Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message: Qu’est-ce que l’hépatite B  MessagePosté le: 25 Avr 2016 - 17:52
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22532
Localisation: Hyères


Cette brochure a été imaginée et concue par des membres de l’association SOS Hépatites, c’est à dire par des personnes atteintes par le virus d’une hépatite virale et leurs proches.
La collection de brochures « ÊTRE HÉPATANT » est réalisée grâce au soutien financier de Schering-Plough en toute indépendance éditoriale.
« ÊTRE HÉPATANT » a remporté le Prix Spécial du Jury du festival de communication médicale de Deauville 2003.

http://www.soshepatites.org/wp-content/ ... 9_2016.pdf

http://www.soshepatites.org/publication ... atite-b-2/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Qu’est-ce que l’hépatite B  MessagePosté le: 25 Avr 2016 - 20:01
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22532
Localisation: Hyères


De rares cas de réactivation du virus de l’hépatite B ont été rapportés à la suite du traitement par le pomalidomide en association avec la dexaméthasone chez des patients présentant des antécédents d’infection par le virus de l’hépatite B. Certains de ces cas ont évolué vers une insuffisance hépatique aiguë et ont conduit à l’arrêt du traitement par le pomalidomide.

La sérologie VHB doit être déterminée avant l’instauration du traitement par le pomalidomide.

Chez les patients présentant un résultat positif au dépistage du virus de l’hépatite B, une consultation chez un médecin spécialisé dans le traitement de l’hépatite B est recommandée.

La prudence s’impose en cas d’administration de pomalidomide en association avec la dexaméthasone chez des patients préalablement infectés par le VHB, y compris chez les patients présentant une sérologie positive pour les anticorps anti-HBc et négative pour l’antigène AgHBs.

Les patients ayant des antécédents d’infection doivent être étroitement surveillés tout au long du traitement afin de détecter les signes et symptômes d’infection active par le VHB

http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/stor ... 064001.pdf

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: Qu’est-ce que l’hépatite B  MessagePosté le: 29 Avr 2016 - 09:57
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22532
Localisation: Hyères
VHB : LE SCHÉMA VACCINAL RENFORCÉ CHEZ LES PVVIH EST RECOMMANDÉ

Les résultats d’une étude soutenue par l’ANRS (1) ont été publiés, le 11 avril dernier, dans la revue "Jama internal medicine". Ils confirment la supériorité à trois ans par rapport au schéma standard d’une vaccination renforcée contre l’hépatite B chez les personnes vivant avec le VIH (PVVIH). Autrement dit, trois ans après la première injection, la vaccination intramusculaire à doubles doses reste le schéma permettant d’obtenir une meilleure réponse immunitaire protectrice contre l’hépatite B chez les personnes séropositives pour le VIH. C’est ce que démontre l’essai ANRS HB03 VIHVAC-B mené par le Dr Odile Launay (Centre d’investigation clinique Cochin-Pasteur, Inserm). Cet essai a été conduit entre juin 2007 et septembre 2012 au sein de 33 centres cliniques en France. 437 personnes adultes vivant avec le VIH et séronégatives pour le VHB ont été incluses. Les chercheurs ont comparé le schéma vaccinal standard simple dose contre l’hépatite B à un schéma renforcé doubles doses et à un schéma allégé. Les premiers résultats publiés en 2011 montraient que 28 semaines après la première injection, le schéma vaccinal renforcé était celui conférant une meilleure protection contre le l’hépatite B. A 42 mois, ce schéma reste le schéma le plus protecteur. Au sein de ce groupe, une réponse immunitaire protectrice contre l’hépatite B est obtenue chez 71 % des patients. Ce pourcentage est de 41 % au sein du groupe standard et de 44 % pour le groupe allégé, indique le communiqué de l’ANRS.
Pour le Dr Odile Launay, "ces résultats confirment ainsi que, aussi bien sur le court terme que sur le long terme, le schéma vaccinal renforcé est le schéma optimal de vaccination contre l’hépatite B chez les patients infectés par le VIH. Ces résultats permettent de renforcer les recommandations mentionnées dans le rapport d’experts sur la prise en charge des personnes infectées par le virus de l’hépatite B ou de l’hépatite C". Cela ne change, a priori, pas les recommandations d'experts (Morlat), mais les confirme. Voici ce que disent les experts du rapport Morlat sur la vaccination contre l'hépatite B pour les personnes vivant avec le VIH : "S’agissant de l’hépatite B, la vaccination est un élément essentiel de la prévention (…) Les préservatifs sont efficaces, mais insuffisants s’ils ne sont pas utilisés pour toutes les pénétrations y compris les rapports buccogénitaux. Le vaccin contre le VHB est recommandé chez les PVVIH, en vaccinant idéalement lorsque la charge virale VIH est indétectable, et si possible lorsque le nombre de CD4 est supérieur à 200 lymphocytes CD4/mm3. Les schémas renforcés (double dose) sont recommandés. Il convient de s’assurer de l’efficacité de la vaccination par le titrage des anticorps anti-HBs. Un contrôle régulier de ce titre doit être ensuite réalisé (annuel s’il est proche du seuil protecteur). Une injection de rappel pourra être proposée si leur dosage passe sous ce seuil de protection".

