Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...




Favoris
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
Sachayola
Sujet du message: Info INCIVO, VICTRELIS et nouveaux ttt (3 juillet 2012)  MessagePosté le: 04 Jl 2012 - 21:41
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 1583
Localisation: Pen Ar Bed
Note d’information sur les nouveaux traitements du génotype 1 de l’hépatite C : INCIVO® (Télaprévir) et VICTRELIS® (Bocéprévir).

3 juillet 2012


L’hépatite C et ses nouveaux traitements sont un sujet vaste et complexe…nous vous donnons ici quelques éléments-clés qui nous paraissent essentiels, sous forme de questions-réponses, de la manière la plus claire et synthétique possible… Nous vous donnons également des liens vers certains documents et outils si vous souhaitez en savoir plus.

1) En quoi consistent ces nouveaux traitements ?

Avec l’arrivée de deux molécules d’une nouvelle classe : les inhibiteurs de protéase Télaprévir (INCIVO®) et Bocéprévir (VICTRELIS®), les personnes atteintes d’une hépatite C chronique de génotype 1 ont plus de chance d’éradiquer le VHC. Mais elles doivent toujours prendre le traitement standard de référence (interféron alpha pégylé + ribavirine), auquel s’ajoute soit Télaprévir soit Bocéprévir. Il faut donc prendre :

1) le traitement standard de référence, ou « bithérapie », c’est-à-dire l’interféron alpha pégylé et la ribavirine, et ce pendant 24 à 48 semaines ; la durée du traitement dépendant de votre réponse au traitement, et de la façon dont vous le tolérez ;

2) au traitement standard s’ajoute soit le Télaprévir pendant 12 semaines (le traitement standard et la prise de Télaprévir débutent simultanément en général), soit le Bocéprévir pendant 20 à 44 semaines (en général la prise de Bocéprévir débute 4 semaines après le début du traitement standard) ; la durée de la « trithérapie » (interféron alpha pégylé + ribavirine + Télaprévir ou Bocéprévir) dépend de la sévérité de la maladie, de votre réponse au traitement, et de la tolérance.

Le rythme de vos consultations et examens sera plus soutenu que pour une bithérapie standard, en raison des règles très précises d’arrêt de la trithérapie suivant votre réponse au traitement, et du risque accru d’effets indésirables. Le traitement sera interrompu s’il s’avère qu’il n’est pas assez efficace dans les premières semaines, afin d’éviter les risques de résistance à ces nouvelles molécules, ou en cas d’effets indésirables trop importants ou ingérables.

Si après quelques semaines de trithérapie votre charge virale baisse suffisamment vite et bien, et que vous n’avez pas de cirrhose (F4), la durée du traitement pourra être raccourcie à 24 semaines au lieu de 48, et votre médecin pourra éventuellement baisser les doses de ribavirine, voire également d’interféron. Attention : les doses de Télaprévir ou de Bocéprévir ne peuvent pas être diminuées, même si le virus est indéctable, car cela entraînerait un risque de rechute.

Pour plus d’informations nous vous orientons vers les recommandations de l’AFEF du 30/11/2011 : http://www.afef.asso.fr/rc/org/afef...

Posologie des deux nouveaux traitements :

INCIVO® (telaprevir), 375mg : 2 comprimés pelliculés matin + 2 midi + 2 soir, avec repas ou collation grasse (par exemple 1 tartine beurrée ou au nutella, 1 boule de glace vanille, 1 yaourt entier, 1 pain au chocolat…), avec un intervalle de 8h entre les prises.

En cas d’oubli d’une dose d’INCIVO® dans les 4 heures qui suivent l’horaire de sa prise habituelle, il faut prendre la dose prescrite d’INCIVO® avec de la nourriture aussi vite que possible. Si l’oubli est constaté plus de 4 heures après l’horaire de la prise habituelle d’INCIVO®, la dose omise ne doit pas être prise et il faut reprendre le rythme de prise habituel.

VICTRELIS® (boceprevir), 200 mg : 4 gélules matin + 4 midi + 4 soir, avec repas ou petite collation, avec un intervalle de 7 à 9h entre les prises.

Si vous oubliez de prendre une dose de VICTRELIS® et qu’il reste moins de 2 heures avant la prise de la prochaine dose, la dose oubliée ne doit pas être prise ; mais s’il reste 2 heures ou plus avant la prise de la prochaine dose, vous devez prendre la dose oubliée avec de la nourriture et reprendre le rythme de prise habituel.

Copegus® ou Rebetol® (ribavirine)
si votre poids est inférieur à 75 kg : 1000 mg/jour, 2 comprimés ou gélules le matin + 3 le soir
si votre poids est supérieur à 75 kg : 1200 mg/j, 3 le matin + 3 le soir, avec repas ou collation

Pégasys® ouViraferonPeg® (interféron pégylé) 1 injection sous-cutanée par semaine

Il est important d’arriver à prendre les 3 prises de Télaprévir ou de Bocéprévir par jour, tout en prenant la ribavirine à raison de 2 prises par jour, car l’efficacité du traitement en dépend.

