Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 27 Nov 2014 - 05:50
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21915
Localisation: Hyères
...

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.


Dernière édition par fil le 24 Sep 2015 - 10:05; édité 1 fois
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 19 Déc 2014 - 19:59
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21915
Localisation: Hyères
Infos supprimées à la demande de l'éditeur Edimark...

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 19 Déc 2014 - 20:00
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21915
Localisation: Hyères
Infos supprimées à la demande de l'éditeur Edimark...

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 19 Déc 2014 - 20:01
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21915
Localisation: Hyères
Infos supprimées à la demande de l'éditeur Edimark...

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 21 Déc 2014 - 19:43
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21915
Localisation: Hyères


Dans le cadre du projet AFEF Medical Education (AME), l’AFEF a le plaisir de vous présenter un webcast «Best of HCV from AASLD», réalisé lors de l’AASLD 2014, à Boston.



http://www.ic-hep.com/webcasts/aasld2014/deledinghen/

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 18 Jan 2015 - 06:48
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21915
Localisation: Hyères
Une étude révèle que le tiers des cirrhotiques progressent vers l’insuffisance hépatique en moins de cinq ans

Le 12 Décembre 2014

Chez près du tiers des personnes présentant de graves lésions au foie (cirrhose), l’insuffisance hépatique (décompensation) s’est produite en moins de cinq ans, ont rapporté des chercheurs lors de l’assemblée de l’American Association for the Study of Liver Diseases (AASLD) tenue à Boston.

L’étude a porté sur un grand nombre de participants (2 839 personnes) inscrits à la Chronic Hepatitis Cohort Study (CHeCS), une étude sur l’hépatite C qui se poursuit dans quatre états américains. Les chercheurs ont analysé le nombre de cas d’insuffisance hépatique, de cancer du foie et d’autres marqueurs recensés sur une période moyenne de cinq ans et demi.

Les participants étaient majoritairement des hommes blancs âgés de plus de 50 ans. Chez la majorité, une biopsie du foie a révélé une fibrose légère (F0–F1) ou modérée (F2). La cirrhose (fibrose de stade F4) s’est produite chez 364 participants.

Les personnes atteintes de cirrhose étaient cinq fois plus susceptibles de souffrir d’insuffisance hépatique que les personnes présentant des lésions hépatiques modérées (fibrose de stade F2). Les cirrhotiques qui avaient été traités pour l’hépatite C étaient considérablement moins sujets à l’insuffisance hépatique que les personnes non traitées (25 % contre 50 %). Ils étaient également moins susceptibles de présenter un cancer du foie que les personnes jamais traitées (environ 7 % contre 15 %).

« Nous avons constaté une progression importante de l’insuffisance hépatique dans cette étude par observation menée auprès d’une cohorte représentative de la population parmi les patients répondant aux critères de stadification de l’insuffisance hépatique qui entraînent maintenant une recommandation "forte" ou "la plus forte" de traitement », ont conclu les chercheurs. (HIVandHepatitis.com, décembre 2014 )

Le succès du traitement qui mène à la réponse virologique soutenue (RVS) peut ralentir ou arrêter la progression de la maladie du foie et peut permettre un certain degré de récupération. Lorsque la norme de diligence était une thérapie à base d'interféron - qui a duré jusqu'à un an, causé des effets secondaires difficiles, et durcie seulement environ la moitié des patients - traitement a été recommandé que pour les personnes présentant des signes de dommages au foie progressive.

Maintenant que les traitements antiviraux à action directe sans interféron très efficaces et bien tolérés sont disponibles, certains experts ont appelé à un traitement universel. Mais étant donné le coût élevé des médicaments, les lignes directrices actuelles indiquent que les personnes ayant une maladie hépatique avancée devraient être prioritaires, et de nombreux assureurs privés et les systèmes de santé nationaux limitent le traitement aux patients les plus malades.

