Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
pat-leon
21 Sujet du message: Stylo Injecteur ViraferonPeg : Vidéo de démonstration  MessagePosté le: 24 Jl 2012 - 16:55
Potô du site


Inscrit le: 31 Mai 2005
Messages: 6886
Localisation: Paris
Stylo Injecteur ViraferonPeg : La video de démonstration
Les associations se substituent à l’Agence Nationale de sécurité du médicament 23 juillet 2012

Depuis plusieurs mois, des associations alertent sur le disfonctionnement du stylo injecteur ViraferonPeg des laboratoires M.S.D. Des personnes en traitement contre le virus de l’hépatite C peuvent, sans s’en rendre compte, ne pas s’injecter la dose efficace.

Ce type d’incidents entraine un risque majeur d’échec thérapeutique. Il est urgent que les praticiens et les personnels soignants soient informés de ce problème et que les personnes apprennent à utiliser ce stylo injecteur dont la manipulation est particulièrement complexe.

L’ANSM (ex-AFSSAPS) se montre peu réactive pour développer une communication adaptée à destination des professionnels et des malades. Le TRT-5 montre l’exemple d’une communication de crise par le biais d’une vidéo, dite d’apprentissage « Stylo injecteur ViraferonPeg® : mode d’emploi ».

Après deux scandales sanitaires, les autorités de tutelle en charge de la pharmacovigilance n’ont toujours pas de plan de communication établi. L’improvisation persiste.

La vidéo :
http://www.trt-5.org/article373.html

_________________
Post-transplanté 5 ans. "La vie à Mort !"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
jac
Sujet du message: Stylo Injecteur ViraferonPeg : Vidéo de démonstration  MessagePosté le: 25 Jl 2012 - 15:48
Potô du site


Inscrit le: 25 Avr 2006
Messages: 3852
Localisation: le sud
Citation:

Après deux scandales sanitaires, les autorités de tutelle en charge de la pharmacovigilance n’ont toujours pas de plan de communication établi. L’improvisation persiste.



sans être parano il y a de quoi se poser des questions..

Lors de mon second ttt on avait commencé avec les stylos et même en regardant le mode d'emploi ce n'est pas si facile que ça en a l'air, l' infirmière en avait bousillé 2 qui ne fonctionnaient pas bien.. De plus je trouvais que ça faisait plus mal que la bonne vieillle seringue..Mon hépato m'avait remis sous pegasys rapidement..

_________________
géno 1b.. f2/f3 3ème ttt 72 s.. négative tout court
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
benji
Sujet du message:   MessagePosté le: 25 Jl 2012 - 20:08
Potô du site


Inscrit le: 16 Jn 2005
Messages: 2658

oui je ne garde pas de bons souvenirs du stylo...

je pensais qu'en 6 ou 7 ans ...l'affaire c'était améliorée..

à l'époque il y avait une molette pour régler la dose à injecter, celle-ci se bloquait souvent, deplus je n'était jamais sûr d'avoir bien injecté le produit....enfin c'était un vrai bazarre Wink

je suis vite retourné à la bonne vieille seringue préremplie
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
fil
Sujet du message:   MessagePosté le: 14 Sep 2012 - 16:01
Potô du site


Inscrit le: 23 Jl 2005
Messages: 21691
Localisation: Hyères
Polémique sur le stylo Merck contre l’hépatite C : des médecins calment le jeu

Après les révélations du quotidien « Libération » sur le stylo injecteur de l’anti-VHC ViraferonPeg, distribué par le laboratoire MSD France (filiale française de l’Américain Merck), les médecins calment le jeu.

Après les affaires du Mediator et des prothèses mammaires PIP, le stylo Merck serait-il à l’origine du prochain scandale mettant en cause la pharmacovigilance ? Le quotidien « Libération » dévoile dans son édition du 8 février les doutes qui planent sur l’efficacité de l’interféron de MSD et dénonce « un an d’alerte, autant d’inactions ».

