sur les CD4 (défenses pour faire simple)...

Hier j'ai vu le rhumato, encore un gros déficit de Vit D... D'où me dit-il une MALABSORPTION ...( Je pars pour un suivi enfin sérieux et une bonne cure de VIT D 6 mois, silice, calcium...+ mésothérapie )

Alors, les médocs sont peut etre mieux assimilés, donc + efficaces, si la vit D est correcte, je ne sais pas...

En tout cas on devrait tous bien se faire suivre pour la vit D c'est clair, car déficit chronique de nombreux zeps Bisou amical Coquelicot jolie fleur

_________________
vhc détecté 87/88 / Géno 4/ F2
TTT interferon/riba mai 2009/ mai 2010. Guérie, le 1er fut le bon mais l'after difficile
"Celui qui n'essaie pas ne se trompe qu'une seule fois"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 28 Jan 2017 - 06:34
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20091
Localisation: Hyères
VIH et déficit en vitamine D ; les recommandations de l’Académie nationale de Médecine

Trouvé ça coquelicot :

L’insuffisance ou le déficit en vitamine D touche 86,7% de la population VIH+ incluse dans la cohorte française Dat’AIDS ; c’est ce que montre une étude publiée récemment dans le “Journal of Antimicrobial Chemotherapy.” Parallèlement, l’Académie Nationale de Médecine vient de rendre un rapport intitulé "Statut vitaminique, rôle extra osseux et besoins quotidiens en vitamine D", dans lequel un chapitre consacré à l’infection à VIH/sida souligne l’importance de cette vitamine dans l’évolution clinique de la maladie.

Des facteurs liés à l’infection à VIH et à son traitement sont associés à l’hypovitaminose D

Des patients issus de la cohorte "Dat’AIDS" ont été sélectionnés au sein de 5 services hospitaliers français (Nantes, Strasbourg, Lille, Toulouse et le centre médical de l’Institut Pasteur de Paris) ayant réalisé en routine un dosage de la 25-hydroxyvitamine D (25 (OH) D) entre janvier 2007 et juin 2010.

L’objectif de cette étude était d’évaluer le statut vitaminique D par mesure de la 25-hydroxyvitamine D et de définir les facteurs associés à une baisse de sa concentration sérique.

L’insuffisance en vitamine D se définit par un taux sérique inférieur à 30 ng par mL, alors que le déficit correspond à un taux inférieur ou égal à 10 ng par mL.

Une insuffisance ou un déficit a été observé chez 86,7% des 2994 patients de la cohorte, avec une insuffisance dans 55,6% des cas et un déficit dans 31,1%.
En analyse multivariée, les facteurs associés à un déficit en vitamine D étaient :
- le tabagisme (odds ratio ajusté (aOR) 1,55) ;
- un débit de filtration glomérulaire estimé supérieur ou égal à 90 mL par minute par 1,73 m2 (aOR 1,51) ;
- une mesure du taux de vitamine D en dehors de la période estivale (aOR 0,27) ;
- un taux de lymphocytes CD4 inférieur à 350 cellules par mm (aOR à 1,37 pour des CD4 compris entre 200 et 350 par MM3 et aOR à 1,62 pour des CD4 inférieurs à 200 par mm3) ;
- la prise d’un traitement antirétroviral (aOR 2,61).

Le genre, l’indice de masse corporelle, l’âge, la durée d’évolution de l’infection à VIH, l’existence de co-infections n’étaient pas associés à un déficit en vitamine D.

Le rôle des antirétroviraux

Parmi les 2994 patients, 334 étaient naïfs de tout traitement antirétroviral et 2660 recevaient des antirétroviraux depuis plus de 3 mois.

Chez les sujets traités par antirétroviraux, à côté des facteurs retrouvés dans la population générale, éfavirenz, inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase reverse (INNRT), était la seule molécule significativement associée à un déficit en vitamine D, avec un aOR de 1,89 (IC de 95% 1,45-2,47).

Les autres antirétroviraux, notamment les derniers mis sur le marché (étravirine, darunavir, raltégravir) ne semblent pas avoir d’impact sur la vitamine D.