Anne Moorman des US Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et ses collègues ont examiné la progression de la maladie du foie à la décompensation ou HCC et la mortalité toutes causes confondues chez les patients de l'étude de cohorte hépatite chronique. CHeCS ISAN étude observationnelle continue des patients de plus de 14 000 de l'hépatite C à 4 systèmes de santé intégrés: Système Henry Ford Health à Detroit, Geisinger Health System à Danville, PA, Kaiser Permanente Hawaï à Honolulu, et Kaiser Permanente Northwest à Portland, OR.

Cette analyse a inclus 2839 patients atteints d'hépatite C chronique avec fibrose confirmé par biopsie à l'époque avant antiviraux à action directe. Les participants ont effectué des biopsies du foie au cours de 2001-2012, avant l'apparition des HCC ou de décompensation, et avant le traitement de l'hépatite C.

Une majorité de participants (environ 60%) étaient des hommes, les deux tiers étaient de race blanche, et l'âge médian était un peu plus de 50 ans; plus de 80% dans la cohorte de naissance les plus à risque 1945-1965. Biopsies initiales révélé que 1 204 (42%) avaient une fibrose absente ou légère (Metavir stade F0-F1), 810 (29%) avaient une fibrose modérée (étape F2), 461 (16%) avaient une fibrose avancée (F3 en scène), et 364 avaient une cirrhose (F4 de scène).

Les chercheurs ont analysé le nombre de cas de CHC, décompensation, greffe du foie, et de mort sur une période de suivi moyenne de 5,5 ans. Décompensation a été défini comme la première occurrence de l'hypertension portale, une ascite (accumulation de liquide abdominale), varices oesophagiennes (veines dilatées), l'encéphalopathie hépatique (cerveau de dépréciation), ou une insuffisance hépatique avec le syndrome hépato-rénal.

Résultats :

Parmi les personnes souffrant d'une cirrhose à l'inclusion:

• 29% décompensation expérimenté;

• 11% ont développé HCC;

• 5% ont subi une transplantation du foie;

• 23% sont morts pour une cause quelconque.
Parmi les personnes atteintes de fibrose avancée (F3) au départ:

• 12% décompensation expérimenté;

• 5% ont développé HCC;

• 2% ont subi une transplantation du foie;

• 11% sont morts pour une cause quelconque.
Parmi les personnes atteintes de fibrose modérée (F2) au départ:

• 4% ont connu une décompensation;

• 1% ont développé HCC;

• 1% avaient subi une transplantation du foie;

• 6% sont morts pour une cause quelconque.
En regardant le traitement, 62% des patients atteints de cirrhose, 72% avec une fibrose avancée, et 46% atteints de fibrose modérée n'a jamais été traitée après la biopsie de base.
Parmi le sous-ensemble de patients avec des résultats de traitement connu, 47%, 55% et 75%, respectivement, ont atteint une réponse virologique soutenue.
Parmi les personnes atteintes de cirrhose, le risque de décompensation était significativement plus faible chez les traités par rapport aux patients non traités - environ 25% vs 50% au suivi maximale de sept années; le risque de HCC était également significativement plus faible, d'environ 7% vs 15%.
Parmi les personnes atteintes de fibrose F3 stade, la différence de taux de décompensation entre les patients traités et non traités a également été significative, 10% vs 25% à 7 ans; moins de patients traités élaborés HCC (environ 4% vs 7%), mais la différence ne était pas statistiquement significative.
Il n'y avait pas de différence significative dans décompensation ou HCC taux entre les patients traités et non traités avec la fibrose F2, mais les taux étaient faibles - moins de 4% de décompensation et moins de 2% pour le HCC - dans les deux groupes.
En analyse multivariée, les gens atteints de cirrhose étaient environ cinq fois plus susceptibles de développer une décompensation, et ceux avec une fibrose F3 étaient près de 3 fois plus susceptibles, comparativement à ceux dont la fibrose F2 (hazard ratio ajusté [HR] 4.8 et 2.7).
Taux de plaquettes bas et de la bilirubine élevée au départ ont également été associés à un risque plus élevé de décompensation (RR ajusté 3,9 et 2,4), alors que le traitement de réception est associée à un risque inférieur de 30% (RR ajusté 0,7).

