Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message: Hépatite C chronique et perturbations thyroidiennes  MessagePosté le: 30 Jn 2016 - 09:04
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 20996
Localisation: Hyères
Les manifestations extra-hépatiques résultent de mécanismes immunologiques comme l'invasion et la réplication virale dans les tissus extra-hépatiques et les organes touchés.

L'implication d'une dysfonction thyroïdienne (qu'il s'agisse d'une hypo ou d'une hyperthyroïdie) chez les patients avec une infection par le virus de l'hépatite C (VHC) avant les traitements par interféron-α (IFN-α), inducteur puissant de l'auto-immunité pouvant également être à l'origine du développement de maladie auto-immune, reste controversée.
Une revue de la littérature a été menée pour collecter les articles publiés jusqu'en août 2015 pour identifier les études observationnelles qui comparaient la prévalence des anticorps antinucléaires et les dysfonctions thyroïdiennes chez des patients avec une infection chronique par le VHC et naïfs d'IFN-α avec des sujets contrôles non infectés par le VHC.
12 études ont été retenues (originaires de France, Espagne, Italie, Chine, Japon, et Brésil) ce qui représente 1 735 patients avec une infection chronique par le VHC et 1 868 sujets non infectés.
Des hypothyroïdies ont été rapportées dans 11 des études et des hyperthyroïdies dans 5 d'entre elles.
La prévalence cumulée des anticorps anti-thyroïde avait tendance à être plus élevée chez les patients infectés par le VIH :
Les prévalences des anticorps sont majorées, chez les patients infectés par le VHC par rapport aux sujets contrôles, d'un facteur :
• 2,4 pour les anticorps anti-thyroglobuline (TGAb)
• 1,96 pour les anticorps anti-thyroïde peroxydase (TPOAb)
• 1,89 pour les anticorps anti-microsome thyroïdien (ATMA)
La prévalence de l'hypothyroïdie est également modifiée selon le statut sérologique pour le VHC. La prévalence cumulée est majorée d'un facteur 3,10 (IC 95 : 2,19-4,40 [I² =0,0 %]) chez les patients infectés par le VHC versus les sujets contrôles (différence statistiquement significative).
Pour l'hyperthyroïdie, il n'y avait pas de différence significative entre les deux groupes.
Foie et thyroïde sont intimement liés : importance du foie sur le métabolisme de la thyroxine et de la tri-iodothyronine et impact de la fonction thyroïdienne sur le fonctionnement hépatique et le métabolisme de la bilirubine.
Cette étude confirme pour la première fois que l'infection chronique par le VHC peut être un facteur de risque indépendant de perturbation thyroïdienne chez des patients naïfs d'interféron-α. Il est donc nécessaire pour les cliniciens de suivre à la fois les anticorps anti-thyroïde et la fonction thyroïdienne au cours de l'infection chronique par le VHC, indépendamment de l'utilisation d'interféron-α.

Shen Y. et al. Thyroid Disturbance in Patients with Chronic Hepatitis C Infection: A Systematic Review and Meta-analysis J Gastrointestin Liver Dis, June 2016 Vol. 25 No 2: 227-234.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 4 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,52510786056519 seconds.