La prise des traitements peut se faire de la façon suivante :

vers 7h : 1° prise du Télaprévir ou de Bocéprévir (avec le petit déjeuner) et 1° prise de ribavirine
vers 15 : 2° prise de Telaprevir ou de Boceprevir (collation)
au repas du soir : 2° prise de ribavirine
vers 23h : 3° prise de Télapévir ou de Bocéprévir (collation)

Pour cela, il est conseillé de préparer les comprimés à prendre, à l’aide par exemple d’un pilulier hebdomadaire à 4 cases pour les prises à 7h-15h–dîner-23h, et de transférer dans une petite boite les prises qui ont lieu à l’extérieur de chez vous. En cas de déplacement, il faut toujours prendre un peu plus de traitement que nécessaire et garder les traitements dans le bagage à main dans l’avion.

Note : une étude en cours sur le Télaprévir en deux prises par jour, dont les résultats seront publiés à la CROI en 2013, semble indiquer que la réponse virologique (RVS, voir lexique) est identique … attention cela ne sera pas possible avec le Bocéprévir, qui n’est pas assimilé par l’organisme de la même manière .

Nous avons demandé à des hépatologues comment ils choisissaient entre Télaprévir ou Bocéprévir, et il n’y a pas de recette miracle… ces deux molécules étant assez équivalentes en terme de résultat et de tolérance. La réponse que nous avons préférée est celle d’une doctoresse qui explique à ses patients comment il faut prendre ces deux traitements et les laisse choisir…

Résumé des caractéristiques du produit INCIVO® : http://www.ema.europa.eu/docs/fr_FR... Résumé des caractéristiques du produit VICTRELIS® : http://www.ema.europa.eu/docs/fr_FR...

2) Est-ce que je peux bénéficier de ces nouveaux traitements ?

Pendant l’Autorisation Temporaire d’Utilisation de cohorte en 2011 (voir note précédente ICI), seuls les patients en échec d’un traitement précédent, et au stade de cirrhose non décompensée (voir lexique), pouvaient en bénéficier. Avec l’Autorisation de mise sur le marché fin 2011, la prescription est étendue aux patients n’ayant jamais suivi de traitement pour leur hépatite C (patients « naïfs »), et à tous les stades de fibrose (voir lexique), sauf en cas de cirrhose décompensée (voir lexique), et également aux personnes co-infectées par le VIH (attention aux interactions avec les ARV, voir question 5 ci-après).

Pesez votre balance bénéfice-risque AVEC VOTRE MEDECIN :

Arguments pour : plus on se soigne tôt, à un stade de fibrose entre F0 et F2, plus on a de chances de guérir ; à partir du stade F3 le traitement devient moins efficace, puis quand on arrive au stade de cirrhose décompensée prendre de l’interféron est contre-indiqué… même si dans certains cas il faut tenter le traitement malgré tout. Pour les rechuteurs (quand le virus de l’hépatite C réapparaît après le traitement, voir lexique à patient « non répondeur ») à un précédent traitement standard, Bocéprévir et Télaprévir ont des résultats particulièrement intéressants, quelle que soit la sévérité de la fibrose.

Arguments contre : pour les personnes qui sont à un stade de fibrose F0-F1, la balance bénéfice-risque penche nettement du côté du risque (sauf situations exceptionnelles, par exemple des manifestations extra-hépatiques graves) … beaucoup de molécules très prometteuses sont actuellement en cours de développement, dont certaines devraient arriver sur le marché d’ici 3 à 5 ans. Certains de ces nouveaux traitements seront sans interféron, donc mieux tolérés, tout en étant encore plus efficaces. Le Télaprévir et le Bocéprévir renforcent les effets indésirables de la bithérapie standard, tout en y ajoutant de nouveaux. Wink

L’intérêt du test de l’Il28B : c’est un test génétique (fait par prise de sang) qui permet de prévoir la réponse au traitement standard (mais pas aux nouvelles molécules). Pour les patients « naïfs » (n’ayant jamais suivi de traitement pour leur hépatite C) qui ont un facteur prédictif favorable, cela permet d’éviter une trithérapie plus lourde au bénéfice d’une bithérapie standard (interféron alpha + ribavirine) pour les mêmes chances de guérison, si la fibrose est assez faible (F0-F1-"petit" F2) et que le virus est indétectable au bout de la 4ème semaine de bithérapie. Et inversement, pour les patients « naïfs » ayant un facteur prédictif défavorable, cela permet d’éviter de passer par une bithérapie peu efficace pour prendre directement une trithérapie bien plus performante. Ce test est réalisé le plus souvent en milieu hospitalier, avec votre consentement car c’est une recherche génétique.

