Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
pat-leon
19 Sujet du message: Rapport Experts #Hepatites : Quoi de 9 ? Partie 1  MessagePosté le: 28 Mai 2014 - 23:45
Potô du site


Inscrit le: 31 Mai 2005
Messages: 6886
Localisation: Paris


Hepatites : Quoi de neuf dans le Rapport Experts ?

Préalable :


Cette publication se veut être avant tout une information des 3 axes stratégiques du Rapport Experts Hépatites :
• Prévenir et Dépister les Hépatites B et C
• Réduire les inégalités sociales et d’accès aux soins
• Construire un parcours de soins

Chaque axe fera l'objet d'une publication & d'une lecture critique.

Le rapport Experts ne comporte pas moins de 180 recommandations.

Comme l'on pouvait le constater aux 2nde Conférences Parlementaires, nous sommes à un tournant décisif pour l'Hépatite C mais la mise en oeuvre de ces Recommandations s'avère difficile.
Reste à se mobiliser pour favoriser celles qui nous paraissent prioritaires, les plus pressantes...Wink

PARTIE 1 : Prévenir et Dépister les Hépatites B et C

Synthèse des Recommandations

Epidémiologie des Hépatites B et C

Comme nous le faisions remarquer à la Journée nationale des Hépatites ce 19 mai, l'épidémiologie des Hépatites n'a pas été actualisée depuis une décennie. Et ce, malgré 3 Plans Hépatites & un Comité de suivi & de Prospectives.
Il est peu satisfaisant que les Experts du Rapport Experts aient formalisées leur Recommandations avec pour seules données, des études d'épidémiologie de 2001 & de 2004.
Voilà une insuffisance qui entache quelque peu ce Rapport en terme de crédibilité & de fiabilité...

L'impact de nos arguments fut suffisamment fort pour que Jean-François Delfraissy (ANRS) ait repris à son compte cette attente légitime & affirmé que les données d'épidémiologie devaient absolument être actualisées...

Quels sont cependant les chiffres clés ?


• Mortalité : Comme on peut le constater, les données sur la mortalité datent de 2001 et ne reposent que sur une estimation.
Prévalence dans la population générale : Ces dernières datent de 2004 et ne concernent que la France Métropolitaine...
• Les perdus de vue : Prévalence Régionale en population générale pour la France Métropolitaine & naturellement pour l'Outre-Mer



L'épidémiologie de l'#HepatiteB :

Plus de 280 000 personnes ont une Hépatite B chronique.

• Prévalence plus élevée chez les Hommes de 30/39ans & 50/59ans, les populations originaires de l'Afrique Sub Saharienne,
• Populations les plus exposées : Usagers de drogue injecteurs (1,9%), les HSH (1,37%)
• Méconnue : Les détenus



Incidence des Infections VHB


• L’incidence de l’hépatite B aiguë en population générale a fortement diminué depuis le début des années 1990 et est aujourd’hui faible.
• Incidence estimée de nouvelle infection (2010): 2300/an
• L’exposition sexuelle constitue le principal facteur connu de contamination par le VHB en France.


L'épidémiologie de l'#HepatiteC :

Prévalence des Infections VHC en France :


• Population générale: Prévalence (2004) ≈ 232.000 infections chroniques
• Elle varie avec l'âge, l'endémicité du pays de naissance
• Chez les Donneurs de sang: prévalence ARN VHC + (2012): 0,03% (en↓)
• Populations exposées : UDIV*: 44% (2011), détenus: 4,8% (2010), HSH: 1% (Paris, 2009) *UDVI (Usagers de Drogues par Voie Intraveineuse)




Incidence des Infections VHC


• Risque transfusionnel minime: 1 tous les 3-4 ans
• Transmission périnatale: <5%
• Contamination professionnelle (rapportée): 0 à 5/an
• Transmission sexuelle rare (sauf chez HSH, en particulier VIH+)
• L’incidence de l’hépatite C reste élevée chez les usagers de drogues (9/100 personnes-années)
• L’incidence est probablement faible en population générale (absence de données récentes).

Epidémiologie : Quelles sont les Recommandations ?

• Réactualiser tous les 10 ans les données épidémiologiques sur le VHB, le VHC et le VHD, obtenues en population générale en prévoyant un plan de sondage qui permette d’estimer les paramètres épidémiologiques à un niveau national, mais également régional
.• Acquérir des données épidémiologiques sur les hépatites chroniques B, C et D dans les DROM-COM
.• Produire des estimations épidémiologiques régulières pour les groupes de populations à risque : personnes originaires de pays à forte endémicité, usagers de drogues, personnes détenues, HSH

Dépistage :

Les recommandations de dépistage


Nous avons déjà souligné l'effet du Réverbère allumé ou l'on recherche dans les mêmes structures, les même populations, malgré le constat d'un dépistage mal ciblé relevé par le BEH qui ne correspond plus à la réalité d'aujourd'hui.

Rappelons que pour près de 30% des personnes dépistées positifs, l'on ne connait pas les causes de contaminations...

