Hépatites et Co-Infections
Partage et entraide
Aux nouveaux inscrits...


Glossaire

Ribavirine

Analogue nucléosidique de la guanosine qui a une action antivirale sur plusieurs virus. Bien que la ribavirine utilisée en monothérapie n'ait pas d'effet antiviral significatif sur les virus des hépatites, elle potentialise les effets de l'interferon.
Les mécanismes d'action de la ribavirine dans le traitement de l'hépatite chronique C sont mal connus.

La dose de ribavirine à utiliser en association avec l'interféron pégylé est fonction du poids du patient :
Les gélules de ribavirine sont administrées par voie orale quotidiennement en 2 prises au moment des repas (matin et soir) :
· 2 gélules le matin et le soir si le poids est inférieur à 65 kg – soit 800 mg
· 2 gélules le matin et 3 gélules le soir si le poids est compris entre 65 et 85 kg – soit 1000 mg
· 3 gélules matin et soir si le poids est supérieur à 85 kg – soit 1200 mg

Commercialisée sous le nom de Rebetol® (Schering-Plough) ou Copegus® (Roche) ; c'est exactement la même molécule dosée à 200 mg.

En monothérapie dans l'infection par le VHC, la ribavirine entraîne une normalisation fréquente des transaminases dans les deux à trois premiers mois du traitement. La rechute biologique survient dans la majorité des cas après l'arrêt dut raitement.
L'effet sur la virémie est faible ou nul
Page created in 0,9658100605011 seconds.