Index Prometheus pour calculer vos chances de guérison avec la bithérapie standard : http://www.fundacionies.com/prometh...

3) Quelles sont les chances de guérison avec ces nouveaux traitements ?

Nous vous donnons en pièce jointe un ordre d’idée des chances de réussite du traitement avec les nouvelles molécules, exprimé en pourcentage de réponse virologique soutenue (RVS) observée dans les essais cliniques.

Attention : ces chiffres sont incomplets, approximatifs, et ne reflètent pas réellement « la vraie vie », car dans les essais cliniques les patients sont souvent « sélectionnés » suivant l’état du foie, l’âge, l’état de santé général… et sont particulièrement bien suivis médicalement. Plus la fibrose est sévère, moins un traitement est efficace. Pour les personnes coinfectées (hépatite C + VIH) la fibrose progresse plus vite, et nous n’avons pas beaucoup de chiffres sur les chances de guérison avec Télaprévir et Bocéprévir.

Attention aux interractions pour les personnes co infectées -> voir question 5) ci-après.

Pour + d’informations : La lettre de l’hépato / Traitements actuels du virus de l’hépatite C http://www.edimark.fr/diaporamas/Co...

4) A quels effets indésirables dois-je m’attendre ?

Ces molécules peuvent avoir des effets indésirables importants, toutefois elles représentent une chance de guérir, si pour vous la balance bénéfice-risque penche en faveur du traitement, et que vous êtes prêt à vous lancer.

Pour le télaprévir, environ 50% des patients ont des démangeaisons (prurit), des éruptions cutanées (rougeurs sur le corps plus ou moins importantes et étendues) dont 7% sont des rashs sévères nécessitant l’arrêt du traitement, ainsi que des démangeaisons (prurit) parfois anales (les fesses vous grattent terriblement…). ATTENTION aux rashs cutanés : il faut bien observer sa peau au quotidien et noter l’évolution d’éventuelles rougeurs, ainsi que les démangeaisons éventuelles, surtout au niveau de l’anus (fesses). Si vous avez des symptômes qui évoluent en quelques jours, il faut consulter votre hépatologue d’urgence. Des traitements existent pour gérer les rashs avant qu’ils ne deviennent sévères, et les démangeaisons (prurit) anales, afin d’éviter d’interrompre le traitement, mais sans non plus vivre un calvaire !!! Par exemple, l’apparition des problèmes de peau peut être anticipée et diminuée par l’application de crèmes émollientes adaptées, 2 fois par jour, en commençant une semaine avant de débuter le traitement.

Vous trouverez en pièce jointe la notice en anglais concernant la gestion des rash cutanés. Un autre effet indésirable fréquent est la baisse importante des globules rouges (anémie), qui peut normalement être gérée en baissant les doses de ribavirine quand le virus devient indétectable. Note : avec ces nouvelles molécules, l’EPO (voir lexique) semble peu efficace en cas d’anémie…il faut donc davantage recourir à la transfusion, si la baisse des doses de ribavirine est également insuffisante.

Pour le bocéprévir, les effets indésirables sont de fortes anémies (plus de 50%), de la fatigue, des vomissements / nausées / diarrhées (symptômes digestifs), une perte du goût (agueusie), une altération du goût (dysgueusie), d’autant plus difficiles à gérer que le traitement dure 44 semaines…

Ces symptômes se rajoutent aux effets indésirables, mieux connus mais pas toujours gérables, de la bithérapie standard : fatigue, insomnies, irritabilité, troubles de la mémoire et/ou de la concentration, essoufflement, toux, anémie, dépression…etc). Les arrêts de traitement à cause des effets indésirables avec ces deux molécules sont de 5% à 25% selon les études.

Votre médecin vous donnera les numéros de téléphone à appeler 24h/24 en cas de problème, et vous aidera à mieux supporter les effets indésirables, par exemple en baissant légèrement les doses de ribavirine et/ou d’interféron, en prescrivant de l’EPO (voir lexique) en cas de baisse importante des globules rouges (anémie), du Neupogen® en cas de baisse importante des globules blancs (neutropénie), des anti-vomitifs en cas de nausées, des médicaments qui calment les démangeaisons, les insomnies....etc…

Les nouveaux traitements nécessitent des prises de sang régulières (surveillance hématologique), voire hebdomadaires au début du traitement, pour surveiller la tolérance et voir si la charge virale baisse suffisamment vite et bien, et des consultations régulières avec votre hépatologue (surveillance clinique).

Plus d’infos, en anglais, sur comment gérer les problèmes de peau (rash cutané) et les démangeaisons (prurit) anales : http://www.aidsmap.com/Anaemia-rash... Site de l’AFSSAPS pour déclarer les effets indésirables : http://www.afssaps.fr/Activites/Pha...