(1) Long-term immune response to Hepatitis B virus vaccination regimens in adults with human immunodeficiency virus 1. Secondary analysis of a randomized clinical trial.
Odile Launay 1, 2, MD, PhD, Arielle R. Rosenberg 1, 3, MD, PhD, David Rey 4, MD, Noelle Pouget 5, PhD, Marie-Louise Michel 6, PhD, Jacques Reynes 2, 7, MD, PhD, Didier Neau 8, MD, PhD, Francois Raffi 2, 9, MD, PhD, Lionel Piroth 2, 10, MD, PhD, Fabrice Carrat 5, 11, MD, PhD, forthe ANRS HB03 VIHVAC-B Trial Group. Jama internal medicine 2016.

Pays :
France

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
joy94300
Sujet du message: risque de réactiver l'hépatite B?  MessagePosté le: 06 Mai 2016 - 23:57
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 07 Déc 2014
Messages: 821
Localisation: npai
c'est quoi ça,les amis?
quand on a des anticorps anti hbs ( dans mon cas sans vaccination)on a un souci avec le trt du C?


Avec un coût d’environ 40.000€ par patient infecté par le virus de l’hépatite C, les nouveaux médicaments que sont les antiviraux d’action directe n’en sont pas moins très efficaces. Alors que les anciens traitements (interféron et interféron couplé à la ribavirine) avaient une efficacité de 40 à 80%, ces nouvelles molécules permettent d’obtenir une guérison dans 85 à 100 % des cas.



Environ 350 millions de personnes sont porteuses du virus de l’hépatite B dans le monde et 160 à 170 millions sont infectées par le virus de l’hépatite C. Les chiffres exacts de la co-infection par les virus B et C sont inconnus mais on estime qu’en Europe occidentale et aux Etats-Unis elle est probablement inférieure à 10%.

Mais l’Agence Européenne du Médicament vient de demander une réévaluation de "l’étendue de la réactivation de l’hépatite B chez les patients traités par des AAD contre le virus de l’hépatite C, et de se prononcer sur la nécessité de mesures destinées à optimiser le traitement ".

Plusieurs études récemment publiées viennent en effet de mettre en évidence une possible réactivation du virus de l’hépatite B (HBV) chez des patients co-infectés par le virus de l’hépatite C (HCV) et ayant reçu un traitement à base d’AAD.

Selon le professeur Patrick Marcellin, hépatologue à l’hôpital Beaujon, en banlieue parisienne, ce problème " était connu aussi avec les anciens traitements avec interféron et interféron-ribavirine : à partir du moment où on inhibe le virus de l’hépatite C, (chez les patients co-infectés par les virus B et C) celui de l’hépatite B reprend le dessus". En effet, " dans les cellules du foie (là où les virus des hépatites se développent), il est difficile d’avoir deux virus qui se multiplient en même temps ; il y a toujours un virus qui domine l’autre et c’est généralement le virus C car il se multiplie plus vite que le B. Si on bloque la multiplication du virus C, celle du virus B recommence donc dans les cellules infectées par le B".

Dans les études citées par l’Agence Européenne du Médicament, l’augmentation de la charge virale, c’est-à-dire la quantité de virus présente dans l’organisme, pour le virus B survient après une rapide diminution de celle du virus C suite aux nouveaux traitements. Chez certains patients, cela s’est traduit par une aggravation de l’état du foie et, pour l’un d’entre eux, il a fallu procéder à une greffe hépatique. Selon le Pr Marcellin :" la réactivation peut entrainer une réaction immunitaire contre le virus B, réaction qui va aboutir à l’élimination des cellules hépatiques infectées par le HBV actif ; cela correspond alors à une hépatite aigüe B qui peut être fulminante et nécessiter dans certains cas une transplantation du foie".

Avec les anciens traitements, qui comprenaient de l’interféron, ce phénomène se produisait peu car cette molécule possède un effet inhibiteur empêchant la multiplication du virus de l’hépatite B. Ainsi, "tant que le patient prenait de l’interféron, on inhibait le HBV et le HCV en même temps" souligne le Pr Marcellin. Et le spécialiste de rappeler que, "dans les recommandations formulées par l’European Association for Study of Liver, on recommandait de couvrir le risque en donnant en même temps que le traitement contre le virus C, interféron-ribavirine, un traitement contre le virus B que l’on prolongeait après l‘arrêt du traitement du virus C. Cela permettait d’empêcher que le virus B ne se réactive".