«Nous avons observé la progression de la maladie du foie substantielle dans une cohorte observationnelle basée sur la population chez les patients répondant aux critères de la scène de la maladie du foie qui confèrent désormais« élevé »ou« le plus élevé »recommandation de traitement», a conclu les chercheurs.

Ces résultats montrent que les personnes atteintes de fibrose avancée, en plus de ceux atteints de cirrhose, sont à risque élevé de complications hépatiques que doivent recevoir un traitement. Personnes atteintes de fibrose modérée sont moins à risque, mais toujours 4 dans 100 peuvent évoluer à la décompensation sans traitement.

Référence :

AC Moorman, F Xu, X Tong, et al. La mortalité et la progression vers la cirrhose décompensée chez les patients atteints d'hépatite chronique C avec biopsie du foie a confirmé la fibrose dans l'étude de cohorte chronique de l'hépatite (CHeCS). Association américaine pour l'étude des maladies du foie (AASLD) Foie Réunion. Boston, Novembre 7-12 2014. Résumé 174.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 07 Avr 2015 - 10:00
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21915
Localisation: Hyères
Lédipasvir + sofosbuvir avec ou sans ribavirine dans les cas de cirrhose compensée


Des chercheurs ont réuni et analysé les données de plusieurs études où l’on avait utilisé la combinaison lédipasvir + sofosbuvir avec ou sans ribavirine. Le fait de regrouper les données de plusieurs études permet aux chercheurs de reconnaître les tendances globales qui risquent de passer inaperçues lors des études de plus faible envergure.
Les études regroupées avaient porté sur les régimes et le nombre de participants suivants :

lédipasvir + sofosbuvir pendant 12 semaines : 118 participants
• lédipasvir + sofosbuvir + ribavirine pendant 12 semaines : 204 participants
• lédipasvir + sofosbuvir pendant 24 semaines : 133 participants
• lédipasvir + sofosbuvir + ribavirine pendant 24 semaines : 58 participants

Tous les 513 participants avaient le génotype 1 du VHC et éprouvaient des symptômes de la cirrhose.
Les données provenaient des études suivantes :
• Lonestar
• Electron-1
• Electron-2
• étude de phase III menée au Japon
• ION-1
• ION-2
• Sirius
Les participants aux études regroupées avaient le profil suivant en ce qui concerne le traitement du VHC :
aucun traitement antérieur : 161 personnes
• traitement antérieur inefficace : 352 personnes

Parmi les participants déjà traités, 68 % avaient été exposés au bocéprévir ou au télaprévir lors de leur traitement antérieur.
Le profil moyen des participants était le suivant lors de leur admission aux différentes études évaluées :
• 67 % d’hommes et 33 % de femmes
• âge : 58 ans
• souches du VHC : 60 % avaient le génotype 1a et 40 % avaient le génotype 1b
• charge virale en VHC : 6,4 log
Près de 50 % des participants avaient subi une biopsie afin de faire évaluer l’état de santé de leur foie.