5) Quelles sont les interactions à prévoir avec d’autres médicaments / substances ?

ATTENTION : le jus de pamplemousse et le millepertuis sont totalement déconseillés pendant toute la durée du traitement, car ils peuvent augmenter ou diminuer la concentration du Télaprévir et du Bocéprévir dans le sang.

Pour tous les médicaments que vous pourriez prendre en dehors de la trithérapie, il est impératif de le signaler à votre hépatologue, pour éviter une interaction médicamenteuse qui pourrait être lourde de conséquences. Beaucoup d’interactions possibles sont encore inexplorées à l’heure actuelle, c’est pourquoi des hépatologues peuvent aller jusqu’à déconseiller l’homéopathie… afin de respecter le principe de précaution.

Depuis la mise sur le marché en 2011 du Téléprévir et du Bocéprévir, de nouvelles interactions sont étudiées et publiées très régulièrement… dernières en date : Bocéprévir et Ritonavir (médicament du VIH), Bocéprévir / Télaprévir et les « statines » qui font baisser le cholestérol…

Contraception : pour mémoire, nous vous rappelons que la ribavirine a un effet très néfaste sur l’embryon. Il faut donc une double contraception pendant toute la durée du traitement, et jusqu’à 4 mois après la fin du traitement pour les femmes et 7 mois pour les hommes. Par ailleurs, le Bocéprévir semble affecter l’efficacité de la pilule contraceptive…il faut donc utiliser le préservatif.

Co-infection avec le virus du VIH : votre infectiologue et votre hépatologue doivent absolument se concerter avant et pendant votre trithérapie, pour anticiper et surveiller les interactions médicamenteuses. Suivant les cas, votre infectiologue pourra d’ailleurs modifier votre traitement VIH avant la trithérapie contre l’hépatite, en faveur de molécules anti-VIH dont on est sûr qu’elles n’entraîneront pas d’interactions avec Bocéprévir / Télaprévir, de façon à limiter les risques au maximum.

Pour une information très complète sur les interactions, nous vous orientons vers un site en anglais : http://hep-druginteractions.org/int... (Il existe une application gratuite pour iphone : HEPiCHART) Attention il faut utiliser la Dénomination Commune Internationale (DCI) du médicament, par exemple : Télaprévir est la DCI de INCIVO® en Europe et d’INCIVEK® aux Etats-Unis, et Bocéprévir est la DCI de VICTRELIS®. Vous pouvez trouver la DCI d’un médicament sur sa boîte, ou bien sur le site internet VIDAL : http://www.vidal.fr/fiches-medicaments En pièce jointe : Mode d’emploi traduit en français des symboles utilisés sur le site hep-druginteractions.org

6) Des conseils pour mieux vivre le traitement ?

Il est important de préparer la période de vie entourant le traitement, et d’être soutenu par votre médecin, et vos proches, ou une association de patients si vous vivez seul. Essayez de ne pas rester isolé.

Avant le traitement, projetez-vous dans l’année à venir et anticipez les changements qui pourraient se produire à cause du traitement, faites le point avec votre médecin généraliste sur votre état de santé (il est souvent recommandé de prendre de la vitamine D par exemple…), allez voir votre dentiste et soignez vos dents si besoin ; en cas de dépression / anxiété latente n’hésitez pas à consulter un psychiatre ou un psychologue, ainsi le thérapeute vous connaîtra dans votre état normal « avant traitement » et pourra mieux détecter des effets indésirables éventuels du traitement sur votre humeur ; vos projets d’enfants doivent être suspendus pendant le traitement et jusqu’à 4 mois après la fin du traitement pour les femmes et 7 mois pour les hommes ; si vous travaillez et que votre employeur est d’accord, un mi-temps thérapeutique est possible ; il est conseillé d’avertir votre entourage proche de l’influence négative possible du traitement sur votre humeur (fatigue extrême, irritabilité, agressivité…) ainsi vos proches seront prévenus, et pourront repérer un moment de crise éventuel dont vous n’auriez pas conscience et en avertir votre médecin. Il est d’ailleurs souhaitable que l’un de vos proches vous accompagne, avant le traitement, lors d’une consultation avec votre hépatologue, pour comprendre le déroulement du traitement, les effets indésirables possibles, afin de mieux vous soutenir. Si vous vivez seul, anticipez les démarches pour obtenir une aide ménagère, pour obtenir des compléments alimentaires en cas de perte d’appétit ; vérifiez si votre Mutuelle va vous rembourser tous vos frais, notamment les crèmes en cas de peau sèche.