L’EMA a donc demandé à son Comité d’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) de se pencher sur la question en réévaluant la balance bénéfices-risques de l’utilisation des nouveaux traitements actuellement mis sur le marché (Daklinza®, Exviera®, Harvoni®, Olysio®, Sovaldi® et Viekirax®) et de formuler de nouvelles recommandations pour leur utilisation. Les résultats de cette réévaluation sont attendus au plus tard pour le 28 février 2017.




par Stéphany Mocquery Twitter journaliste
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: risque de réactiver l  MessagePosté le: 07 Mai 2016 - 06:26
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22532
Localisation: Hyères
Oui joy

J'avais ouvert ce sujet ici en Mars :


http://www.hepatites.net/index.php?name ... ht=#379005

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
joy94300
Sujet du message: risque de réactiver l  MessagePosté le: 07 Mai 2016 - 17:48
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 07 Déc 2014
Messages: 821
Localisation: npai
quel b----l alors

et tu as eu des nouvelles de Evildead?
il en était à 9 pilules de la fin de son trt quand il a eu les infos sur ce risque...........
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: risque de réactiver l  MessagePosté le: 07 Mai 2016 - 17:58
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22532
Localisation: Hyères
Evil a fini son traitement joy

http://www.hepatites.net/index.php?name ... p;start=40

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
lolanice
Sujet du message: risque de réactiver l  MessagePosté le: 11 Mai 2016 - 10:33
Potô du site


Inscrit le: 13 Fév 2010
Messages: 5758

Ben j'espère qu'Evildead a été super bien suivi et informé P...... !!!! Confused
Mais on parle bien d'une "possible" réactivation, rassurez-moi

_________________
vhc détecté 87/88 / Géno 4/ F2
TTT interferon/riba mai 2009/ mai 2010. Guérie, le 1er fut le bon mais l'after difficile
"Celui qui n'essaie pas ne se trompe qu'une seule fois"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: risque de réactiver l  MessagePosté le: 09 Jn 2016 - 04:07
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22532
Localisation: Hyères
Comment traiter l'hépatite B active ?

https://www.youtube.com/watch?v=M8JRMBT6JP8

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
joy94300
Sujet du message: risque de réactiver l  MessagePosté le: 11 Jn 2016 - 15:39
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 07 Déc 2014
Messages: 821
Localisation: npai
https://youtu.be/dA5z0FQ9_I0?list=PLryc ... ryCq1RqlPf


pour moi,cette vidéo simple répond à nos éventuels questionnements sur hbv/hbc ET RASSURE.....
surtout au sujet de la B,toujours endormie..............
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
joy94300
Sujet du message: risque de réactiver l  MessagePosté le: 01 Jl 2016 - 03:48
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 07 Déc 2014
Messages: 821
Localisation: npai
mes résultats:

antigène HBs: négatif
anticorps anti-HBs : 7 mUl/ml
anticorps anti-HBc totaux: positif

quelqu'un s'y connait Lecture Loupe ??
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message: risque de réactiver l  MessagePosté le: 01 Jl 2016 - 07:39
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22532
Localisation: Hyères
J'ai trouvé ça joy



http://www.soshepatites.org/wp-content/ ... seil-7.pdf

http://www.labtestsonline.fr/tests/Hepa ... html?tab=3

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
roadrunner
Sujet du message:   MessagePosté le: 01 Jl 2016 - 09:39
Hépatant(e) confirmé(e)
Hépatant(e)  confirmé(e)


Inscrit le: 13 Déc 2014
Messages: 265

tu es guéri Joy, mais... il existe des cellules "sanctuaires" où le virus se réfugie et pourrait réapparaître dans des conditions bien particulières! On a le même statut, et je suis sous traitement. Wink

_________________
genotype 1b 1980, plein d' interferon et ou ribavirine, croisière SoDa réussie à 6 mois post ttt!
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 01 Jl 2016 - 10:04
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 22532
Localisation: Hyères


http://us11.campaign-archive1.com/?u=d0 ... a983efe8f7

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
joy94300
Sujet du message:   MessagePosté le: 01 Jl 2016 - 22:38
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 07 Déc 2014
Messages: 821
Localisation: npai
merci................

Road,je te crois Wink

donc tu as vaincu le C,mais ensuite est apparu quoi, la B réveillée,ou un lymphome?

tu vois,ce n'est pas que je ne veux pas prendre de risque,mais je souhaite savoir lequel,
surtout que le trt pour le G3 demeure aléatoire.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,72933006286621 seconds.