Résultats globaux

Un total de 513 participants ont été traités par la combinaison lédipasvir + sofosbuvir, dans certains cas avec l’ajout de la ribavirine, comme suit :
• lédipasvir + sofosbuvir avec ou sans ribavirine pendant 12 semaines (322 participants) : 95 % ont obtenu une RVS12
• lédipasvir + sofosbuvir avec ou sans ribavirine pendant 24 semaines (191 participants) : 98 % ont obtenu une RVS12

Résultats globaux et des sous-groupes
Les participants ont obtenu une RVS12 dans les proportions suivantes :
Dans l’ensemble
aucun traitement antérieur : 98 % ont obtenu une RVS12
• traitement antérieur : 95 % ont obtenu une RVS12
Voici la répartition des résultats selon la durée du traitement :
Aucun traitement antérieur
traitement de 12 semaines : 97 % ont obtenu une RVS12
• traitement de 24 semaines : 99 % ont obtenu une RVS12
Traitement antérieur
traitement de 12 semaines : 94 % ont obtenu une RVS12
• traitement de 24 semaines : 98 % ont obtenu une RVS12

Voici les résultats selon la composition des régimes :
Aucun traitement antérieur
• lédipasvir + sofosbuvir : 96 % ont obtenu une RVS12
• lédipasvir + sofosbuvir + ribavirine : 99 % ont obtenu une RVS12
Traitement antérieur
• lédipasvir + sofosbuvir : 95 % ont obtenu une RVS12
• lédipasvir + sofosbuvir + ribavirine : 96 % ont obtenu une RVS12

Voici les résultats selon la durée du traitement et la composition des régimes :
Aucun traitement antérieur
lédipasvir + sofosbuvir pendant 12 semaines : 96 % ont obtenu une RVS12
• lédipasvir + sofosbuvir + ribavirine pendant 12 semaines : 98 % ont obtenu une RVS12
• lédipasvir + sofosbuvir pendant 24 semaines : 97 % ont obtenu une RVS12
• lédipasvir + sofosbuvir + ribavirine pendant 24 semaines : 100 % ont obtenu une RVS12
Traitement antérieur
lédipasvir + sofosbuvir pendant 12 semaines : 90 % ont obtenu une RVS12
• lédipasvir + sofosbuvir + ribavirine pendant 12 semaines : 96 % ont obtenu une RVS12
• lédipasvir + sofosbuvir pendant 24 semaines : 98 % ont obtenu une RVS12
• lédipasvir + sofosbuvir + ribavirine pendant 24 semaines : 100 % ont obtenu une RVS12

Voici les résultats selon le génotype :
Aucun traitement antérieur
génotype 1a : 98 % ont obtenu une RVS12
• génotype 1b : 97 % ont obtenu une RVS12
Traitement antérieur
génotype 1a : 95 % ont obtenu une RVS12
• génotype 1b : 96 % ont obtenu une RVS12

Voici les résultats selon l’âge :
Aucun traitement antérieur
moins de 65 ans : 98 % ont obtenu une RVS12
• 65 ans ou plus : 94 % ont obtenu une RVS12
Traitement antérieur
moins de 65 ans : 95 % ont obtenu une RVS12
• 65 ans ou plus : 98 % ont obtenu une RVS12

Résultats : taux de plaquettes


Les plaquettes sont de petits globules rouges. Elles facilitent la coagulation du sang et aident à combattre les infections. Un taux de plaquettes normal se situe à au moins 150 plaquettes/μl ou 150 000 plaquettes/microlitre en langage technique. Au quotidien, les médecins et infirmiers prennent un raccourci et disent simplement « 150 ». Chez les personnes atteintes de l’infection au VHC, un faible taux de plaquettes laisse soupçonner la présence de lésions hépatiques graves.
Aux fins de leur analyse des données regroupées, les chercheurs ont séparé les résultats en fonction des antécédents de traitement et des taux de plaquettes. Les participants ont obtenu une RVS12 dans les proportions suivantes :
Aucun traitement antérieur
moins de 75 plaquettes : 90 % ont obtenu une RVS12
• entre 75 et 99 plaquettes : 100 % ont obtenu une RVS12
• entre 100 et 124 plaquettes : 98 % ont obtenu une RVS12
• taux de plaquettes de 125 ou plus : 98 % ont obtenu une RVS12
Traitement antérieur
moins de 75 plaquettes : 82 % ont obtenu une RVS12
• entre 75 et 99 plaquettes : 98 % ont obtenu une RVS12
• entre 100 et 124 plaquettes : 93 % ont obtenu une RVS12
• taux de plaquettes de 125 ou plus : 98 % ont obtenu une RVS12