L’histoire commence début 2011, lorsque le Pr Albert Tran, chef du service d’hépato-gastroentérologie de l’hôpital de l’Archet de Nice réalise en interne une évaluation de pratiques professionnelles. Il observe, comme il l’explique dans « Libération », « que le pourcentage de réponses virologiques soutenues chez les patients traités avec le ViraferonPeg (est) inférieur à celui des patients soignés avec le Pegasys (l’interféron du laboratoire Roche) ». L’évaluation aurait révélé un taux de guérison de 62 % chez les patients traités au Pegasys contre 25 % chez les malades sous ViraferonPeg. Les 2 molécules étant quasi équivalentes, le Pr Tran concentre ses interrogations sur le canal permettant de les injecter. Le ViraferonPeg est contenu dans un stylo, le Pegasys dans une seringue. « J’ai regardé ce stylo de plus près ... J’ai constaté qu’en effectuant certaines manœuvres, il peut se bloquer. Il peut également ne pas injecter la dose, sans que l’infirmière ou le patient s’en rendent compte », continue le chef de service.

Albert Tran alerte donc le laboratoire MSD le 3 février 2011. « Libération » affirme, sur la base d’un enregistrement que le journal s’est procuré, que les cadres prennent l’affaire au sérieux. Lors d’une réunion au siège de Schering-Plough à Courbevoie (avant la fusion effective en France avec MSD), la directrice des affaires réglementaires se dit « très inquiète » et insiste, auprès du responsable des affaires médicales hépatites pour prévenir le siège américain de Merck, l’usine de fabrication Heist ainsi que les autorités sanitaires. « Je pense qu’il s’agit d’un problème qualité », poursuit-elle. Elle a d’autant moins d’hésitations à le dire, que dès 2006, les autorités savent que le stylo se bloque. Un numéro vert est même mis à disposition des usagers qui peuvent l’échanger en pharmacie.

Le 24 mai, les envoyés de Merck rencontrent pour la 2e fois, le Pr Albert Tran à Nice qui leur démontre que le stylo peut « ne pas délivrer la dose, sans que le patient ou l’infirmière s’en rende compte ». L’unique solution pour lui serait d’avoir un nouveau prototype.

Dans un mail adressé au journaliste de Libération, Merck (injoignable mercredi) affirme avoir « rapporté aux autorités compétentes » les informations. En France, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) indique que c’est l’Agence européenne qui aurait dû être informée car le médicament est sous procédure centralisée. L’Agence européenne ne semble pas avoir reçu de signalements.

Éducation thérapeutique

Encore un scandale qui doit affoler les patients ? Les médecins calment le jeu. Un spécialiste en gastro-hépathologie d’un grand CHU nous affirme qu’il utilise les 2 interférons. « Les grandes études américaines montrent qu’il n’y a pas de différences, et je n’ai eu aucun retour de la part de mes patients. » Le Pr Jean-Pierre Zarski, chef du service au CHU de Grenoble, confie au « Quotidien » s’être penché, à la demande de son collègue le Pr Albert Tran, sur les résultats de ses propres patients, soit une cohorte de 200 à 250 malades. « Nous n’avons pas constaté de différences entre les traitements par seringue ou par stylo », explique-t-il. Quant à savoir si l’injection incomplète du traitement signe une perte de chance pour le patient, les deux professeurs sont formels : « entre 1 mg/kg et 1,5 mg/kg, il n’y a aucune différence. Il faut au moins que 70 à 80 % du produit soit injecté », résume le Pr Zarski. Selon lui, « la question est plutôt de savoir si le patient a été bien éduqué et sait réaliser sa propre injection ».

C’est aussi le point de vue du vice-président de SOS-Hépatite, Michel Bonjour. « Les remarques que nous avons reçues sur ce stylo portent sur la complexité de son utilisation. C’est vrai que quand on est fatigué il est dur à armer ou qu’il peut se coincer », reconnaît-il. « Il est vrai aussi qu’on ne voit pas si on a injecté tout le produit », continue-t-il. Le Pr Georges Pageaux, du CHU de Montpellier, et secrétaire de l’Association française pour l’étude du foie, confirme : « Le stylo est d’utilisation complexe et nécessite une éducation thérapeutique, mais je n’ai eu que très peu de retour. »

Les médecins n’ont pas eu besoin des alertes des institutions semble-t-il. Les parts de marché du stylo ViraferonPeg ont chuté de 47 % en 2004 à 24 % en 2011. Quant à savoir dans quelle mesure les cadres de MSD ont, ou non, prévenu les autorités sanitaires, difficile de trancher. Le climat social tendu provoqué par la fusion entre Merck et Schering-Plough n’est peut-être pas anodin, selon des sources bien informées.