Vitamine D et sida : le point de vue de l’Académie nationale de Médecine

Le rapport de l’Académie nationale de Médecine montre que le déficit en vitamine D est aussi fréquent chez les personnes vivant avec le VIH qu’en population générale.
- En Europe, les études en population infectée par le VIH proposent des prévalences de 7 à 40%.
- Aux Etats-Unis, les prévalences d’un taux de 25(OH) D inférieur à 30 ng par mL et inférieur à 20 ng par mL étaient voisines dans la cohorte de patients VIH+ "SUN" (Study to Understand the Natural History of HIV/AIDS in the Era of Effective Therapy ) et l’étude en population générale “NHANES” (National Health and Nutrition Examination Survey), après ajustement sur l’âge, le sexe et l’ethnie, avec respectivement des taux de 70.3% contre 79.1% et de 29.7% contre 38.8%

L’infection à VIH pourrait être considérée comme un modèle de « vieillissement accéléré » dans lequel s’intriquent des pathologies liées à l’âge et associées au déficit en vitamine D.
En effet, les maladies cardiovasculaires, l’ostéopénie/ostéoporose, la survenue de certains cancers, les troubles rénaux et neurocognitifs sont plus fréquents chez les personnes vivant avec le VIH et les affectent plus précocement. Dans la population générale ces pathologies sont liées au déficit en vitamine D qui semble associé avec une inflammation et une activation de la coagulation infracliniques.

Deux études observationnelles (étude menée en 1995-1997 en Tanzanie chez 884 femmes enceintes infectées par le VIH, non traitées et étude menée sur un échantillon de 1985 patients de la cohorte "EuroSIDA" dont 83% sous antirétroviraux) ont relié le déficit en vitamine D à une évolution clinique défavorable de l’infection par le VIH.

Les recommandations du groupe d’experts sur le VIH/sida

En 2010, le rapport du groupe d’experts réunis sous la direction de Patrick Yeni, sur la prise en charge médicale des personnes infectées par le VIH, s’est appuyé sur la fréquence de l’ostéopénie/ostéoporose dans cette population et sur les associations décrites dans la population générale. Il recommande un dépistage du déficit en vitamine D et suggère une supplémentation, soulignant cependant l’absence d’études d’intervention permettant d’évaluer le bénéfice attendu dans les pathologies extraosseuses.

En pratique, les valeurs de référence se situent entre 30 et 80 ng/mL.

En cas de déficit, la vitamine D est administrée à des doses qui dépendent de la concentration de 25(OH)D initiale, par exemple :
- 4 ampoules de 100 000 UI de D3 (1 toutes les 2 semaines) si la 25(OH)D est inférieure à 10 ng par mL ;
- 3 ampoules de 100 000 UI de D3 (1 toutes les 2 semaines) si la 25(OH)D est comprise entre 10 et 20 ng par mL ;
- 1 ou 2 ampoules de 100 000 UI de D3 si la 25(OH)D est comprise entre 20 et 30 ng par mL.

Au long cours, il convient de maintenir une concentration en vitamine D sérique suffisante avec 800 à 1 200 UI par jour de vitamine D2 ou D3 ou 100000 UI de vitamine D3 tous les 2 à 3 mois.

L’intérêt d’une surveillance des taux de vitamine D chez le sujet VIH+

En effet, à côté de son implication dans le métabolisme osseux, la vitamine D a des effets sur les cellules de l’immunité innée et acquise, avec notamment un rôle important dans les défenses anti-infectieuses de première ligne, en intervenant dans l’induction de l’autophagie dans les macrophages.
L’autophagie est un mécanisme intracellulaire au cours duquel des agents pathogènes, en particulier les virus, sont détruits dans les autolysosomes après leur entrée dans les cellules cibles.

http://sidasciences.inist.fr/?VIH-et-de ... mine-D-les

Coté assiette Very Happy

Les aliments riches en vitamine D sont nombreux. L'on peut citer, entre autres, l'huile de foie de morue, la graisse de canard, le saumon, le lait, la truite, le foie de veau, le hareng de l'Atlantique, la boisson de soja, le thon en conserve, le jaune d'oeuf frais, les champignons de Paris, le chocolat noir, la sardine à l'huile d'olive.