Amélioration des résultats de laboratoire

En général, on a constaté des améliorations légères mais statistiquement significatives des taux des substances suivantes dans le sang des participants qui ont obtenu une RVS12 :
• protéine (albumine)
• enzyme hépatique ALT
• produit de déchets bilirubine
• plaquettes

Innocuité et tolérance

Les participants ont éprouvé des effets secondaires liés au traitement dans les proportions suivantes :
• lédipasvir + sofosbuvir : 47 %
• lédipasvir + sofosbuvir + ribavirine : 75 %
Une personne qui recevait la combinaison lédipasvir + sofosbuvir + ribavirine est morte. Une personne qui recevait la combinaison lédipasvir + sofosbuvir a quitté prématurément son étude.
On a constaté de graves anomalies de laboratoire chez les proportions de participants suivantes :
• lédipasvir + sofosbuvir : 16 %
• lédipasvir + sofosbuvir + ribavirine : 13 %

Voici les anomalies de laboratoire spécifiques en question :
Taux inférieur à la normale d’hémoglobine
édipasvir + sofosbuvir : moins de 1 %
• lédipasvir + sofosbuvir + ribavirine : 10 %

Points clés

Dans l’ensemble, 96 % des 513 participants présentant des symptômes de la cirrhose ont obtenu une RVS12.
Les taux de RVS12 étaient relativement élevés parmi les sous-groupes.
Chez les participants qui avaient déjà été exposés au traitement, un traitement de 12 semaines par la combinaison lédipasvir + sofosbuvir a donné lieu à un taux de RVS12 de 90 %. Le fait d’ajouter la ribavirine à ce régime ou de doubler la durée du traitement pour la porter à 24 semaines a donné lieu à un taux de RVS12 d’au moins 96 %.
L’utilisation de la ribavirine a été associée à davantage d’effets secondaires et a eu un impact sur le taux d’hémoglobine.

RÉFÉRENCE :

Bourlière M, Sulkowski MS, Omata M, et al. An integrated safety and efficacy analysis of more than 500 patients with compensated cirrhosis treated with ledipasvir/sofosbuvir with or without ribavirin. In: Program and abstracts of The Liver Meeting, 7-11 November 2014. Abstract 82.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 07 Avr 2015 - 10:08
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21915
Localisation: Hyères
Lédipasvir + sofosbuvir avec ou sans ribavirine chez les greffés du foie

Les chercheurs ont recruté 233 participants porteurs du génotype 1 ou 4 du VHC qui avaient tous subi une greffe de foie. L’équipe a réparti les participants au hasard pour recevoir l’un des régimes suivants :
• régime de 12 semaines fondé sur la combinaison lédipasvir + sofosbuvir + ribavirine : 112 participants
• régime de 24 semaines fondé sur la combinaison lédipasvir + sofosbuvir : 111 participants

Pour les participants atteints de graves lésions hépatiques dont les chances de survie étaient faibles selon leur médecin, on a prescrit une dose initiale de ribavirine de 600 mg/jour, puis on l’a augmentée graduellement par la suite. Tous les autres participants ont reçu la ribavirine selon la posologie standard.

Avant l’étude, les chercheurs ont réparti les participants dans les sous-groupes suivants en fonction de la gravité de leurs lésions hépatiques et de leur espérance de vie :
• score de Child-Pugh A
• score de Child-Pugh B
• score de Child-Pugh C
Les participants avaient le profil moyen suivant au moment de s’inscrire à l’étude :
• 80 % d’hommes et 20 % de femmes
• âge : 60 ans
• souche du VHC : la plus courante était le génotype 1a car il était présent chez 70 % des participants
• charge virale en VHC : 6,6 log
• la plupart des participants avaient reçu une greffe de foie plusieurs années auparavant

Résultats

Les taux de guérison de l’infection au VHC étaient comparables, que les participants aient suivi un régime de 12 ou de 24 semaines.