Le dépistage générationnel par tranche d'âge appliqué par les USA & le Canada n'a pas été retenu par les Experts, parce qu'inadapté à la situation Française.

Un dépistage généralisé ne serait pas non plus "Coût-Efficace".


Infection par le VHC :
– En France ces recommandations datent de 2001 avec un dépistage ciblé sur des facteurs de risque.
– En Amérique du Nord (2012): dépistage systématique d’une génération (1945-65 [USA], 1945-75 [Canada])

Infection par le VHB :
- Il est recommandé de réaliser un dépistage orienté, c’est-à-dire chez les personnes exposées au risque de contact avec le virus.

Une proportion élevée des personnes infectées par le VHB ou le VHC ignore son statut vis-à-vis de ces virus.

Dépistage Hépatite B :


• Plus de 150 000 personnes ignorent leur séropositivité VHB
• La méconnaissance de son statut sérologique est beaucoup plus importante chez les Hommes quelque soit la tranche d'âge (18/39ans, 40/59ans, 60/80ans)



Dépistage Hépatite C :


• A l'inverse ce sont les Femmes qui méconnaissent leur statut sérologique VHC




Un paradoxe singulier, pluriel :

On pourrait s'interroger sur ce paradoxe.
• Pour l'hépatite B, les femmes connaissent beaucoup mieux leur séropositivité.
Rappelons que :
• le dépistage du VHB est obligatoire pour toute grossesse
• l'hépatite B touche des populations différentes que le VHC et procède d'une vigilance & d'un dépistage plus systématique pour l'entourage des personnes séropositives

VHC chez les Usagers de Drogue

Le partage de matériels permettant la consommation de drogues est à l’origine de la majorité des nouvelles contaminations par le VHC dans cette dernière décennie
.
Les contaminations par le VHC se produisent le plus souvent au tout début du parcours d’injection (risque particulièrement élevé chez les personnes en situation de précarité, placées sous main de justice, les jeunes, les femmes
et les migrants.

Recommandations:

• Réorienter la politique générale de lutte contre les drogues en donnant la priorité aux actions de santé publique
• Déployer sur le terrain les stratégies de réduction des risques
• Proposer une offre de soins globale, associée à des mesures de réduction des risques liés à l’injection et coordonnée dans un même lieu fréquenté par les usagers de drogues (CSAPA)

Outils et Acteurs du Dépistage :


Outils de dépistage actuels: tests sériques ELISA :

• VHC: remboursé 100% (VIH)
• VHB: seuls 2 des 3 marqueurs (AgHBs, anti-HBs, anti-HBc) remboursés à 65%
Remboursement :
Soulignons que le remboursement du test VHB n'est remboursé à 100% alors que les origines de contamination sont les même que le VIH et concerne très souvent des populations migrantes & précaires...


Dépistage[/color][/b]

Les recommandations de dépistage


Nous avons déjà souligné l'effet du Réverbère allumé ou l'on recherche dans les mêmes structures, les même populations, malgré le constat d'un dépistage mal ciblé relevé par le BEH qui ne correspond plus à la réalité d'aujourd'hui.

Rappelons que pour près de 30% des personnes dépistées positifs, l'on ne connait pas les causes de contaminations...

Le dépistage générationnel par tranche d'âge appliqué par les USA & le Canada n'a pas été retenu par les Experts, parce qu'inadapté à la situation Française.

Un dépistage généralisé ne serait pas non plus "Coût-Efficace".


Infection par le VHC :
– En France ces recommandations datent de 2001 avec un dépistage ciblé sur des facteurs de risque.
– En Amérique du Nord (2012): dépistage systématique d’une génération (1945-65 [USA], 1945-75 [Canada])

Infection par le VHB :
- Il est recommandé de réaliser un dépistage orienté, c’est-à-dire chez les personnes exposées au risque de contact avec le virus.

Une proportion élevée des personnes infectées par le VHB ou le VHC ignore son statut vis-à-vis de ces virus.

Dépistage Hépatite B :


• Plus de 150 000 personnes ignorent leur séropositivité VHB
• La méconnaissance de son statut sérologique est beaucoup plus importante chez les Hommes quelque soit la tranche d'âge (18/39ans, 40/59ans, 60/80ans)



Dépistage Hépatite C :


• A l'inverse ce sont les Femmes qui méconnaissent leur statut sérologique VHC




Un paradoxe singulier, pluriel :

On pourrait s'interroger sur ce paradoxe.
• Pour l'hépatite B, les femmes connaissent beaucoup mieux leur séropositivité.
Rappelons que :
• le dépistage du VHB est obligatoire pour toute grossesse
• l'hépatite B touche des populations différentes que le VHC et procède d'une vigilance & d'un dépistage plus systématique pour l'entourage des personnes séropositives

VHC chez les Usagers de Drogue

Le partage de matériels permettant la consommation de drogues est à l’origine de la majorité des nouvelles contaminations par le VHC dans cette dernière décennie
.
Les contaminations par le VHC se produisent le plus souvent au tout début du parcours d’injection (risque particulièrement élevé chez les personnes en situation de précarité, placées sous main de justice, les jeunes, les femmes
et les migrants.