L’alimentation n’apporte qu’une petite quantité de vitamine D (cholécalciférol ou vitamine D3 et ergocalciférol ou vitamine D2). Les aliments sont en général très pauvres en vitamine D et ne suffisent pas à assurer un apport vitaminique correct. C’est pour cette raison que l’exposition solaire est particulièrement importante. Quand elle est normale, les apports nutritionnels recommandés en vitamine D (somme des vitamines D3 et D2) sont indiqués sur le tableau 1(4).



En cas de sous-exposition à la lumière solaire, il convient de recommander des apports plus élevés. Dans tous les cas, ils doivent être modulés en fonction de l’âge du sujet. La teneur en vitamine D de certains aliments de consommation courante est donnée sur le tableau 2(1).



Il convient de noter que le lait de vache contient des quantités relativement modestes de vitamine D. C’est pour cette raison que le lait et les produits laitiers sont fréquemment enrichis en vitamine D, la « fortification » autorisée étant au maximum de 40 unités internationales/ 100 g soit 1 μg/100 g.

mais tu dois déja le savoir coquelicot Wink

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
http://img812.imageshack.us/img812/8981/l57.gif


Dernière édition par fil le 28 Jan 2017 - 09:09; édité 1 fois
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 28 Jan 2017 - 08:50
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20091
Localisation: Hyères
Importance curative et préventive de la vitamine D
(mise à jour 14 novembre 2016)

• Carence: 25 (0H) D < à 25 nmoles/l (10 ng/ml)
• Déficit: entre 25 et 75 nmoles/l (10-30 ng/ml)
• Normalité: entre 75 et 250 nmoles/l (30 à 100 ng/ml)

http://dr-rueff.com/667-limportance-de- ... ine-d.html

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
http://img812.imageshack.us/img812/8981/l57.gif
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
nega
Sujet du message:   MessagePosté le: 29 Jan 2017 - 07:07
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 25 Avr 2012
Messages: 1860

hello coq bisous chaleureux
(une baisse d'energie en hiver des rhumes un manque de soleil à mon avis peuvent aussi faire blipper ??)
mais bientôt l'printemps !
courage

_________________
guérie vhc mais encore F4 à 16 - prochain fibroscan en juin - Irm du foie ok
Abécédaire http://www.hepatites.net/index.php?name ... 015#342015
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
coquelicot
Sujet du message:   MessagePosté le: 29 Jan 2017 - 09:48
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 06 Jl 2014
Messages: 899
Localisation: Val d'Oise
@ Fil.
Avec tes infos je m'implique davantage. Ce qui n'était pas le cas avant ; c'est cool, merci, on avance mieux en collaboration. Biiien

Néanmoins pas trop convaincu de ma p'tite expérience sur la vit D ma doc !
Mais pas grave, j'ai pas dit mon dernier mot ! !
Concernant la charge virale elle n'est pas inquiète mais a avancé la date dU prochain rdv histoire de me rassurer.


A priori, d'après ce que j'ai lu, je ne prends que les derniers antiretroviraux  mis sur le marché qui ne semble pas avoir d'impact sur la vitamine D.
Mais les connait on vraiment tous ? ? Miffed

Côté alimentation je suis au top avec ma cure annuelle de chocolat noir. Roll On Floor Roll On Floor Roll On Floor
Pas que, evidemment ........

@Lola
Charge virale fluctuante et le mental qui suis le mouvement. Jamais très plaisant ce genre de lecture.

Oui j'en suis persuadée, un dosage correct de vitamine D ne peut être que bénéfique pour l'organisme. 

Lorsque tu auras terminé ta mesothérapie communique nous le résultat d'ac ? et   ...... Sérieux le suivi hein !! Laughing

@Nega
Je t'embrasse aussi.
J'ai lu ton message sur le post " vous sentez vous mieux apres guérison ":
Ne sois pas si dure envers toi même. On n'a plus 20 ans non plus !
Repose toi, récupère et vis à ton rythme.

Bisou

_________________
VIH
Ex-vhc génotype 4
24s riba + sofo

Au plus élevé trône du monde, on est jamais assis que sur son cul (Montaigne)
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 29 Jan 2017 - 13:06
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20091
Localisation: Hyères
coquelicot a écrit:
:

Néanmoins pas trop convaincu de ma p'tite expérience sur la vit D ma doc !
Mais pas grave, j'ai pas dit mon dernier mot ! !