Pendant le traitement, dans la plupart des services hospitaliers, on vous proposera des séances d’éducation thérapeutique avec une infirmière spécialisée pour vous aider à bien prendre votre traitement (c’est très important pour qu’il soit le plus efficace possible) et également à mieux le supporter. Si des effets indésirables se manifestent, il est important de les prendre en charge par des stratégies adaptées et/ou des médications. En cas de besoin, vous pourrez être amené à consulter un dermatologue, un diététicien, un psychiatre… Il est très important que vous soyez attentif à la survenue d’effets indésirables éventuels, et que vous les signaliez à votre médecin ! Avec INCIVO®, les effets secondaires diminuent à partir de la 16ème semaine de traitement, c’est-à-dire 4 semaines après l’arrêt d’INCIVO®.

Après le traitement, il faut prévoir un temps de convalescence, qui varie beaucoup suivant les personnes. Disons qu’en règle générale, on peut estimer que le temps de convalescence varie de 2 mois à la moitié de la durée du traitement. Il est donc prudent de prévoir ce laps de temps avant de reprendre toutes vos activités à un rythme normal. En effet, il est possible que des effets indésirables (fatigue, problèmes de peau, état dépressif…) perdurent pendant un certain temps, vous pourrez alors si besoin poursuivre des traitements pour les effets indésirables, et être accompagné médicalement jusqu’à ce que vous ayez bien récupéré.

Pour plus d’information, brochure « Vivre au mieux pendant le traitement de l’hépatite C » : http://www.soshepatites.org/publica...

Si vous avez besoin de parler ou de demander conseil… Lignes d’écoute : SOS Hépatites Numéro Vert 0 800 004 372 - Hépatites Info Service Numéro Vert 0 800 845 800. Pour échanger sur un forum de discussion avec d’autres personnes concernées, notamment sur les trucs et astuces pour mieux vivre le traitement : http://www.hepatites.net/

Pour participer à un groupe de parole : http://www.soshepatites.org/asso/ad... et http://www.arcat-sante.org/11/Nous_...

7) Et si mon hépatologue me propose de participer à un protocole de recherche ?

Votre médecin doit alors vous remettre une note ou notice d’information, et un formulaire de consentement. Avant d’accepter de participer au protocole, vous avez le droit de demander un délai pour prendre connaissance de ces deux documents ; surtout n’hésitez pas à poser toutes vos questions à votre médecin… par exemple : rythme des consultations ? nombre de prises de sang et d’examens prévus ? devrez-vous changer de médecin pour entrer dans le protocole ? quel est le bénéfice pour vous de participer à ce protocole ? serez-vous informé(e) sur les résultats de vos examens avant la fin de l’étude ?... Vous pouvez également demander conseil à votre médecin généraliste.

Si vous en ressentez le besoin, vous pouvez vous renseigner auprès d’une association de patients (voir contacts ci-dessus), pour en savoir plus ou pour vous assurer que vos droits sont bien respectés.

Après avoir signé le protocole, vous pourrez en sortir à tout moment (pour des raisons personnelles, ou si les effets indésirables sont trop difficiles à supporter …), sans que cela modifie votre suivi médical, ni les relations avec votre médecin.

Les effets secondaires observés au cours des phases précédentes de développement des molécules sont détaillés dans la fiche d’information, et le suivi médical très rigoureux et rapproché permet de diagnostiquer très tôt les effets indésirables et de les prendre en charge au mieux.

Beaucoup de nouvelles molécules sont actuellement en développement, il y a donc beaucoup d’essais cliniques qui « recrutent » des patients, cependant il n’existe pas de site internet français récapitulant tous les essais…si vous désirez en savoir plus, un site anglais très complet existe : http://clinicaltrials.gov/

Cool Et si je préfère attendre que d’autres médicaments, plus efficaces et avec moins d’effets indésirables, soient disponibles ?

Jusqu’en 2014 environ, nous disposerons seulement des deux nouveaux inhibiteurs de la protéase du virus de l’hépatite C : Télaprevir (INCIVO®) et Bocéprevir (VICTRELIS®), qui sont des molécules assez efficaces mais difficiles à supporter , avec des effets indésirables potentiellement graves, voire très graves si la personne n’est pas bien suivie médicalement. Guérir de son hépatite C sans interféron est le rêve de beaucoup de personnes ayant déjà fait une ou plusieurs bithérapies standard, avec les effets indésirables mais sans la guérison. Nous pouvons raisonnablement espérer que des thérapies sans interféron arriveront sur le marché, car beaucoup de laboratoires pharmaceutiques font de la recherche dans ce sens, mais il faudra patienter pendant encore quelques années…

Vers 2014-2015, d’autres antiviraux à action directe (AAD ou AVD, voir lexique) arriveront sans doute sur le marché, mais toujours en association avec la bithérapie standard (interféron + ribavirine) car l’apparition rapide de mutations de résistance du virus de l’hépatite C aux AVD empêche de les prendre seuls. Les durées de traitement seront raccourcies, surtout pour les patients naïfs, et la RVS sera meilleure (estimée par les experts à 70 à 80% pour les naïfs et 40% pour les non répondeurs).