Parmi les participants présentant des lésions hépatiques minimes ou modérées, les taux de guérison étaient les suivants :
• régime de 12 semaines : 97 % ont obtenu une RVS12
• régime de 24 semaines : 98 % ont obtenu une RVS12

Parmi les participants atteints de lésions hépatiques plus graves (cirrhose), les taux de guérison variaient comme suit selon le score de Child-Pugh :
Score de Child-Pugh A
régime de 12 semaines : 96 % (53 participants sur 55) ont obtenu une RVS12
• régime de 24 semaines : 98 % (55 participants sur 56) ont obtenu une RVS12
Score de Child-Pugh B
• régime de 12 semaines : 85 % (22 participants sur 26) ont obtenu une RVS12
• régime de 24 semaines : 83 % (15 participants sur 1huit) ont obtenu une RVS12
Score de Child-Pugh C
• régime de 12 semaines : 60 % (trois participants sur cinq) ont obtenu une RVS12
• régime de 24 semaines : 83 % (deux participants sur trois) ont obtenu une RVS12

Innocuité et tolérance

Presque tous les participants ont signalé des effets indésirables, terme qui englobe à la fois les effets secondaires causés par le traitement et les complications qui surviennent pour d’autres raisons, comme la maladie en question.

Les participants n’ayant pas de lésion hépatique ou que des lésions hépatiques légères à modérées suivaient les régimes dans les proportions suivantes :
• régime de 12 semaines : 27 %
• régime de 24 semaines : 25 %
Des effets indésirables graves et très graves se sont produits dans les proportions suivantes :
Score de Child-Pugh A
régime de 12 semaines : 15 %
• régime de 24 semaines : 28 %
Score de Child-Pugh B
régime de 12 semaines : 23 %
• régime de 24 semaines : 35 %
Score de Child-Pugh C
régime de 12 semaines : une personne
• régime de 24 semaines : une personne

Quatre décès ont eu lieu pendant l’étude. Tous les participants décédés avaient reçu un score de Child-Pugh A ou B. Les causes de décès étaient les suivantes :
• LMP (leucoencéphalopathie multifocale progressive), une complication rare causée par le virus JC. La LMP peut se produire chez les personnes ayant un système immunitaire affaibli, telles que les personnes atteintes du sida ou celles recevant des immunosuppresseurs à la suite d’une greffe d’organe ou encore d’autres médicaments ayant pour effet d’affaiblir le système immunitaire.
• complications se produisant à cause du gonflement des vaisseaux sanguins de la poitrine
• hémorragies internes
• complications de la cirrhose

Points clés

Dans l’ensemble, chez les personnes ayant l’infection au VHC à la suite d’une greffe de foie, un régime à base de lédipasvir + sofosbuvir de 12 ou de 24 semaines a donné lieu à des taux de guérison relativement élevés.

RÉFÉRENCE :

Reddy RK, Everson GT, Flamm SL, et al al. Ledipasvir/sofosbuvir with ribavirin for the treatment of HCV in patients with post-transplant recurrence: Preliminary results of prospective, multicenter study. In: Program and abstracts of The Liver Meeting, 7-11 November 2014. Abstract 8.

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 18 Mai 2015 - 08:10
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21915
Localisation: Hyères


http://aws1.medipix.com/viraledarchives ... as_outro=0

_________________
VIH , diabètique DID
Plusieurs tts dans les dents, entretien ou non, je compte plus, (5 ou 6)
Génotype 1A (Bocéprévien) , traitement terminé début Mai 2013 , RVS12 , 5 ans post-tt OK.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,76334619522095 seconds.