› COLINE GARRÉ
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
evlyn
Sujet du message:   MessagePosté le: 14 Sep 2012 - 16:06
Potô du site


Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 7841
Localisation: Ubud-Bali
Bah oui, la bonne vieille seringue ça le faisait bien, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ??? ???
Pffffffffffffffffff !

_________________
Eve


VHC diagnostiqué en 1991. Géno 4. A3/F4. non répondeuse à 6 ttts et enfin en 2014, 12 semaines de ttt sofosbuvir et simeprevir, guérie du VHC. CHC sur segment VIII viré chirurgicalement le 1er octobre 2014 .
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
lotusdesbois
Sujet du message: STYLO OU SERINGUE (LABO ROCHE)  MessagePosté le: 15 Sep 2012 - 10:07
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 05 Avr 2012
Messages: 415

TO BE OR NOT TO BE
MA PROPRE EXPERIENCE STYLO [u](Roche)[/u et SERINGUE(Roche)


J'ai eu mon suivi dans deux hopitaux différents, deux services différents, dans deux villes différentes.
Selon les infirmières et docteurs de l'un et de l'autre, j'ai eu vent d'un stylo d'un labo (j'ai pas retenu le nom du labo, je peux donc pas vous affirmer que l'on parlait du stylo qu'évoque Pat-Léon en intro du post), et qui ne contentait pas grand monde, voir personne...
Phone
LABO ROCHE :
Le premier hosto ne jure que par le STYLO Pégasys du laboratoire ROCHE, dont l'éducation thérapeutique m'a permis en deux séances d'être tout fait au point, CD de démo offert.
Le deuxieme hosto ne jure que par la seringue.

J'ai fait 17 semaines au stylo labo roche et je n'ai jamais eu de soucis.
J'ai tenté la seringue après quelques séances de driving en parallèle de celle de l'EPO, et bon, pas compliqué mais pas moins je trouve que le stylo.
Le stylo on enlève le capuchon, on fait un pli, on applique en angle droit, on appuie sur le bouton, on attend quelques secondes, et c bon.
La seringue faut enlever le plastique, les 2 capuchons, clipper l'aiguille dans la seringue, faire un pli, enfoncer l'aiguille completement, appuyer doucement sur la pompe


1. Pour l'infirmière "éducation thérapeutique" de l'hosto 1, l'utilisation du stylo Roche semble entrainer beaucoup moins d'état grippaux auprès des patients que la seringue (?)
2. J'ai constaté personnellement à l'experience et de l'utilisation donc des 2 systemes, que le stylo ROCHE me semble moins agressif niveaux ES post injection et ne me provoque aucune rougeur au point d'injection (à la différence de la seringue...). Post injection seringue : des douleurs dos et ventre assez insupportables ( injection dans le ventre au lieu des cuisses avec le stylo) avec état grippal des le lendemain - alors que je n'en ai eu aucun depuis l'utilisation du stylo (?)
3. Je me sens en définitive plus à l'aise avec le stylo.
4. A ma dernière injection, il me restait dans le frigo au choix : un stylo et des seringues.
J'ai repris le "vieux BIC", et RAS encore post injection...

Je vais finir mon pack seringues et voir si l'état grippal revient, et repasser au stylo - qui malgré "son design plus lourd", en est pas moins efficace, vu les bons résults ARN...

Lotus Pirate

http://www.seronet.info/article/hepatit ... erte-46467
http://www.roche.fr/portal/roche-fr/nos ... 06_ct56207

http://www.hepatites.net/index.php?name ... mp;start=0
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail. Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 0,57709980010986 seconds.