Tant que l’interféron fera partie du traitement, il sera impossible de traiter les patients ayant une intolérance ou une contre-indication, notamment la plupart des cirrhotiques décompensés. Par ailleurs, les patients non répondeurs risqueront de développer des résistances aux inhibiteurs de la protéase.

Actuellement, une cinquantaine de molécules sont à des stades de développement plus ou moins avancés, la concurrence est donc rude, et certaines de ces molécules seront abandonnées pour manque d’efficacité, problèmes de toxicité, ou risque important de résistance. Ces molécules sont développées et étudiées sous toutes les coutures, seules pendant quelques jours pour observer leur effet antiviral propre, puis en association avec la bithérapie, avec l’interféron seul, avec la ribavirine seule… et enfin en combinaison avec d’autres AVD, soit du même laboratoire, soit en combinaisons inter-laboratoires.

Certaines de ces molécules paraissent encore plus efficaces, et mieux tolérées, que Télaprévir et Bocéprévir. Certaines permettront de traiter les génotypes 2, 3, 4 qui résistent parfois à la bithérapie standard. Parmi ces nouveaux traitements, certains sont encore à la recherche de la bonne dose mais ont déjà un nom : le Narlaprévir, inhibiteur de protéase (Schering), le Danoprévir, inhibiteur de protéase (Roche), le Vaniprévir, inhibiteur de protéase NS3/4A (Merck). Il y a également Siméprévir (TMC-435), un inhibiteur de protéase NS3/4A (Tibotec) actif sur les génotypes 2 et 4 ; ABT-450, un inhibiteur de la protéase NS3 (Abbott), boosté au Ritonavir pour diminuer le nombre de prises et augmenter son efficacité…

Anti-protéase de 2ème génération : RG-7227 ou Danoprevir, TMC-435 ou Siméprévir, BI-201335, BMS-650032, BMS-791325, ABT-450, GS-9451, GS-9256, MK-5172, ACH-1625, VX-985, CTS-1027, Vaniprevir ou MK-7009, Narlaprevir ou SCH-900518.

NS5B polymerase ou Inhibiteurs de polymérase :
Nucléosides : RG7128 ou Mericitabine, PSI-7851, IDX-184, IDX-189, BMS-791325
Non Nucléosides : BI-207127, VX-222, VCH-759, PF-868554 ou Filibuvir, GS-9190 ou Tegobuvir, ABT-333, ABT-072, ANA-598
Nucléotidiques : PSI-7977 (PSI-938 a été stoppée récemment)

Anti NS5A : BMS-790052, BMS 824393, CF-102

Inhibiteurs de la cyclophilline : Alisporivir (DEBIO 025) et SCY-465

Pour + d’informations : La lettre de l’hépato / Nouveaux traitements de 2ème génération : http://www.edimark.fr/diaporamas/Co...

Voir également notre Journal de l’EASL : http://www.collectif-hepatites-vira...

LEXIQUE :

AFEF : association française pour l’étude du foie

antiviraux à action directe ou spécifique (AAD ou AVD) : molécules agissant directement sur un virus, les inhibiteurs de protéase comme Télaprévir et Bocéprévir en font partie

l’ascite : c’est une accumulation de liquide dans l’abdomen qui peut survenir au stade de cirrhose décompensée ; la cause est double : l’hypertension portale (voir ci-après), et le manque d’albumine dû au fonctionnement insuffisant du foie

la cirrhose : stade avancé de fibrose du foie, c’est une maladie chronique au cours de laquelle un tissu de cicatrices remplace les cellules hépatiques détruites par la consommation excessive d’alcool, une infection (hépatites…). Le tissu hépatique se dégrade, l’architecture du foie se désorganise, les différentes fonctions du foie (épuration, transformation) ne peuvent plus s’accomplir correctement. On distingue principalement 2 stades d’avancement de la cirrhose : la cirrhose « compensée » : le foie fonctionne encore assez correctement, et « décompensée » : c’est l’apparition/l’aggravation des varices oesophagiennes ou gastriques, de l’ascite ou de l’encéphalopathie, l’insuffisance rénale …

encéphalopathie : le foie très endommagé ne peut plus détoxifier correctement l’organisme, certaines substances s’accumulent alors et ont un effet toxique sur le cerveau, en provoquant des modifications de l’état de conscience et du comportement.

