Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 14 Déc 2016 - 17:04
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20091
Localisation: Hyères
L’ANALYSE DES BIOPSIES HÉPATIQUES DES PATIENTS OBÈSES LORS LA CHIRURGIE BARIATRIQUE PERMET DE MIEUX COMPRENDRE L’HISTOIRE NATURELLE DE LA NAFLD

Cette étude Française a inclus 798 patients avec obésité sévère traités par chirurgie bariatrique pendant laquelle une biopsie hépatique était réalisée de façon systématique. 619 patients (78%) avaient une NAFLD : 340 (43%) une stéatose et 279 (35%) une NASH dont 59 avec une fibrose avancée F3 ou F4 (7%). Les patients avec un foie normal étaient significativement plus jeunes que les patients avec NAFLD. Le pourcentage de masse grasse diminuait avec la sévérité de la maladie hépatique alors que le ratio masse grasse du tronc sur masse grasse des membres augmentait. En plus d’apporter des données épidémiologiques importantes, ces résultats suggèrent que la NAFLD résulte d’un déplacement du stockage de la masse grasse du tissu sous-cutané vers le tissu viscéral avec l’âge.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
http://img812.imageshack.us/img812/8981/l57.gif
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 14 Déc 2016 - 17:05
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20091
Localisation: Hyères
LA VITAMINE D POURRAIT PRÉVENIR LA NASH EN PRÉSERVANT LE MICROBIOTE INTESTINAL

Le syndrome métabolique et la NASH sont associés d’une part à un déficit en vitamine D et d’autre part à un microbiote intestinal altéré, appelé dysbiose. Dans ce travail, des chercheurs Chinois ont utilisé un modèle animal de NASH : la souris soumise à un régime riche en graisses et à un déficit en vitamine D. Dans ce modèle, les auteurs ont mis en évidence une dysbiose liée à la diminution des certaines protéines aux propriétés anti-bactériennes : les défensines. En traitant ces souris par l’administration d’une de ces défensines, les auteurs ont pu faire régresser la dysbiose et faire diminuer significativement l’insulinorésistance et la stéatose hépatique. Ces résultats suggèrent que la voie de signalisation de la vitamine D pourrait être le support de nouvelles pistes thérapeutiques dans la NASH.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
http://img812.imageshack.us/img812/8981/l57.gif
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 14 Déc 2016 - 17:06
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20091
Localisation: Hyères
UN NOUVEL ÉLÉMENT À RECHERCHER À L’INTERROGATOIRE EN CAS D’HÉPATITE INEXPLIQUÉE : LA CONSOMMATION DE BOISSONS ÉNERGÉTIQUES

Plusieurs toxiques non médicamenteux tels que les herbes chinoises ou bien encore certains compléments nutritionnels ont été rapportés comme pouvant entrainer des hépatites aigues. Cet article Américain rapporte le cas clinique d’une hépatite cytolytique et cholestatique attribuée à la consommation de boissons énergétiques. Le patient était un homme de 50 ans qui buvait 5 boissons énergétiques par jour depuis 3 semaines. Les auteurs évoquent la responsabilité de l’un des composants de ces boissons : la vitamine B3 ou niacine. En cas d’hépatite supposée toxique sans agent causal identifié, il faudra donc rechercher la consommation de boissons énergétiques. A noter que ce type de boisson est souvent consommé de façon concomitante à l’alcool.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
http://img812.imageshack.us/img812/8981/l57.gif
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 14 Déc 2016 - 17:07
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20091
Localisation: Hyères
MÊME APRÈS ÉRADICATION VIRALE, LE VIRUS DE L’HÉPATITE C PEUT PERSISTER DANS LE GREFFON HÉPATIQUE DES PATIENTS TRANSPLANTÉS!