La vitamine D joue un rôle clé dans l'activation des défenses immunitaires, ont montré des chercheurs de l'Université de Copenhague, dont les travaux ont été publiés dans Nature Immunology.

Cette découverte explique pourquoi les cellules lymphocytes T (ou cellules T), véritables soldats du système immunitaire qui tuent bactéries ou virus, sont moins actives contre l'infection chez les malades présentant de faibles concentrations en vitamine D.
L'équipe de Carsten Geisler a montré que les cellules tueuses ont besoin de la vitamine D pour passer à l'action et que lorsqu'il y a une carence de vitamine D dans le sang elles restent dormantes et inactives.
Le Pr Geisler a expliqué que lorsque une cellule T est exposée à un agent pathogène étranger, elle déploie un dispositif de signalisation, ou +antenne+, connue comme un récepteur à la vitamine D, avec lequel elle recherche la vitamine D. Cela signifie que la cellule T doit avoir de la vitamine D, faute de quoi l'activation de la cellule cesse. Si les cellules T ne peuvent pas trouver suffisamment de vitamine D dans le sang, elles ne vont même pas commencer à se mobiliser.
Selon les chercheurs, les cellules T humaines dormantes ne présentent ni le récepteur à la vitamine D, ni une enzyme appelée PLC-gamma1, dont l'expression est liée à la vitamine D, et qui doit permettre à la cellule de délivrer une réponse spécifique contre l'agent pathogène.

Bien il faut nourrir les soldats qui combattent Very Happy

http://www.masantenaturelle.com/chroniq ... ctions.php

Après , est ce que ça joue spécifiquement sur les T4 ou pas ?

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
http://img812.imageshack.us/img812/8981/l57.gif
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
coquelicot
Sujet du message:   MessagePosté le: 31 Jan 2017 - 06:20
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 06 Jl 2014
Messages: 899
Localisation: Val d'Oise
Biiien Fil
Ça va me permettre d'argumenter la prochaine fois ..
Bisou amical

_________________
VIH
Ex-vhc génotype 4
24s riba + sofo

Au plus élevé trône du monde, on est jamais assis que sur son cul (Montaigne)
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
coquelicot
Sujet du message:   MessagePosté le: 18 Mai 2017 - 10:17
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 06 Jl 2014
Messages: 899
Localisation: Val d'Oise
Fibroscan à 2ans 1/2 ..... 17

coquelicot a écrit:

Avant ttt ..... 23
M+1 ..........16
M+6 ......... 12
M+12 ....... 19 (non valide : écart interquartile trop important)
M+18 ....... 11.6


pas très rassurant Rougir

_________________
VIH
Ex-vhc génotype 4
24s riba + sofo

Au plus élevé trône du monde, on est jamais assis que sur son cul (Montaigne)
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 18 Mai 2017 - 11:28
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20091
Localisation: Hyères
Peut ètre un impact des médocs VIH sur le foie ? sur le long terme , pas anodin ces obus aussi .

Toujours pas de combinaison avec le fibrotest ?

Bon je sais que tu fais au mieux coquelicot , des bises .

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
http://img812.imageshack.us/img812/8981/l57.gif
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
coquelicot
Sujet du message:   MessagePosté le: 19 Mai 2017 - 12:23
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 06 Jl 2014
Messages: 899
Localisation: Val d'Oise
fil a écrit:
Peut ètre un impact des médocs VIH sur le foie ? sur le long terme , pas anodin ces obus aussi .
Non pas vraiment anodin , c'est le moins qu'on puisse dire ..... mais avons nous le choix !!

fil a écrit:
Toujours pas de combinaison avec le fibrotest ?
Ben non pas de fibrotest Fil ! Comme je l'ai déjà dit, un seul en 23 ans mais je vais peut être le demander histoire de me rassurer, ou pas.



Sinon l'apport de vitamine D ( 10gtes/jour depuis Février) pas d'effet boostant sur mes CD4 . Le nombre est en baisse, de 400 je descends à 316.

Bon je garde le plus important pour la fin : VIH à nouveau Indétectable et le VHC lui le reste. C'est good.

Bises à tous.

_________________
VIH
Ex-vhc génotype 4
24s riba + sofo

Au plus élevé trône du monde, on est jamais assis que sur son cul (Montaigne)
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 1,259749174118 seconds.