EPO (érythropoïétine) : en cas d’anémie importante, on peut prescrire ce facteur de croissance qui augmente le nombre de globules rouges dans le sang. Si l’EPO n’est pas suffisamment efficace, une transfusion peut être nécessaire. Il semble qu’avec les nouvelles molécules l’EPO soit moins efficace qu’une baisse des doses de ribavirine pour gérer l’anémie.

la fibrose : c’est un tissu fibreux qui se développe quand il y a une inflammation chronique du foie. On distingue 5 stades d’avancement de la fibrose, de F0 à F4 ; le premier stade ne décrit aucune altération du foie, et le stade F4 définit un état de cirrhose.

hypertension portale : la veine porte conduit le sang provenant des organes digestifs vers le foie ; étant donné que la cirrhose modifie l’architecture normale du foie, cette modification peut créer un obstacle à la bonne circulation du sang dans la veine porte et déclencher ainsi une hypertension portale.

Neupogen® : facteur de croissance des globules blancs, prescrit en cas de neutropénie

neutropénie : baisse des globules blancs.

patient « non répondeur » : quand le virus de l’hépatite est toujours présent dans le sang malgré un ou plusieurs traitements. Parmi les patients « non répondeurs » on distingue les répondeurs « nuls », « partiels », les « rechuteurs », les « échappeurs ».
Pour plus d’informations sur la non-réponse au traitement : http://non-repondeur.com/Introduction

réponse virologique soutenue (RVS) : dans le cas de l’hépatite C, on parle de RVS quand le virus est indétectable dans le sang jusqu’à 6 mois après l’arrêt du traitement.


http://www.collectif-hepatites-virales. ... ?article68

_________________
Génotype 1b, F1 en 2012, CV 7 log. Pas encore traitée...
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Sachayola
Sujet du message: Info INCIVO, VICTRELIS et nouveaux ttt (3 juillet 2012)  MessagePosté le: 04 Jl 2012 - 22:00
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 1583
Localisation: Pen Ar Bed
Mode d'emploi, interactions médicamenteuses

http://www.collectif-hepatites-virales. ... ctions.pdf

http://hep-druginteractions.org/interactions.aspx

http://www.vidal.fr/fiches-medicaments

Prédiction de la Réponse virale soutenue pour une Bithérapie (réponse approximative...)

http://www.fundacionies.com/prometheusi ... p?lang=ing

Nouveaux ttt 2ème génération

http://www.edimark.fr/diaporamas/Coupsc ... rliere.ppt

Désolée si ça fait doublon avec d'autres posts....

_________________
Génotype 1b, F1 en 2012, CV 7 log. Pas encore traitée...
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Lidiwine
Sujet du message: Info INCIVO, VICTRELIS et nouveaux ttt (3 juillet 2012)  MessagePosté le: 04 Jl 2012 - 23:47
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 20 Oct 2008
Messages: 1254
Localisation: Paris
Chère Sacha, tu es vraiment une mine de cœur d'or !
Merci.
Lidiwine Grand amour

_________________
1b, début ttt juin 2008, fin ttt mai 2009
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
pat-leon
Sujet du message: Info INCIVO, VICTRELIS et nouveaux ttt (3 juillet 2012)  MessagePosté le: 04 Jl 2012 - 23:56
Potô du site


Inscrit le: 31 Mai 2005
Messages: 6886
Localisation: Paris
C'est du nickel chrome Sacha ! Wink

Il est beaucoup mieux d'avoir développer la note d'informations du CHV que d'avoir seulement proposer le lien ! Idea

_________________
Post-transplanté 5 ans. "La vie à Mort !"
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
mathilde
Sujet du message: Info INCIVO, VICTRELIS et nouveaux ttt (3 juillet 2012)  MessagePosté le: 05 Jl 2012 - 00:14
Potô du site


Inscrit le: 15 Avr 2004
Messages: 9503
Localisation: planète bleue
Un résumé parfait de la situation actuelle. Merciiiiiiiiii Sacha.

_________________
Tant que j'aurai la force et l'envie de me rebeller je me sentirai vivante
Membre HEP&Co, Ex geno 3
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message Visiter le site web du posteur  
Répondre en citant Revenir en haut
click
Sujet du message: Info INCIVO, VICTRELIS et nouveaux ttt (3 juillet 2012)  MessagePosté le: 05 Jl 2012 - 06:45
Amiral(E)
Amiral(E)


Inscrit le: 10 Mai 2011
Messages: 3765

Cénial sacha!

La contradiction entre arguments contre et arguments pour est perturbante, "déboussolante", je trouve, pour filer la métaphore de pat au sujet du vent, des girouettes...de la météo?

ou c'est moi qui ne comprends pas bien.