Recommandations:

• Réorienter la politique générale de lutte contre les drogues en donnant la priorité aux actions de santé publique
• Déployer sur le terrain les stratégies de réduction des risques
• Proposer une offre de soins globale, associée à des mesures de réduction des risques liés à l’injection et coordonnée dans un même lieu fréquenté par les usagers de drogues (CSAPA)

Outils et Acteurs du Dépistage :


Outils de dépistage actuels: tests sériques ELISA :

• VHC: remboursé 100% (VIH)
• VHB: seuls 2 des 3 marqueurs (AgHBs, anti-HBs, anti-HBc) remboursés à 65%
Remboursement :
Soulignons que le remboursement du test VHB n'est remboursé à 100% alors que les origines de contamination sont les même que le VIH et concerne très souvent des populations migrantes & précaires...

Tests rapides d’orientation diagnostique (TROD):
• Sang capillaire ou liquide craviculaire
• Faciles à réaliser, rapides, utilisables hors des structures de soins habituelles mais sensibilité plus faible
• Recommandations HAS: validation pour le VHC
Nous attendons maintenant l'arrêté du Ministère de la Santé & le Budget qui leur sera consacré

Acteurs actuels: médecins généralistes, CDAG, CSAPA, CIDDIST (acteurs médicaux et non-médicaux):amélioration possible

Recommandations Dépistage (1)


Les axes de dépistage sont élargis sans pour autant prendre réellement en compte la disparité des cibles possibles...
Les Femmes ne sont pas intégrées alors que pour le VHC, elles restent encore nombreuses à ignorer leur séropositivité
La recherche simultanée des 3 virus est une bonne démarche
L'information du Grand Public n'a jamais été réellement assurée et ce n'est pas avec une réduction de 14% du budget de la Prévention de Santé que l'on peut compter une amélioration
Quant aux médecins généralistes une campagne d'information reste à construire


• Poursuivre une stratégie de dépistage ciblé des hépatites B et C en fonction des facteurs de risque de contamination comme cela est actuellement recommandé, en informant mieux le public et les médecins (en particulier généralistes) sur ces facteurs (contrat d’objectifs et de moyens, objectif de santé publique).
• Elargir les stratégies de dépistage aux hommes de 18 à 60 ans jamais testés auparavant, en réalisant des évaluations médico-économiques.
• Associer la recherche des 3 virus VHB, VHC, VIH

• Introduire le dépistage du VHB, incluant les trois marqueurs
recommandés par la HAS dans la nomenclature des actes de
biologie médicale avec un remboursement à 100 %, comme
cela a été fait pour le VHC
et le VIH
• Faire que les TROD développés pour le VHB et le VHC favorisent le dépistage des populations qui ne fréquentent pas les structures médicales classiques.
• Conseiller les personnes dépistés dont les tests sont négatifs en les informant des possibilités de contamination en cas de
poursuite des conduites à risque.

Dépistage Femmes enceintes : Trnasmission Mère-Enfant :






Vaccination contre l'Hépatite B :


Si l'on a fait de grands progrès quant à la vaccination des nourrissons, reste à rattraper la vaccination auprès des générations sacrifiées





Recommandations sur la vaccination contre l'hépatite B

Les Recommandations sur la vaccination contre l'hépatite B devrait permettre d'accomplir de réels progrès si elles sont appliquées.
Notons la difficulté d'obtenir l'acceptation de la vaccination auprès des Usagers de Drogues, très souvent éloignés du prend soin & de leur santé.
Une première expérience pilote a été conduite en Grande Bretagne : elle consiste à rémunérer les Usagers acceptant la vaccination. Cette rémunération de l'ordre de 30£ leur accordée s'ils ont procédé aux 3 vaccinations aux dates planifiées avec eux.
Certaines structures de soins en France sont attentive aux résultats de cette initiative



Synthèse des Recommandations : Prévenir & Dépister l' Hépatite B & C


Espérons que la réactualisation régulière des données épidémiologiques ne soit pas seulement un souhait.
Rappelons seulement qu'après 3 Plans Hépatites (1999-2012) & leur Comité de suivi et de Prospectives, les Experts du Rapport ont du se contenter de celles approximatives & incomplètes de 2001 & 2004.
L'actualisation du Rapport Experts prévu dans 2 ans devrait être l'objectif.




Ensemble des Recommandations Prévenir & Dépister l' Hépatite B & C

http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Sessio ... es2014.pdf

_________________
Post-transplanté 5 ans. "La vie à Mort !"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
pat-leon
Sujet du message: Rapport Experts #Hepatites : Quoi de 9 ? Partie 1  MessagePosté le: 29 Jn 2014 - 12:33
Potô du site


Inscrit le: 31 Mai 2005
Messages: 6886
Localisation: Paris
Pour vos commentaires, suggestions & questions... Wink
http://www.hepatites.net/index.php?name ... 650#356650

_________________
Post-transplanté 5 ans. "La vie à Mort !"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 1,0593671798706 seconds.