La réponse virologique soutenue (RVS), c’est à dire l’absence de détection de l’ARN du virus C circulant dans la plasma par PCR, 12 semaines après la fin du traitement, définit l’éradication virale et est désormais souvent obtenue grâce aux agents antiviraux directs même dans le contexte particulier du traitement des patients après transplantation hépatique. Cette étude Américaine a suivi 134 patients présentant une récidive virale C après transplantation hépatique, traités par agents antiviraux directs sans interféron. La réponse virologique soutenue (RVS) a été obtenue chez 129 patients. Parmi ces 129 patients : 14 patients (10%) étaient non répondeurs sur le plan biochimique, c’est à dire présentant des transaminases anormales après RVS. 9 de ces 14 patients ont eu une biopsie de leur greffon et chez 4 d’entre eux, l’ARN du virus était détecté dans la biopsie hépatique, témoignant d’une infection occulte. Les auteurs ont montré la présence du brin négatif de l’ARN du virus C, preuve de la réplication active du virus C dans le greffon. Cette infection occulte est possiblement favorisée par l’immunosuppression après la greffe. Reste à évaluer si elle est responsable de l’élévation persistante des transaminases et surtout quelle sera son évolution : entrainera-t-elle une récidive virale C ?

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
http://img812.imageshack.us/img812/8981/l57.gif
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 02 Fév 2017 - 16:49
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20091
Localisation: Hyères
Réflexion d'hiver - Février 2017
Bertrand Hanslik



http://www.afef.asso.fr/ckfinder/userfi ... 022017.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
http://img812.imageshack.us/img812/8981/l57.gif
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 20 Fév 2017 - 15:26
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20091
Localisation: Hyères
CHEZ LE PATIENT CIRRHOTIQUE AVEC UN MELD SUPÉRIEUR À 18, LE TRAITEMENT ANTIVIRAL C A UN RAPPORT BÉNÉFICES/RISQUES NÉGATIF

Les nouveaux antiviraux directs ont permis de révolutionner le traitement de l’hépatite C avec une efficacité et une tolérance excellentes. Néanmoins, chez les patients avec cirrhose décompensée, les résultats de ces traitements antiviraux sont moins bons, notamment en terme de tolérance. Cette étude espagnole multicentrique rétrospective a inclus 843 patients cirrhotiques traités par antiviraux directs, en condition de « vraie vie ». Comparativement aux patients avec cirrhose Child A (n=564), chez les patients avec cirrhose Child B ou C (n=175), le traitement antiviral avait une efficacité inférieure (taux de réponse virale soutenue à 78% versus 94%) et une tolérance inférieure (taux d’effets indésirables graves à 50% versus 12%). L’effet indésirable grave le plus fréquent était la décompensation de la cirrhose. Le score de MELD avant traitement (avec un seuil à dix huit) était le meilleur prédicteur de survie chez cette population de patients cirrhotiques. Cette étude appuie donc la prise en compte du score de MELD dans la décision de l’instauration du traitement anti-viral C chez les patients cirrhotiques.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28170112

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
http://img812.imageshack.us/img812/8981/l57.gif
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 09 Mar 2017 - 16:07
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20091
Localisation: Hyères
Suivi des charges virales au cours de l'infection virale C
Stéphane Chevaliez (Hôpital Henri Mondor, Créteil)



http://www.afef.asso.fr/BIBLIOTHEQUE/do ... valiez.pdf

Asthénie et troubles neurologiques liés au VHC
Dominique Thabut (UPMC-APHP Pitié Salpêtrière)



http://www.afef.asso.fr/BIBLIOTHEQUE/do ... au-vhc.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
http://img812.imageshack.us/img812/8981/l57.gif
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 13 Mar 2017 - 19:24
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20091
Localisation: Hyères
Vers un traitement de 2è ligne du carcinome hépatocellulaire avancé
Ariane Mallat

http://www.afef.asso.fr/ckfinder/userfi ... 032017.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
http://img812.imageshack.us/img812/8981/l57.gif
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Publications AFEF  MessagePosté le: 03 Mai 2017 - 19:38
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20091
Localisation: Hyères
Traitement des cirrhoses virales C
Tarik Asselah (Hôpital Beaujon, Clichy)



http://www.afef.asso.fr/BIBLIOTHEQUE/do ... sselah.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
http://img812.imageshack.us/img812/8981/l57.gif
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,91915011405945 seconds.