Merci à toi et gros Bisou

_________________
G 1b. 1er TTT de 3 mois en bi, répondeur partiel.

nouvelle saison en cours en tri, téla ..potes pour une durée prévue de 48S
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Sachayola
Sujet du message: Info INCIVO, VICTRELIS et nouveaux ttt (3 juillet 2012)  MessagePosté le: 05 Jl 2012 - 07:02
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 1583
Localisation: Pen Ar Bed
Chère Clickix Bisou amical

Non, je crois que tu comprends bien, mais il est aussi dit "sauf en cas de manifestations extra-hépatites graves", ce qui est ton cas, me semble-t-il ?.... Et ton hépato est à l'écoute de ces handicaps, non ?

Gros Bisou itou

_________________
Génotype 1b, F1 en 2012, CV 7 log. Pas encore traitée...
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
RnR_will_never_die
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Jl 2012 - 07:25
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 15 Oct 2010
Messages: 629

Salut Sacha yo

Ton post est une véritable bible Yes . Chapeau bas, tout y est, tu as fait un boulot formidable et je t'en suis reconnaissant Coeur qui bat

tout plein de Bisou amical

RnR, ex télaprévien

_________________
Génotype 1b découvert en 2005. A1/A2 F1/F2. Début tri TELAPREVIR le 11/05/2011- Fin TT le 25/10/2011.
PCR 1 an post TTT : indétectable
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
click
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Jl 2012 - 08:09
Amiral(E)
Amiral(E)


Inscrit le: 10 Mai 2011
Messages: 3765

T'es un Amour de Sacha Wink

je ne sais pas où je me situe sur l' échelle de gravité des manifs...extra..., sacha, ni combien il me reste de barreaux.
La balance bénéfice-risque me donne l'impression d'une alternative entre la peste et le choléra.

Mais bon, ça a le mérite d'être plus clair comme ça. Encore bravo pour cette synthèse!

_________________
G 1b. 1er TTT de 3 mois en bi, répondeur partiel.

nouvelle saison en cours en tri, téla ..potes pour une durée prévue de 48S
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
avril47
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Jl 2012 - 09:05
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 30 Mar 2009
Messages: 1862

Intéressant !! Bien documenté ! Very Happy

Biiien Rose

Bisou amical
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Vallon
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Jl 2012 - 09:27
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 410
Localisation: Une Quebecoise en France
Sacha je te remercie pour ce resume si facile a lire et comprendre. C est super, y a pas de mot sauf un grand merci.

ma gratitude

Fleur

Claire

_________________
L'essentiel c'est de commencer...VHC1A 5eme TT
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
maxence
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Jl 2012 - 12:01
Hépatant(e)
Hépatant(e)


Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 45

Yes pour tout ce résumé des news.
Je n'ai pas vu s'il y avait kekchose de prévu pour les tts sans interféron et/ou riba, pour géno 1
intolérants à ces molécules et non naïfs ?
Mais peut-être ai-je lu tout de travers.

Merci en tout cas Sacha pour ce boulot
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Sachayola
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Jl 2012 - 12:19
Super Hépatant(e)
Super Hépatant(e)


Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 1583
Localisation: Pen Ar Bed
Les Z'Ami(e)s Laughing

J'ai rien fait d'autre que de copier/coller un document que j'ai trouvé sur le site http://www.collectif-hepatites-virales. ... article68, en y mettant un peu de forme (j'aime bien Rougir )

C'est le collectif hépatites virales qu'il faut remercier, vous pouvez d'ailleurs vous abonner à ses lettres d'info (pour ceux qui ont FB je crois et les autres ?...)

Effectivement, ce document est très bien fait !

Maxence, je crois que c'est aussi pour le géno 1, non naîfs et intolérants a l'interférine.. Si j'ai bien compris, dans 3 à 5 ans ?

Mais les experts t'en diront plus...

Bisou amical

_________________
Génotype 1b, F1 en 2012, CV 7 log. Pas encore traitée...
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
pascale
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Jl 2012 - 16:24
Potô du site


Inscrit le: 17 Jan 2004
Messages: 6272
Localisation: Var
Citation:
C'est du nickel chrome Sacha !

Il est beaucoup mieux d'avoir développer la note d'informations du CHV que d'avoir seulement proposer le lien !


Je ne saurais mieux dire !!! Merci pour le travail !!! Very Happy Very Happy Very Happy

Bises

Pascale

_________________
L'amour, une fois qu'il a germé, donne des racines qui ne finissent plus de croître. (Antoine de Saint Exupéry)
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
elisabeth
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Jl 2012 - 19:30
Hépatant(e) régulier(e)
Hépatant(e) régulier(e)


Inscrit le: 24 Oct 2011
Messages: 142

Computer
Quel boulot, bravo et merci. Rose

_________________
géno 1a.
F1/F2 A3
3 tt répondeuse rechuteuse.
Indétectable après 48s de TT ( incivo)
F0.
Fin d'un long chemin.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un message  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
PNphpBB2 © 2003-2007 
Traduction par : phpBB-fr.com
Page created in 1,01833319664 seconds.